Comment éviter l’appauvrissement des travailleurs dû au poids des carburants dans leur budget ? #17nov

Posté par onsbouge le 16 novembre 2018

black-313636_640-2


Paru sur
PRCF Initiative Communiste

Comment éviter l’appauvrissement des travailleurs dû au poids des carburants dans leur budget ? #17nov

Comment éviter l’appauvrissement des travailleurs dû au poids des carburants dans leur budget ? #17nov dans - ECLAIRAGE - REFLEXION essence-gilet-jaune-300x175

Ce 17 novembre sans aucun doute c’est en nombre que les travailleurs de France vont exprimer leur colère face à l’augmentation importante des prix des carburants. Une augmentation des prix des carburants qui résulte de l’augmentation des prix du baril de pétrole, mais surtout en raison de l’augmentation des taxes (lire ici). Une augmentation des prix des carburants qui frappe durement tout ceux qui en raison de leur mode de chauffage ou de déplacement (automobile individuel) sont touchés de plein fouet et d’autant plus violemment que le régime Macron UE MEDEF dans le même temps comprime les salaires, et qu’il saccage avec les privatisations les en commun, service public ferroviaire en tête. La colère est légitime face à cette politique qui fait les poches des travailleurs, taxés toujours plus sur leurs dépenses contraintes, pour remplir les coffres des millionnaires qui eux ont le droit à la suppression de l’Impôt sur la Fortune (ISF) aux dizaines de milliards d’euros de cadeaux fiscaux du CICE et on pourrait allonger la liste. Cette colère ne doit cependant pas faire oublier la nécessité d’engager sans tarder la transition énergétique et écologique, révolution que le capitalisme – exterminisme qui exploite l’Homme et épuise la Terre – interdit. Une transition écologique d’autant plus nécessaire que le prix des énergies fossiles ne peut aller que croissant.. www.initiative-communiste.fr propose avec cette réflexion d’Adrien Delaplace une analyse et des perspectives pour de vraies solutions, concrètes et pragmatiques pour éviter l’appauvrissement des travailleurs dû au poids des carburants dans leur budget.

Lire la suite…


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=151016

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

L’Espagne, nouvelle terre promise de la jeunesse marocaine

Posté par onsbouge le 16 novembre 2018

black-313636_640-2


Paru sur
ORIENT XXI

L’Espagne, nouvelle terre promise de la jeunesse marocaine

15 novembre 2018

Au Maroc c’est l’explosion des départs vers l’Europe, qu’ils soient motivés par le désespoir économique ou la répression. L’Espagne s’est muée quant à elle en principale porte d’entrée de l’immigration irrégulière vers le Vieux continent, devançant largement l’Italie et la Grèce.

« Que le dernier à partir éteigne la lumière ! » « Adieu mon Rif, bienvenue l’Espagne ! » À bord des rafiots qui s’éloignent des côtes du Maroc, les jeunes Marocains, souvent adolescents, s’interpellent, s’embrassent et rient en criant ces mots d’adieu. Parfois les phrases qu’ils prononcent en s’élançant dans la mer sont plus politiques : « Plutôt morts que soumis » ou « Mourir avec dignité plutôt que vivre humiliés », et traduisent la rage de toute une jeunesse. Le début de la traversée de la Méditerranée est souvent une fête qu’on célèbre et qu’on filme avec les téléphones portables pour ensuite diffuser la vidéo sur les réseaux sociaux. C’est la meilleure des publicités pour ceux qui, restés au pays, hésitent encore à prendre le large.

Lire la suite…


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=151010

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - JEUNESSE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Venezuela : Remise des diplômes aux étudiants de la Mission Ribas

Posté par onsbouge le 16 novembre 2018

black-313636_640-2


Paru sur
BOLIVAR INFOS

Venezuela : Remise des diplômes aux étudiants de la Mission Ribas

16 Novembre 2018, 12:21pm

Publié par Bolivar Infos

Caracas, 15 novembre (RHC)- Le Venezuela a dépassé le chiffre d’un million 11 mille diplômés de la Mission Ribas, en place depuis 2003 en faveur des personnes qui n’ont pas pu terminer leur baccalauréat ou le lycée.

Au cours de la cérémonie de remise des diplômes à plus de 10 300 Vénézuéliens qui ont complété leur formation grâce à ce programme éducatif, le président Nicolás Maduro a relevé la portée de l’initiative gouvernementale.

Nicolás Maduro a fait savoir que des fonds seront débloqués pour faire doubler le nombre de boursiers de la Mission Ribas dans tout le Venezuela

http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/176602-plus-d’un-million-de-venezueliens-recoivent-une-formation-grace-a-la-mission-ribas

Le Président Nicolás Maduro a approuvé l’augmentation des bourses des membres de la Mission Ribas et de la Mission Robinson à 450 bolivars et les animateurs des 2 missions toucheront à présent 1 800 bolivars par mois. Le nombre d’animateurs de la Mission Ribas passera de 26 256 à 34 918.

Le ministre de l’Education, Aristóbulo Istúriz, a précisé qu’avec ces nouveau diplômés, leur nombre sera de 1 111 738 dans tout le pays. Actuellement, 151 149 étudiants font partie de la mission et 46 000 étudient pur passer leur bac. 134 873 étudiants sont passés de la Mission Robinson à la Mission Ribas et 155 551 sont passés de la Mission Ribas à la Mission Sucre.

Il a noté aussi que 60% des étudiants qui font partie de la Mission Ribas ont intégré Ribas Productif « pour stimuler la production » puisque c’est « aussi une tâche de tout le secteur de l’éducation. »

Le Président Nicolás Maduro a rappelé que cette mission a été créée pour vaincre l’analphabétisme et apprendre à lire et à écrire à des millions de Vénézuéliens. Il comprend 2 phases : la Mission Robinson et la Mission Ribas et qu’en 2003, elle avait réussi à alphabétiser plus d’1 500 000 Vénézuéliens. C’est pourquoi l’UNESCO a déclaré le Venezuela libre d’analphabétisme en 2005.

« L’éducation est la base de indépendance d’un pays. Sans indépendance, il n’y a pas d’avenir et sans peuple éduqué, nous n’aurons jamais une Patrie libre, » a affirmé le chef de l’Etat.

Et il a indiqué que, pour faciliter les études supérieures, il a décidé de donner une tablette à chacun de ceux qui ont eu leur diplôme aujourd’hui.

Il a appelé les membres de son Gouvernement à coordonner Mission Ribas et la Mission Sucre pour garantir la continuité des études : « Le Venezuela doit atteindre lesplus hauts niveaux dans l’éducation publique, universitaire, scientifique et de qualité du monde entier. »

Source en espagnol :
http://albaciudad.org/2018/11/historico-de-graduandos-de-la-mision-ribas-asciende-a-1-111-738-personas/

URL de cet article :
http://bolivarinfos.over-blog.com/2018/11/venezuela-remise-des-diplomes-aux-etudiants-de-la-mission-ribas.html


Publié par BOLIVAR INFOS
URL  http://bolivarinfos.over-blog.com/2018/11/venezuela-remise-des-diplomes-aux-etudiants-de-la-mission-ribas.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=151004

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EDUCATION... SAVOIR..., - INTERNATIONAL, - JEUNESSE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Censure antiterroriste : Macron se soumet aux géants du Web pour instaurer une surveillance généralisée

Posté par onsbouge le 16 novembre 2018

black-313636_640-2


Paru sur
LA QUADRATURE DU NET

Censure antiterroriste : Macron se soumet aux géants du Web pour instaurer une surveillance généralisée

Posted on14 novembre 2018

Il y a deux mois, la Commission européenne a publié sa proposition de règlement « censure antiterroriste ». Nous le dénoncions, expliquant que ce projet aura pour effet de détruire l’ensemble du Web décentralisé. Depuis, nous avons rencontré les ministères français en charge du dossier : nos craintes se sont amplifiées.

La France, avec le soutien de l’Allemagne et du Parlement européen, va tout faire pour empêcher un débat démocratique sur ce texte : le gouvernement n’en parle pas dans la presse, veut forcer son adoption urgente et invoque le secret-défense pour empêcher tout débat factuel.

Pourquoi tant de secret ? Probablement parce que ce texte, écrit en collaboration avec Google et Facebook, aura pour effet de soumettre l’ensemble du Web à ces derniers, à qui l’État abandonne tout son rôle de lutte contre les contenus terroristes. La collaboration annoncée lundi par Macron entre l’État et Facebook n’en est que le prémice, aussi sournois que révélateur.

Pour rappel, le texte, poussé par la France et l’Allemagne, utilise le prétexte de la lutte contre le terrorisme pour soumettre l’ensemble des hébergeurs (et pas seulement les grandes plateformes) à des obligations extrêmement strictes :

  • retrait en une heure de contenus qualifiés de terroristes par une autorité nationale (en France, ce sera l’OCLCTIC, le service de la police chargé de la cybercriminalité) 
  • la mise en place d’un « point de contact » disponible 24h/24 et 7j/7 
  • l’instauration de « mesures proactives » pour censurer les contenus avant même leur signalement  si ces mesures sont jugées insatisfaisantes par les États, ces derniers peuvent imposer des mesures spécifiques telles que la surveillance généralisée de tous les contenus.

D’un point de vue humain, technique et économique, seules les grandes plateformes qui appliquent déjà ces mesures depuis qu’elles collaborent avec les polices européennes seront capables de respecter ces obligations : Google, Facebook et Twitter en tête. Les autres acteurs n’auront d’autres choix que de cesser leur activité d’hébergement ou (moins probable, mais tout aussi grave) de sous-traiter aux géants l’exécution de leurs obligations.

Ce texte consacre l’abandon de pouvoirs régaliens (surveillance et censure) à une poignée d’acteurs privés hégémoniques. Pourtant, la Commission et les États membres, en 146 pages d’analyse d’impact, ne parviennent même pas à expliquer en quoi ces obligations pourraient réellement être efficaces dans la lutte contre le terrorisme.

Voir notre analyse (PDF, 1 page).

Un débat impossible

Ces dernières semaines, nous avons fait le tour des ministères chargés de la rédaction et de la négociation de ce texte au niveau européen. Il en résulte que le gouvernement français, chef de file sur ce dossier, veut convaincre les autres États membres et les institutions de l’Union européenne d’adopter le texte tel qu’il est écrit aujourd’hui, et dans un calendrier très serré (adoption avant les élections européennes de mai 2019) afin d’empêcher tout débat démocratique sur le sujet.

Tout montre que le Parlement européen est prêt à collaborer avec les États membres pour faire adopter ce règlement sans débat. Helga Stevens (Belgique, ECR – conservateurs), rapporteure principale sur ce texte, a déjà publié en juin, et de sa propre initiative, un rapport qui présente les mêmes idées reprises dans ce règlement.

Les « rapporteurs fictifs » (les députés désignés par leur parti politique pour négocier le texte) sont en majorité tout aussi alignés sur ces positions, à l’image de Rachida Dati (France, PPE – droite européenne) et de Maite Pagazaurtundua (Espagne, ALDE – libéraux) qui défendent depuis longtemps l’idée d’une telle censure. Eva Joly (France, Verts) avait pour sa part accepté sans souci la censure privée dans la directive terroriste, finalement adoptée début 2017. Il semblerait que, cette fois, le texte aille trop loin pour elle et nous espérons qu’elle saura se battre contre.

Toutefois, dans la perspective des élections européennes, aucun parti politique du Parlement européen ne semble prêt à combattre la stratégie sécuritaire du gouvernement français, en lien avec l’Allemagne et d’autres États membres. Alors que ce texte semble directement inspiré par les politiques autoritaires mises en place par le gouvernement chinois pour contrôler Internet, Emmanuel Macron et Angela Merkel démontrent que leur « axe humaniste » mis en exergue dans le cadre de la campagne des européennes n’est que pure posture politicienne. Ce projet de règlement est une véritable insulte au projet démocratique européen.

Remplacer l’État par les géants du Web

Quand nous avons dit aux ministères que leur texte détruirait l’ensemble du Web décentralisé, ne laissant qu’une poignée de géants en maîtres, on nous a laissé comprendre que, oui, justement, c’était bien le but.

Tranquillement, nos interlocuteurs nous ont expliqué que Google-Youtube et d’autres multinationales numériques avaient convaincu le gouvernement que la radicalisation terroriste était facilitée par les petites et moyennes plateformes, et qu’il fallait donc laisser la régulation du Web aux seuls géants prétendument capables de la gérer. Où sont les preuves de cette radicalisation plus facile en dehors de leurs plateformes ? Nulle part. Sans aucune honte, le gouvernement s’est même permis de sortir l’argument du secret défense, complètement hors sujet, pour masquer son manque de preuve et afficher son irrespect de toute idée de débat démocratique. C’est comme ça : Google l’a dit, ne discutez pas.

Que ce soit clair : les arguments de Google et de Facebook visent simplement à détruire leurs concurrents. De fait, ce texte vise à faire disparaître les petites et moyennes plateformes, et à sous-traiter aux géants une censure massive et automatisée.

Emmanuel Macron s’est laissé enfumer de bon cœur par les géants, ravi à l’idée que l’Internet « dé-civilisé » qu’il s’entête à fantasmer soit enfin administré par une poignée d’entreprises, dont la puissance s’est bâtie sur l’exploitation illégale de nos données personnelles.

C’est ce qu’il a clairement réaffirmé lors de son discours au Forum de la Gouvernance sur Internet.

Macron se moque de détruire tout espoir d’une économie numérique européenne. Il veut simplement un texte sécuritaire qu’il pourra afficher au moment des élections européennes (ses « mid-terms » à lui), afin de draguer une partie de la population inquiète du terrorisme et qu’il s’imagine assez stupide pour tomber dans le panneau. Dans son arrogance délirante, il n’a même plus peur de renier ses électeurs pro-Europe ou pro-business, ni la population attachée aux libertés qui, pensant repousser l’extrême droite, l’aura élu.

Dans ce dossier, la menace terroriste est instrumentalisée pour transformer le Web en GAFAMinitel, pour acter la fusion de l’État et des géants du Net, et ainsi consacrer la surveillance généralisée et la censure automatisée de nos échanges en ligne. Tout ça pour quoi ? Pour lutter contre une auto-radicalisation fantasmée dont la preuve serait secret-défense (la bonne affaire !), et alors que les enquêtes sérieuses sur la question montrent que les terroristes ne se sont pas radicalisés sur Internet.

Le seul effet de ce texte sera de renforcer les multinationales du numériques et les dérives de l’économie de l’attention dont ils sont porteurs : la sur-diffusion de contenus anxiogènes, agressifs et caricaturaux capables de capter notre temps de cerveau disponible. L’urgence législative est de combattre ces dérives : de limiter l’économie de l’attention tout en favorisant le développement de modèles respectueux de nos libertés. C’est ce que nous proposons.

Exigeons le rejet de ce texte ! Il en va des conditions d’existence de l’Internet libre et décentralisé.

Posté dans Censure et Surveillance

Censure antiterroriste : Macron se soumet aux géants du Web pour instaurer une surveillance généralisée dans - DROITS soutien


Publié par LA QUADRATURE DU NET
URL  https://www.laquadrature.net/2018/11/14/censure-antiterroriste-macron-se-soumet-aux-geants-du-web-pour-instaurer-une-surveillance-generalisee/?fbclid=IwAR3Bhm9J4Qp35r5QYTe8NfULlimoGuHQiSKAkuUTmWYHCzi9kLUyXPwIGbA
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=150998

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - FRANCE - DOM-TOM, - LIBERTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

#17nov Le 17 novembre et après bloquer leurs profits pour défendre notre pouvoir d’achat et nos acquis – Georges Gastaud

Posté par onsbouge le 16 novembre 2018

black-313636_640-2


Paru sur
PRCF Initiative Communiste

#17nov Le 17 novembre et après bloquer leurs profits pour défendre notre pouvoir d’achat et nos acquis – Georges Gastaud

#17nov Le 17 novembre et après bloquer leurs profits pour défendre notre pouvoir d’achat et nos acquis – Georges Gastaud dans - DATE A RETENIR Georges-Gastaud-17-novembre-300x175

Déclaration de G. Gastaud, secrétaire national du PRCF à propos du 2018

Cinglant aux visages les dirigeants syndicaux confédéraux arrimés au « dialogue social » bidon et incapables de porter la colère populaire, le mouvement des « gilets jaunes » s’empare à sa manière de la question du pouvoir d’achat populaire, bousculant l’arrogant Macron, le forçant à manœuvrer en recul et à brandir la menace de répression policière contre les « bloqueurs ».

les travailleurs inorganisés n’enfileraient pas leur gilet jaune si certains dirigeants syndicaux et politiques n’avaient pas remballé depuis longtemps le drapeau rouge

réagission-à-lultra-réaction-LR-PS-FN-1-300x188 FRANCE? dans - DROITS

Certes, les dirigeants de la droite et de l’ultra-droite, les Le Pen, Wauquiez et autre Le Pen, s’évertuent à récupérer ce mouvement parti d’en bas pour lui donner une signification purement « antifiscale » (pourtant, le problème n’est pas l’impôt mais sa juste répartition suivi d’une juste utilisation), voire anti-fonctionnaires et antisyndicale. Mais à qui la faute sinon aux confédérations euro-formatées, CGT comprise hélas, qui continuent de bêler après l’introuvable « Europe sociale », qui, derrière la CFDT, cautionnent le mensonge de l’ « Europe sociale », qui ne proposent aucun plan d’action clair pour faire plier le pouvoir ou qui, comme Thibault (devenu entre temps Monsieur zéro grève pendant les J.O. de Paris), osaient déclarer dès 2003, au mépris de toutes traditions du syndicalisme de classe, que « la CGT n’a pas vocation à bloquer le pays »*… ? À qui la faute sinon à la gauche établie, et à une partie des mouvements se réclamant de la gauche populaire, qui continuent de flirter peu ou prou avec le PS et assimilés, qui ne cessent de déclarer que « Macron est légitime », qui confondent écologie et casse industrielle et qui acceptent de fait le surarmement lié à la mise en place d’une « armée européenne » arrimée à l’OTAN. Et qui surtout, refusent de mettre en cause la funeste « construction européenne » qui, combinée à la dette usuraire « due » aux « marchés financiers », vampirise le budget français au détriment des dépenses sociales, des salaires et des services publics ? En résumé, les travailleurs inorganisés n’enfileraient pas leur gilet jaune si certains dirigeants syndicaux et politiques n’avaient pas remballé depuis longtemps le drapeau rouge du combat anticapitaliste et le drapeau tricolore de la France indépendante au profit du drapeau jaune des briseurs de lutte parsemé des roses défraîchies de la social-démocratie !

manifestation-fond-300x175 dans - FRANCE - DOM-TOM

Le PRCF appelle à l’action

C’est pourquoi le PRCF, dont tous les militants bénévoles n’ont jamais gagné un centime en faisant de la politique,

  • soutient les millions de citoyens qui, sans se laisser récupérer par la droite et par l’extrême-droite, ces ennemies de toujours des salariés et des mouvements sociaux, vont réclamer, bien au-delà de la question des carburants, une forte augmentation du pouvoir d’achat des classes populaires et moyennes. Ne nous trompons pas d’ennemi, l’adversaire n’est pas « l’impôt » en général, ni « l’État » (c’est-à-dire les travailleurs des services publics, infirmiers, profs et autres agents publics qui travaillent pour nous tous), l’ennemi du peuple de France, c’est le grand capital, les sociétés pétrolières exploiteuses des pays du Sud et des travailleurs de France, ce sont les marchés financiers et les pouvoir politiques à leur dévotion à Bruxelles et à l’Élysée. Alors, exigeons l’augmentation générale des salaires, la relance des services publics et de la protection sociale (à bas la honteuse réforme des retraites qui va massivement nous appauvrir !), la lourde taxation des profits de TOTAL et sa nationalisation franche sans indemnité pour les gros actionnaires !
  • Appelle à participer à ce mouvement tout en apportant, dans les formes appropriées au cas par cas, les propositions franchement communistes, anticapitalistes et anti-UE du PRCF.
  • Appelle à refuser par avance les mesures répressives que concoctent Macron, Philippe et Castaner.
  • Appelle à réfléchir au rôle vampirique de l’UE, cœur de la mondialisation néolibérale en Europe, qui orchestre le démontage des acquis sociaux du CNR, interdit à l’État français, au nom du sacro-saint euro, d’emprunter à la Banque de France à taux zéro, rabat la dette publique sur les marchés financiers, et a réussi à faire en sorte qu’en quarante années, le capital et les dividendes captent deux tiers de la richesse créée alors que les salariés se contentent du petit tiers restant. Et Macron veut aller plus loin en bloquant les pensions et le traitement des agents publics, en augmentant la CSG au détriment des cotisations Sécu et des pensions, en taxant les APL, en privatisant la SNCF et EDF, en aggravant la sélection sociale à l’université, en sous-finançant le logement social, en détruisant les statuts et le Code du travail, en abaissant l’indemnisation du chômage, bref, en s’attaquant aux couches populaires et moyennes pour gaver toujours plus les plus riches à coups d’avantages fiscaux indécents.

BRISONS-LES-CHAINES-DE-L-UNION-EUROPEENNE-212x300 dans - LUTTES

Pour débloquer notre pays écrasé par le Capitalisme et sa construction européenne :

De manière générale, le PRCF n’oppose pas le mouvement spontané des travailleurs initialement inorganisés, à la nécessité de s’organiser en puissants syndicats de classe, fidèles à la grande  tradition de la CGT , et à l’exigence de reforger d’urgence un parti communiste de combat que n’est manifestement plus le terne et invisible PCF-PGE actuel. Le rôle des communistes, tout en retroussant les manches pour engager la reconstruction du parti communiste et aider à celle du syndicalisme de classe, est aussi d’être autant que possible « comme un poisson dans l’eau » dans les mouvements sociaux. D’abord pour les aider à s’organiser et à déjouer la répression policière qui vient, mais aussi pour les aider démocratiquement, sans donner de leçons, à dégager une ligne de masse susceptible d’isoler le pouvoir macronien et de mettre hors d’état de nuire les coucous malfaisants de l’extrême droite qui voudraient bien dévoyer ce mouvement dans un sens réactionnaire et fascisant. Il faut au contraire faire en sorte que ce mouvement aide les travailleurs à se mettre en mouvement DANS LES ENTREPRISES pour poser en grand la question des salaires en affrontant le patronat, notamment le grand patronat, et le gouvernement à son service.

Quant à l’écologie, c’est le pire service à lui rendre que d’en faire un prétexte pour pomper à toute heure les porte-monnaie populaires. La transition écologique passe au contraire par la taxation du fret international de marchandises « made in ailleurs » traversant et polluant sans trêve la France désindustrialisée, par la reconstruction du produire en France et des circuits courts sous l’égide d’un secteur public industriel et bancaire nationalisé, par la renationalisation à 100% d’EDF et d’Engie, par le développement du transport ferroviaire dans un cadre national et public, par la nationalisation des industries fabriquant les matériels utiles aux énergies alternatives, et plus globalement, par le refus du consumérisme absurde alors que tant de besoins de base sont insatisfaits, par l’élévation du niveau général d’éducation de la population et par la défense de l’environnement contre le culte du tout-profit qu’incarnent Macron, la droite et les différentes chapelles de la social-démocratie euro-atlantique convertie au néolibéralisme.

Le 17 novembre et ensuite, pour défendre nos acquis, reconquérir notre pouvoir d’achat, en un mot, pour DÉBLOQUER notre pays malade du turbo-capitalisme et de la pseudo « construction » européenne, c’est à la grève générale interprofessionnelle et au des profits capitalistes qu’il faut œuvrer si nous voulons rouvrir au pays la voie du vrai changement !

bloquons-le-profit dans - POLITIQUE

Partager la publication « #17nov Le 17 novembre et après bloquer leurs profits pour défendre notre pouvoir d’achat et nos acquis – « 

Posted by: // 1-PRCF, articles // , , , , // novembre 15, 2018


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL  https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/17nov-le-17-novembre-et-apres-bloquer-leurs-profits-pour-defendre-notre-pouvoir-dachat-et-nos-acquis-georges-gastaud/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=150992

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - DROITS, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...4802
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots