• Accueil
  • > Recherche : hollande demissionne en direct

Résultats de votre recherche

«Et le fils de pute…il a été saqué»: Joe Biden se vante d’avoir forcé l’Ukraine à destituer un de ses hauts fonctionnaires pour de l’argent

Posté par onsbouge le 26 janvier 2018

black-313636_640-2

Arrêt sur Info

 

«Et le fils de pute…il a été saqué»: Joe Biden se vante d’avoir forcé l’Ukraine à destituer un de ses hauts fonctionnaires pour de l’argent

Par Tyler Durden
Arrêt sur info — 26 janvier 2018

Les informations que les médias officiels ignorent ou censurent. ASI


«Et le fils de pute…il a été saqué»: Joe Biden se vante d’avoir forcé l’Ukraine à destituer un de ses hauts fonctionnaires pour de l’argent dans - ECLAIRAGE - REFLEXION Poroshenko_Before_Their_Bilateral_Meeting_in_Davos_24480991176

Le président Petro Poroshenko et le Vice président Joe Biden à Davos en janvier 2016. [State Department photo]


L’ex-Vice-Président Joe Biden vient de laisser tomber avec désinvolture une information qui a fait l’effet d’une bombe, en admettant qu’il était personnellement et directement intervenu dans les affaires intérieures de l’Ukraine : il s’est vanté, sur scène, lors d’un événement qui se déroulait au Conseil des Relations Étrangères US (CRE), qu’il avait fait démettre un haut dirigeant du gouvernement de Kiev pratiquement en claquant des doigts.

« Je les ai regardés et j’ai dit : “Je pars dans six heures. Si votre procureur n’est pas saqué, vous n’aurez pas le fric.”» a déclaré Biden, mardi, dans un aveu qui faisait suite à des révélations antérieures, d’après lesquelles les USA ont tiré les ficelles en coulisses pour contrôler le gouvernement ukrainien au point que les envoyés US sont même allés jusqu’à dicter qui pouvait occuper des postes-clés dans le pays ravagé par la guerre.

Biden a ainsi confirmé ce qui n’avait fait l’objet, jusque-là, que d’allusions par un haut fonctionnaire anonyme au New Yorker, en 2016. Il avait été alors révélé que le Procureur Général de l’Ukraine – fonction qui équivaut à celle d’Attorney General aux USA – avait été démis de ses fonctions, rien que parce que l’administration Obama menaçait de ne pas payer un milliard de dollars en garanties de prêts.

Le Procureur Général de l’époque, Viktor Shokin, avait été auparavant soutenu par les USA et la plupart de l’U.E., mais, comme l’expliquait le New Yorker, « après qu’ils aient d’abord soutenu Shokin, les sentiments des USA et de l’UE à son égard s’étaient considérablement refroidis ».  Washington avait soudain trouvé Shokin, qui occupait le poste de Procureur Général depuis une vingtaine d’années, corrompu et peu disposé à adopter des mesures de répression sévères dans d’importants cas de corruption financière impliquant des personnalités de premier plan.

Le Procureur Général, en Ukraine, est nommé pour six ans et ne peut être désigné et démis que par le Président, avec l’accord du Parlement ; pourtant, dans le cas de Shokin, Joe Biden s’est vanté, devant l’assistance du CRE , qu’il avait dit au président ukrainien Petro Porochenko et à l’ex-premier ministre Arseny Yatseniouk en mars 2016 : « Je vous le dis, vous n’aurez pas le milliard de dollars si vous ne virez pas immédiatement Shokin ». À la grande joie de son auditoire du CRE que l’on a entendu ostensiblement rire, Biden a ajouté : « Et le fils de pute… il a été saqué !

En effet, la menace de ne pas effectuer ce qui était le troisième versement d’un paquet de financement massif dont ils avaient désespérément besoin pour maintenir à flot le nouveau gouvernement pro US-UE de Kiev, a provoqué la destitution hâtive de Viktor Shokin par le Parlement ukrainien le 29 mars 2016, moins d’un mois après que Biden ait lancé son ultimatum. (Shokin avait, dans un premier temps, promis, dans une lettre de février, de démissionner volontairement, mais il avait repris son travail en mars). Porochenko destitua alors officiellement Shokin dans les formes, le 3 avril 2016

Il semble bien que l’affaire fût immédiatement un secret de Polichinelle, Shokin devenant pour les Ukrainiens « l’homme au milliard de dollars ». C’était aussi l’époque où Biden et d’autres hauts fonctionnaires US étaient constamment en communication étroite avec le président Porochenko, à discuter d’aide étrangère et garanties de prêts, et, s’il faut en croire le dernier aveu de Biden, à lui dire comment gouverner.

Biden avait déjà révélé, dans ses mémoires personnels, qu’il « avait eu Porochenko ou Yatseniouk, ou les deux, au téléphone presque toutes les semaines » pendant des mois, à essayer d’imposer presque chaque décision importante  de l’administration Porochenko, après le renversement de Viktor Yanoukovitch par le coup d’État de 2014 qui a inauguré la crise ukrainienne.

Pour rappel, en 2014, peu de temps après le coup facilité et approuvé par les USA, le fils de Joe, Hunter, est entré au conseil d’administration de Burisma Holdings, le plus grand producteur privé de gaz d’Ukraine, constitué à Chypre, un paradis fiscal européen.

À un autre endroit de son intervention de mardi, Biden a révélé que la Maison Blanche d’Obama « a passé beaucoup de temps au téléphone pour s’assurer que personne, de… [l’ex-président français François] Hollande à [l’ex-premier ministre italien Matteo] Renzi, ne se dissocierait des sanctions anti-russes ».

Nous espérons fermement que Biden continuera à ouvrir sa fameuse (et infâme) grande gueule et qu’il continuera à confirmer (surtout grâce à son penchant pour la vantardise et l’autocongratulation) que les versions US des événements – que ce soit en Ukraine, en Syrie ou dans d’autres parties du monde (partout où il y a des révolutions « démocratiques spontanées » défendues par des politiciens qui prennent leurs ordres à Washington) – n’ont aucun rapport avec une quelconque réalité.

Par Tyler Durden 01/24/201 | Zero Hedge

* * *

Voir ci-dessous l’extrait complet contenant les aveux faits par le vice-président Biden, dans son allocution de mardi au CER

https://www.youtube.com/watch?v=Q0_AqpdwqK4&feature=youtu.be

Transcription :

Joe Biden : « Si je pense qu’ils… je pense que le Donbass a un potentiel qu’il est capable de… mais il faudrait deux choses. Une de ces choses manque actuellement. Et c’est que je suis désespérément préoccupé par la régression de Kiev en matière de corruption. Ils ont fait… Je veux dire… je vais vous donner un exemple concret. J‘étais… non, il se fait que c’est le boulot dont on m’a chargé. J’ai toujours récolté les bons. Et c’est l’Ukraine qu’on m’a donné. Et je me rappelle y être allé… essayer de convaincre notre équipe, nos dirigeants de… les convaincre que nous devrions fournir des garanties sur prêts. Et je suis allé, je pense, pour la 12e, la 13e fois à Kiev. Et j’étais supposé annoncer qu’il y avait une nouvelle garantie sur prêts d’un milliard de dollars. Et j’avais reçu un engagement de Porochenko et de Yatseniouk qu’ils prendraient des mesures contre le Procureur Général de l’État. Et ils ne l’ont pas fait. »

 « Ils ont dit qu’ils l’avaient fait… ils sortaient pour aller donner une conférence de presse. J’ai dit : non, je ne vais pas… nous n’allons pas vous donner le milliard de dollars. Ils ont dit, “vous n’avez pas autorité… Vous n’êtes pas le Président. Le Président a dit…” J’ai dit : appelez-le. » (Rires)

 « J’ai dit : Je vous le dis, vous n’aurez pas le milliard de dollars. J’ai dit vous n’aurez pas le milliard. Je m’en vais d’ici dans… je crois que c’était six heures. Je les ai regardés et j’ai dit : Je pars d’ici dans six heures. Si votre procureur n’est pas saqué, vous n’aurez pas le fric. Et le fils de pute… (Rires) il a été saqué. Et ils ont mis à sa place quelqu’un qui était solide à l’époque. »

 « Bon, il y a toujours… ils ont quand même fait quelques changements d’une certaine importance… institutionnellement et parmi les gens. Mais une des trois institutions… il y a maintenant une certaine régression. »

Article original: https://www.zerohedge.com/news/2018-01-24/son-bitch-got-fired-joe-biden-brags-he-forced-ukraine-fire-key-official-exchange

Traduit par C.L./ Les grosses orchades

URL: Arretsurinfo.ch
Etats-Unis Ingérence Russie UE Ukraine
Joe Biden Kiev Manipulation Mensonges d’Etat Poroshenko Propagande


Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.


Publié par  Arrêt sur Info
URL  https://arretsurinfo.ch/et-le-fils-de-puteil-a-ete-saque-joe-biden-se-vante-davoir-force-lukraine-a-destituer-un-de-ses-hauts-fonctionnaires-pour-de-largent/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=128851

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

Le directeur artistique du Festival d’Acre démissionne après la censure d’une des pièces programmées

Posté par onsbouge le 7 juillet 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

.

Miri Regev, ancien brigadier-général chargée de la censure à l’armée avant d’être nommée ministre de la culture, s’est distinguée par la suppression de toute subvention au théâtre de Haïfa parce qu’il produit des pièces en arabe, ainsi qu’à tous les artistes qui refusent de se produire dans les colonies. Cette semaine, elle vient de disqualifier une pièce présentée au festival d’Acre qui traite des prisonniers palestiniens. Mais Macron n’est pas à cela près. L’absence de liberté d’expression, en Israël, ne le gêne pas davantage que la colonisation, l’occupation, la démolition des maisons palestiniennes, le ghetto de Gaza ou la torture des enfants palestiniens. Il invite le criminel Netanyahou a venir se pavaner en France comme l’avait fait Hollande au moment de la grande manifestation parisienne sur « la liberté d’expression », après l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo. Certains Israéliens ont plus de principes que nos dirigeants !

Le directeur artistique du Festival d’Acre démissionne après la censure d’une des pièces programmées dans - ART avi_gibson_bar_el_--0fd4e

 

Avi Gibson Bar El, le directeur artistique du Festival d’Acre, a donné sa démission dimanche parce qu’une pièce « les prisonniers de l’occupation », jouée par des comédiens israéliens, a été écartée du Festival par le comité de censure.

A sa suite, Yosef Abu-Varda, un membre du comité d’organisation artistique a également démissionné. Puis 6 des 8 groupes qui devaient se produire ont annoncé qu’ils se retireraient du festival si la pièce de Weitzman sur les prisonniers n’était pas autorisée.

Ils ont confié à Haaretz qu’ils comptaient aller se produire ailleurs et que « la ville d’Acre n’a qu’à se payer un festival Miri Regev » —celle qui parle des immigrants africains comme d’un cancer, et s’excuse ensuite auprès… des malades du cancer.

yehoshua_sobol-470be dans - DATE A RETENIR

Yehoshua Sobol, scenariste et directeur, qui devait présenter sa pièce “Shkulim” à ce festival, a fait savoir que la pièce de Weitzman avait été « disqualifiée sans que le comité de censure l’ait lue, ni même regardé son synopsis, mais s’est contenté de son titre pour l’interdire ».

manif_charlie_je_suis_hypocrite-4-a7e98 dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME

Manif « Charlie ». Macron même hyprocrisie. « La colonisation de l’Algérie est un crime contre l’humanité », mais je déroule le tapis rouge au chef du gouvernement colonial israélien !

Source : Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL http://www.europalestine.com/spip.php?article13177

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=111929

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ART, - DATE A RETENIR, - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - FRANCE - DOM-TOM, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

A propos du reclassement de Thierry Lepaon

Posté par onsbouge le 2 août 2016

black-313636_640-2

FRONT SYNDICAL DE CLASSE

A propos du reclassement de Thierry Lepaon

Publié le 2 août 2016 par FSC

A propos du reclassement de Thierry Lepaon
A propos du reclassement de Thierry Lepaon

A propos du reclassement de Thierry Lepaon

 

C’est par la presse que l’on apprend le reclassement de Thierry lepaon par le gouvernement socialiste.

Nulle intention pour nous d’en faire une question de personne et encore moins de régler des comptes !

 

Des enseignements peuvent cependant en être tirés dans le contexte bien précis que nous vivons :

 

  • La répression gouvernementale s’abat contre les militants et les délégués fortement engagés en particulier dans la lutte contre la loi travail ces derniers mois : Cédric Crozet, des Territoriaux CGT de Saint-Étienne traduit en comparution immédiate récemment, Edouard Postal délégué du personnel cheminot menacé de licenciement, les Goodyear d’Amiens, les militants d’Air France etc etc
     

Le MEDEF relayant cette répression dans les entreprises.

 

  • Une grande campagne est engagée contre la CGT dans différents médias et son rôle dans le mouvement social pour la présenter comme archaïque, responsable d’une certaine manière de la stagnation de la croissance, complice des casseurs et pour qualifier son rôle comme profondément négatif et pour les travailleurs et pour le pays.Certaines catégories étant enrôlées sur le terrain pour faire obstacle aux apparitions et aux initiatives publiques de l’organisation comme on a pu le voir cet été sur le Tour de France ou en Bretagne.

 

Dans ce contexte donc le reclassement de Thierry Lepaon à un poste de responsabilité ne peut pas ne pas susciter plus que des interrogations.

 

Parce que cela concerne la réputation du mouvement syndical et de la CGT en particulier.

A propos du reclassement de Thierry Lepaon dans - DATE A RETENIR

C’est ainsi que Stéphane Sirot, l’universitaire spécialiste du syndicalisme remarque que cette nomination peut apparaître comme un reniement et qu’il y a disons un contraste d’images entre l’engagement de la CGT durant des mois contre la loi travail et cette nomination gouvernementale à la tête d’une institution.

 

Mais dépassons le caractère apparemment contradictoire de ces « images » : Ce n’est pas la première fois que le pouvoir au service de l’oligarchie qu’il soit de droite ou social démocrate se préoccupe du reclassement de dirigeants syndicaux dont elle a apprécié l’activité et l’orientation.

Ce fut souvent le cas dans le passé de l’attitude à l’égard des dirigeants de la CFDT en particulier.

C’est ainsi que Nicole Notat dès 2002, a été portée à la tête de Vigeo, société européenne d’évaluation des performances sociales et environnementales des entreprises. Parmi les actionnaires on y trouve toutes les grandes banques françaises, de grandes sociétés, des fonds de pension, que François Chérèque 2 mois après avoir quitté la direction de la CFDT le voici nommé à l’Inspection générale des affaires sociale tandis que Son ex-bras droit, Laurence Laigo, a retrouvé une place de conseillère au cabinet 
de Najat Vallaud-Belkacem et Jacky Bontems, soixante et un ans, après avoir été l’un des conseillers de François Hollande pendant la campagne de la présidentielle, a été appelé à intégrer le Commissariat général à la stratégie et à la prospective.

En passant par Jean Kaspar. Secrétaire de 1993 à 1996, recasé entre autre comme conseiller social à l’ambassade de France à Washington.

 

Cette liste n’étant pas exhaustive et de loin !
C’est qu’à la fois le pouvoir politique et le grand patronat en particulier suivent de près ce qui se passe dans le mouvement syndical et y interviennent en soutenant de différentes manières les organisations et les personnes dont l’activité convient à leurs intérêts.

 

En combattant et en réprimant bien sûr les organisations et les militants porteurs d’un projet et d’une activité de lutte et de transformation sociale.

En valorisant tout ce qui va dans le sens de la collaboration de classe, du « dialogue social« , de l’acceptation des rapports sociaux capitalistes et de l’insertion dans le projet de l’Union européenne en particulier.

 

S’agissant de Thierry Lepaon, on n’aura retenu que ce qui a provoqué sa chute : les péripéties autour de son appartement de fonction, sa rénovation, ses exigences salariales et sa prime de départ de la région normande.

Mais c’était oublier le contenu de son activité au Conseil économique et social : sa co-signature avec J.-M. Geveaux, alors Président UMP du Conseil général de la Sarthe du rapport débouchant sur un « diagnostic partagé » à propos de l’ouverture à la concurrence des TER. Cela en contradiction totale avec l’orientation affirmée de la fédération CGT des cheminots !
 

Mais c’était oublier ses déclarations au Nouvel Economiste du 21 février 2014 selon lesquelles : « Il n’existe à la CGT aucune opposition de principe face au patronat. L’entreprise est une communauté composée de dirigeants et de salariés – là encore, je regrette que les actionnaires fassent figures d’éternels absents – et ces deux populations doivent pouvoir réfléchir et agir ensemble dans l’intérêt de leur communauté. ».

 

Mais c’était oublier son fourvoiement dans les structures et clubs type « Le Siècle » , « le Quadrilatère« , « Confrontations » où se rencontrent hommes d’affaires, intellectuels, journalistes et syndicalistes et cela sans le moindre mandat de l’organisation. Alors que ces think-tank comme on dit sont de notoriété des lieux de collaboration de classe.

Tout un tissu de faits et de déclarations témoignant donc d’une orientation franchement en contradiction avec les valeurs historiques d’une CGT dont l’efficacité et le prestige reposent essentiellement sur des références de classe et la fidélité aux intérêts des travailleurs. Une CGT donc foncièrement indépendante des puissances d’argent et des forces d’influence à leur service, et fondamentalement antagoniste des intérêts du patronat, des classes dirigeantes et de leurs structures et institutions de domination.

 

Et c’est donc au final la convergence d’une activité et d’une orientation syndicale avec les intérêts des classes dominantes qui explique la bienveillance de ces dernières avec des syndicalistes « raisonnables » et leur souci de faire la démonstration que leur attitude « compréhensive« , « moderne » éloignée des clivages de classe sera tôt ou tard récompensée.

 

Pour Valls et Hollande engagés dans la recomposition politique d’une social-démocratie mise au service exclusif des marchés financiers et le remodelage de la société en conformité avec les exigences de Bruxelles il s’agit d’envoyer un signe aux partisans de la collaboration de classe dans le mouvement syndical : dans vos interventions, et au-delà vous pouvez compter sur le soutien de l’appareil d’état !

 

La véritable indépendance syndicale, le plus souvent cantonnée dans le débat quelque peu stérile du rapport au politique et aux partis politiques, c’est celle qui repose sur l’intransigeante fidélité aux intérêts de classe des travailleurs et une activité placée sous leur contrôle vigilant face aux récurrentes tentatives de corruption et matérielle et idéologique du patronat et de ses commis politiques !

 

_________________________________________________________

Les Echos 28 juillet 2016

 

CGT : Lepaon officiellement recasé par Matignon

La secrétaire d’Etat à l’Egalité réelle, Ericka Bareigts, a confirmé que l’ex-numéro un de la CGT va ­travailler sur la future Agence de la langue ­française pour la cohésion sociale.
 

Il n’y a pas que le leader de la CGT, Philippe Martinez, qui s’occupe de trouver un emploi à son prédécesseur. Manuel Valls aussi. C’est désormais officiel. Comme nous l’écrivions le 20 juillet, Ericka Bareigts, secrétaire d’Etat à l’Egalité réelle, a confirmé par communiqué ce mercredi que le Premier ministre avait bien chargé Thierry Lepaon d’une mission officielle : travailler, jusqu’à l’automne, à la « préfiguration » de la future Agence de la langue française pour la cohésion sociale annoncée en avril et dont l’ancien syndicaliste lorgne la présidence.
 

Le chef du gouvernement n’est pas rancunier : dans un ouvrage paru en septembre 2015, l’ancien secrétaire général de la CGT avait accusé Manuel Valls d’avoir mis de l’huile sur le feu après les révélations sur son train de vie qui l’avaient contraint à la démission.

Des prétentions salariales

Matignon cherche depuis plusieurs mois une solution pour recaser l’ancien syndicaliste. La première idée était un retour au Conseil économique, social et environnemental via une nomination gouvernementale. Mais Philippe Martinez y aurait mis son veto.
Thierry Lepaon, lui, lorgnait la présidence de l’Agence de lutte contre l’illettrisme, un sujet sur lequel il a déjà travaillé. Mais celle qui occupe le poste a fait savoir qu’elle n’avait pas démérité et n’avait pas l’intention de se laisser faire. En outre, ce poste est bénévole. Or l’ancien leader de la CGT, à qui il va appartenir de proposer ou pas de rémunérer le futur poste de président de l’Agence de la langue française, a des prétentions salariales. Déjà, à la tête de l’Union régionale de Basse-Normandie, il avait obtenu d’être rémunéré 4.000 euros net puis 5.000 euros lorsqu’il avait été élu secrétaire général de la CGT, ramenés à 4.200 euros pour tenter d’éviter la démission. Bien plus que ses prédécesseurs.

Depuis qu’il a démissionné de la direction de la centrale, début février 2015, l’ancien syndicaliste de Moulinex a coûté quelque 150.000 euros à son organisation syndicale. Il a en effet conservé son logement de fonction à Vincennes après son départ et a continué à être payé jusqu’à la fin avril, si l’on en croit les déclarations de son successeur à la tête de la confédération. Quelques jours avant le 51ème congrès de la CGT , qui s’est déroulé mi-avril, Philippe Martinez, avait affirmé à la presse que la centrale arrêterait de rémunérer Thierry Lepaon à la fin de ce mois.

Leila de Comarmond, Les Echos

_________________________________________________________

L’EXPRESS

 

La nomination de l’ancien patron de la CGT à la tête de la future Agence de la langue française suscite un certain malaise, dans les milieux syndicaux comme dans l’opposition.

Recasé par le gouvernement. L’ex-leader de la CGT Thierry Lepaon, poussé à la démission en 2015 après un scandale sur son train de vie, a été missionné par Manuel Valls pour « préfigurer » la future Agence de la langue française pour la cohésion sociale. 

La secrétaire d’État Ericka Bareigts a salué le fait que Thierry Lepaon est « très investi sur le sujet depuis plus de 20 ans » en annonçant sa nomination à la tête de la nouvelle agence, qui verra le jour le 1er janvier 2017. Dans la lettre de mission, adressée le 6 juin à Thierry Lepaon, Manuel Valls lui demande de remettre « au plus tard le 30 septembre » son « rapport final ». 

Successeur de Bernard Thibault à la tête de la CGT en 2013, Thierry Lepaon avait dû quitter son poste de secrétaire général du syndicat en janvier 2015 après des révélations sur le coût exorbitant des travaux réalisés dans son bureau et son appartement de fonction, ainsi que sur le versement d’indemnités de départ de son ancien poste à la CGT Basse-Normandie. L’épisode avait provoqué une crise au sein du premier syndicat français et conduit à l’arrivée à sa tête de Philippe Martinez.  

Pour la CGT, la page est tournée

« Cette période a été difficile », mais la nomination de Thierry Lepaon « tourne la page de façon assez respectueuse des uns et des autres », a réagi Céline Verzeletti, membre de la direction du syndicat. « La CGT doit être cohérente avec ce qu’elle préconise, il était hors de question de le licencier tant qu’il n’avait pas trouvé un débouché », a-t-elle poursuivi. 

Thierry Lepaon n’avait plus aucune responsabilité à la CGT, mais le syndicat s’était engagé à le rémunérer jusqu’à ce qu’il trouve un nouveau poste. L’ancien leader était, par ailleurs, resté dans son fameux appartement de Vincennes jusqu’en février dernier. 

« Pas forcément une bonne image pour le syndicalisme »

La porte-parole des Républicains Valérie Debord a dénoncé sur Twitter « un recasage de plus dans la République bananière d’Hollande ». 

« Ce n’est pas forcément une bonne image pour le syndicalisme », constate un historien du syndicalisme, Stéphane Sirot, interrogé par 20 minutes. Cela peut apparaître comme un reniement. La CGT vient de passer plus de trois mois à lutter contre la loi Travail et leur ex-leader est nommé à la tête d’une institution. Il y a un hiatus entre ces images ».  

Sur France Info, Thierry Lepaon se défend d’être « vendu » au gouvernement et invoque un engagement personnel et de longue date. Dans un livre publié en septembre 2015, Thierry Lepaon, 56 ans, insistait sur son intérêt pour le combat contre l’illettrisme, un sujet sur lequel il souhaitait « travailler plus

Successeur de Bernard Thibault à la tête de la CGT en 2013, Thierry Lepaon avait dû quitter son poste de secrétaire général du syndicat en janvier 2015 après des révélations sur le coût exorbitant des travaux réalisés dans son bureau et son appartement de fonction, ainsi que sur le versement d’indemnités de départ de son ancien poste à la CGT Basse-Normandie. L’épisode avait provoqué une crise au sein du premier syndicat français et conduit à l’arrivée à sa tête de Philippe Martinez.  

Pour la CGT, la page est tournée

« Cette période a été difficile », mais la nomination de Thierry Lepaon « tourne la page de façon assez respectueuse des uns et des autres », a réagi Céline Verzeletti, membre de la direction du syndicat. « La CGT doit être cohérente avec ce qu’elle préconise, il était hors de question de le licencier tant qu’il n’avait pas trouvé un débouché », a-t-elle poursuivi. 

Thierry Lepaon n’avait plus aucune responsabilité à la CGT, mais le syndicat s’était engagé à le rémunérer jusqu’à ce qu’il trouve un nouveau poste. L’ancien leader était, par ailleurs, resté dans son fameux appartement de Vincennes jusqu’en février dernier. 

« Pas forcément une bonne image pour le syndicalisme »

La porte-parole des Républicains Valérie Debord a dénoncé sur Twitter « un recasage de plus dans la République bananière d’Hollande ». 

« Ce n’est pas forcément une bonne image pour le syndicalisme », constate un historien du syndicalisme, Stéphane Sirot, interrogé par 20 minutes. Cela peut apparaître comme un reniement. La CGT vient de passer plus de trois mois à lutter contre la loi Travail et leur ex-leader est nommé à la tête d’une institution. Il y a un hiatus entre ces images ».  

_________________________________________________________

A propos du reclassement de Thierry Lepaon


Publié par FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL http://www.frontsyndical-classe.org/2016/08/a-propos-du-reclassement-de-thierry-lepaon.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=76583

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - MEDIAS, - POLITIQUE, - SYNDICATS | Commentaires fermés

Maroc, une destination de rêve … derrière la façade, la torture ! Dossier à lire !

Posté par onsbouge le 30 juin 2016

black-313636_640-2

Plan de paix au Sahara Occidental

Maroc, une destination de rêve …
derrière la façade, la torture !
Dossier à lire !

jeudi, avril 24, 2014

 

Maroc, une destination de rêve ... derrière la façade, la torture ! Dossier à lire ! dans - DROITS MAROC_PLUS_BEAU_PAYS

« Sous la dictature, un mot, un message peut valoir son pesant d’or et être salutaire. Un dernier mot : les dictatures sont lâches : elles craignent la menace plus que l’agression. »

 

«J’étais attaché par les pieds. J’avais du sang qui coulait des oreilles. C’était un cauchemar. C’est psychologiquement et physiquement intenable. On est prêt à tout. S’ils voulaient que j’avoue que j’étais responsable des attentats de New York du 11-Septembre, je suis prêt à le faire. Ça fait presque quatre ans. Je n’en dors pas la nuit»,  Adil Lamtaoui, franco-marocain de 31 ans détenu au Maroc depuis octobre 2008.

«La multiplication des plaintes pour torture démontre la réalité du système tortionnaire marocain». … 
«la France, en sa qualité de meilleure amie du Maroc, s’honorerait à aider le Royaume chérifien à mettre un terme à ces pratiques. Des enquêtes judiciaires indépendantes et impartiales semblent le meilleur moyen d’y parvenir»

Mr Joseph Breham, Avocat

***

L’avocat (Me Ziane, ex-ministre des droits de l’homme (le seul ministre marocain qui ait volontairement démissionné de son poste), actuel bâtonnier et chef du Parti Libéral Marocain) affirme que son client, Abdelkader Belliraj, lui a écrit une lettre où il explique qu’il a été  « torturé durant deux mois sans arrêt«   et que ses aveux lui ont été arrachés sous la torture, qu’il a dû les signer avant même de pouvoir les lire. Il détaille également les tortures subies: électrocution, pendaison par les jambes, coups,… etc.

« l’ONG Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat). Ce sont en effet les plaintes de cette ONG ainsi que celle du boxeur, l’ancien champion Zakaria Moumni, visant le patron du contre-espionnage marocain Abdellatif Hammouchi pour des faits de torture… »

Malgré tout ce faisceau de preuves, Rabat, par la voix de son ministre de l’IntérieurTaieb Cherakoui, continue de s’enferrer dans ses dénégations, alors que Mohammed VI vient de céder à la pression de la rue en accordant sa grâce à de nombreux prisonniers politiques. Des prisonniers qui ont pour la plupart goûté aux charmes de son mouroir de Témara.

«Ce que l’on ne voit pas, par contre, c’est la prison souterraine dont les cellules servent de salles de torture, comme ont pu témoigner plusieurs hôtes, marocains et étrangers, qui y ont été « invités »», Témoignage sur le site Demain.

Tel père, tel fils : Bagnes et torture au Maroc sous Mohammed VI

« Au Maroc, on réprime, on torture, on assassine dans l’impunité totale », rappellent les militants des droits de l’homme marocains, affirmant ne pas pouvoir se résigner à cette situation et qu’il est« urgent que se développe un large mouvement de solidarité contre la pratique de la torture et la répression sous toutes ses formes au Maroc« .

 La militante des droits de l’homme Khadija Ryadi a relevé mardi soir (1é  février 2014 à Paris un « retour remarquable » aux procès politique « inéquitables » au Maroc où la justice demeure, selon elle, « instrumentalisée ». Après les acquis arrachés dans les années 1990, nous constatons de plus en plus un retour aux procès politiques au Maroc où le régime instrumentalise la justice, tantôt en prétextant une lutte contre le terrorisme et tantôt en maquillant des procès politiques en procès de Droit commun », a-t-elle indiqué lors d’une rencontre-débat, organisée par la section d’Ile-de France de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) Pour la Coordinatrice du Collectif Marocain des Instances des Droits Humains (CMIDH, composé de 22 organisations de défense des droits humains), les attentats de Casablanca en 2003 avaient servi de « prétexte pour revenir à des pratiques répressives » au Maroc au nom de la lutte anti-terroriste… Aux yeux de la lauréate du Prix des Nations Unies 2013 pour la cause des droits humains, ce ne sont pas seulement les islamistes qui ont été la « cible de cette répression », mais cela s’est « généralisé par la suite, en atteignant d’autres catégories sociales et professionnelles, dont les journalistes, les défenseurs des droits humains et autres étudiants activistes ». (consulte SaharaPressService )

Au Maroc, royaume shérifien, al makhzan tue, mais il le fait dans des « abattoirs spécialisés »  et cela passe presque inaperçu. La torture au Maroc, par son côté systémique, est une politique d’État et a essentiellement pour but la soumission et l’asservissement du peuple.« Elle est un des maillons d’un système répressif ancré au coeur des mécanismes du pouvoir. Comme le reste des régimes despotiques, malgré une façade démocratique, le pouvoir en place dispose d’un vaste arsenal d’interventions pour contrer les mouvements sociaux et démocratiques qui combattent l’arbitraire policier, la corruption et les politiques anti sociales au service d’une logique de prédation internationale et locale menée et soutenue au plus haut niveau de l’appareil d’Etat« , précisent des militants des Droits Humains (appartenant au Mouvement du 20 février 2011) dans une déclaration conjointe parvenue à l‘APS le 10 mars 2014. On sait aussi que les Américains font torturer leurs prisonniers de Guatanamo au Maroc ( et ailleurs ). à Témara, alors on peut en déduire que c’est à cet endroit qu’atterrissent les avions de la CIA ( et du Pentagone ) .

Cet horrible endroit fait partie d’une toile d’araignée maléfique à travers tout le Maroc, que Hassan II a jeté sur la tête du peuple marocain, pour l’étouffer et le dominer. C’est ce qu’il avait comme programme à offrir à ce brave peuple après l’indépendance, pour lui prendre ses richesses, en disposer à sa guise et ruiner le pays. Son fils continue sur la même voie. ( Sinon, pourquoi garder cette toile d’araignée diabolique ? )

Il a fallu le témoignage de Mr. Charef pour que les marocains découvrent la torture au Maroc. Il n’y a pas que Témara, les pires sévices sont perpetrés au quotidien dans toutes les brigades de gendarmerie, et dans les commissariats de quartiers, sans que personne n’y trouve à redire. Il est vrai que la torture a été banalisée par la fala9a du msid, au sein de la société marocaine.

En 2000-2001, l’Association marocaine des droits humains (AMDH) avait publié une liste des noms de responsables (certains toujours en poste), pour lesquels l’association dispose de présomptions sur leur implication dans les crimes d’enlèvements, d’assassinats, d’arrestations arbitraires et de torture.

Au terme de sa mission menée du 15 au 22 septembre 2012 au Maroc, le rapporteur spécial des Nations Unies, Juan Mendes,avait évoqué, dans un rapport rendu public, un « recours accru aux actes de torture et aux mauvais traitements lors de l’arrestation et pendant la détention« , se disant « vivement préoccupé par plusieurs témoignages relatifs au recours à la torture et aux mauvais traitements dans des cas présumés de terrorisme ou de menace contre la sécurité nationale« .

Un constat d’ailleurs corroboré par le Conseil marocain des droits de l’homme qui, dans un rapport officiel publié en octobre 2012, concédait que les détenus subissent des « traitements cruels, inhumains ou dégradants » dans la plupart des prisons du royaume. (Sahara Press Service)

Il se pourrait que la tempête qui se prépare à l’Est, se mette à souffler bientôt sur le Maroc pour le nettoyer de fond en comble, et redonne au peuple marocain ses droits ainsi que les commandes des Institutions de sa nation.

Cadavre Exquis en copier-coller, agrémenté de notes, réalisé par André Chenet

Le bagne localisé via Google Earth

A l’époque de Hassan II, Témara, à quelques kilomètres au sud de Rabat, était plutôt synonyme de farniente et de douceur de vivre. Cette petite agglomération doublée d’une agréable station balnéaire a depuis radicalement changé de réputation. 

Sous Mohammed VI, les services secrets marocains y perpétuent la pratique de la torture, les sévices les plus sadiques, dans des conditions de détention effroyables. Des centaines d’hommes et de femmes –aucun chiffre précis n’est connu– y sont passés, dans des cellules exiguës qui ne seraient guère plus que des culs de basse-fosse.

dst-tmara maroc dans - INTERNATIONALLe complexe de Témara –officiellement siège de la Direction de la sécurité du territoire (DST, rebaptisée DGST depuis 2003)–, «n’est pas seulement un simple complexe de bureaux. Il est étalé sur plusieurs hectares où sont installées des antennes satellitaires. On peut remarquer également d’autres types d’antennes et même une sorte de route à deux voies qui peut permettre l’atterrissage de petits avions, genre Cessna», commente pour sa part le site d’information Demain 

«Ce que l’on ne voit pas, par contre, c’est la prison souterraine dont les cellules servent de salles de torture, comme ont pu témoigner plusieurs hôtes, marocains et étrangers, qui y ont été « invités »», ajoute Demain.

La vidéo montre que le site de Témara n’est qu’à 2 km à vol d’oiseau de la résidence royale de Dar-Es-Salam.

…/…

Amnesty International avait accumulé plus de 45 témoignages, dont 20 très détaillés, de détenus, de leurs familles, de leurs avocats et d’autres ONG marocaines, qui ont enquêté sur leurs cas.

«Des fonctionnaires conduisent la personne interpellée à bord d’une voiture banalisée (comme dans les années 70). Parfois même, les agents DST les brutalisent avant de leur bander les yeux et de les emmener vers un lieu inconnu (…). Outre les sévices que subissent les détenus, il y a surtout les menaces de viol auprès de leurs épouses et autres abus sexuels dont ils sont victimes sur place», avait rapporté l’ONG, qui exhortait le Maroc à «reconnaître les agissements de la DST et à enquêter sur les agissement des agents concernés».

«Presqu’un an avant les événements du 16 mai 2003, l’opinion publique marocaine découvre que les méthodes d’interpellation et le phénomène de la détention arbitraire qu’elle croyait quasi révolues avaient fait leur réapparition. 

Les sévices sous supervision étrangère, le recours à des «kapos» marocains entraînés pour la torture tels que les a décrits Binyam à l’association Reprieve, qui a fourni une aide juridique à de nombreux détenus de Guantanamo, tendent à confirmer que les geôliers de Témara agissent bien dans le cadre d’un système carcéral hors-la-loi assumé en secret par l’Etat marocain, avec la bénédiction de ses chaperons américain et britannique.

Lire l’article complet  sur : Slate Afrique

Je me nomme Alain Combe j’ai vécu l’enfer durant deux années dans les geôles marocaines alors que les Autorités chérifiennes comme françaises connaissaient mon innocence.

J’ai survécu dans des conditions abominables et confirme l’existence de la torture.

Je confirme l’intégralité des propos rapportés par le Haut Diplomate français en poste aux Etats Unis (NDLR: Gérard Araud, ambassadeur auprès des Nations unies : « Le Maroc est une « maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre »)

Oui le Maroc se comporte comme une sirène qui attire par ses charmes les subventions et autres dons des pays occidentaux et s’offusque lorsque des vérités sont exprimées.

Oui je me prépare a porter officiellement plainte contre les Autorités marocaines (M. Mustafa Ramid, Ministre de la Justice et M. Abdennabaoui, Directeur des Affaires Pénales et des Libertés) pour acte de torture et complicité de détention illégale, en autres chefs d’accusation.

Oui les diplomates français connaissent tous, je l’affirme, cette situation qui ne peut rester impunie.

Non le Maroc n’est pas une pucelle effarouchée comme elle essaye de le prétendre mais une vieille maîtresse passée maître dans l’Art de la dissimulation et du simulacre.

Une grâce royale avait été demander en ma faveur par la République Française, balayée par les autorités Marocaines . Là, oui, c’était un véritable incident diplomatique, car comme je l’ai crié haut et fort à l’époque  » Le Maroc a pissé sur la France  .»

Lire l’intégralité du témoignage sur : Dreuz

Zakaria Moumni a porté plainte en France contre une autorité marocaine, l’accusant de l’avoir torturé en 2010, réclamant « une enquête approfondie, indépendante et impartiale » dans une missive à François Hollande : Lire sur Huffinghton Post Maghreb

Une histoire de torture et de traitements inhumains et dégradants

Luk VERVAET

Ces dernières semaines, au Maroc, les tortionnaires ont été touchés en plein cœur. En France, Mostafa Naim, animateur social, Adil Lamtalsi, producteur de cinéma, Naama Asfari,militant sahraoui, son épouse, Claude Mangin et Zakaria Moumni, champion du monde de boxe thaïe, ont tous déposé plainte contre la torture dont ils ont été victimes après leur arrestation au Maroc.

Suite à ces plaintes, déposées par ces (ex-) détenus et l’ACAT (Action des Chrétiens contre la torture), et en particulier suite à celle déposée contre le tortionnaire Abdellatif El Hammouchi, le Maroc a annoncé le 26 février dernier «  la suspension de l’exécution de tous les accords de coopération judiciaire avec la France « . 

 dans - JUSTICE

Les détenus au Maroc : entassés comme du bétail

Lire : ICI

Ce sont en effet les plaintes de cette ONG ainsi que celle du boxeur, l’ancien champion Zakaria Moumni, visant le patron du contre-espionnage marocain Abdellatif Hammouchi pour des faits de torture, qui ont déclenché les hostilités. Le boxeur affirme notamment avoir «aperçu Abdellatif Hammouchi lors d’une des séances» de sévices qu’il dit avoir subies au centre de détention de Temara, dépendant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST). L’ancien champion avait été arrêté en septembre 2010 à son arrivée au Maroc de France, où il réside et dont il a la nationalité. Il affirme avoir signé sous la torture les aveux selon lesquels … Lire sur :  Le Parisien http://www.leparisien.fr/international/le-boxeur-qui-a-porte-plainte-au-maroc-pour-torture-ecrit-a-hollande-08-03-2014-3654817.php

 

fidh
Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme

2 – Les dérives policières – 9
2-1- Des arrestations par milliers  – 9
2-2- Des arrestations et des perquisitions illégales – 10
2-3- Gardes à vue irrégulières  – 12
2-4- Torture et mauvais traitements  – 14
2-5- Des décès suspects. – 15
2-6- Extraditions et coopération policière: de Guantanamo à Témara? – 17

CONSULTER LE RAPPORT : ICI

inconnu dans - LIBERTES

Ali Aarrass, de nationalité belge & marocaine
récemment torturé dans les geôles de sa majesté Mohammed VI

http://lukvervaet.blogspot.fr/2011/02/ou-en-est-on-dans-laffaire-ali-aarrass.html

COMMISSION ARABE DES DROITS HUMAINS :

Voici comment le Maroc en JUIN 2010 pas en en 1971 sous Hassan II mais bien sous le régime du roi des pauvres Mohamed VI. Les services de polices TORTURENT des citoyens, médecins, professeurs, pharmaciens, fonctionnaires, pas des pauvre gars des bidonvilles manipulés pour l’occasion !!!!!!!Harcèlement, menaces de viol, privation des vêtements sont quelques unes des pratiques décrites ci dessous.

A TOUS  voici dans ce texte le témoignage de 7 détenus durant ce mois de juin 2010 dans une cave d’un commissariat de Casablanca au Maroc. Que vous soyez des élus ou membres d’une organisation des droits de l’homme ou pas, un journaliste ou simple citoyen lisez cela et faites comme bon vous semble… les sources de ce document se trouvent en fin de page.

Les détenus d’Al Adl Wal Ihsane racontent les détails de leur torture :

Bouali Lemnewer (Docteur en Pharmacie)

Hicham SABBAH (Officier d’Etat Civil)

Azzeddine Slimani (Professeur Agrégé)

La Torture au Maroc, quelques liens :

-  Désobeissance civile : Au royaume du Maroc, on torture dans les cachots sans que cela ne pertube outre mesure  personne.«  

- Le Monde: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/10/24/le-maroc-emploie-des-techniques-de-torture_1779956_3212.html

Publié il y a 13th March par 

 

http://solidmar.blogspot.be/2014/04/maroc-une-destination-de-reve-derriere.html


Publié par Plan de paix au Sahara Occidental
URL http://plan-paix-onu.blogspot.fr/2014/04/maroc-une-destination-de-reve-derriere.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=72667

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE | Commentaires fermés

#Brexit : solidarité internationaliste contre les appels à punir le Royaume Uni lancés par la Commission Européenne et les pro-UE

Posté par onsbouge le 28 juin 2016

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

#Brexit : solidarité internationaliste contre les appels à punir le Royaume Uni lancés par la Commission Européenne et les pro-UE

C’est un véritable déferlement de haine, emprunt de xénophobie mais aussi de haine de classe, qui déferle dans les médias et les chancelleries européennes après le vote historique, pour la démocratie, la liberté et la souveraineté populaire des britanniques en faveur du . Comme en 2005, les médias de l’oligarchie se répandent en imprécation contre ces peuples refusant de voter ce que la classe capitaliste lui ordonne, de Londres à Athènes, de Paris à Amsterdam. Après le Nee des néerlandais à l’accord d’association UE Ukraine et le OXY grec de juillet dernier, en moins d’un an, trois peuples consultés par referendum auront dit NON à l’UE, oui à la démocratie.

Prise de contrôle du gouvernement français, attaque contre le gouvernement anglais

Suite aux résultats du referendum pour la sortie de l’UE, François Hollande a convoqué le 24 juin un conseil des ministres extraordinaire. En présence du commissaire européen Pierre Moscovici. démontrant par la même qui est au pouvoir en France : la et non le peuple français

Dans le même temps, de façon totalement hallucinante, le ministre des affaires étrangères français, JM Ayrault exige le remplacement sous quelques jours du premier ministre britannique…

à la tête de la Commission Européenne appelle à attaquer le Royaume Uni

juncker UE dictature europe

Loin de leurs beaux discours, le vote du peuple démasque la profonde nature belliqueuse et impérialiste de l’. Depuis 2005, en France, chacun sait d’ailleurs que la Commission Européenne et ses portes flingues eurolâtres n’ont que faire de la démocratie et du vote populaire. Ce qui a été confirmé encore a l’été 2015 où après le NON des français et des néerlandais, le OXY grecs a lui aussi été bafoué. « il n’y a pas de démocratie contre les traités européens » avait alors déclaré le président de la Commission Européenne Jean Claude Juncker.

Là, dès le résultat du referendum au Royaume Uni connu les eurocrates ont lancé immédiatement des attaques contre la décision des peuples britanniques. Se prenant pour un empereur sans doute, Jean Claude Juncker se répand ainsi en déclaration violente et belliqueuse à l’égard du Royaume Uni : « Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement britannique a besoin d’attendre jusqu’au mois d’octobre pour décider si oui ou non il envoie la lettre de divorce à Bruxelles. J’aimerais l’avoir immédiatement ». Méprisant au passage les traités européens. Et il n’est pas le seul puisque le président social démocrate du parlement européen s’exprime dans les mêmes termes agressifs se permettant de juger « consternante » la décision de Cameron de démissionner en octobre. Confirmant ainsi que au sein de l’Union Européenne ce n’est pas les peuples où leur gouvernement qui décident mais bien les commissaires européens nommés directement par l’oligarchie capitaliste. Comme la CGT , Cameron prendrait lui « tout le continent européen en otage » selon Martin Schultz. Martin Schultz proposera t il de liquider à coup de bombardement sur Londres le « preneur d’otage » ? Sur RTL, le commissaire européen français Pierre Moscovici appelle à proscrire l’usage des referendums. Carrément.

Chacun peut voir ici les positions antidémocratiques des leaders des institutions européennes.

france ue carcan euro marianne

Mais pour bien comprendre la nature profondément impérialiste et belliqueuse de l’Union Européenne, véritable arme de guerre de la classe capitaliste contre les peuples, il faut aussi écouter ses soutiens parmi les éditorialistes. Qui ont lancés en France par exemple, une véritable campagne de haine appelant à « punir » les peuples britanniques, coupables de refuser le joug de la dictature de Bruxelles et son totalitarisme capitaliste. Les britanniques devraient donc s’ajouter à la longue liste des peuples à « punir ». A la suite de ceux que les hommes en costume gris de la Troika appellent de façon méprisante les PIGS (cochons : Portugal, Italie, Grèce, Espagne) et qui ont eu à subir de très violentes campagne d’austérité et de privatisation.

Si on lit par exemple le fil twitter l’un des militants médiatiques fondamentalistes pro UE, le correspondant de Libération à Bruxelles, Jean Quatremer, outre des bordées d’insultes à l’attention des pro Brexit ou du premier ministre britannique traité de « crétin absolu », le journaliste éructe : « dehors c’est dehors » écrit il rageur. Comme en 2005, et puisque que les peuples refusent de voter ce que lui ordonne les kommissaires européens, il demande l’interdiction des referendums : « David_Cameron auteur d’un plantage qui restera dans l’histoire:un que personne ne demandait qui divise et affaiblit son pays ». Laisser décider le peuple, voila quelque chose d’absolument incompatible avec l’Union Européenne, véritable dictature du capital. Pire, sur LCP il appelle carrément l’UE a attaquer le Royaume Uni : « Pour éviter l’effet de contagion, il faut que le départ soit douloureux »

A l’issu d’une campagne de plusieurs mois qui aura vu les anti Brexit n’avoir pour seul argument que de terroriser la population, on comprend désormais que la grande crainte c’est que après le maillon britannique les peuples brisent les autres maillons de ces chaines que sont l’UE et l’euro qui emprisonnent les peuples de Bruxelles à Rome en passant par Paris Lisbonne ou Madrid.

La correspondante de la chaine de télévision gouvernementale française à Bruxelles résume la position des pro-UE : « Vous voulez partir ? Eh bien, très bien, mais vous allez en payer le prix’. Et cela, c’est aussi pour éviter un effet de contagion ». On est là bien bien loin de la solidarité et de l’entente entre les peuples dont dans leur communication se réclament les pro UE. C’est au contraire une réaction nationaliste et belliqueuse, fascisante qui éclate à Bruxelles.

l’article 50 : des négociations le couteau sous la gorge

D’ores et déjà, les institutions européennes s’appuient de toutes leur forces pour mettre le couteau sous la gorge à Londres via l’article 50 . Dans son communiqué la Commission Européenne rappelle ainsi l’obligation faites au Royaume Uni en vertu de l’article 50 de se soumettre aux ordres et diktats de l’Union Européenne jusqu’au termes des négociations : « Jusqu’à la fin de ce processus de négociations, le Royaume-Uni reste un membre de l’Union européenne, avec tous les droits et obligations qui en découlent. Selon les Traités que  le Royaume-Uni a ratifiés, le droit de l’UE continue à s’appliquer pleinement au et dans le  Royaume-Uni jusqu’à ce qu’il ne soit plus un membre. »

Les faits viennent ici confirmer l’analyse faites par le PRCF de l’usage potentiel de cet article 50 par les institutions européens afin d’attaquer un état lors de sa sortie de l’Union Européenne.

Le parlement européen vote une résolution agressive contre le Royaume Uni

Les 4 groupes eurolatres du Parlement européen (Droite, Socialistes, Libéraux, Verts) ont ainsi mis moins de 24 heures pour pondre un projet de résolution (en anglais, langue de wall street evidemment…) qui sera discutée mardi. voici un résumé par O Berruyer du site les crises :

 

brexit-70
brexit-71

Ils demandent donc :

  • que l’article 50 soit activé au plus vite, dès le 28 juin
  • qu’AUCUN accord ne soit conclu avec le Royaume-Uni tant qu’un accord de retrait n’aura pas été conclu. Concrètement, cela signifierait que Londres se retrouverait complètement isolé du marché unique une fois dehors et jusqu’à la conclusion d’un nouvel accord commercial, ce qui pourrait prendre plusieurs années. Le Parlement demande à être consulté à toutes les étapes des discussions et rappelle qu’il devra ratifier les compromis négociés. Bref, on la fout dehors, et on verra après – les intérêts de nos entreprises et nos emplois n’ont donc aucune importance pour ces fanatiques…
  • de « revoir l’organisation interne » du Parlement pour refléter le vote en faveur du Brexit. Une manière de dire que la suspension du droit de vote des élus britanniques doit être étudiée. Merci pour la démocratie, vu qu’ils ne sont pas encore partis…
  • que le commissaire britannique soit mis en retrait et que son portefeuille (services financiers) soit donné à quelqu’un d’autre. Merci pour la démocratie, vu qu’ils ne sont pas encore partis…
  • et, bien sûr, que soit “immédiatement relancé le projet européen” (2), via une révision des traités (11), en renforçant le coeur de l’Europe, et en prohibant toute forme de “solutions à la carte” (10) en se basant sur deux rapports déjà publiés visant à renforcer le caractère fédéral de l’Union (12).

Par exemple voila un de ces projets de rapport. A faire froid dans le dos;

JBC pour www.initiative-communiste.fr


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/brexit-solidarite-internationaliste-contre-les-appels-a-punir-le-royaume-uni-lances-par-la-commission-europeenne-et-les-pro-uee/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=72433

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - LIBERTES, - MEDIAS, - POLITIQUE | Commentaires fermés

123
 

la bricole |
mesventes13 |
Découverte de la Chine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lumière divine
| faire & savoir
| unelarmemillesourires