MES

Posté par onsbouge le 26 février 2012

LE FRONT DE LUTTE
Maintenant il faut y aller

 

Le MES est la mise à mort de la souveraineté des pays et l’inscription dans le marbre de nos constitutions que le capitalisme est le seul système économique et politique, en France et en Europe… 

Ce Mécanisme Européen de Stabilité ou  » Merde En Soi  » est d’une dangerosité extrêmement grave pour nos droits, nos acquis sociaux et nos et libertés qui sont menacés. 


Ce billet du 25 février  fichier pdf billet du 25-02  vous explique où on en est aujourd’hui avec le système parlementaire et présidentiel de la Vème République: ils (ump) décident à notre place pour servir un système et desservir les peuples, quand d’autres (ps) ne combattent plus ou pas… il faudra s’en souvenir le 22 avril si vous ne voulez pas subir le syndrome grec !

Publié dans - ECONOMIE, - EUROPE, - FRANCE - DOM-TOM | Pas de Commentaire »

Vox Populi versus mentionica

Posté par onsbouge le 26 février 2012

LE FRONT DE LUTTE
Maintenant il faut y aller

Sur le terrain politique il ne faut rien lâcher et nous ne lâcherons rien. Chaque attaque mérite une réponse qui se veut être pédagogique. Vox Populi est une réponse à un de ces canards du web qui se dit de gauche et citoyen mais qui n’a aucune conscience politique au point qu’il peut servir les intérêts de l’ennemi.

_____________________________

Vox Populi versus mentionica (la voix du peuple face aux mensonges)

 Il y a des jours comme ça, où la rage et la colère monte à la lecture d’un article. On se met devant son ordinateur, on va dans le mode réception de son courrier mail et comme on a mis des alertes sur des sujets précis, on découvre des articles liés à cette alerte. Aujourd’hui un article  fait sursauter, celui paru sur le site de Agora Vox qui si nous le traduisons veut dire « la voix du rassemblement ». Cet article non signé qui traite du débat qui a eu lieu entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen sur France 2, vous pouvez lire en intégralité sur :

 http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/retour-sur-le-debat-le-pen-111105 -

 Après quelques paragraphes qui font déjà sursauter on peut lire ceci :

« Jean-Luc Mélenchon s’était préparé à un débat d’idées, il a voulu éviter les thèmes qui fâchent comme l’immigration (thème qui ne lui permettra très vraisemblablement pas de grignoter des voix chez les ouvriers), ou des thèmes comme la crise grecque (de peur de ne pas être distinguable et audible, de se faire passer pour un Le Pen de gauche) préférant celui des droits de la femme. »

Nous avons diffusé l’intégralité de ce vrai-faux débat refusé par l’héritière, si vous l’avez visionné vous aurez remarqué que Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche qui allie les communistes, les jauressistes et les alternatifs écologistes, a bien parlé de l’immigration quand il a interrogé la fille du père sur l’accès aux soins pour tous dans distinction de la nationalité ou de la couleur « le microbe ne sait pas si la personne a des papiers ou pas de papiers ». Or cet article d’Agora Vox (la voix du rassemblement) fait croire que Mélenchon a voulu éviter tout débat sur l’immigration parce que ce thème ne permettrait pas de grignoter des voix chez les ouvriers…. Wahoo !

Cela sous-entend que les ouvriers sont d’abominables racistes et qu’une partie d’entre eux votent FN parce que ce parti n’a de cesse depuis 40 ans de cibler l’immigration comme la source de tous les maux dont souffre la classe ouvrière, et que son programme prévoit des renvois massifs et rapides pour faire de la place aux sans-emploi français.

 Soyons scientifiques pour bien comprendre.

En France il y a environ 8 millions de personnes qui y vivent sans en avoir la nationalité, 5 millions de personnes issues de pays hors de l’Europe et de 3 millions issues des pays de la communauté européenne. La France compte 65 millions de résidents recensés donc si on soustrait les 8 millions, il y a 57 millions de français. Sur ces 57 millions, 23% sont des français issus de l’immigration, si on se permet de les soustraire (ce qui n’est pas juste et qui est même indigne), on trouve 44 millions, c’est le chiffre de la population française en 1950 au début des 30 glorieuses.

 La population immigrée est concentrée autour de trois territoires bien défini, la région parisienne, le Nord-Pas de Calais, le grand sud-est allant de Lyon à Marseille et dans des petites zones spécifiques délimitées. C’est-à-dire que la population immigrée se trouve dans les grands bassins industriels de productions et sur des bassins d’emploi spécifique, qui ont besoin d’une main d’œuvre abondante. Ainsi, la production automobile, chimique, et sidérurgique, le BTP et les services aux entreprises sont des pôles d’emplois de la population immigrée qui fait partie intégrante de la classe ouvrière.

Dans les luttes ouvrières des 80 dernières années, la classe ouvrière immigrée n’a pas été mise à l’écart par la classe ouvrière autochtone.

Soyons dans la réalité concrète, celle de la classe ouvrière.

Sur les piquets de grève, dans les manifestations, dans la lutte pour gagner les revendications, dans les face à face avec le patronat et les gouvernants, il n’y jamais eu des luttes séparées, des cortèges séparées ou des revendications séparées : on n’a jamais entendu « augmentation des salaires pour les français » ou « retraite à 60 ans pour les français » « des emplois pour les français » ou « du pain pour les français » ou «vive les frites françaises et le cassoulet, à bas le couscous arabes et le Tibou diène africains  » … sauf dans les meetings nationalistes !

Ce sont les mots « travailleurs, unité ou classe » qui sont employés… tout le reste n’est que pure invention des politiciens emmenés par le populisme et la démagogie du clan Le Pen.

Toute cette odieuse propagande et ces mensonges n’ont qu’un et seul but, celui de désunir la classe ouvrière car ils savent tous qu’elle est le pire ennemi du capital et que si elle se met en action dans l’unité, rien ne pourra l’arrêter, même en employant les moyens les plus violents pour la soumettre…

Rien n’est innocent, tout est calculé.

D’ailleurs, la polémique sur la viande « hallal » n’est pas fortuite. Pourquoi se pencher sur le sort des moutons abattus selon un rituel et ne pas parler des conditions de transport des chevaux polonais, de la production des poules en batterie, de l’élevage des cochons et des veaux de manière odieuse pour le niveau de civilisation de l’espèce humaine ?  Pourquoi ne rien dire sur les produits créés par les grands laboratoires pour faire pousser des bêtes trois fois plus vite, ou pourquoi ne rien dire sur les OGM, ou toutes les maladies nouvelles dues à la nouvelle alimentation du bétail ou autres ? Nous le disons, l’héritière comme d’autres ne disent rien parce qu’une partie de ces producteurs qui ont reniés leur âme de paysans nourriciers pour se transformer en industriels de la terre ou de l’élevage, subventionnent le FN et l’UMP… et on pourrait aller encore plus loin !

Le FN oublie une réalité de nos campagnes, celle de ce petit éleveur qui comble des fins de mois difficiles avec les quelques moutons qu’il est bien content de vendre au prix juste à un musulman, qui lui-même est bien content de savoir qu’il a été sainement engraissé et qui peut le choisir lui-même comme le préconise sa religion… et tout le monde y trouve son compte. Aussi, pourquoi ne rien dire sur les abattoirs qui disparaissent chaque année à un tel point que des éleveurs en sont à se demander où sont abattues leurs bêtes (voir excellent article sur le journal des paysans communistes « La Terre » du 31 janvier)

En fait en parlant du « hallal », elle dit qu’au nom de la laïcité on n’a pas à favoriser un culte sur un autre. Subjectivement cela veut dire qu’au nom de l’égalité entre les français dans une république laïque, on n’a pas à mettre en avant des fêtes religieuses catholiques qui donnent droit à des jours fériés (Pâques – Pentecôte – Assomption – Toussaint – Noël) ou alors (et c’est Eva Joly qui lance le pavé dans la marre) il faudrait instaurer des jours fériés pour le jour de l’Aïd ou le jour du Kippour. Il en est de même au nom de l’égalité entre les peuples d’Europe avec les célébrations du 8 mai ou 11 novembre qui rappellent la fin de guerres entre pays d’Europe, et comme il a été dit que l’Union Européenne est un garant de la Paix en Europe, pourquoi maintenir ces deux jours fériés ?

Du hallal aux profits, l’autre face cachée du calcul capitaliste.

On nous rabâche qu’il faut augmenter la productivité, qu’il faut travailler plus… le capital lui fait ses comptes : 10 jours (il ne reste que le 1er mai) fériés à 7h00 = 70 heures à multiplier par 21 millions de salariés, cela représente 1,5 milliards d’heures payées mais non productives en terme de plus-values, ce qui représente environ 30 milliards d’euro de perte pour le patronat. A cela on ajoute un passage à l’allemande de 35 à 39 h payées 35 et la suppression de la 5ème semaine de Congés au nom de la compépétivité, cela représente une manne supplémentaire de 100 milliards. Et avec la suppression des cotisations sociales sur les bas salaires, c’est 45 milliards de plus… on ajoute le gel des salaires et des pensions, qui représente 25 milliards on obtient 30+100+45+25 = 200 milliards par an pour les actionnaires qui demandent toujours plus de profits, donc toujours un abaissement des coûts, dont toujours une main d’œuvre corvéable et adaptable à souhait selon les demandes du marché, toujours en maintenant le spectre des délocalisations vers des pays à bas coût de main d’œuvre, c’est-à-dire vers des zones de non droit. Comme quoi les petites phrases peuvent avoir de graves conséquences si on ne fait pas attention au pourquoi de son emploi.

 La haine comme arme de division.

Alors, de quoi cibler l’immigration et la main d’œuvre étrangère comme la source de tous les maux dont souffre la classe ouvrière, le croyez-vous ? Croyez-vous que le peuple grec est sous la coupe des financiers à cause des immigrés et que Mélenchon n’a pas abordé ce thème avec l’héritière pour ne pas apparaître comme un nationaliste de gauche qui ne comprend rien à la stratégie de la troïka qui mène les peuples d’Europe à la faillite et à la guerre ?

 Agora Vox ou Divisio Vox ? Nous avons choisi Mélenchon pour porter notre combat : la vox populi. 


Publié dans - FRANCE - DOM-TOM, Non classé | Pas de Commentaire »

En pire !

Posté par onsbouge le 25 février 2012

En pire ! dans - BILLET - DERISION - HUMOUR - MORALE en-pire-300x144

Publié dans - BILLET - DERISION - HUMOUR - MORALE, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM | Pas de Commentaire »

3 mn contre le fascisme

Posté par onsbouge le 25 février 2012

Le metteur en scène anglais Sir Ridley Scott avait lancé un Concours mondial de Filmintitulé “ Dites-le à votre manière ! “, concours organisé à l’intention de ceux qui désiraientdevenir metteur en scène et auquel plus de 600 cinéastes ont participé !

Les conditions de participation étaient les suivantes …
La longueur du film présenté ne devait pas dépasser 3 minutes,
Le texte ne devait pas avoir plus de 6 lignes,
Le sujet abordé devait être “ captivant “ !

Le metteur en scène Keegan Wilcox a été le grand gagnant avec son film intitulé
PORCELAIN UNICORN “ ( “ La Licorne de porcelaine “ ) dont le sujet était …“ Une histoire vécue par deux personnes que tout oppose et qui pourtant restent très proches l’une de l’autre ! “

Pour comprendre pourquoi ce film a gagné …

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION | Pas de Commentaire »

Un affrontement de classe contre classe

Posté par onsbouge le 25 février 2012

LE FRONT DE LUTTE
Maintenant il faut y aller

Le billet du 24 février

Le débat qui s’est tenu sur France 2 hier soir a clairement établi la construction politique en cours entre l’UMP et le FN. Rappelez-vous « j’ai fait un cauchemar ! » d’il y  a quelques jours.  

On peut spéculer sur cette éventualité car les amabilités courtoises voire les courbettes du conseiller spécial et scribe de Sarkozy, Henri Guaino pour Marine Le Pen, ont trahi la démarche politique de fond en cours entre la droite et l’extrême-droite.

Bien plus qu’une spéculation à en voir l’attitude et les questions d’un des nouveaux chiens de garde qu’est Franz -Olivier Giesbert, il trépidait comme un chiot dans sa niche et balançait sa queue à la seule affirmation de l’héritière qui venait de lui lancer un sucre en annonçant qu’elle n’avait rien contre les musulmans… qui la croirait après ses dernières déclarations à part l’UMP.

Cette quête d’honorabilité pour sa crédibilité politique et économique n’a pas tenu le choc bien longtemps, elle s’est engluée dans ses propres contradictions et s’est empêtrée toute seule dans ses chiffres complétement tronqués et mensongers… elle s’est complétement affichée comme une « nullard ».

L’héritière, chanteuse occasionnelle et reine de la vanne salasse, qui danse avec les loups gris à Vienne, a démontré qu’elle est, comme dit Mélenchon, « une semi-démente », une caractérielle à qui il ne manque que la petite moustache et le tatouage dans l’aisselle.  

La droite populaire en rêvait, les gaullistes le craignaient, Copé, Ciotti, Mariani et compagnie l’ont presque fait, l’UNION DES DROITES CONTRE LE FRONT ‘’POPULAIRE’’ DE GAUCHE… un retour en arrière de 75 ans, « plutôt Hitler que le Front Populaire » disait la bourgeoisie patronale !

Ils ont une crainte réelle d’un gros score du Front de Gauche qui est capable de talonner les « déjà promus » du second tour, car d’un côté ils écoutent la rue et voient les meetings pleins à craquer, et de l’autre ils donnent de l’audience et des pages entières au FN !

De plus avec son refus devant des millions de téléspectateurs, d’affronter la contradiction avec un Jean-Luc Mélenchon affuté et de combat qui représente la classe ouvrière, les travailleurs et leurs intérêts dans cette campagne, l’héritière frontiste a confirmé qu’elle n’était que la roue de secours du grand capital, des impérialistes, des colonialistes et des marchands de canons… la porte-valise des eurofachos ultra nationaux racistes et xénophobes.

Nous avons un rôle historique à jouer dans cette campagne qui s’engage comme un affrontement de classe contre classe.

Alors cartés ou pas cartés à un parti, le seul véritable représentant des intérêts de la classe ouvrière et des travailleurs, c’est le candidat du Front de Gauche et c’est lui que la classe ouvrière et les travailleurs doivent soutenir par un vote massif au 1er tour.

Le vote utile de gauche, nous l’avons testé plusieurs fois, résultat : des zéros pointés…

Quant aux candidats de l’extrême gauche déclarée comme telle, ils doivent comprendre que l’enjeu est grand et qu’un, deux ou trois pourcents ne servent à rien… être là pour se faire mousser, pour montrer qu’on existe ou pour s’adresser au peuple via les média et les temps de paroles, il y a d’autres moments pour le faire… ce n’est pas le moment de jouer les coucous quand l’aigle plane, ou alors c’est de la division stérile qui ne sert que les intérêts de la bourgeoisie.  

L’histoire nous appartient, exigeons l’impossible, osons ce qu’ils nous croient incapable de faire !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

1...52875288528952905291...5306
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots