Pas de Calais – Hénin-Beaumont – 17 avril 2012

Posté par onsbouge le 14 avril 2012

FRONT SOLIDAIRE

Le vendredi1 13-04-2012 

NOUS SOMMES TOUS-TES INVITÉS-ES LE 17 AVRIL

Après les Présidentielles, auront lieu en juin prochain les élections législatives.

Outre la bataille à gagner contre notre ennemi Flageolet dans le Béthunois, qui nous a tant dénigrés lors du conflit sur les retraites, qui a déposé des plaintes contre des camarades de la CGT, et qui est à l’origine de l’ARS (agence régionale de Santé) qui est la première pierre posée pour la privatisation de l’Hôpital Public et de la Santé Publique, mais ausi contre cette droite ultralibérale et libérale (UMP-MODEM) dont les députés-es ont voté la loi de recul social sur les retraites,  nous devons en tant que camarades, en tant que travailleurs conscients des dangers, œuvrer à battre le FN partout dans le département et dans la région, dont il a fait sa nouvelle base de lancement avec l’aide des nazillons du bloc identitaire, son bras armé.

La bataille qui sera au cœur de l’actualité, sera celle de la 11ème circonscription du Pas de Calais, celle d’Hénin-Beaumont où s’affronteront le candidat du Front de Gauche, Hervé Poly, 1er secrétaire de la fédération PCF du Pas de Calais, et la candidate du Front National, Marine Le Pen, Présidente de ce parti dont nous n’avons plus à faire la description.

L’enjeu est donc important et même très important, il faut barrer la route à l’héritière du clan Le Pen pour qu’elle fasse demi-tour et retourne à St Cloud, et l’empêcher de se servir de cette circonscription historiquement terre de Solidarité, de Mixité et Résistance de la Classe Ouvrière, pour lancer ses missiles racistes et xénophobes à l’Assemblée Nationale.

Lire la suite… »

Publié dans - FRANCE - DOM-TOM, - LIBERTES | Pas de Commentaire »

Election présidentielle

Posté par onsbouge le 13 avril 2012

FRONT SOLIDAIRE
13 avril 2012

 

17% est le chiffre du jour,

à 9 points de Sarkozy, Mélenchon sera au deuxième tour si la classe ouvrière joue son rôle historique pour la prise du pouvoir par l’insurrection citoyenne dans les urnes et la révolution sociale. 

Osons aller vers la 6ème République qui abolira les privilèges des riches, redistribuera les richesses par l’augmentation des salaires et des pensions, qui renforcera le pouvoir des syndicats, qui interdira les licenciements boursiers, qui régularisera des sans-papiers livrés aux esclavagistes du patronat, qui remettra le service public au service du peuple et pas des spéculateurs, qui combattra l’injustice et la division provoquées par la financiarisation et les fonds de pension et des produits dérivés (voir annexe), qui donnera la parole au Peuple….

Qu’avons-nous à perdre face aux libéraux et aux ultra-libéraux au service de l’Europe capitaliste et des banques ? 

Lire la suite… »

Publié dans - FRANCE - DOM-TOM | Pas de Commentaire »

Eurex – lancement d’un nouveau produit dérivé sur la dette française pour le 16 avril

Posté par onsbouge le 12 avril 2012

Eurex - lancement d’un nouveau produit dérivé sur la dette française pour le 16 avril dans - ECONOMIE billet-12-avril1

à télécharger   fichier pdf Le billet du 12 avril 2012

Publié dans - ECONOMIE, - FRANCE - DOM-TOM | Pas de Commentaire »

ELECTIONS

Posté par onsbouge le 11 avril 2012

SORTEZ-LE.FR

PRÉSENTE

C’EST QUAND QU’IL PART SARKO

Publié dans - FRANCE - DOM-TOM | Pas de Commentaire »

Crise financière… Les banques …

Posté par onsbouge le 11 avril 2012

BASTA !

Crise financière

Pourquoi il ne faut jamais croire les banques

Par Agnès Rousseaux (10 avril 2012)

Où en est la régulation du secteur bancaire et financier ? Quatre ans après le début de la crise, le bilan est bien maigre, déplore Pascal Canfin, député européen écologiste et cofondateur de Finance Watch. Après avoir bénéficié de la généreuse assistance des États, les banques et leurs dirigeants freinent la moindre tentative de régulation et continuent d’organiser la fraude fiscale. Pourtant, plusieurs mesures simples existent pour reprendre le contrôle de la finance folle. Entretien.

Crise financière... Les banques ... dans - ECONOMIE arton2256-7954d

 

Basta ! : La crise bancaire n’a rien coûté rien aux contribuables, affirment les banques françaises. Qu’en est-il réellement ?

 

Pascal Canfin : 4 000 milliards de dollars ont été déboursés ou prêtés par les États pour sauver le système financier ! La Société générale a été sauvée par les contribuables américains, au moment de la crise des subprimes. Beaucoup de banques françaises avaient acheté des subprimes (des produits financiers adossés à des prêts immobiliers aux États-Unis, ndlr) et s’étaient assurées contre les risques de pertes de ces produits, par des CDS (Credit default swap), auprès d’AIG, premier assureur mondial. En 2007, lors de la crise des subprimes, les banques se sont tournées vers AIG, qui leur a répondu : « Désolé, j’ai déjà tout versé en dividendes et en bonus ! » Face à la menace de faillite, AIG s’est tournée vers la Banque centrale américaine, qui a débloqué 85 milliards de dollars. La Société générale a ainsi reçu 12 milliards de dollars [1] (presque autant que Goldman Sachs, premier bénéficiaire du sauvetage, qui a touché 13 milliards de dollars, ndlr). Natixis, la banque d’investissement, filiale des Caisses d’épargne et des Banques populaires, a aussi été sauvée grâce à l’épargne des Français. Et le sauvetage de Dexia aura sans doute coûté 10 milliards d’euros aux contribuables français. Trois banques, ce n’est pas rien…

lire la suite

Publié dans - ECONOMIE, - FRANCE - DOM-TOM, - MEDIAS-PRESSE | Pas de Commentaire »

1...49524953495449554956...4981
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots