2 dead, 6 injured in Finland stabbing attack, unclear if incident related to terrorism – police

Posté par onsbouge le 19 août 2017

black-313636_640-2

Strategika 51

2 dead, 6 injured in Finland stabbing attack, unclear if incident related to terrorism – police

Strategika5118 août 2017

2 dead, 6 injured in Finland stabbing attack, unclear if incident related to terrorism – police https://www.rt.com/news/400121-finnland-turku-shots-injured/


Publié par Strategika 51
URL  https://strategika51.wordpress.com/2017/08/18/2-dead-6-injured-in-finland-stabbing-attack-unclear-if-incident-related-to-terrorism-police/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115866

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Environnement

Posté par onsbouge le 19 août 2017

black-313636_640-2


vendredi 18 août 2017

.
Au Liban, d’irréductibles paludiers défendent leurs derniers marais

 Environnement dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT a9

Des bassins d’évaporation de sel sur la côte libanaise à Anfé, le 21 juillet 2017 (afp)


Pendant un demi-siècle, Elias al-Najjar a récolté le sel dans des bassins sur la rive libanaise de la Méditerranée. Mais aujourd’hui, comme ses collègues, cet homme de 93 ans redoute la mort de son métier.
La production traditionnelle de sel le long de la côte, autrefois populaire au Liban, ne survit aujourd’hui que dans une seule localité balnéaire, celle d’Anfé, à environ 80 km au nord de Beyrouth.
Les marais salants ont souffert de l’exode des paludiers durant la guerre civile (1975-1990) et de la suppression des tarifs douaniers pour le sel importé.
« Je produisais 300 tonnes dans les années 1950. Aujourd’hui, j’en produis 30, au mieux », dit M. Najjar.
Les gardiens du métier, qui se voient refuser des permis d’entretien de leurs infrastructures, ont peur que le gouvernement ne veuille se débarrasser d’eux pour laisser la place à des projets immobiliers en bord de mer.
Si les autorités « ne peuvent pas détruire les vasières, elles veulent les rendre inutilisables afin que cela soit plus facile à des gros poissons de les acheter pour y construire des complexes touristiques », affirme Hafez Jreij, un paludier de 67 ans. « Les terrains où se trouvent les bassins vont être cédés à des promoteurs qui veulent ériger des stations balnéaires », assure-t-il.
Mais la porte-parole de la municipalité, Christiane Nicolas, nie toute intention du conseil municipal de détruire le secteur. Le gouvernement « estime que les bassins sont un empiètement sur la propriété publique », mais « il n’y a pas de preuve que les autorités veuillent céder ces terrains à des promoteurs », dit-elle à l’AFP.
Pendant l’âge d’or de la production traditionnelle de sel au Liban, entre 1955 et 1975, celle-ci s’élevait annuellement à 50.000 tonnes, relève Hafez Jreij. A l’époque, « le Liban n’avait pas besoin d’importer du sel et l’Etat avait imposé une taxe douanière de 200% » sur le sel étranger.
Mais avec le début de la guerre civile en 1975, beaucoup de paludiers ont quitté le pays. La production de sel libanais a baissé, ne suffisant plus à satisfaire la demande intérieure et poussant le gouvernement à lever en 1990 cette taxe douanière.
Puis, le secteur étant en chute libre, le gouvernement a annoncé qu’il considérait beaucoup de vasières comme des constructions illégales installées sur le bien-fonds maritime. Les autorités ont cessé en 1994 de collecter l’impôt sur le revenu lié à la production de sel. Et la municipalité d’Anfé a commencé à rejeter des demandes de renouvellement de permis de maintenance des bassins.
Selon les paludiers, ce refus tue graduellement l’industrie car chaque année un nombre toujours plus grand de marais deviennent inutilisables.
M. Jreij affirme que la moitié des bassins d’Anfé sont devenus inexploitables depuis 1994.
La récolte artisanale de sel est un processus long, soumis aux caprices du temps et qui ne peut être pratiquée que quatre mois par an.
La première étape consiste à remplir d’eau de mer les vasières d’un mètre de profondeur grâce à des pompes actionnées par des petites éoliennes. L’eau stagne dans ces bassins de 20 m2 durant au moins 20 jours, avant de s’évaporer au soleil et former un résidu salin.
Le contenu est ensuite transféré dans un autre bassin moins profond où il est entreposé pendant 10 jours. Durant cette période, les paludiers s’assurent du séchage jusqu’à ce qu’apparaissent des cristaux de sel étincelants.
M. Jreij raconte avoir eu maille à partir en 2015 et 2016 avec les autorités locales qui arguaient que l’eau de mer remplissant les bassins était contaminée. « Des études en laboratoire ont prouvé le contraire », explique-t-il.
M. Najjar, qui a eu les mêmes problèmes, montre à l’AFP les résultats de ces tests de laboratoire menés au Liban.
Maintenant, les producteurs d’Anfé vendent leur sel à des industriels ou des acheteurs individuels entre deux et quatre dollars le kilogramme, un prix deux fois moins élevé que le sel d’importation.
Le pêcheur Daniel Fares, 37 ans, assure être un client régulier de Hafez Jreij car la production de ce sel est de qualité. Dans cette région, « la mer est propre et nous savons d’où vient le sel. Il n’a pas d’additifs et c’est ce dont on a besoin pour la conservation des sardines », dit-il.
Pour Hafez Jreij, le combat pour préserver les salines s’inscrit dans la bataille plus large pour protéger la côte libanaise, largement défigurée par les promoteurs et dont les taux de pollution sont supérieurs à la normale pour certaines plages – avec une présence de la bactérie E. Coli jusqu’à 400 fois supérieure aux normes fixées par l’OMS.
Les salines « ne produisent pas de déchets, ne ferment pas les routes menant à la mer, ni obstruent la vue de la mer contrairement aux complexes balnéaires », assène M. Jreij.

 

Publié il y a 19 hours ago par
Libellés: Environnement Liban

pa3


Publié par
URL  https://assawra.blogspot.fr/2017/08/au-liban-dirreductibles-paludiers.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=115862

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT | Commentaires fermés

L’armée syrienne inflige des défaites à l’EI dans un vaste désert

Posté par onsbouge le 19 août 2017

black-313636_640-2


vendredi 18 août 2017

.
L’armée syrienne inflige des défaites à l’EI dans un vaste désert

 L'armée syrienne inflige des défaites à l'EI dans un vaste désert dans - ECLAIRAGE - REFLEXION a11

Des soldats du régime syrien à As Sukhnah dans la badiya (désert), le 13 août 2017 (afp)


Les troupes du régime syrien ont remporté une importante victoire face au groupe État Islamique (EI) en l’encerclant presque totalement dans la partie centrale d’un vaste désert, rapporte vendredi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
Appuyée par les avions de l’allié russe et par des milices prorégime, l’armée syrienne a largement avancé ces deux jours dans la badiya (désert syrien), aux mains de l’EI depuis 2014.
Les troupes loyalistes ont lancé en mai une vaste offensive en vue d’en finir avec l’EI dans cette zone désertique qui s’étend sur 90.000 km2, du centre du pays jusqu’aux frontières jordanienne et irakienne, à l’est et au sud-est.
« Le régime est parvenu à encercler la localité d’Oqayrbat et les 44 hameaux environnants, situés à cheval sur les provinces centrales de Hama et Homs », a expliqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.
« Avec ces succès (…), la dernière voie d’approvisionnement des combattants (de l’EI) en armes, munitions et matériel dans la zone d’Oqayrbat se trouve sous le feu et le contrôle de l’armée syrienne », a affirmé pour sa part vendredi le ministère russe de Défense.
Précisant que les jihadistes cherchaient à fuir vers la province de Deir-Ezzor, leur fief plus à l’est, le ministère a indiqué que « les forces aériennes russes menaient en permanence des vols de reconnaissance via des drones pour trouver et détruire les blindés, les pickups avec armes lourdes et les voitures des terroristes ».
Également dans cette partie centrale du désert, les troupes loyalistes ont pris le contrôle jeudi « de quatre champs gaziers », dont l’important champ de Twinan, a indiqué l’OSDH.
« Ceci correspond à une superficie de 1.000 km2″, d’après l’Observatoire.
L’agence de presse officielle syrienne Sana a également confirmé l’encerclement de la région d’Oqayrbat et la capture des champs gaziers.
Au centre du désert, il ne reste plus à l’armée syrienne, selon l’OSDH, que 25 km à parcourir pour rejoindre les régions d’al-Kom et d’al-Soukhna, ce qui lui permettrait d’assiéger complètement l’EI dans des poches désertiques.
L’éviction de l’EI de Homs et Hama permettrait à l’armée de lancer sa bataille pour la reprise de Deir Ezzor, province pétrolière située également dans le désert syrien et aux portes de l’Irak.
Deir Ezzor est la dernière province syrienne quasi-totalement aux mains de l’EI. Moscou a indiqué cette semaine que sa capture signifierait la fin de l’organisation jihadiste en Syrie.
Ces revers de l’EI interviennent au moment où le groupe a revendiqué un nouvel attentat sanglant en Europe, cette fois à Barcelone en Espagne (13 morts).
Déclenchée en mars 2011 après la répression de manifestations antirégime, la guerre en Syrie a fait 320.000 morts en six ans.
Elle s’est transformée en un conflit très complexe avec la montée des jihadistes et l’implication de puissances régionales et internationales.

 

Publié il y a 19 hours ago par

Libellés: Syrie

pa3


Publié par
URL  https://assawra.blogspot.fr/2017/08/larmee-syrienne-inflige-des-defaites.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115857

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Israël: la justice suspend une loi controversée en faveur des colons

Posté par onsbouge le 19 août 2017

black-313636_640-2


vendredi 18 août 2017

.
Israël: la justice suspend une loi controversée en faveur des colons


 Israël: la justice suspend une loi controversée en faveur des colons dans - DROIT a10

La colonie israélienne de Dolev, le 10 mai 2017 à Ramallah, en Cisjordanie (afp)


La Cour suprême israélienne a décidé de geler l’application d’une loi sans précédent permettant à Israël de s’approprier des centaines d’hectares en Cisjordanie occupée, un texte qui scandalise les Palestiniens et émeut la communauté internationale.
Le juge Neal Hendel a ordonné jeudi de suspendre sine die l’application de la loi adoptée en février par le Parlement dominé par la droite, selon des documents de justice consultés vendredi par l’AFP.
Cette décision jette l’incertitude sur le sort d’un texte que ses détracteurs dénoncent comme légalisant le « vol » de terres palestiniennes. La cour est saisie d’un recours déposé par 17 conseils locaux palestiniens et des organisations palestiniennes et israéliennes de défense des droits.
Des députés de droite se sont indignés. « Une fois de plus, la justice foule au pied la décision d’une autorité gouvernementale. Il faut que cela cesse », s’est étranglé Bezalel Smotrich, lui-même colon et parlementaire du Foyer juif, parti nationaliste religieux défendant ardemment la colonisation.
La loi adoptée le 6 février permettrait à Israël d’exproprier, contre compensation, les propriétaires palestiniens de terrains privés situés en Cisjordanie et sur lesquels des colons ont construit sans autorisation officielle israélienne.
Elle vise à légaliser au regard du droit israélien des colonies dites « sauvages », c’est-à-dire non reconnues par Israël, et à leur épargner la démolition sur décision des juges.
Ses promoteurs veulent éviter que ne se reproduise le psychodrame de début février quand des centaines de policiers israéliens avaient évacué de force, sur décision des juges, les 200 ou 300 résidents de la colonie « sauvage » d’Amona et les centaines de jeunes colons venus les soutenir.
Israël fait une distinction entre colonies reconnues et « sauvages ». Mais la Cisjordanie est un territoire occupé par Israël depuis 1967 et au regard du droit international, toutes les colonies sont illégales.
La colonisation, c’est-à-dire la construction d’implantations civiles en territoire occupé, passe aux yeux d’une grande partie de la communauté internationale comme un obstacle majeur à la paix entre Palestiniens et Israéliens.
Le gouvernement de Benjamin Netanyahu, considéré comme le plus à droite de l’histoire d’Israël, fait la part belle aux avocats de la colonisation.
Le coordinateur de l’ONU pour le processus de paix, Nickolay Mladenov, avait estimé à l’époque que la loi franchissait une « ligne rouge très épaisse » sur la voie d’une annexion de la Cisjordanie. C’était en effet la première fois que le Parlement israélien légiférait dans les territoires palestiniens occupés, en particulier sur des questions de propriété, avait-il indiqué à l’AFP.
Certains ministres israéliens réclament ouvertement l’annexion d’au moins une partie de la Cisjordanie en invoquant l’histoire biblique ou les intérêts sécuritaires d’Israël.
La loi avait été adoptée en pleine période d’activité de colonisation débridée. Les avocats de la colonisation voyaient dans l’investiture de Donald Trump l’avènement d’une nouvelle ère pour la construction en territoires occupés.
Le texte avait soulevé les protestations de Londres au Caire, à l’exception de Washington. M. Trump s’est contenté, en recevant M. Netanyahu le 15 février, d’appeler Israël à « la retenue » sur la colonisation.
Cependant, la loi est depuis le début grevée par l’hypothèque constitutionnelle.
Plusieurs experts, y compris le procureur général Avichai Mandelblit dont l’une des tâches est de conseiller le gouvernement israélien, ont prévenu que le texte ne résisterait probablement pas à l’examen de la Cour suprême.
C’est M. Mandelblit qui a demandé la suspension de la loi après que des colons eurent poussé à sa mise en oeuvre partielle.
La Cour suprême n’a pas fixé de limite à la suspension. Mais elle a demandé au Parlement sa réponse d’ici au 10 septembre et à M. Mandelblit une opinion légale argumentée d’ici au 16 octobre.

 

Publié il y a 19 hours ago par

Libellés: Israel Palestine

pa3


Publié par
URL  https://assawra.blogspot.fr/2017/08/israel-la-justice-suspend-une-loi.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115853

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

La Corée du Nord se prépare à réagir aux provocations militaires U.S

Posté par onsbouge le 19 août 2017

black-313636_640-2

Strategika 51

La Corée du Nord se prépare à réagir aux provocations militaires U.S

Strategika5118 août 2017

La Corée du Nord se prépare à réagir face aux provocations militaires U.S. 

Pyongyang a envoyé des émissaires à Pékin pour avertir la Chine d’une très probable riposte de type militaire face au maintien des exercices militaires US avec la Corée du Sud. 

Le vol de bombardiers stratégiques US de type B-52H Stratoforteress, Rockwell B-1B Lancer et Northrop Grumman B-2A Spirit (block 30) à proximité des frontières de la Corée du Nord est jugée comme un acte hostile insupportable par Pyongyang rappelant les souvenirs traumatisants des bombardements stratégiques de la Guerre de Corée (1950-1952). 

Ces exercices, prévues du 21 au 31 août 2017, verront la participation de 30000 militaires américains et plus de 50000 militaires sud-coréens en plus de dizaines de milliers de civils dans un simulation de guerre contre la Corée du Nord. 

Pyongyang a toujours réagi à ce genre de provocations par des essais nucléaires, des tirs de missiles ou de solides échanges de tirs d’artillerie avec la Corée du Sud. 

Ces exercices provoquent en général de trés violentes manifestations anti-américaines en Corée du Sud. 

La Chine et la Russie ont appelé à la suspension des exercices militaires US en péninsule coréenne en échange de l’arrêt des tirs de missiles balistiques ou de tests nucléaires nord-coréens. Une initiative soutenue par l’Allemagne mais rejetée par Washington.


Publié par Strategika 51
URL  https://strategika51.wordpress.com/2017/08/18/la-coree-du-nord-se-prepare-a-reagir-aux-provocations-militaires-u-s/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115848

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...5411
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots