#écologie : les camions continuent de remplacer les trains tandis que le PS enterre l’écotaxe poids lourds !

Posté par onsbouge le 19 janvier 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

#écologie : les camions continuent de remplacer les trains tandis que le PS enterre l’écotaxe poids lourds !

#écologie : les camions continuent de remplacer les trains tandis que le PS enterre l’écotaxe poids lourds ! dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT

 

L’affaire de l’Ecotaxe poids lourds et du scandale ’ est symbolique de l’action du Parti Socialiste au pouvoir durant le quinquenat de Hollande. A méditer alors que son premier ministre Valls ou que ses ministres (Valls, Hamon, Montebourg, Pinel, Peillon…) tentent de se refaire une virginité à la faveur de la primaire du PS .

 

Ecotaxe, Ecomouv’ : symbolitique de l’action d’un gouvernement de droite au service de l’UE et du MEDEF

 europe dans - EUROPE

 

Cette affaire résume les choix de droites du gouvernement. Des choix anti environnementaux qui ont consisté à continuer de favoriser le transport de routier aux mépris des impératifs de santé publique, de transition énergétique et d’aménagement du territoire. Des choix pro patronaux consistant à céder en tout à la moindre doléance du patronat : ce dernier ne voulait pas d’une taxe poids lourds, le PS lui a immédiatement cédé, laissant la facture de la pollution, de l’usure de l’infrastructure routière et bien sûr de la société Ecomouv’ pour les impôts des travailleurs. Des choix soumis aux diktats de l’Union Européenne. En prétendant mettre en place – et c’est bien là le scandale d’Ecomouv – une société privée de collecte d’un impôt, dans un retour aux pratiques de l’ancien régime et de ses fermiers généraux, sans traiter la problématique première du , celui de l’euro dumping social conduisant au développement de ce mode de au détriment du train tant pour le cabotage que pour le transit international. Et ce alors que par sa position géographique la France a à supporter tous le trafic de l’Union Européenne. Cela au nom de la concurrence libre et non faussée et de la libre circulation des marchandises imposés par l’Union Européenne. (lire ici pour comprendre l’ensemble des enjeux du scandale Ecomouv’).

Lire la suite…


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=94997

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT, - EUROPE, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE, - TRANSPORTS | Commentaires fermés

TU 154: Conférence de presse sur le travail de la Commission gouvernementale d’enquête

Posté par onsbouge le 30 décembre 2016

black-313636_640-2

Russie politics

.

jeudi 29 décembre 2016

TU 154: Conférence de presse sur le travail de la Commission gouvernementale d’enquête

TU 154: Conférence de presse sur le travail de la Commission gouvernementale d'enquête dans - DATE A RETENIR 4411832

Selon les dires des membres de la Commission gouvernementale chargée de la prise en charge de la tragédie du TU 154, rien ne confirme les versions lancées par la presse.

En détail:

Voici les principales déclarations faites par les membres de la Commission publiées sur TASS:

  • Le vol des TU 154 est interrompu jusqu’à la fin de l’enquête, mais ils ne sont pas considérés comme impropres aux vols.
  • L’arrêt à Sotchi est un arrêt de service habituel, ne sont montés à bord que deux gardes-frontières.
  • Au départ, 15 versions étaient analysées, après la découverte des boîtes noires, la quantité des versions a été réduite de moitié. (Baïnetov, directeur du Service de sécurité des vols de l’armée de l’air russe)
  • L’éventualité de l’attentat est toujours analysée. Au moins n’y a-t-il pas eu d’explosion à bord (Baïnetov).
  • Pas de problème technique évident selon les premières données (Baïnetov).
  • L’échange des conversions radios fut extrêmement court. Une situation particulière a duré 10 secondes. Je ne peux rien dire à propos des volets ou autres éléments dont nous avons entendus parlé (par la presse). L’échange semblait plutôt standard, mais il y a eu une phrase qui indiquait le développement d’une situation particulière, mais elle ne dit rien de plus. (Baïnetov)
  • L’avion est resté en vol 70 secondes à une hauteur de 250 m.
  • En réponse à la question d’un journaliste sur l’éventualité d’un acte terroriste: cette éventualité n’est pas exclue, puisque les attentats ne sont pas uniquement consécutifs à des explosions, ils peuvent être également mécaniques. (Baïnetov)
  • En réponse à la question du journaliste concernant la véracité de l’information sur la descente de l’avion avec un nez en position très élevée (le fameux témoin): Nous partons d’une analyse objective des faits dont nous disposons. Déterminer quel était l’angle de l’avion lors de sa percussion avec la surface de l’eau est prématuré.

Selon la conférence de presse, il ressort clairement que les versions avancées par la presse sur le contenu des conversations entre les pilotes et la tour de contrôle, les dires de ce témoin surprise et la raison du crash n’engage … que la presse. Il leur a par ailleurs été demandé de cesser de diffuser des informations non fiables. Espérons que le message sera suivi.

Quelques informations complémentaires:

  • La 3e boîte noire a été retrouvée, endommagée mais peut être partiellement déchiffrée.
  • Les corps de 19 personnes ont été retrouvé et 239 morceaux de corps. Des morceaux de corps ont été portés par le courant sur les plages.
  • La zone du crash a été totalement explorée, une surveillance aérienne continue.

Voici les dernières informations certifiées, qui remettent en cause presque toutes les affirmations alors publiées ici et là.

Libellés :


Publié par Russie politics
URL http://russiepolitics.blogspot.fr/2016/12/tu-154-conference-de-presse-sur-le.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=93034

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - MEDIAS-PRESSE, - PHOTOGRAPHIE, - TRANSPORTS | Commentaires fermés

Rail : le Maroc travaille à son interconnexion africaine

Posté par onsbouge le 23 novembre 2016

 

 

black-313636_640-2


mercredi 23 novembre 2016

.
Rail : le Maroc travaille à son interconnexion africaine

Une centaine d’entreprises de plus de 10 pays et représentant 250 participants se sont déplacés au Rail Industry Summit à Casablanca, en octobre dernier, afin d’échanger sur les problématiques liées aux infrastructures, à l’exploitation ferroviaire, la signalisation, la maintenance, le matériel ainsi que les équipements embarqués et les aménagements intérieurs des véhicules.
Coorganisé par Maroc Export et le Groupement des industries ferroviaires (GIFER) et Advanced Business Event (ABE), l’événement créé en février dernier se veut une plateforme de mise en relation afin de fédérer la filière ferroviaire au Maroc. « Notre pays s’est engagé dans une politique volontariste de développement des réseaux ferroviaires inter et intra-urbains, ainsi le plan « Maroc Rail 2040 » prévoit un réseau LGV de près de 1 500 kilomètres et près de 2 700 kilomètres de lignes classiques, pour près de 20 milliards de dollars d’investissement, la mise en place et l’équipement de nouvelles lignes devront également être accompagnés de la mise à niveau et du renouvellement du réseau existant de près de 2 000 kilomètres, Par ailleurs, plusieurs villes disposent de projets de mise en place ou d’extension de réseaux de tramway urbain  (Casablanca, Tanger, Rabat, Agadir…) générant un besoin prospectif significatif, notamment pour le matériel roulant. « Ces investissements colossaux constitueront une opportunité unique pour impulser une industrie marocaine du ferroviaire, à l’instar du benchmark international », a déclaré Latifa Echihabi, secrétaire générale du ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Investissement et de l’Économie numérique. La porte-parole du ministère a précisé lors de son allocution que les projets d’installation, d’extension ou de modernisation de lignes ferroviaires au niveau africain laissent présager une croissance durable de la demande régionale en équipements ferroviaires dans les 20 prochaines années, ce qui constituera un relais de croissance incontestable pour cette industrie.

Le rail occupe déjà une place prépondérante…
Le réseau ferroviaire du Maroc est le plus étendu du Maghreb et le deuxième d’Afrique après celui d’Afrique du Sud. Il se présente sous forme d’un couloir reliant Marrakech à Oujda et dessert les grandes villes et les principaux ports du royaume, à l’exception de ceux d’Agadir, cette initiative prometteuse ambitionne la mise en place d’un « écosystème, ferroviaire » performant dans le sillage, du plan d’accélération industrielle, un plan qui vise à transformer l’industrie marocaine en réel moteur de croissance économique, avec comme objectif à l’horizon 2020 la création de 500 000 nouveaux emplois, une contribution au PIB de 23 % ainsi que le rééquilibrage de la balance commerciale.

… et un partenariat industriel international se construit
Le colloque a eu lieu en présence des deux acteurs majeurs du secteur. Ainsi de Bombardier qui a annoncé son ambition de créer un cluster industriel ferroviaire au Maroc, visant à renforcer l’export vers l’Afrique, et exposé ses objectifs dans les secteurs ferroviaires et aéronautiques.
Le Canadien, présent au Maroc depuis 2011, a détaillé son plan d’action en partenariat avec l’Office national de chemin de fer, pour remettre en état des rames qui ont été fournis par Bombardier dans le passé, un projet de signalisation ferroviaire, qui relie les principales villes au Maroc de la côte casablancaise jusqu’à Tanger serait également en cours de réalisation. « Nous avons créé un bureau d’ingénieurie au Maroc pour développer une industrie ferroviaire Made in Morocco, toutes les conditions sont réunies pour y accéder : un tissu de clients et de fournisseurs étoffés, une stratégie de localisation performante et des projets ambitieux », a lancé Prina Mello, directeur des ventes et du transport Bombardier Afrique.
Pour rappel, le constructeur avait annoncé la création d’une usine qui permettrait à terme la création de 600 emplois directs pour fabriquer un « train marocain ». L’idée est de démarrer avec un taux d’intégration de 30 % et d’arriver à 70 % dans 10 ans. Pour l’instant, la présence de Bombardier transport au Maroc se limite à deux commandes, le renouvellement de 14 trains électriques de l’ONCF opérant sur la ligne Casablanca-Rabat (11 millions d’euros) ainsi qu’un contrat de signalisation pour équiper la ligne ONCF entre Casablanca-Kénitra et Sidi Yahya-Tanger, remporté en 2014 pour 3 millions d’euros.
Son concurrent « Alstom », implanté au Maroc depuis 1916, a exposé pour sa part le bilan de la convention industrielle stratégique qui le lie au royaume dans le cadre notamment de la future ligne TGV qui doit entrer en service d’ici à 2018. Le constructeur prévoit 175 millions d’euros de CA à export d’ici fin 2016 la création d’emplois indirects ainsi que le développement de son réseau de fournisseurs sur les 5 prochaines années.

Un enjeu de taille : former et mettre à niveau les acteurs locaux
Autre point abordé lors de ces rencontres, la formation, véritable fer de lance du secteur. « Le modèle marocain de l’expérience ferroviaire est une expérience inédite, un tissu industriel existe avec du savoir-faire, de la logistique qui réponde aux transports de marchandises et des personnes, plusieurs aspects vont accompagner cette industrie, le tourisme, la compétitivité régionale et les échanges commerciaux. Avec le succès de I’IMA créé par le GIMAS, dans le secteur aéronautique, nous souhaitons calquer le même modèle pour l’industrie ferroviaire, et le dupliquer pour d’autres secteurs. Dans le cadre de la formation, nous avons développé des programmes avec l’OFPPT et le ministère de l’Éducation pour un budget total de 40 MDH », a tenu à préciser Zahra Maafiri, directrice générale de Maroc Export.
Intervenant de son côté, Hassan Rebouhate, président du GIFER Maroc et directeur général de la Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire, a passé en revue les objectifs futurs du GIFER. « Nous avons l’ambition d’aller de l’avant, aujourd’hui le matériel tracté est fabriqué localement, les câblages, et les composants électroniques sont élaborés selon les normes internationales, ce qui nous permet de proposer une offre exportable. Par ailleurs, nous avons un panel de fournisseurs locaux qui doit se mettre à niveau et normaliser ses produits. Ce qui manque à notre savoir-faire, c’est la motorisation, un volet que nous essayons de développer avec nos partenaires Bombardier et Alstom, à terme nous prévoyons de créer un train 100 % marocain » a-t-il indiqué.
Selon lui, le groupement ambitionne de développer les métiers ferroviaires à travers plusieurs actions, dont la participation à l’élaboration de la stratégie nationale dans le secteur ferroviaire, la contribution au développement des partenariats public-privé et le développement de la recherche et de l’innovation dans le secteur.

Pour l’ONCF, une feuille de route ambitieuse
Lors de ces rencontres, l’ONCF a également précisé sa feuille de route, la compagnie ferroviaire prévoit une externalisation totale de la maintenance de 47 locomotives, d’origine Alstom, la réalisation au Maroc de 300 voitures, dont 60 en cours, une rénovation de 300 voitures, une construction au Maroc de la quasi-totalité du parc wagon (environ 5 000), la fabrication de 18 locomotives, en partenariat avec un constructeur européen. S’agissant du volet RH, l’Office national des chemins de fer prévoit la création d’un Institut de formation ferroviaire, en  partenariat avec la SNCF, ainsi que la mise à disposition de personnel ONCF pour accompagner l’externalisation. Par ailleurs, le premier tronçon du TGV Tanger–Casa, qui a coûté 20 MDH, est en cours de réalisation, les rames sont déjà livrées, et l’infrastructure réalisée à plus de 80 %, le démarrage commercial est prévu courant de l’année 2018. Quant au tronçon Marrakech-Casa, il est en cours d’étude et verra le jour après celui de Marrakech-Agadir.

L’objectif à terme : une filière ferroviaire « Made in Morocco »

Pour Latifa Echilabi, secrétaire générale du ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Investissement et de l’Économie numérique, avec la présence soutenue d’acteurs majeurs de l’industrie ferroviaire, « le Maroc aspire véritablement à renforcer l’intégration locale et ainsi créer de nouveaux emplois ». Dans l’axe Sud-Sud, « le Maroc a une visibilité jusqu’en 2030 », ce dont il peut se prévaloir face à ses amis africains, avec lesquels de nombreux contrats ont été signés lors des voyages du roi Mohamed VI dans différents pays. Dans cette démarche, le royaume chérifien s’appuie sur Maroc export en charge de l’accompagnement des entreprises dans les différents marchés. Une suite logique à une présence marocaine de plus en plus forte commencée avec les banques, les assurances et les télécoms, et poursuivie aujourd’hui par les phosphates par OCP Africa mais aussi dans le domaine de l’énergie où l’expertise chérifienne est reconnue.

(23-11-2016 – Ghizlaine Badri)

.

Deux adresses pour vous inscrire à « Assawra »,
la liste de diffusion du Mouvement démocratique arabe:

1 – Assawra3-subscribe@yahoogroupes.fr
ou
2 – as-sawra+subscribe@googlegroups.com


Publié par
URL https://assawra.blogspot.fr/2016/11/rail-le-maroc-travaille-son.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=89687

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE, - TRANSPORTS | Commentaires fermés

Mal en points

Posté par onsbouge le 21 novembre 2016

black-313636_640-2

BLOGYY.net

Mal en points

par · 21/11/2016

15073302_1679311015712852_6937298199947791257_n

Plus de 300 déplacements par an. Souvent en bagnole pour des raisons de coût, de logistique, de temps et de recul du rail. Des voyages parfois très longs, dans des zones que nous ne connaissons pas ou peu, d’où le risque permanent d’erreurs, de maladresses et d’infractions involontaires au code de la route.

MAL EN POINTS

Résultat, nous sommes actuellement avec une épée de Damoclès sur la tête : le nombre de points sur nos permis est en chute libre. Si vous avez des conseils, des idées, des suggestions, on est preneurs (tél. 06 18 26 84 95 ou maud@jeluttedoncjesuis.net).

Oui, on sait, en hélico comme Hulot ou en jet privé comme les VIP spectaculairement charitables, tout serait plus simple, mais c’est ni dans nos moyens*, ni dans nos goûts.

Quant au vélo, c’est vrai que ce serait sans doute sympa, mais en hiver, d’un bout à l’autre de la France, en trimbalant des cartons de bouquins et de médocs, on hésite un peu. Mal en points dans - DROIT 1f609

Maud et Yannis

* la grande majorité de nos déplacements sont bénévoles, la plupart du temps en soutien à vos luttes locales et/ou aux initiatives solidaires en Grèce.


Publié par BLOGYY.net
URL http://blogyy.net/2016/11/21/mal-en-points/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=89499

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - TRANSPORTS | Commentaires fermés

Cars Macron en faillite !

Posté par onsbouge le 17 novembre 2016

black-313636_640-2

FRONT SYNDICAL DE CLASSE

Cars Macron en faillite !

Publié le 17 novembre 2016 par FSC

Cars Macron en faillite ! dans - DROIT ob_900bba_macron-2

 

L’énorme campagne pro-Macron des médias hier toute à la promotion du candidat « anti-système » ont omis de placer les projecteurs sur une information qui en dit long sur les orientations et les compétences du banquier d’affaires :

 

Information reprise du site Unilever CGT Le Meux :

CGT Compiègne facebook

 

Mégabus est une filiale de l’anglais stage coach, elle était sous-traitant de l’entreprise Flixbus qui a décidé du jour au lendemain de mettre un terme à son contrat de sous-traitance pour faire appel à d’autres sous-traitants (moins cher ?). C’est une des particularités (et des désastres !) que l’on voit dans ce secteur : le développement de la sous-traitance alors même que le secteur n’est pas rentable !! Les opérateurs tournent aujourd’hui à 4 centimes du kilomètre, moitié moins que le tarif du co-voiturage !!

Pour rappel : la SNCF a pour le moment investi 250 millions d’euros à perte sur le secteur, Transdev l’autre grand groupe de transport a perdu 20 millions d’euros l’année dernière, tout ça d’ailleurs avec l’argent public ! On peut parler de désastre économique (sans oublier la concurrence avec le rail sur les grandes lignes Paris-Marseille, Paris-Lille,…)

  • première faillite d’une entreprise de « cars Macron » laissant 174 salariés sur le carreau ! L’actionnaire anglais pour le moment se lave les mains de sa responsabilité sociale et ne négocie rien sur les reclassements.
  • le gouvernement avoue lui-même son impuissance puisqu’il n’arrive pas à mettre une quelconque pression sur l’actionnaire pour lui rappeler ses obligations.
  • les salariés n’ont d’autres choix que de mener des actions dans les prochains jours/prochaines semaine. . .

Publié par FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL http://www.frontsyndical-classe.org/2016/11/cars-macron-en-faillite.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=88925

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - FRANCE - DOM-TOM, - LICENCIEMENTS, - POLITIQUE, - SYNDICATS, - TRANSPORTS | Commentaires fermés

12345...14
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots