RETRAITES : les priorités sont : quel montant de pension et à quel âge ? … RIEN de bon à attendre de la contre-réforme macronienne !

Posté par onsbouge le 12 octobre 2018

black-313636_640-2


FRONT SYNDICAL DE CLASSE

RETRAITES :
les priorités sont : quel montant de pension et à quel âge ?
… RIEN de bon à attendre de la contre-réforme macronienne !

Publié le 12 octobre 2018 par FSC

RETRAITES : les priorités sont : quel montant de pension et à quel âge ? ... RIEN de bon à attendre de la contre-réforme macronienne ! dans - DROITS ob_f71a27_prendre-retraite

SOURCE : la CGT

 

MULTILATÉRALE HAUT-COMMISSARIAT AUX RETRAITES DU 10 OCTOBRE 2018

Le haut-commissaire aux retraites a réuni les organisations syndicales de salariés et d’employeurs le 10 octobre pour un bilan de la 1ère phase de concertation sur la réforme systémique des retraites.

Face aux risques que comporte une réforme aussi radicale, en particulier, pour les salariés les plus fragiles (carrières hachées, CDD, temps incomplet de nombreuses femmes salariées, etc.), le gouvernement allonge les délais et recule la présentation du projet de loi à juin 2019, après les échéances électorales.

Il a présenté un cadre qui reste très flou destiné avant tout à rassurer. La majorité des citoyens n’est, en effet, pas dupe des risques de baisse des pensions pour toutes et tous.

Les mécanismes de redistribution et de solidarité sont tous remis en cause, ce qui vise en premier lieu les salariés du secteur privé. Il y a tout lieu de craindre que les nouveaux mécanismes de solidarité que le haut-commissariat envisage de reconstruire soient plus restreints, plus ciblés, plus individualisés, avec des économies réalisées sur le dos des plus fragilisés.

Cette perspective de régime unique conduirait à la disparition des régimes des fonctionnaires et des régimes spéciaux et, en conséquence, à la remise en cause des statuts d’agents publics et de fonctionnaires. De même, les retraites complémentaires disparaîtraient.

Aucune perspective de gouvernance démocratique du système de retraite n’a été évoquée par le haut-commissariat.

En affichant le maintien du niveau de cotisation (28 %) et de l’âge d’ouverture du droit à retraite (62 ans), le gouvernement veut faire croire que le nouveau système maintiendra le niveau de pension et l’âge de départ, avec un supplément de transparence.

Il n’en est rien.

Si par exemple on applique les règles de la retraite complémentaire actuelle en points (Arrco-Agirc) à la totalité du salaire, une pension de 1600 euros passerait à 1000 euros. Le gouvernement doit sortir du flou.

Le système en point ne permet d’évaluer la pension qu’à la veille de la retraite. Il prend en compte la totalité de la carrière et pas les meilleures années (privé) ou la fin de carrière (public). La solidarité ne consistera qu’en points supplémentaires dont rien ne garantit qu’ils seront au niveau du salaire antérieur (maladie chômage, maternité, etc.).

Pour la CGT, les priorités sont : quel montant de pension et à quel âge ? Points sur lesquels le projet ne dit rien et n’apporte aucune garantie. 

La CGT réaffirme son opposition à ce projet et portera des propositions pour améliorer les droits de toutes et tous.

Montreuil, le 10 octobre 2018


Publié par FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL  http://www.frontsyndical-classe.org/2018/10/retraites-les-priorites-sont-quel-montant-de-pension-et-a-quel-age.rien-debon-a-attendre-de-la-contre-reforme-macronienne.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=148048

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE, - RETRAITE, - SYNDICATS | Commentaires fermés

Nouveaux records de mépris de classe pour le Roi Emmanuel 1er

Posté par onsbouge le 5 octobre 2018

black-313636_640-2


PRCF Initiative Communiste

Nouveaux records de mépris de classe pour le Roi Emmanuel 1er

Nouveaux records de mépris de classe pour le Roi Emmanuel 1er dans - DROITS Macron-Casseroles-300x175

 -

 -

Dialoguant avec une pensionnée qui survit avec 700 € par mois et qui osait lui demander de « faire quelque chose », le Marie-Antoinette de l’Elysée a rétorqué que « l’argent qu’il donnait, il devait bien le prendre ailleurs ». Et il a ajouté, avec cette arrogance qui fait son charme dans les beaux quartiers que « la France se porterait mieux si elle cessait de se plaindre ».

 

Alors, deux propositions au « président de tous les Français » :

  • S’il ne sait pas à qui prendre un peu d’argent pour que de vieux travailleurs ne crèvent pas la dalle, qu’il écrive donc à Initiative communiste. Nous lui donnerons des idées très précises sur les 40 milliards du Pacte de responsabilité distribué aux patrons sans contrepartie, sur les 80 milliards d’euros planqués dans les paradis fiscaux par de grands actionnaires fraudeurs ou sur les PDG du CAC 40 qui gagnent en un mois ce qu’un SMIGARD ne gagnerait pas en plusieurs vies. Au fait, Monsieur du , ça met combien de côté chaque mois un chef d’Etat ancien trader chez Rothschild ?
  • Puisque l’essentiel n‘est de ne pas se plaindre, rien ne vaut l’exemple pour convaincre les Gaulois « fainéants, jaloux et réfractaires au changement » de fermer leur clapet. Alors nous proposons à Macron et à la pensionnée à qui il a fait la leçon d’échanger pendant un an leurs salaires respectifs. Que, durant un an, il soit interdit à Macron de vivre avec plus de 700 € mensuels. Et nous proposons à tous les richards qui ont soutenu « en marche » ou Fillon d’en faire autant, eux qui n’hésitent pas à l’occasion à faire ostentation de leur prétendu « christianisme » ; SANS VOUS PLAINDRE, échangez donc pendant quelques années vos revenus indécents (et gagnés en exploitant autrui) avec les chômeurs et SMIGARDS de votre entourage, si toutefois vous en avez jamais croisé dans vos vies de nantis à l’abri de tout. On verra ensuite ce que deviendront vos leçons de morale insupportables.

LOUIS-XVI-macron-300x300 FRANCE? dans - FRANCE - DOM-TOM

Peu avant la Révolution de 89, l’écrivain républicain Chamfort expliquait que le monde se divisait en deux camps : ceux qui ont plus de dîners que d’appétit, et ceux qui ont plus d’appétit que de dîners.

Avis, dans leur propre intérêt bien compris, aux Marie-Antoinette de la LREM, la Loi des Riches ET de Maastricht !

Partager la publication « Nouveaux records de pour le Roi Emmanuel 1er »

 

 

 

 

 

Posted by: // 2-lutte des classes et renaissance communiste, articles // , , , // octobre 5, 2018


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL  https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/nouveaux-records-de-mepris-de-classe-pour-le-roi-emmanuel-1er/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=147466

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE, - RETRAITE | Commentaires fermés

LE COUP DE GUEULE D’UN RETRAITE CGT

Posté par onsbouge le 7 août 2018

black-313636_640-2


FRONT SYNDICAL DE CLASSE

LE COUP DE GUEULE D’UN RETRAITE CGT

Publié le 6 août 2018 par FSC

COUP DE GUEULE D’UN MILITANT CGT RETRAITE

Nous avons pu lire dans un communiqué de l’UCR-CGT que: « LES RETRAITES NE RENONCERONT PAS A LEURS DROITS » !

Bien qu’il s’agisse d’une évidence niaise, d’une Vérité de la Palice, je veux bien qu’il soit toujours utile de le rappeler.

NON, les retraités ne renoncent pas à leurs droits mais ils en subissent régulièrement la perte depuis une trentaine d’années, alors qu’ils les ont conquis de haute lutte tout au long du siècle dernier !

Toutes-fois, dire que : «Les retraités ont le sentiment légitime d’avoir étés trompés » c’est une certitude certes, mais c’est se foutre deux si on ne cible que Macron comme responsable ! !

On nous explique : le « Candidat » MACRON se serait engagé à ne pas toucher aux petites pensions avec la hausse de la CSG, qui était destinée aux retraités aisés ….Etc . Selon l’UCR les retraités auraient été trompés uniquement par MACRON, alors qu’ils ont étés maintes fois trompés!

Ou bien le rédacteur de ce communiqué a la mémoire courte !

Ou bien est-il frappé d’incompétence !

Ou bien prends-il les retraités pour des niais !

Ou bien est-il un manipulateur comme le sont les médias !

Car en fait, les retraités tout comme les actifs CGT, ont surtout étés trompés aussi par l’UCR et la confédération CGT, qui leur demandaient de battre le FN aux présidentielles !!! Autrement dit, de voter Macron pour faire echec au FN !

Revenons-en donc à MACRON, puisqu’il ne s’agit que de lui dans ce communiqué de l’UCR.

Si moi j’ai pu savoir que le candidat Macron avait été formaté par le MEDEF et par les puissances financières en vue de cette élection, puis, qu’il avait été mis à l’épreuve durant deux années chez Rothschild, avant d’être placé conseiller de Hollande et passer ensuite ministre des finances pour mettre en accéléré une politique néolibérale ….

Peut-on croire que le « camarade » Philipe MARTINEZ secrétaire général du syndicat CGT l’ignorait ?

Macron : Nous est donc apparu comme un personnage inquiétant, un danger pour les travailleurs !

Macron : Son programme économique consistait à démanteler le droit du travail, et donc là encore, à renforcer l’ordre ! L’ordre des classes sociales, l’ordre de la soumission aux patrons et aux hiérarchies dans l’entreprise, avec la mise sous tutelle du syndicalisme largement financé par le patronat et l’Union européenne !

Macron : Décidé à appliquer les recommandations les plus néolibérales de la Commission Européenne pour démanteler l’assurance chômage, la sécurité sociale, les retraites,  le code du travail, les CDI… Etc. c’était déjà une certitude avant les présidentielles.

Qui pouvait s’y tromper ?

Macron : N’est pas un progressiste mais un réactionnaire. C’est un technocrate nourri au spiritualisme chrétien, le pire des mélanges.

Macron : Ne pouvait pas être une alternative à Marine Le Pen. Ils sont tous les deux les produits d’une même configuration.

Ne pouvant choisir entre La Peste et Le Choléra. J’ai donc décidé de m’abstenir aux présidentielles… Je n’ai pas été trompé, ni par MACRON, ni par MARTINEZ, comme tant d’autres retraités et actifs qui se sont abstenus à ces présidentielles…. Plus de 50 %, un record !

Le droit au respect : (il en est justement question dans ce communiqué)

Je le revendique pour la mémoire de tous les camarades décédés, qui ont lutté pour abolir cette exploitation capitaliste. Une exploitation qui de plus, en plus prend aujourd’hui une dimension dramatique.

Je le revendique pour Benoit FRACHON, Georges SEGUY et Henri KRASUCKI qui doivent eux aussi se retourner dans leurs tombes !

Je le revendique pour moi aussi dans ma 84 eme année, pour avoir sacrifié une vie professionnelle à la lutte et à un engagement militant dans la CGT, compensée par l’enrichissement du syndicalisme de classe !

Avec les retraités et les actifs j’ai contribué à faire de la France une des premières puissances mondiales avec un niveau de protection sociale que le monde entier nous enviait !

Devrions nous accepter de nouveaux sacrifies ? C’EST POURTANT CE QUI SE PRODUIT ET CE QUI VA S’ACCENTUER !

Macron : Ira jusqu’au bout. Il fanfaronne avec son, « je suis responsable, venez me chercher » (selon une formule emprunté à Mussolini ) C’est valable pour toute ses reformes, engagées et à venir, si on ne l’arrête pas immédiatement !!

Macron : Dit que le problème actuel de la France est l’égalitarisme… Comme si le problème en France est qu’il y a trop d’égalité, c’est sans doute sa réponse concernant le partage des richesses cher aux réformistes ?

Macron : Sa candidature aux présidentielles à été chapeautée par le groupe BILDERBERG, pour que sa politique soit exclusivement mise au service du capital.

Macron : Son éloge de l’ordre, de la hiérarchie, et de l’obéissance, cette figure de l’homme providentiel qu’il promène pour communier avec le peuple, cette haine de l’égalité, cette vision technocratique, tout cela forme une configuration inquiétante qui se superpose à celle de l’ex FN ou du nouveau RN.

Macron : Je n’exclus pas qu’il mette en place une milice, si ce n’est déjà fait ! Il méprise la démocratie et s’oriente vers une sorte de dictature

Macron : C’est aussi le projet de Lâcher des ours dans les Pyrénées, tandis qu’il manque du personnel dans les hôpitaux, dans les maisons de retraites, dans les Urgences Hospitalières, dans tous les secteurs des services publics, et que des SDF et des personnes âgées meurent du froid ou de la canicule dans les rues …. Les vieux n’ont qu’a clamecer ils ont fini de servir, les ours sont prioritaires !!!

Voila tout ce qui arrive en l’absence d’un syndicalisme de lutte des classes.

Alors : Pourquoi ce choix fait par la CGT  de participer à cette sorte de messe du 17 juillet organisée par Macron ? Cela ressemble à un acte de soumission dans un contexte social désastreux où les blocages sont légion pour toutes réponses aux revendications !

Des blocages que doivent affronter aussi ceux qui luttent contre le démantèlement des services publics, SNCF, EDF, LA POSTE. Etc .

Pourtant les travailleurs luttent de plus en plus souvent et de plus en plus nombreux, mais, Ici ou là, jamais tous ensemble, sans la moindre coordination, dont le rôle incombe à notre confédération !

Il faut partout faire grandir une lutte encore plus large et de plus en plus forte. C’est tous ensemble qu’il faut dire STOP à Macron et à ses brebis.

Je laisse volontairement les autres organisations syndicales de côté pour en avoir fait la fâcheuse expérience au sein de la multinationale ou j’ai milité ; je sais pour qui elles agissent et ce qu’elles vont faire!

Il est juste de dire que l’explosion des inégalités provoque des tensions, des haines, des violences dans les villes, les quartiers, les villages, ce qui crée un climat d’insécurité et alimente le racisme.

Réduire les inégalités n’abolit pas l’exploitation ! En 1968 le SMIG à augmenté de 35 %, aujourd’hui avec le SMIC on est plus misérable qu’avant 1968.

Un syndicat révolutionnaire ne peut en aucun cas opter pour le réformisme qui ouvre la porte à la collaboration ! La CGT doit donc revenir sur ses fondamentaux, quitter cette CES et la CSI porteuses des directives Européenne, ré-adhérer à la FSM et nettoyer la maison CGT .

Mon adhésion au syndicat CGT date de 1954, j’ai toujours rêvé que cette carte syndicale m’accompagnerait jusque la mort et qu’elle serait mise dans mon cercueil.

Aujourd’hui je prends une décision qui me fait mal, très mal !

Si au prochain congrès confédéral la décision de quitter la CES, la CSI et de ré-adhérer à la FSM ne sont pas prises, je quitterais cette organisation CGT en pleine dérive !

De plus en plus nombreuses sont les CE d’UL, d’UD, de syndicat.. Etc. qui dénoncent cette dérive confédérale, une scission n’est donc pas à exclure,  bien qu’il soit préférable de l’éviter. Mais un bon nettoyage est nécessaire, le patronat ayant réussi à polluer notre organisation syndicale !

Je sais que ce n’est pas mon « coup de gueule » qui va résoudre à lui seul cette situation mais ça me soulage, je n’aurais pas voulu terminer ma vie sans connaître ce soulagement, puisse-t-il donc contribuer au redressement.

Fait le 3 Aout 2018

par Georges DUCASSE


Publié par FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL  http://www.frontsyndical-classe.org/2018/08/le-coup-de-gueule-d-un-retraite-cgt.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=143701

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - BILLET - DERISION - HUMOUR - MORALE, - LUTTES, - POLITIQUE, - RETRAITE, - SYNDICATS | Commentaires fermés

Retraite par répartition : le système est bénéficiaire de 113 milliards d’euros !

Posté par onsbouge le 20 juin 2018

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

Retraite par répartition : le système est bénéficiaire de 113 milliards d’euros !

Retraite par répartition : le système est bénéficiaire de 113 milliards d’euros ! dans - DROITS 1-millions-de-retraités-pauvres-300x200

Les médias des milliardaires, le gouvernement, l’Union Européenne ne cessent de vous le répéter, le système de retraites par répartition serait en déficit. C’est ce qui justifierait de geler les pensions, de reculer l’âge de départ à la sans décote de 60 ans hier à 67 ans, d’augmenter le nombre d’années de cotisations de 37,5 ans au début des années 1990 à 42 ans, désormais. Et puis de justifier la nouvelle attaque préparée par le régime , celle du passage de la par répartition faisant jouer la solidarité entre tous, à un régime de par points qui est le prélude à un système assurantiel privé de par capitalisation, privatisée. Une réforme qui fait partie du programme de gouvernement fixé à MACRON par la Commission Européenne.

Pourquoi s’attaquer au système de retraites par répartition ? Les pensions de retraite sont un gâteau énorme de 294 milliards d’euros qui échappe aujourd’hui au profit privé, à celui des multinationales de la Banque et de l’assurance qui n’en gèrent directement que 2 milliards. Si l’intégralité de ces 294 milliards d’euros passait à une gestion 100% privée, par des banques et des assurances privées, et que ces dernières ne réalisaient qu’un taux de marge de 5% sur la gestion (soit 4 fois moins que les frais de gestion et profits qui sont les leur, dans le cadre des assurances et mutuelles dans le domaine de la santé), les capitalistes mettraient la main sur près de 15 milliards d’euros chaque année.

Vous avez compris l’enjeu des “réformes des retraites maintenant” ?

Retraite par répartition : le système a plus de 113 milliards d’euros de réserve

Vous l’avez tellement entendu que vous avez fini par le croire : les systèmes de retraite par répartition français crouleraient sous les dettes. Cette dette – qui est gérée par la CADES, la caisse d’amortissement de la dette sociale – s’élève en 2018 à 52 milliards d’euros s’agissant des retraites.  Depuis 1996, la CADES assure le financement sur les marchés financiers – et union européenne obligent – des déficits de la Sécurité Sociale. Via la CADES nous avons ainsi versé 51,6 milliards d’euros d’interêts aux banques privés, plus de 2 milliards d’euros chaque année ! Des milliards d’euros qui sont venus creuser la dette de la Sécurité Sociale. Au passage, on peut noter qu’en sortant de l’Euro et en financant directement la protection sociale par notre banque centrale publique, nous aurions pu économiser ces 51,6 milliards d’euros. Une bonne raison de plus de sortir de l’euro et de reprendre le contrôle de notre monnaie !

Mais lorsque l’on parle de la dette on ne parle pas des actifs des caisses de retraite et notamment des fonds de réserve des différentes caisses. Car plusieurs caisses de retraite – à la démographie favorable – sont largement excédentaires. Jugez plutôt, ci-dessous ce sont les chiffres du rapport 2018 du Conseil d’Orientation des retraites.

retraites-fond-de-reserve FRANCE? dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

Ce qui signifie que notre système de retraites a 165 milliards d’euros en réserve. Si on retire la dette de 52 milliards d’euros, il demeure excédentaire de… 113 milliards d’euros. Une paille !

Les retraites, un problème démographique ? Faux : la preuve par les chiffres !

Il y a urgence à tordre le cou à une contre-vérité. Non, il n’y a pas avec le baby boom une explosion du nombre de retraités. Le graphique ci-après montre au contraire une relative stabilité des effectifs de chaque génération en France. On pourra observer que le baby boom des années 2000 devrait d’ailleurs faire significativement augmenter le nombre d’actifs :

retraite-effectif-par-génération dans - FRANCE - DOM-TOM

Il convient par ailleurs d’observer que les retraites, qui sont financées par les cotisations sur les salaires, l’était dans les années 1950 sur la base d’un nombre d’actifs bien plus faible, en effet le taux d’activité des femmes était bien plus bas qu’actuellement.

D’après le rapport 2018 du Conseil d’Orientation des Retraites (COR), le rapport du nombre d’actifs de la tranche d’âge 20 – 64 ans sur le nombre de personnes de plus de 65 ans devrait évoluer de 3,5 actifs pour un plus de 65 ans en 2011 à 1,7 actifs pour un plus de 65 ans en 2070. Il était de 5 actifs pour un retraité dans les années 1950. Le système est aujourd’hui à l’équilibre, preuve que la question de l’équilibre financier du système de retraites n’est pas dans ce chiffre.

On pourrait discuter évidemment de ces chiffres et de la pertinence des projections démographiques à 3 générations, mais ces chiffres sont ceux qui sont utilisés par la communication gouvernemento-patronale pour faire peur et justifier du fait que le système de retraites par répartition serait structurellement en déséquilibre. De fait, cette diminution par deux du nombre d’actifs pour un retraité laisse croire, présentée comme cela, à un vrai problème. Mais c’est sans prendre un paramètre important, celui de la productivité des actifs qui est en constante augmentation.

L’hypothèse moyenne du COR – peu suspect d’optimisme – est celle d’une augmentation de la productivité annuelle de 1,5% chaque année. Regardons ce que cela signifie en termes de richesse disponible aujourd’hui et en 2070 pour financer les retraites, sans toucher aux taux de cotisation.

  • 2011 : (3,5 actifs pour un retraité) x ( taux de productivité = 1 ) = 3,5
  • 2070 : (1,7 actifs pour un retraité ) x (taux de productivité = 1×1,015 (2070=2011) = 2,41) = 4,1

Il y aura donc, en retenant les hypothèses du COR, plus de richesses disponibles en 2070, malgré l’augmentation de l’espérance de vie, pour financer les retraites en 2070. Très exactement 17% de richesses en plus.

Bref, la démographie n’est pas un problème.

Le chômage en revanche en est un. Car les 10% d’actifs actuellement au chômage non seulement ne peuvent cotiser pour financer les retraites mais sont également indemnisés (pour la moitié seulement d’entre eux). Il n’y a aucun problème de retraite, mais bien un problème d’emploi. Doublé d’un problème de cotisations patronales. En effet, les gains de productivité – qui sont le résultat de la création de valeur plus importante chaque année par chaque travailleur et qui devrait donc leur revenir en intégralité – sont essentiellement captés par les Capitalistes. Reprenons nos calculs. Admettons que 80% de l’augmentation de la productivité ne se traduisent pas par une augmentation des salaires mais soient affectés à l’augmentation des profits du Capital : dans ces conditions, la richesse produite par salarié affectée au financement des retraites n’augmenterait plus de 1,5% par an, mais de seulement 0,3% par an

  • 2011 : (3,5 actifs pour un retraité) x ( taux de productivité = 1 ) = 3,5
  • 2070 : (1,7 actifs pour un retraité ) x (taux de productivité = 1×1,003^(2070=2011) = 1,19) = 2

La problématique de l’équilibre du système des retraites est bien celle de la baisse continue du niveau des rémunérations ces dernières années.

Rappelons que comme le PRCF l’avait dénoncé, les dernières “réformes” des retraites, de Balladur à Raffarin en passant par Fillon et Ayrault, ont conduit à un effondrement généralisé des niveaux de pensions, plongeant 1 million de nos aînés dans la pauvreté.

évolution-du-niveau-de-vie-des-retraités-300x140 dans - LUTTES

JBC pour www.initiative-communiste.fr


Le rapport annuel du COR confirme la dégradation des retraites

logo-cgt-249x300 dans - POLITIQUE

Communiqué de la CGT – jeudi 14 juin 2018

Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) vient d’adopter son rapport annuel qu’il est en charge de publier chaque année depuis la réforme des retraites de 2013.

Celui-ci confirme les constats déjà effectués l’année dernière :

- l’application des règles issues des réformes régressives successives conduirait à une dégradation considérable de la situation des retraités ;
- le taux de remplacement au moment de la liquidation de la retraite (actuellement de l’ordre de 75% du dernier salaire pour un salarié non-cadre du secteur privé) se dégraderait pour descendre en dessous de 65% dans la plupart des scénarios examinés pour les générations nées après 1970 ;
- toutes générations confondues, le ratio « pension moyenne » / « salaire moyen » se dégraderait d’environ 10 points durant les 30 prochaines années.

Actuellement, le niveau de vie moyen des retraités est légèrement supérieur à celui de l’ensemble de la population (105%). Celui-ci serait compris entre 89% et 95% du revenu moyen en 2040 et entre 77% et 89% en 2070.

C’est donc, avant tout autre chose, la dégradation du niveau des pensions qui provoquerait un retour à l’équilibre financier du système de retraite. Tel est le vrai problème et pas celui posé par un déficit de ce dernier qui serait, selon le COR, de 0,2% du PIB en 2022 (déficit qui tient beaucoup aux conventions du COR pour prendre en compte les régimes de fonctionnaires).

Par ailleurs, le COR prévoit que l’âge moyen de liquidation de la retraite serait d’environ 64 ans en 2040 et que le taux d’activité de la tranche d’âge 65/69 ans serait de 13% pour les femmes et 20% pour les hommes à l’horizon 2070.

Le rapport comporte un certain nombre d’autres éléments intéressants. Il confirme, par exemple, l’importance de l’impact de la hausse de la CSG pour les retraités qui pourrait conduire à une baisse supplémentaire de 3 à 4% du taux de remplacement.

La CGT porte, dans les discussions en cours sur l’avenir des retraites, des objectifs permettant de mettre fin à la dégradation du taux de remplacement, de garantir sur le long terme un taux de remplacement de 75% du salaire des meilleures années, de faire en sorte qu’à l’avenir les pensions augmentent au même rythme que les salaires, etc.

Montreuil, le 14 juin 2018

.

Posted by: // 2-lutte des classes et renaissance communiste, articles // , , , , , , , , , , , , // juin 19, 2018


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL  https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/retraite-par-repartition-le-systeme-est-beneficiaire-de-116-milliards-deuros/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=140886

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE, - RETRAITE | Commentaires fermés

La colère des retraités après les baisses de pensions : « l’argent on sait où le trouver ! »

Posté par onsbouge le 19 mars 2018

black-313636_640-2

La colère des retraités après les baisses de pensions : « l’argent on sait où le trouver ! »

La colère des retraités après les baisses de pensions : « l’argent on sait où le trouver ! » dans - DATE A RETENIR
Révolution Permanente
Ajoutée le 18 mars 2018

Macron n’a pas vu venir la colère des retraités. Et pourtant elle s’est manifestée massivement dans les rues de la France entière ce jeudi 15 mars. Nous sommes allés à leur rencontre dans la capitale, pour savoir quel avait été l’impact de la hausse de la CSG sur leurs pensions. Le message des retraités interviewés était unanime : « l’argent on sait où le trouver : dans les poches de Macron et sa clique, certainement pas dans celle des retraités ! ».


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=133168

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - FRANCE - DOM-TOM, - IMPOTS - TAXES, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE, - RETRAITE, - VIDEO | Commentaires fermés

12345...20
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots