Extension du domaine de la “miséricorde”, doublée d’une inversion du sens du mot

Posté par onsbouge le 18 février 2018

black-313636_640-2

LIGNES DE FORCE

Publié le 18 février 2018

La Terrorisation du monde, Les mots pour le dire

Extension du domaine de la “miséricorde”, doublée d’une inversion du sens du mot

Troisième sens de «miséricorde» d’après le Petit Robert:

Saillie fixée sous l’abattant d’une stalle d’église, pour permettre aux chanoines, aux moines, de s’appuyer ou de s’asseoir pendant les offices tout en ayant l’air d’être debout.

Extension du domaine de la “miséricorde”, doublée d’une inversion du sens du mot dans - BILLET - DERISION - HUMOUR - MORALE

Ne vous hâtez pas de railler une hypocrisie de la secte catholique… Nous sommes bien dans le domaine naturel de la miséricorde: avoir le cœur sensible au malheur d’autrui (du lat. miseria & cor ~ misère & cœur). En l’espèce le malheur des religieux âgés qui ne pouvaient suivre de longs offices en restant debout.

Quasi-siège, cousine du strapontin, la miséricorde pourrait se définir comme un «tabouret de charité». D’ailleurs souvent support de magnifiques et surprenantes sculptures.

 FRANCE? dans - DROIT

La Régie autonome des transports parisiens (RATP) a intégré, voilà à peu près quinze (?) ans la miséricorde à son mobilier de stations. Celle-ci a gagné, notamment depuis deux ou trois ans, les wagons de métro eux-mêmes (à Lyon), les autobus, les stations de bus et de métro. On la rencontre partout.

 dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

 dans - FRANCE - DOM-TOM

Dans de rares cas (autobus), il reste un souvenir de l’esprit charitable initial puisque la miséricorde permet aux voyageurs de s’adosser commodément, tout en gagnant de la place par rapport à un siège.

Partout ailleurs, la miséricorde a pour fonction, non pas de soulager la fatigue du voyageur, mais d’interdire aux sans-abri de s’étendre sur les bancs.

C’est si vrai que certaines miséricordes sont installées au niveau des mollets d’un adulte et ne pourraient servir à s’adosser qu’à des enfants.

 dans - LIBERTES

C’est donc bien un complet retournement de sens et de fonction. La miséricorde intégrée dans le dit «mobilier urbain» est devenu un dispositif de dissuasion et d’empêchement. Elle interdit le repos. Elle est une arme dans la guerre menée aux (très) pauvres.

 dans - POLITIQUE

On peut noter que ce meuble détourné est encore surpassé par de véritables dispositifs de tourment, pour ne pas dire de torture, ainsi ces picots en acier scellés sur le moindre rebord qui permettrait de s’assoir ou de se coucher, devant un commerce ou un bâtiment administratif. Au moins, ces picots n’ont-ils jamais été présentés, dans l’architecture religieuse, comme des vecteurs de charité chrétienne.

À moins qu’il faille les considérer comme des instruments de macération, gratuitement mis à disposition des pauvres pour expier leurs péchés dans la souffrance…

 dans - PRECARITE

Ces dispositifs ont été la cible de campagnes de dénonciation par divers moyens (par exemple le ridicule, à Londres, où des militants ont installé de confortables matelas sur les picots).

Pour citer un type d’action qui me tient à cœur, le nu manifeste, je citerai encore l’action de Ou Zhilang, en Chine, qui a visé un vaste dispositif de picots en béton disposés sous un échangeur en y exhibant son corps dénudé, comme celui d’un fakir.

La dérision – aussi – soulage.

Architecture, Capitalisme, Lutte des classes, Miséricorde, Mobilier urbain, Ou Zhilang, Terrorisation | Catégories : La Terrorisation du monde, Les mots pour le dire


Publié par LIGNES DE FORCE
URL  https://wp.me/p5iuT1-22w
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=130702

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - BILLET - DERISION - HUMOUR - MORALE, - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM, - LIBERTES, - POLITIQUE, - PRECARITE | Commentaires fermés

D’une réforme à l’autre, l’asile en danger

Posté par onsbouge le 13 février 2018

black-313636_640-2

CFDA Coordination du Droit d’Asile

D’une réforme à l’autre, l’asile en danger

 Communiqué de presse – 13 février 2018

D’une réforme à l’autre, l’asile en danger
Alors qu’une nouvelle réforme de l’asile et de l’immigration se prépare, sans qu’aucune évaluation de la précédente réforme n’ait été faite par les pouvoirs publics, la Coordination Française du droit d’asile (CFDA) publie aujourd’hui le rapport « D’une réforme à l’autre, l’asile en danger ».

Moins de deux ans et demi après l’entrée en vigueur de la loi relative à la réforme de l’asile de 2015 et alors qu’aucune évaluation n’a été menée par les pouvoirs publics, la CFDA confronte les principales mesures qu’elle contient avec la situation concrète des personnes qui demandent l’asile en France.

Sur la base de leurs actions quotidiennes aux côtés de ces personnes, les associations membres de la CFDA mettent en évidence, dans ce rapport, une nette dégradation de leur situation à toutes les étapes de leur parcours.

Alors que le nombre de demandes d’asile n’a jamais été aussi important en France, le rapport de la CFDA va à l’encontre de l’analyse du gouvernement : la dite « crise migratoire » n’est pas la cause des multiples dysfonctionnements qui caractérisent la procédure d’asile. Ces dysfonctionnements sont dus à l’inadaptation des pratiques administratives ainsi qu’à une gestion de l’urgence qui a contribué à rendre opaque et incompréhensible le dispositif procédural et d’accueil des personnes.

Le 21 février prochain, le gouvernement présente en conseil des ministres un « projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif ». Cette nouvelle réforme de la loi sur l’asile ne comporte aucun élément relatif à l’amélioration des délais d’enregistrement et de l’accès aux droits. Elle multiplie les chausse-trappes pour dissuader les demandes et recourir à des procédures expéditives, et se concentre principalement sur l’accélération des délais de traitement des demandes d’asile à l’OFPRA et à la CNDA, déjà fortement réduits depuis la réforme de 2015 (en moyenne 4 mois à l’OFPRA et 5 mois et demi à la CNDA). Pourtant, la réduction des délais est préjudiciable aux demandeurs du fait du peu de temps que les agents de l’Office consacrent à chaque dossier.

Dans son rapport, la CFDA attire l’attention sur la situation des personnes placées en procédure « Dublin ». Il est temps de prendre la mesure des dommages qu’entraîne cette procédure inéquitable (entre les Etats membres de l’UE) pour les candidats à l’asile. Elle invite à une analyse des cas des personnes en procédure accélérée, des personnes protégées et déboutées, en préalable à l’adoption de toute nouvelle loi.

A contre-courant d’une réforme élaborée au pas de charge, la CFDA demande à ce qu’une réflexion en profondeur soit menée pour améliorer durablement les conditions d’accueil et d’examen des demandes d’asile en France.

Coordination Française du droit d’asile (CFDA)

La CFDA rassemble les organisations suivantes : ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture), Amnesty International France, Ardhis (Association pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et transsexuelles à l’immigration et au séjour), Centre Primo Levi (soins et soutien aux personnes victimes de la torture et de la violence politique), La Cimade (Service œcuménique d’entraide), Comede (Comité pour la santé des exilés), Dom’Asile, ELENA (Réseau d’avocats pour le droit d’asile), Fasti (Fédération des associations de solidarité avec tout-e-s les immigré-e-s), GAS (Groupe accueil solidarité), Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigré·e·s), JRS-France (Jesuit Refugee Service), LDH (Ligue des droits de l’Homme), Médecins du Monde, MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), Secours Catholique (Caritas France), SNPM (Service national de la pastorale des migrants).
La Croix-Rouge française et la représentation française du Haut- Commissariat des Nations unies pour les réfugiés sont associées aux travaux de la CFD

CP Réforme ASIL…A 3 02 2018.pdf


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=130337

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - EUROPE, - FRANCE - DOM-TOM, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE | Commentaires fermés

Soutien à Martine Landry, poursuivie pour avoir aidé des réfugiés !

Posté par onsbouge le 13 février 2018

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

Soutenons Martine Landry, militante d’Amnesty International France et de l’Anafé (association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers) qui passera en procès le 14 février prochain à Nice, pour avoir aidé deux jeunes migrants à rentrer sur le territoire français.

Soutien à Martine Landry, poursuivie pour avoir aidé des réfugiés ! dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME martinelandry_-478c9

COMMUNIQUÉ D’AMNESTY INTERNATIONAL

« Le 28 juillet 2017, la police italienne a renvoyé, à pied, deux mineurs étrangers isolés vers la France. Martine Landry les a récupérés au poste frontière Menton/Vintimille du côté français pour les accompagner à la Police aux frontières

Les deux mineurs, tous deux âgés de 15 ans et d’origine guinéenne, ont par la suite été pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance.

Les migrants et des réfugiés doivent être protégés. La France doit respecter le droit international !

La France a ratifié le 29 octobre 2002, le Protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, mer et air, additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée. Ce texte définit le trafic illicite de migrants comme : « le fait d’assurer, afin d’en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier ou un autre avantage matériel » une aide à l’entrée et au séjour irrégulier dans un Etat.

Si une personne apporte son aide à un ressortissant étranger sans en retirer un avantage financier ou matériel, elle ne pourra pas être poursuivie pour trafic illicite de migrants, et ce quels que soient les motifs de son action.

De plus, le Protocole ne fait pas de différence selon que l’aide apportée concerne l’entrée d’une personne sur le territoire d’un Etat ou son séjour.

La définition du trafic illicite de migrants retenue par ce Protocole est bien plus restrictive et donc plus protectrice que la loi française. La loi française n’est pas conforme au droit international

La loi française se contente d’évoquer une « contrepartie directe ou indirecte » issue de l’aide, mais permet de poursuivre et autoriser les poursuites pénales et la condamnation de quelqu’un qui apporte une assistance à des personnes en situation irrégulière.

De plus, la loi française ne prévoit des exceptions aux poursuites pénales, et à une possible condamnation, que pour les personnes qui apportent une aide à des étrangers qui sont déjà en France. L’aide à l’entrée irrégulière est quant à elle toujours réprimée, même lorsqu’elle est désintéressée.

Avec l’ANAFE (Association Nationale d’Assistance aux Frontières pour les Etrangers) nous avons demandé au ministre de l’Intérieur de prendre toutes les mesures nécessaires pour que la France mette en conformité sa législation et sa pratique avec le droit international.

La Constitution française impose que la loi française soit conforme aux traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés par la France. Seule une modification de la législation permettra de garantir que les défenseurs des droits humains ne seront plus inquiétés par des poursuites pénales pour leur action de protection des personnes migrantes et réfugiées.

Le procès de Martine Landry, qui risque jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende, aura lieu ce mercredi 14 février à 13h au TGI de Nice ; il y aura un point presse Amnesty à partir de 12h30 devant le Palais de Justice. »

Amnesty International

https://www.facebook.com/martine.landry.12?hc_ref=ARSjhzB0fGCS1Vs6LYSCWM3fMg-vSKa8jv5hef9Of4glKnT29W2m3xeC9RvwRK9pxHg&fref=nf

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article13898
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=130292

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - EUROPE, - FRANCE - DOM-TOM, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE | Commentaires fermés

Le système de santé s’effondre à Gaza (OMS)

Posté par onsbouge le 9 février 2018

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

La situation sanitaire dans la bande de Gaza atteint ces jours-ci un état inédit de catastrophe, selon le directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans le territoire palestinien, Mohamed Daher.

Le système de santé s’effondre à Gaza (OMS) dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME gaza_hopital-e9a72

Du fait de la pénurie d’un grand nombre de médicaments essentiels et de carburant pour les groupes électrogènes des hôpitaux, la survie à très court terme de plus de 1.700 malades de l’enclave est menacée, ajoute-t-il, dans une interview à la journaliste du Haaretz Amira Hass.

Fin janvier, quelque 40% des 516 produits constituant la « liste des médicaments essentiels » de l’OMS étaient introuvables à Gaza, que ce soit dans le secteur public ou le secteur privé. Les pénuries vont de l’absence de produits de contraste aux anticancéreux, en passant par les produits nécessaires aux séances de dialyse pour les insuffisants rénaux ou le traitement de diverses maladies auto-immunes.

La pénurie de dispositifs médicaux à usage unique oblige parallèlement à limiter de nombreuses opérations, comme le don du sang en ville, les prélèvements ne pouvant plus se faire qu’en milieu hospitalier.

« Le phénomène de pénuries n’est pas nouveau. Mais jusqu’à récemment, il nous manquait au maximum ¼ des produits de la liste des médicaments essentiels ; maintenant, on approche les 50% », commente Mohamed Daher, qui évalue les besoins immédiats de l’enclave à 15 millions de dollars pour son secteur.

Il y a eu un arrivage récent en provenance de l’Autorité Palestinienne (AP) à Ramallah, mais cette livraison ponctuelle est beaucoup trop réduite pour inverser la tendance, déplore-t-il. Le Directeur des hôpitaux publics de la bande de Gaza, le Dr Abdelatif al-Haj, signale de son côté le décès, en janvier, de deux nouveau-nés prématurés, qui seraient toujours en vie si on avait eu les médicaments injectables de traitement de leur détresse respiratoire.

La pénurie conduit à des situations absurdes où certains patients, notamment en cancérologie, sont transférés dans des hôpitaux israéliens, où les tarifs sont exorbitants pour des budgets palestiniens. Le seul équipement de Gaza en radiologie interventionnelle est ainsi en panne depuis des années et n’a jamais pu être remplacé, du fait de l’infernal blocus israélien.

L’évaluation des soignants de Gaza est corroborée par la section israélienne des « Médecins pour les Droits de l’Homme » (Physicians for Human Rights) qui pointe l’effondrement du secteur des laboratoires d’analyses médicales.
Tout ceci se déroule sur fond de pénurie d’électricité, dont le réseau fournit au mieux 8 heures d’alimentation par jour, et plus généralement moins de 4 heures.

Les informations recueillies par Médecins pour les Droits de l’Homme confirment parallèlement celles que nous avons reçues sur la situation catastrophique de l’hôpital Shifa, le plus gros établissement de la bande de Gaza.

PARTICIPEZ A LA COLLECTE POUR L’HOPITAL SHIFA

Nous rappelons à ce propos à nos lecteurs que notre campagne de soutien financier à cet établissement continue, et nous appelons tous ceux qui le peuvent à y participer, par les moyens suivants :

• – directement en ligne, à l’adresse https://www.cotizup.com/gaza-appel-au-secours

  • par chèque à CAPJPO-EuroPalestine (avec mention « Hôpital Shifa » au dos), 16bis rue d’Odessa, 75014 – Paris
  • en région parisienne : apportez votre don à notre rassemblement Samedi 10 février, de 14 heures à 17 heures, à la Fontaine des Innocents (Métro/RER Châtelet/Les Halles)

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article13899
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=129926

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE, - SANTE | Commentaires fermés

rassemblement samedi prochain à Paris pour exiger la libération de tous les prisonniers palestiniens, y compris les 2 millions enfermés, sous blocus, dans la grande prison de Gaza !

Posté par onsbouge le 8 février 2018

black-313636_640-2

CAPJPO-EuroPalestine

Rassemblement samedi prochain à Paris pour exiger la libération de tous les prisonniers palestiniens, y compris les 2 millions enfermés, sous blocus, dans la grande prison de Gaza !

Infos CAPJPO-EuroPalestine du 7/2/2018
ENGLISH TRANSLATION BELOW

Chères amies, Chers amis,

Israël a peur de l’opinion publique internationale et ne cesse de repousser la date du procès de la jeune et courageuse Ahed Tamimi. Déjà reporté 2 fois, il devait se tenir le mardi 6 février. Israël, qui compte sur une démobilisation, parle désormais du 13 février ! Nous appelons à un rassemblement samedi prochain à Paris pour exiger la libération de tous les prisonniers palestiniens, y compris les 2 millions enfermés, sous blocus, dans la grande prison de Gaza !

Ce n’est pas que nous nous fassions beaucoup d’illusions sur la justice des tribunaux militaires israéliens : ils condamnent plus de 95 % des Palestiniens qui comparaissent devant ces juridictions d’un autre âge, réservées à la population occupée.

Mais il n’est pas question de croire que nous allons oublier le sort d’Ahed Tamimi, de sa famille, du village de Nabi Saleh, et celle des 360 enfants palestiniens emprisonnés par l’occupant israélien, dont les plus jeunes n’ont que 12 ans !

Ahed, en affrontant à mains nues les soldats qui occupaient sa maison, et qui venaient de blesser très grièvement son cousin Mohamed, est devenue le symbole de la résistance palestinienne.

A ceux qui essayaient de nous faire croire que c’était plié, que la Palestine n’existait plus, Ahed, 16 ans, a montré que les jeunes palestiniens, comme les moins jeunes, n’ont pas pas dit leur dernier mot.

  • Malgré la répression israélienne, qui a tout particulièrement visé les jeunes Palestiniens ces derniers mois, en tuant et en blessant des centaines, dont 19 tués depuis le 9 décembre, date de la déclaration de Trump sur Jérusalem (sans compter tous ceux qui ont été arrêtés, emprisonnés et torturés), 
  • malgré la complicité des gouvernements occidentaux et arabes face aux provocations d’un régime de plus en plus honni dans le monde, y compris en Israël où la corruption des dirigeants fait scandale, et amène ces derniers à une fuite en avant toujours plus meurtrière,
  • malgré la corruption de l’autorité palestinienne, qui continue à enfermer les résistants palestiniens, à les livrer à Israël, et qui ne saisit toujours pas la Cour Pénale Internationale, se contentant d’effets de manches peu convaincants,

malgré tout cela, la jeunesse palestinienne résiste. Pas question pour elle de quitter sa terre. Elle montre au monde entier l’exemple, face au déni de justice et de droits.

Se trompant d’époque et de peuple, Israël espérait se débarrasser des Palestiniens comme les Américains ont anéanti les Indiens, mais c’est fichu : les Palestiniens sont désormais 6 millions en Palestine, soit autant que les Israéliens, et plus personne ne croit que l’on veut « jeter les Juifs à la mer ».

Le visage hideux de l’occupation, de la colonisation et de l’apartheid apparait sans fard au plus grand nombre. La farce des négociations a fait long feu. Le monde ne connaîtra pas la paix tant que les Palestiniens seront privés de leur liberté et de leurs droits.

Nous ne sommes pas fatigués ! Nous avons certes des soucis, mais qui ne peuvent pas être comparés à ceux des Palestiniens. Et quelle honte pour nous, si nous laissions Ahed, ainsi que les quelque 7000 résistants palestiniens emprisonnés, et tous ceux qu’on génocide à petit feu dans la bande de Gaza, sans réagir.

C’est pourquoi, nous nous rassemblerons à nouveau 

CE SAMEDI 10 FÉVRIER DE 14 À 17 H

À LA FONTAINE DES INNOCENTS À PARIS. 

Métro-RER : Châtelet- Les Halles

 

APPELS AU SECOURS DES PALESTINIENS DE GAZA

Nous manifesterons aussi contre l’immonde blocus de Gaza où la situation économique et sociale ne cesse d’empirer. Les hôpitaux, les maternités sont exsangues et plusieurs annoncent leur fermeture faute d’électricité et faute de pouvoir payer le personnel médical, qui travaille depuis très longtemps sans être payé.

De même les salariés du secteur public (écoles, pharmacies, laboratoires d’analyse, éboueurs) ne peuvent plus continuer à travailler sans salaire, d’autant que les subventions allouées à l’agence des Nations-Unies pour l’aide aux réfugiés (UNRWA) diminuent au lieu d’augmenter. Les USA ont notamment amputé leur participation de moitié, soit 66 millions de dollars en moins, pour étrangler davantage les 2 millions d’habitants de la bande de Gaza, dont 90 % survivent désormais grâce à l’aide alimentaire.

Malgré « l’accord de réconciliation », l’autorité palestinienne verse seulement 30 % des salaires aux 70.000 fonctionnaires de Gaza, tandis que le Hamas ne peut allouer plus de 20 % de leurs salaires à ses 40.000 fonctionnaires.

De nombreuses associations humanitaires ont fermé leurs portes, faute de financement interne et externe. Les rues commerçantes sont vides et le pouvoir d’achat est en chute permanente. La ration d’électricité pour les foyers est actuellement de quatre heures par jour.

NOUVELLE COLLECTE POUR L’HÔPITAL SHIFA DE GAZA

CAPJPO-EuroPalestine, qui a déjà collecté et transmis 10.000 euros à l’Hôpital Shifa en décembre, lance une nouvelle collecte pour contribuer au salaire des infirmières et infirmiers.

Merci d’avance de votre générosité !

  • Vous pouvez envoyer un chèque à CAPJPO-EuroPalestine, 16 bis rue d’Odessa Boîte 37, 75014 Paris. (Merci d’écrire au dos « Hôpital Shifa »). Vous recevrez un reçu fiscal permettant de déduire jusqu’à 66% de la somme envoyée de vos impôts.
  • Ou bien faire un don par l’intermédiaire de https://www.cotizup.com/gaza-appel-au-secours

Amicalement,

CAPJPO-EuroPalestine

www.europalestine.com

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

ENGLISH TRANSLATION by Richard L.

Dear friends,

Israel is afraid of international public opinion and keeps postponing the date of the trial of young, brave Ahed Tamimi. Already adjourned twice, it was to be held on Tuesday, 6th February. Israel, which is counting on a loss of interest, is now talking about 13th February! We are calling a rally on Saturday in Paris to demand the release of all Palestinian prisoners, including the 2 million interned, under blockade, in the big prison of Gaza!

It is not that we are under much illusion about the justice of the Israeli military courts: they condemn more than 95 per cent of Palestinians who appear before their tribunals of a bygone age, which are used exclusively against the occupied population.

But there is no question of taking us for fools, or imagining that we will forget the fate of Ahed Tamimi, her family and the village of Nabi Saleh, nor the 360 Palestinian children jailed by the occupyer, the youngest ones being only 12 years old !

Ahed, by confronting barehanded the soldiers who occupied her property (and who had just seriously injured her cousin Mohamed) has become the symbol of Palestinian resistance.

To those who tried to make us believe that it was over, that Palestine no longer existed, 16-year-old Ahed has shown that young Palestinians, like their less young counterparts, have not said their last word.

Despite:

  • the Israeli crackdown, which has particularly targeted young Palestinians in recent months, killing and injuring hundreds (including 19 killed since 9 December, the date of Trump’s declaration on Jerusalem), not to mention all those who have been arrested, imprisoned and tortured;
  • the complicity of Western and Arab governments in the face of provocations from a regime increasingly despised throughout the world (including in Israel itself, where corruption of the leaders is seen as a scandal) thus leading the latter on an ever more deadly forward trajectory;
  • the corruption of the Palestinian Authority, which continues to imprison Palestinian resistance fighters  and which still does not appeal to the International Criminal Court, contenting itself with oral protests;

despite all that, Palestinian youth resists. There is no question of them leaving their land. They set an example to the entire world in the face of a denial of justice and rights.

Mistaking the epoch and the people, Israel hoped to get rid of the Palestinians as the Americans had eliminated the Indians, but that’s too late: the Palestinians are now 6 million in Palestine, as numerous as the Israelis, and no one believes they want to « throw the Jews into the sea ».

The ugly face of occupation, colonization and apartheid appears unmistakably to increasing numbers. The negotiations farce is a damp squib. The world will not experience peace as long as the Palestinians are deprived of their freedom and rights.

We are not tired! We certainly have worries, which are inconsequential alongside those of the Palestinians. And what shame will be on us if, without reacting, we abandon Ahed, along with the some 7000 imprisoned Palestinians, and all those who suffer the slow genocide in the Gaza Strip?

That’s why we will assemble yet again,

THIS SATURDAY 10 FEBRUARY FROM 14.00 TO 17.00,

AT LA FONTAINE DES INNOCENTS IN PARIS. 

Metro-RER: Châtelet-Les Halles.

 

CALLS FOR HELP FROM PALESTINIANS IN GAZA

We will also protest against the vile blockade of Gaza, where the economic and social situation continues to degenerate. Hospitals and maternity wards have run out of blood, and several have announced their closure because of a lack of electricity and an inability to pay medical staff, who have been working unpaid for a very long time.

Similarly, public sector employees (schools, pharmacies, analytical laboratories, rubbish collectors) can no longer continue to work without pay, especially since the grants allocated to the United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East (UNRWA) decrease instead of increasing. The US has notably slashed its contribution by half, a reduction of $ 66 million, to further strangle the 2 million people in the Gaza Strip, of whom 90 per cent from now on survive through food aid.

Despite « the reconciliation agreement”, the Palestinian Authority pays only 30 per cent of the salaries to the 70,000 civil servants in Gaza, while Hamas cannot allocate more than 20 per cent of salaries to its 40,000 civil servants.

Numerous humanitarian associations have closed due to lack of internal and external funding. The high streets are empty and purchasing power is in permanent decline. The electricity quota for households is currently four hours a day.

NEW COLLECTION FOR SHIFA HOSPITAL

CAPJPO-EuroPalestine, which has already collected and sent 10,000 euros to the Shifa Hospital in December, relaunched a new collection to contribute to nurses’ salaries.

Thank you in advance for your generosity. If you can, make a donation via the following link: https://www.cotizup.com/gaza-appel-au-secours

Best wishes,

CAPJPO-EuroPalestine

www.europalestine.com


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=129818

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - FRANCE - DOM-TOM, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE, - SANTE | Commentaires fermés

123456...300
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots