• Accueil
  • > Recherche : christian delepine

Résultats de votre recherche

Emploi – CGT FRAISNOR – Christian Delépine

Posté par onsbouge le 2 novembre 2013

« Bonjour les camarades,

Notre ami Christian Delépine (SG de la CGT FRAISNOR, une usine de production de lasagnes aujourd’hui liquidée avec ses 120 salarié-e-s après 5 mois d’occupation, une marche vers l’Élysée et de nombreuses actions) a reçu de sa fédération un courrier fichier pdf lettre fnaf cgt – christian del-pine d’une ignominie impensable envers un militant comme Christian.

Nous ne jugerons pas le porteplume qui a servi à transcrire les véritables pensées haineuses d’un secrétaire fédéral a qui, semble-t-il, il faudrait faire « vœux d’allégeance » (un secrétaire pourtant proche de la FSM)

Notre ami Christian a durement encaissé ce coup, premièrement parce qu’il vient de ceux qu’il a toujours aimé, soutenu et fièrement représenté, les travailleurs de la Classe Ouvrière, d’autre part parce qu’il se voyait dans le même temps purement et simplement démissionné par les secrétaires de l’Union Régionale Agro-Alimentaire du 59-62, sans explication mais sans aucun doute sur ordre de la Fédération Nationale Agroalimentaire et Forestière CGT…

Ce tissu de mensonges et de calomnies ne pouvait rester sans réponse fichier pdf REPONSE CGT FRAISNOR A LA FNAF CGT. Cette réponse de plusieurs pages est rédigée par le camarade, elle est soutenue et signée par un grand nombre de salarié-e-s (aujourd’hui sans emploi) et mise sous forme de pétition, et nous vous serions reconnaissants de la faire signer massivement et de la retourner, soit à mon adresse mail rogerveste@rocketmail.com soit à l’adresse de l’Union Locale qui suit: UL CGT Lillers – localeclub, rue des Promenades 62190 Lillers.

L’usage de notre et de votre soutien sera à la hauteur du coup porté, soyez assurés de nos informations futures quant à la suite qui sera donnée… merci pour lui, merci pour ses syndiqués et ceux qui ont lutté jusqu’au bout du bout contre cette fermeture absurde…,

Salutations fraternelles,

Roger »

Publié dans - EMPLOI, - FRANCE - DOM-TOM, - LICENCIEMENTS, - SYNDICATS | Pas de Commentaires »

Mardi 24 septembre 2013, au conseil des Prud’hommes d’Arras

Posté par onsbouge le 23 septembre 2013

 

LE RÉVEIL SYNDICAL

 

Pour avoir redoré le blason du conseil de prud’hommes d’Arras.

Pour avoir tout mis en œuvre afin que  les conseillers prud’hommes reprennent leurs prérogatives de juges.

Pour avoir dénoncé l’incompétence de certains agents du greffe.

Pour avoir dénoncé les violations des principes fondamentaux du procès prud’homal  par  certains juges départiteurs.

Pour avoir lutté afin que les justiciables soit rétablis au plus vite dans leurs droits.

Pour avoir simplement mis tout en œuvre au respect de son serment, notre camarade Christian Delépine fait l’objet d’un acharnement haineux de la composante la plus réactionnaire de la bourgeoisie arrageoise composée de magistrats douteux, d’avocats véreux, de patrons-voyous, de fonctionnaires du greffe incompétents et malhonnêtes, de syndicalistes traîtres à la classe ouvrière, sous la direction d’une première présidente de la cour d’appel réactionnaire. La bourgeoisie  a décidé de virer notre Camarade, juge prud’homale élu par les salariés pour faire appliquer le Code le plus bafoué de France, celui du travail !!!

C’est un honneur pour ce militant intègre et incorruptible d’être ainsi attaqué par cette clique putréfiée qui devra répondre de ses actes ce mardi 24 septembre 2013 au conseil des Prud’hommes d’Arras.

Les Amis de Benoît BROUTCHOUX

Publié dans - FRANCE - DOM-TOM, - LIBERTES, - MEDIAS-PRESSE, - SERVICES PUBLICS, - SYNDICATS | Pas de Commentaires »

Syrie – Une provocation évidente et une crainte qui monte

Posté par onsbouge le 4 septembre 2013

Un missile Blue Sparrow a été tiré dans la matinée de ce mardi 3 septembre en Méditerranée par un avion de chasse F-15 israélien, ce tir nous fait craindre le pire dans le contexte de la tension régionale suscitée par la probable intervention militaire étasunienne et française en Syrie avec la complicité évidente d’Israël et de la Turquie.

Le  ministère de la défense russe a donné l’alerte après la détection par sa station radar d’alerte avancée de la mer Noire, de deux « missiles balistiques » lancés en direction de la Méditerranée orientale, suscitant une brusque effervescence, mais la Syrie confirmé qu’aucun missile n’avait touché son territoire. 

Quant au ministère de la défense israélien, après avoir déclaré ne pas être au courant du lancement de missile dans cette région (toujours aussi menteur), il a reconnu qu’il s’agissait d’un test conduit conjointement par les États-Unis et Israël. Le missile Ankor, son nom en hébreu, a été développé par la firme israélienne Rafael pour tester le système antimissile balistique Arrow, car Il reproduit les mêmes caractéristiques de vol (altitude, vitesse) qu’un missile Scud que possèdent, la Russie, la Syrie et l’Iran.

Le tir d’un Blue Sparrow le 3 septembre sonne comme un avertissement américano-israélien, déjà présents avec ses barbouzes sur le sol syrien pour diriger les forces pseudos rebelles financées et armées par le Qatar et l’Arabie Saoudite… c’est bien la démonstration qu’il s’agit d’une agression impérialiste et que le gazage de la population est une manipulation occidentale pour abattre la république syrienne libre et souveraine, et son président Al-Assad.

____________________________

Une raison de plus pour être encore plus nombreux demain à 18h00, à Béthune, Lens et Arras, mais aussi à Lille, contre l’intervention impérialiste en Syrie.

Appel, voir CONTRE TOUTE INTERVENTION MILITAIRE… Appel à signatures , envoyé à 631 contacts 

Signatures de l’appel :

Politiques : Fédération du Pas-de-Calais du Parti Communiste, Pôle de Renaissance Communiste en France, Parti de Gauche, Nouveau Parti Anticapitaliste, Fédération Pas-de-Calais des Jeunesses Communistes, Coordination Communiste Nord-Pas-de-Calais, Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais, Section PCF de Bruay la Buissière, Section PCF de Harnes ; Section PCF de Divion.

Associatives : Confédération Nationale du Logement du Pas de Calais, Front Solidaire, Comité des Sans-Papiers 59, Comité «Libérez-les !» 59-62. Front Uni de l’Immigration et des Quartiers Populaires.

Syndicales : Union Départementale CGT du Pas-de-Calais, Syndicat CGT Fraisnor Feuchy, Union Locale CGT de Béthune, Union Locale CGT d’Auchel, Union Locale CGT de Bruay-la-Buissière, Syndicat départemental CGT Vie Active, Syndicat CGT Desquesnes Auchel, Syndicat des Chômeurs et Précaires de l’arrondissement de Béthune et environs, Syndicat CGT TKES Isbergues, Syndicat CGT Communaux de Bruay.

Personnelles : Lorette Lucantis, Denis Duporge, Bertand Wambre, Stéphane Mrhari, Sylvie Guduk, Christian Delépine, Mugette Happiette, Grégory Glorian, Jacques Lacaze, Joris de Macedo, Bruno Thorel, Laetitia Hamel, Hervé Merlin, Jean-Jacques Dipert, Ahmed Aslia, B. Descamps, Jacques Tailleu, Nicolas Picot, Francis Bricout, Jean Philippe Tardieu, Roland Guesquière, René Vandenkoornhuyse, Michel Philippe,

Publié dans - DATE A RETENIR, - EUROPE, - FRANCE - DOM-TOM, - HISTOIRE, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE, - SYNDICATS | Pas de Commentaires »

La grande marche des salariés de Fraisnor

Posté par onsbouge le 17 avril 2013

CGT FNAF                     CGT PAS-DE-CALAIS
Fédération nationale
Agroalimentaire et Forestière

-

La grande marche des salariés de Fraisnor, Olivier Renaud, Hervé Agez et Christian Delépine a débuté ce lundi 15 avril 2013 à 9 h 00 au départ de l’usine Fraisnor allée d’Italie, Boulevard de l’Europe, zone Artoipole à 62223 FEUCHY.

La marche desservira les villes suivantes : BAPAUME ; PERONNE ; ROYE ; NOYON ; COMPIEGNE ; SENLIS ; SARCELLES ; PARIS (palais de l’Elysée)

Contre la fermeture de notre usine

Pour le maintien de nos emplois

Attendus normalement pour 18h00 à la Mairie par la gendarmerie, nos camarades sont arrivées à Bapaume ce lundi soir à 16h30 après avoir parcouru une distance de 22km.

La mairie de Bapaume solidaire leur a mis à disposition une salle pour se restaurer et dormir.

Ce matin, la marche a repris son cours à 9h00 en direction de PERONNE pour une distance de 21 km…

Un reportage est déjà disponible sur le site : http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_nord_pas_de_calais_,80501544.html

(AVANCER LA VIDEO A 10 MINUTES 45 APRES LA PUBLICITE)

Pour des raisons de lutte syndicale et de solidarité avec une autre usine en difficultés sur le parcours, le voyage de nos pèlerins fraisnoriens se terminera mardi 21 Avril au palais de l’Elysée.

Aussi un bus va être mis à disposition gratuitement par la fédération CGT au départ de Fraisnor mardi matin pour les salariés et leur famille désireux de vouloir faire preuve d’une mobilisation maximum.

Pour le soutien contre la fermeture de notre usine et le maintien de nos emplois.

Voir aussi sur http://www.lavoixdunord.fr/region/victimes-collaterales-des-lasagnes-au-cheval-les-ia29b0n1179159

Publié dans - EMPLOI, - FRANCE - DOM-TOM, - LICENCIEMENTS, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE, - SYNDICATS | Pas de Commentaires »

Brève du 21 janvier: la répression s’intensifie

Posté par onsbouge le 21 janvier 2013

Brève du 21 janvier 2013 : Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas de Calais. comibase@gmail.com

L’injustice continue

et la répression s’intensifie

pour satisfaire les droitistes et les patrons…

A l’issue des dernières élections présidentielles perdues par la droite du capital, celle-ci s’interrogeait sur une éventuelle chasse aux sorcières dans les rangs des hauts fonctionnaires qui avaient collaboré avec zèle sous le régime sarkoziste, alors qu’ils sont censés servir la Nation en se référant strictement à la Constitution et au strict Droit, et ce en toute impartialité.

Les nouveaux arrivants fraîchement élus avaient rassurés tout ce petit monde de zélés fonctionnaires de haut rang aux ordres, comme ils avaient rassuré la City, l’antre de l’ultralibéralisme en Europe, quelques semaines plus tôt.

Le Front de Gauche, sans qui les nouveaux arrivants ne seraient pas installés dans les fauteuils des ministères, avait quant à lui, demandé que les syndicalistes victimes de la répression antisyndicale menée par les patrons, ainsi que les progressistes menés devant les juges, les procureurs et la police, pour des raisons de luttes contre les inégalités sociales et les plans de licenciements massifs ou pas, soient rétablis dans leurs droits et amnistiés… une demande restée sans réponse à ce jour pour maintenir l’assise du pouvoir sur tous les zélés de la fonction étatique qui n’a plus rien de publique puisqu’elle est avant tout politique et au service du parti au pouvoir.

Aussi et malheureusement, nous sommes obligés de constater que cette répression contre les syndicalistes et contre les progressistes de ce pays, ne s’est pas arrêtée et qu’elle s’est même empirée depuis quelques mois. Ce qui en fait semble normal, il n’y a eu aucune consigne du gouvernement et les mêmes qui sévissaient sous Sarkozy « pour casser du Rouge » sont toujours à leurs postes « pour casser du Rouge ».

Force aussi de constater qu’aujourd’hui, avec un gouvernement qui s’auto-classe à gauche, il est moins dangereux et moins risqué d’être un activiste d’extrême-droite ou un négationniste révisionniste, que d’être un syndicaliste de lutte ou un progressiste contestataire : c’est moins dangereux de s’attaquer à une mosquée en tant qu’islamophobes, que de lutter contre un plan de licenciements en tant que syndicalistes ou contre une injustice sociale en tant que progressistes : le brun semble moins dangereux que le rouge… et pourtant l’histoire est là pour prouver le contraire.

Actuellement, les militants dans le viseur de la justice et de la répression judiciaire, sont les syndicalistes de la CGT et de SUD-SOLIDAIRES, les anti-impérialistes, les antilibéraux et les antiracistes (même s’ils sont beaucoup tout cela à la fois).

Ainsi, sans pouvoir démontrer factuellement, qu’il y a un rouage direct entre politique et justice, il s’agit désormais pour les « égocentriques carriéristes », qui persistent malgré les changements (collabo un jour, résistant un autre, mais toujours partisan de la politique du « bon beurre »), d’être de bons soldats pour éviter que les Rouges ne s’attaquent encore plus à la gauche « lucide » au pouvoir, c’est-à-dire à la gauche du capital en place à tous les niveaux de la politique comme une araignée a tissé sa toile. Tout cela a un nom, cela s’appelle : le maccarthysme renaissant.

Ainsi depuis quelques mois, nous avons vu : un 1er ministre qui se rend au congrès du Médef et ose répondre en sous-entendu : « ta gueule » à un militant CFDT sidérurgiste de Gandrange… : un ministre de l’intérieur expulser une militante basque – ordonner la destruction de camps Rom- rester sourd à 70 jours de grève de la faim des sans-papiers à Lille – envoyer des centaines de garde mobile pour défendre la construction d’un aéroport privé – refuser, malgré une décision de justice, la libération d’un militant libanais enfermé depuis 29 ans… : des procureurs aux ordres du ministère de la justice, qui demandent la déchéance d’un conseiller prud’homal d’Arras qui applique les règles strictes du droit et du code de procédure, qui poursuivent des militants EDF refusant le licenciement d’un collègue… : un ministre du travail menaçant quand deux syndicats refusent de signer un accord sur la flexisécurité et la modification des règles du contrat de travail sans s’occuper des plans de licenciements boursiers en cours… et la liste est longue.

Quoi qu’il en soit la lutte pour l’unité de progrès doit se renforcer comme la solidarité contre la répression, et nos camarades doivent être défendus en signant les pétitions :

Pour christian Delépine, militant ouvrier CGT, conseiller Prud’homme à Arras :

http://www.petitions24.net/arret_des_poursuites_christian_delepine

Pour les 8 militants CGT de l’EDF :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2013N34639

Publié dans - FRANCE - DOM-TOM, - LIBERTES, - POLITIQUE | Pas de Commentaires »

12
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots