Assange accuses Spain of conducting ‘world’s first internet war’ to shut down Catalan referendum

Posté par onsbouge le 1 octobre 2017

 

black-313636_640-2


Strategika 51

Assange accuses Spain of conducting ‘world’s first internet war’ to shut down Catalan referendum

Strategika51  1 octobre 2017 

Assange accuses Spain of conducting ‘world’s first internet war’ to shut down Catalan referendum

https://www.rt.com/news/405119-assange-catalonia-internet-war/


Publié par Strategika 51
URL  https://strategika51.wordpress.com/2017/10/01/assange-accuses-spain-of-conducting-worlds-first-internet-war-to-shut-down-catalan-referendum/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=119069

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - POLITIQUE, - TECHNOLOGIES | Commentaires fermés

Facebook affiche son positionnement politique

Posté par onsbouge le 23 septembre 2017

 

black-313636_640-2


Russie politics

vendredi 22 septembre 2017

Facebook affiche son positionnement politique

Facebook affiche son positionnement politique dans - DROIT %25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528232%2529

 
D’aucuns estiment que seul internet est en mesure de fournir une liberté réelle. Une fuite dans le virtuel, libre, pour se dégager des contraintes pesantes du réel. Mais le virtuel est à tel point entré dans nos vies, qu’il influence le monde réel, lui-même en parti devenu virtuel par l’essor démesuré de la communication. La contre-mesure devait arrivée, elle l’est: internet n’est plus un espace de liberté, il est un enjeu politique. Et Facebook a choisi de jouer dans ce jeu malsain en fournissant les données privées de comptes ayant payé de la publicité politique lors des élections américaines. Mais uniquement les comptes russes.
 

Un article dans le Washington Post l’affirme: Facebook a fait marche arrière sur sa politique de protection des données privées et va transmettre toutes les informations demandées au Congrés, qui ne se remet toujours pas de la défaite de H. Clinton.
 

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528233%2529 facebook dans - ELECTIONS - REFERENDUM

 
Dans The Guardian, il est possible de lire que des comptes russes ont payé de la publicité sociale et politique sur deux ans … suspect:

Facebook disclosed earlier this month that an influence operation that appeared to be based in Russia had purchased $100,000 in ads to promote divisive political and social messages in a two-year period.

 
L’ombre des « trolls du Kremlin » plane sur Facebook, What else? Or, personne ne parle des sommes versées en général pour la publicité politique aux Etats Unis, par les partis, leurs activistes, leurs soutiens, ce qui rend ce chiffre brut totalement dénué de sens. Si Zuckerberg s’est quelques temps opposé à transmettre des informations, sommes toutes confidentielles, après les pressions exercées sur lui par le Congrès, il a cédé … à la nouvelle réalité:

We are in a new world. It is a new challenge for internet communities to deal with nation states attempting to subvert elections.”

Mais ce monde est-il vraiment nouveau? Les révolutions en couleur furent en grande partie possibles grâce aux réseaux sociaux, nomment Facebook, non seulement pour faire sortir les gens dans la rue, mais aussi pour les conditionner psychologiquement. Les mouvements contestataires s’appuyant sur les jeunes jouent la carte internet, Navalny en Russie en est l’image même. 
 
Finalement depuis longtemps les réseaux sociaux sont devenus un instrument politique, et même géopolitique, puisque notre monde est essentiellement basé sur la communication, l’instant et l’apparence, ce qui le fragilise à l’extrême.  
 
L’on ne fera pas la liste trop longue des comptes politiques « libéraux » sur Facebook, des « trolls » agressifs qui viennent dans les conversations revendiquer la toute puissance et la grande vérité de la politique atlantiste, l’UE cherche son armée de trolls pour faire croire aux gens que cette Europe est une chance pour eux, les macroniens défendent becs et ongles leur Jupiter. La presse utilise les réseaux sociaux pour diffuser en langue étrangère sa vision des choses. Un exemple, celui de BBC en russe qui titre que la presse britanique estime que Poutine va encore longtemps destabiliser la situation en Occident:
 

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528234%2529 russie dans - INGERENCE - HEGEMONIE

 
En tenant compte du fait que les élections présidentielles russes auront lieu l’année prochaine et que selon toute vraisemblance V. Poutine sera candidat, n’est-ce pas une manipulation de l’opinion publique russe et donc une pression sur les électeurs? Finalement, une ingérence dans le processus politique russe.
 
Evidemment c’en est une et évidemment ce n’est pas une nouveauté. Alors qu’est-ce qui a changé?
 
Ce qui a changé la donne est que l’Occident n’a plus le monopole de l’espace des réseaux sociaux, la Russie est entrée dans le jeu de communication. De ce fait, « le monde a changé ». Car les Etats Unis ne sont plus les seuls à jouer sur la toile, à vouloir défendre leurs intérêts à l’étranger et à faire connaître leur position. Pourtant, à la différence des Etats Unis, la Russie ne finance pas des groupes d’opposition en vue d’organiser des coups d’Etat, elle ne manipule pas les gens sur les réseaux sociaux pour les faire manifester contre les régimes étrangers, etc. Mais elle peut faire entendre sa voix et c’est déjà trop. 
 
Ce monde à tendance totalitaire dans lequel nous vivons est finalement bien fragile, le virtuel ne résiste pas longtemps à la vie.
 
 

 

Publié par à 09:57


Publié par Russie politics
URL  http://russiepolitics.blogspot.fr/2017/09/facebook-affiche-son-positionnement.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=118602

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ELECTIONS - REFERENDUM, - INGERENCE - HEGEMONIE, - LIBERTES, - POLITIQUE, - TECHNOLOGIES | Commentaires fermés

Les listes noires concoctées par Israël : une question qui ne date pas d’aujourd’hui !

Posté par onsbouge le 22 août 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

Avant même de faire passer une loi dans ce sens en mars dernier, Israel refoulait bon nombre de militants étrangers critiques de sa politique, juifs ou pas, et détenait des « listes noires » révélant une intrusion très profonde dans la vie privée des gens. La polémique rebondit aujourd’hui après le refoulement d’un groupe de juifs américains — dont une femme rabbin—, qui n’ont même pas pu monter dans leur avion au départ des Etats-Unis. Scénario coNnu….

Les listes noires concoctées par Israël : une question qui ne date pas d’aujourd’hui ! dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME roissy_blocage_ter-f5203

Militants bloqués à l’aéroport de Roissy

istambut_presse_turque_hu_rriyet-a2e05 israel dans - DROIT

Militants bloqués à l’aéroport d’istambul

aeroport_blocage_juillet_2011-f16d7 palestine dans - INGERENCE - HEGEMONIE

L’avocat Eitay Mack et plusieurs autres militants israéliens ont déposé une requête auprès du tribunal de Jérusalem pour savoir comment Israel, et notamment le « ministère des affaires stratégiques » qui s’est spécialisé dans la lutte anto-BDS, réunissent les informations qui leur permettent de constituer des listes noires d’étrangers interdits d’entrer en israël, ni, en Palestine du coup.

La requête demandait au gouvernement israélien de rendre publics « les critères et procédures » qu’il utilise pour former ces « blacklists » et de quelle manière ils transfèrent ces listes aux différentes autorités à l’extérieur d’israël.

Les autorités israéliennes qui n’ont jamais manqué de cynisme ni de culot, ont répondu qu’il était impossible de répondre à cette requête, par … « respect pour la vie privée des militants BDS » (sic)

La requête intervenait après le blocage aux Etats-Unis avant même de monter dans un avion de la compagnie Lufthansa à l’aéroport de Dulles près de Washington DC, de 5 Américains membres d’une délégation inter-religieuse, dont une femme rabbin, Alissa Wise.

Scénario connu de ceux et celles qui ont entrepris à plusieurs reprises les missions « Bienvenue en Palestine » : le personnel de Lufthansa a lu aux passagers concernés une liste de noms établie par Israel et indiquant qu’ils n’étaient pas admis à atterrir en Israel, ni même à monter dans l’avion de Lufthansa.

Et sur cette liste, étaient affichés les noms de deux autres militants américains, qui n’étaient pas du voyage et n’avaient pas pris de billets pour Tel Aviv !

Ce qui montre bien, s’il en était besoin, qu’Israel pratique l’espionnage de tous ceux qui militent contre la colonisation et l’occupation israélienne dans le monde.

Que nos mails soient captés, que les lobbies israéliens dans les différents pays fassent passer des listes de nom à Israël, que nos gouvernements donnent un coup de pouce dans le cadre de « coordinations sécuritaires », nul besoin d’être paranoïaques pour trouver tout cela probable.

latuff_ben_gurion_french-2-0033b dans - INTERNATIONAL

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO – EuroPalestine
URL http://www.europalestine.com/spip.php?article13320

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=116156

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - TECHNOLOGIES | Commentaires fermés

Comment Israël compile-t-il les listes noires de militants BDS ?

Posté par onsbouge le 20 août 2017

black-313636_640-2

ISM-France

sraël – 18 août 2017

Comment Israël compile-t-il les listes noires de militants BDS ?

Par Asa Winstanley

14.08.2017 – Les militants pour les droits de l’homme contestent les listes noires israéliennes des partisans du mouvement boycott, désinvestissement et sanctions, ou BDS. L’avocat Eitay Mack et plusieurs autres militants israéliens ont déposé une demande d’accès à l’information auprès du tribunal de district de Jérusalem la semaine dernière, pour exiger que les deux services gouvernementaux révèlent comment ils créent les listes noires. Elles sont utilisées pour empêcher les militants BDS venant de l’étranger d’entrer dans les territoires contrôlés par Israël, dont la Cisjordanie occupée.

Comment Israël compile-t-il les listes noires de militants BDS ?

Les membres de la délégation de Jewish Voice for Peace interdits de monter à bord d’un vol Lufthansa au départ des Etats-Unis, en juillet dernier, sur ordres israéliens visant les militants BDS. A droite, le rabbin Alissa Wise.

L’action en justice survient après que les ministères ont rejeté une demande d’accès à l’information déposée par Mack le mois dernier.

Étonnamment, ils ont justifié le refus en invoquant la « vie privée » des militants BDS. Dans un courriel envoyé à The Electronic Intifada, Mack appelait ce motif « un nouveau record mondial du cynisme et de l’hypocrisie. »

Il a expliqué qu’à moins que les autorités israéliennes n’admettent qu’elles « recueillent illégalement des données personnelles sur des militants ou groupes internationaux en utilisant, par exemple, des logiciels de surveillance et d’espionnage intrusifs, » la divulgation n’entraînerait aucune violation de la vie privée.

La demande d’accès à l’information a été envoyée au ministère de l’Intérieur et au Service de la population et de l’immigration le mois dernier, après que la presse a rapporté que cinq membres d’une délégation interreligieuse états-unienne avaient été interdits d’entrée en Israël à cause de leur soutien au BDS.

Le rabbin Alissa Wise a dit à The Electronic Intifada que le personnel de bord de la Lufthansa avait lu une liste noire de gens de leur délégation qui ne seraient pas autorisés à se rendre à Tel Aviv.

Piratage des courriels

Un employé de la compagnie aérienne a dit à Wise et à quatre autres personnes que le gouvernement israélien avait insisté pour qu’ils ne soient pas admis à bord.

Israël a auparavant refoulé des individus qu’il accuse de soutenir le mouvement BDS.

Mais en mars, il a officialisé la mesure par une nouvelle loi qu’il n’a pas tardé à mettre en œuvre.

Wise, directrice adjointe du groupe pro-BDS Jewish Voice for Peace a également déclaré à The Electronic Intifada que la liste noire que la Lufthansa leur a lue incluait deux personnes qui avaient annulé leur participation à la délégation plusieurs mois auparavant et qui n’avaient jamais acheté de billets pour le vol.

Selon Wise, la seule façon dont Israël a pu se procurer ces deux noms fut par des moyens illicites, comme hacker ou intercepter les courriels du groupe.

Dans un courriel envoyé à The Electronic Intifada, Mack a dit que la requête d’accès à l’information demande aux ministères israéliens de révéler « les critères et les procédures » qu’ils utilisent pour ajouter des gens à ces listes noires, ainsi que la façon dont ils transfèrent ces listes aux autorités à l’extérieur d’Israël.

Lire la requête dans son intégralité, ici et la pétition déposée au tribunal ici (documents en hébreu).

Le lendemain de l’interdiction d’entrée de Wise et de ses collègues, le quotidien de Tel Aviv Haaretz a rapporté que le ministère de l’Intérieur et celui des Affaires stratégiques ont publié un communiqué confirmant qu’ils étaient à l’origine de l’interdiction.

« Ce sont des militants importants qui plaident continuellement pour le boycott, » ont dit les ministères.

Le ministère des Affaires stratégiques est celui qui est en charge de la « guerre » d’Israël contre le mouvement BDS.

« Le front »

En septembre 2016, Mack et ses collègues ont déposé une requête en accès aux informations similaire, demandant au ministère des Affaires stratégiques et au ministère de l’Intérieur de révéler quels groupes et individus étrangers ils soutenaient pour contrecarrer le mouvement BDS.

Mais en juin, les deux ministères ont répondu qu’ils n’avaient aucune relation de travail avec des entités étrangères – une affirmation que Mack considère peu crédible et qui semble contredite par d’autres déclarations.

En juillet, le parlement israélien a adopté en première lecture une nouvelle loi une nouvelle loi rédigée par le ministère des Affaires stratégiques, qui l’exonèrera des lois sur la liberté d’information, au motif que BDS est « un front comme un autre. »

L’interdiction de Wise et de ses collèges marque la première occasion connue où une liste noire israélienne a été transmise à un autre pays en vertu de la nouvelle loi anti-BDS. Elle marque également la première occasion connue où une personne juive est interdite d’entrée, en vertu de la nouvelle loi.

La délégation avait prévu d’atterrir à Tel Aviv, après une escale en Allemagne. Mais le personnel de Lufthansa à l’aéroport international Dulles, près de Washington DC, avait déjà reçu d’Israël la liste noire.

Selon Mack, bien que cette affaire implique des citoyens états-uniens et une compagnie allemande, « il existe un risque que l’Etat d’Israël ait également transmis des « listes noires » à des Etats non démocratiques qui persécutent les militants pour les droits de l’homme et d’opposition. »

Elle cite comme précédent le soutien passé d’Israël aux régimes oppressifs en Amérique Latine et en Afrique.

Rivalités

Le ministère des Affaires stratégiques a été fondé en 2006 et a été initialement centré sur l’Iran, conduisant la campagne parfois clandestine d’Israël contre le programme de ce pays dans le domaine de l’énergie nucléaire.

En octobre 2015, maintenant dirigé par Gilad Erdan, membre du Likud du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le ministère s’est tourné vers la campagne BDS.

Cette réaffectation de pouvoir et de fonds a entraîné des tensions avec d’autres ministères, qui seraient jaloux d’être marginalisés par Netanyahu. Erdan est un allié de longue date de Netanyahu à qui il a servi de conseiller auprès du bureau du Premier ministre dans les années 1990.

Selon le journaliste d’investigation du journal Haaretz, Uri Blau, le « cabinet de sécurité » d’Israël a confié au ministère des Affaires stratégiques la responsabilité de « guider, coordonner et intégrer » les activités des ministres, du gouvernement et des « entités civiles en Israël et à l’étranger » dans le cadre de « la lutte contre les tentatives de délégitimer Israël et contre le mouvement de boycott ».

En mai 2016, un rapport du gouvernement israélien a critiqué le retrait par Netanyahu des pouvoirs et des financements anti-BDS au détriment du ministère des Affaires étrangères.

Le ministère des Affaires stratégiques « ne disposent pas des avantages inhérents au ministère des Affaires étrangères, dont … [son] accès immédiat au champ de bataille et sa collaboration avec des groupes et organisations sympathisants à l’étranger », dit le rapport.

La diffusion d’informations pourrait « nuire à la bataille »

En septembre 2016, une fuite vers Haaretz a mis en lumière les profondeurs de la dispute entre les deux ministères.

Un câble de l’ambassade d’Israël à Londres au ministère des Affaires étrangères se serait plaint du ministère d’Erdan.

Il les accusait d’avoir utilisé des organisations juives britanniques dans le dos de l’ambassade, d’une manière qui pourrait les mettre en infraction avec le droit britannique.

Justifiant la nouvelle loi qui exempte son ministère de l’accès libre à l’information, Erdan a fait référence au mois dernier à des « entités à travers le monde » qui lutte contre le BDS et qui « ne veulent pas exposer leurs liens avec l’État ».

Il a expliqué que « la plupart des actions du ministère ne viennent pas du ministère » directement, mais par l’intermédiaire de groupes à l’avant-garde. « Nous devons protéger les informations dont la diffusion pourrait nuire à la bataille », a-t-il insisté.

Israël est connu pour opérer dans le monde entier par le biais d’organisations qui prétendent défendre les « droits civils » ou par le biais de groupes politiques.

Les exemples incluent l’organisation « juridique » liée au Mossad, Shurat HaDin, qui attaque les groupes de solidarité palestiniens avec des actions en justice. Au Royaume-Uni, l’ambassade d’Israël entretient des liens étroits avec les Travaillistes Amis d’Israël et le Mouvement Travailliste juif. L’Union des étudiants juifs a également reçu des fonds de l’ambassade, selon l’enquête d’Al Jazeera sur le lobby israélien plus tôt cette année.

Selon Blau, « le ministère consacre des dizaines de millions de shekels aux efforts de coopération avec la Fédération syndicale de la Histadrut, l’Agence juive et diverses organisations non gouvernementales pour former des représentants du ‘véritable visage pluraliste d’Israël’ dans divers forums ».

Cette stratégie consistant à utiliser des organisations apparemment libérales ou progressistes comme moyen d’améliorer l’image d’Israël est dans la ligne d’un rapport secret que The Electronic Intifada s’est procuré en avril.

Groupes à l’avant-garde

Le rapport, commandité par le groupe de réflexion israélien Reut Institute et le groupe de lobby pro-israélien The Anti-Defamation League, recommandait une approche à « large couverture » dans laquelle « des groupes libéraux et progressistes pro-israéliens » seront déployés pour s’engager dans des « critiques légères d’Israël ».

Le rapport soutenait que « la communauté pro-israélienne doit être unie dans cette lutte » et « bénéficier de sa diversité ».

Le rapport a été approuvé par le directeur général du ministère anti-BDS d’Erdan.

En août 2015, l’agence israélienne de renseignement militaire Aman a révélé à Haaretz qu’elle avait créé un « département de délégitimation » pour espionner les militants BDS à l’étranger.

Est-ce cette agence qui a fourni l’information qui a fait que le rabbin Wise et ses amis ont été empêchés par les autorités d’occupation d’entrer en Palestine ?

Selon Mack, l’établissement de listes noires de militants internationaux pourrait « être utilisée pour l’établissement tenu secret de ‘listes noires’ des militants israéliens des droits de l’homme qui sont en contact avec eux ».

Lorsque Aman a révélé à Haaretz qu’il était question de « surveiller » les militants BDS dans le monde entier, il a souligné « qu’il ne collectait pas d’informations sur les citoyens israéliens. C’est le travail du Shin Bet » – la police secrète d’Israël.

En mars, il a été révélé qu’Erdan voulait commencer à mettre en place une « base de données » de citoyens israéliens qui soutiennent la campagne BDS. Mais le procureur général et d’autres officiels israéliens ont accusé son ministère de dépasser son autorité légale.

Si le ministère d’Erdan utilise ces listes noires pour « surveiller » activement les militants israéliens, il semble qu’il soit en violation même de la loi israélienne.

* Traduction de l’anglais par Chronique de Palestine et ISM-France.

Source : The Electronic Intifada


Publié par ISM-France
URL  http://www.ism-france.org/analyses/Comment-Israel-compile-t-il-les-listes-noires-de-militants-BDS–article-20389?ml=true

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=115907

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - TECHNOLOGIES | Commentaires fermés

German police tried to recruit Hamburg attacker as informant – report

Posté par onsbouge le 5 août 2017

black-313636_640-2

Strategika 51

German police tried to recruit Hamburg attacker as informant – report

Like in France, Belgium and the United Kingdom: they did not try to recruit him. He was part of a NATO ghost army.

 

German police tried to recruit Hamburg attacker as informant – report https://www.rt.com/news/398689-hamburg-attacker-police-informant/


Publié par Strategika 51
URL  https://strategika51.wordpress.com/2017/08/05/german-police-tried-to-recruit-hamburg-attacker-as-informant-report/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=114684

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE, - TECHNOLOGIES | Commentaires fermés

12345...37
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots