Vladimir Poutine: « L’État profond américain est prêt à sacrifier Israël »

Posté par onsbouge le 13 août 2018

black-313636_640-2


Arrêt sur Info

Vladimir Poutine: « L’État profond américain est prêt à sacrifier Israël »

Arrêt sur info — 13 août 2018

Rencontre avec les ambassadeurs et représentants permanents de la Russie, 19 juillet 2018.

Vladimir Poutine a participé à une réunion d’ambassadeurs et de représentants permanents de la Russie au sein d’organisations et d’associations internationales, où il a exposé les principaux objectifs de la diplomatie russe.

Activer les sous-titres français dans le menu en haut à droite.


Transcription :

[…] J’aimerais souligner que tous les projets commerciaux que nous mettons en œuvre avec l’Europe, y compris, par exemple, Nord Stream 2, sont uniquement commerciaux et économiquement viables. Ils n’ont aucune teneur politique et aucun agenda caché.

La clé pour assurer la sécurité et la sûreté en Europe consiste à développer la coopération et à restaurer la confiance, et non à déployer de nouvelles bases et infrastructures militaires de l’OTAN près des frontières de la Russie, comme cela se passe actuellement.

Nous réagirons de manière appropriée à ces mesures agressives, qui constituent une menace directe pour la Russie. Nos collègues, qui s’efforcent d’aggraver la situation en cherchant à inclure, entre autres, l’Ukraine et la Géorgie dans l’orbite de l’OTAN, devraient réfléchir aux conséquences possibles d’une politique aussi irresponsable.Nous avons besoin d’un nouveau programme positif visant à la collaboration et à trouver un terrain d’entente. Bien sûr, j’en ai discuté lors de ma rencontre avec le Président des États-Unis, M. Trump.

Nos points de vue étant différents sur de nombreux dossiers, nous avons convenu que les relations entre la Russie et les États-Unis étaient profondément insatisfaisantes et, à bien des égards, pires que pendant la Guerre froide.

Bien sûr, il serait naïf de croire que des problèmes accumulés durant des années puissent être résolus en quelques heures. Personne ne comptait sur ça. Cependant, je crois que nous sommes sur la voie de changements positifs.

Il est important de noter qu’un sommet à part entière avec la possibilité de parler directement a finalement eu lieu. Il a été couronné de succès et a débouché sur des accords productifs.

Bien sûr, nous devrons attendre pour voir la tournure que prendront les événements, d’autant plus que certaines forces aux Etats-Unis tentent de minimiser et de désavouer les résultats du sommet d’Helsinki.

Je voudrais faire une petite digression et dire quelques mots sur une note plus personnelle, pour ainsi dire.

Nous voyons qu’il y a des forces aux États-Unis disposées à sacrifier les relations entre la Russie et les États-Unis pour promouvoir leurs ambitions dans le conflit politique interne aux États-Unis. Elles sont prêtes à sacrifier les intérêts de leurs entreprises, qui perdent des contrats de plusieurs millions de dollars et le marché russe en général, ainsi que des emplois aux États-Unis, même s’ils ne sont pas si nombreux, mais il existe encore des emplois dans le cadre de la coopération avec la Russie. Nous parlons de dizaines de milliers, voire de centaines de milliers d’emplois.

Ces forces sont prêtes à sacrifier les intérêts de leurs alliés en Europe et au Moyen-Orient, en particulier ceux de l’État d’Israël. Entre autres choses, nous avons parlé de la sécurité sur les hauteurs du Golan pendant l’opération (antiterroriste) en Syrie. Apparemment, personne ne s’y intéresse. Elles sont même prêtes à sacrifier leur propre sécurité.

Je voudrais rappeler que le nouveau Traité START expirera en 2021. De manière générale, nous aurions pu nous en passer, même il y a plusieurs années, mais nous avons fait un pas dans la bonne direction en le signant. Si nous ne commençons pas à travailler dès maintenant pour coordonner son prolongement, il cessera d’exister dans un an et demi. Nous n’aurons tout simplement plus ce traité.

Quand j’ai parlé de ces forces, vous savez, cela ne correspond pas à notre philosophie politique, car on nous a toujours enseigné que les responsables travaillant dans l’intérêt de l’État et de la société doivent penser avant tout à ces intérêts fondamentaux et leur donner la priorité. Malheureusement, il existe aux États-Unis des forces qui défendent leurs intérêts étroits de groupe et de parti avant les intérêts nationaux.

Nos célèbres écrivains satiriques ont jadis décrit ces gens-là comme  « Des misérables gueux ! » Mais ce n’est pas le cas, du moins pas en ce qui concerne cette affaire. Ce ne sont pas des personnes misérables ou gueuses. Non, ce sont des gens puissants et forts qui peuvent faire avaler – pardon pour le mauvais ton – des histoires incroyables et illogiques (l’ingérence russe dans les élections américaines, etc.) à des millions de leurs concitoyens. Oui, ils en sont vraiment capables.

Je ne dis pas cela pour rabaisser ou louer qui que ce soit. Absolument pas. Je dis cela pour que nous le prenions en compte dans notre travail pratique en ce qui concerne les Etats-Unis. Ce sont les faits de la vie moderne.

Néanmoins, la Russie est ouverte à de nouveaux contacts avec les États-Unis sur une base égale et mutuellement bénéfique. C’est ce dont non seulement notre peuple mais le monde entier ont besoin. En tant que principales puissances nucléaires du monde, nous avons la responsabilité particulière de la stabilité et de la sécurité stratégiques. […]


Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.


Publié par Arrêt sur Info
URL  https://arretsurinfo.ch/vladimir-poutine-letat-profond-americain-est-pret-a-sacrifier-israel/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=144141

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE, - VIDEO, Non classé | Commentaires fermés

Ahmed Fouad Najem / Sheikh Imam ~ يا واد يا يويو – أحمد فؤاد نجم / الشيخ إمام | ♫

Posté par onsbouge le 13 août 2018

black-313636_640-2

يا واد يا يويو – أحمد فؤاد نجم / الشيخ إمام

Mostafa Moftah – KEYVIDPLUS

Ajoutée le 29 mars 2011

Audio Restoration: Mostafa Moftah

يا واد يا يويو يا مبرراتى يا جبنة حادقة على فول حراتى

أستك لسانك فارد ولامم حسب الأبيج يا مهلباتى

يا واد يا يويو يا مهلبية فوق الصوانى سايحة وطرية

في كل جلسة تلبس قضية وتخيل عليها أوى يا مشخصاتى

حسب الوظيفة وأنت وشطارتك تظهر حلاوتك تظهر مرارتك

لو خفضوك ترتفع حرارتك لو صعدوك حالاً تنقلب جيلاتى

وفـ النهاية لك عندى كلمة آخر طريقك زحل وضلمة


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=144070

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CULTURE, - INTERNATIONAL, - MUSIQUE, - POLITIQUE, Non classé | Commentaires fermés

La loi sur l’Etat juif : une guerre de religion en puissance

Posté par onsbouge le 3 août 2018

black-313636_640-2


ISM-France

Israël – 2 août 2018

La loi sur l’Etat juif : une guerre de religion en puissance

Par Hassan Ben Imran

27.07.2018 – La première conférence sioniste à Bâle en 1897 a annoncé que « le sionisme cherche à établir un foyer national pour le peuple juif sur la terre d’Israël » et malgré la Déclaration d’Indépendance déclarant la création d’un ‘Etat juif sur la terre de Israël’, la droite israélienne n’a manqué aucune occasion de renforcer et de réaffirmer cette idée et de s’assurer qu’elle est pleinement appliquée.

La loi sur l’Etat juif : une guerre de religion en puissance

« La seule démocratie au Moyen-Orient – pour les juifs ». Caricature [Sabaaneh/MiddleEastMonitor]

.

La loi notoire et controversée adoptée la semaine dernière ne fait que renforcer la discrimination, l’ethnocratie et le statut d’apartheid d’Israël. Elle a déclaré qu’Israël est un Etat national pour les juifs du monde entier et a mis la judéité de l’Etat avant sa démocratie, a réduit le statut non seulement de la langue arabe mais aussi des 20% de la population palestinienne d’Israël à celui de citoyens de seconde classe.

Ce ne fut pas la seule tentative d’adoption de la loi. Elle a échoué à plusieurs reprises car même le parti de droite Likoud a réalisé les dégâts de relations publiques qu’elle pouvait causer à l’image d’Israël et rendre le travail de ‘hasbara’ et du Ministère des affaires stratégiques (les machines de propagande internationale d’Israël) plus difficile. Cette fois, cependant, elle a été adoptée à la Knesset.

Ignorer les effets dommageables

Les législateurs israéliens de droite étaient tout à fait conscients des dommages que ce projet de loi leur causerait, mais ils ont continué d’essayer de le faire adopter à la Knesset (pour que d’autres les rejoignent) jusqu’à ce qu’il soit approuvé lors du dernier vote.

Ils espèrent sans doute tirer des bénéfices supérieurs aux dommages qu’ils ont causés en bloquant toute tentative future de parvenir à une solution à un État (avec la solution d’un État démocratique, ou la solution d’un Etat bi-ethnique/binational) qui les obligerait à « concéder » un territoire aux « Arabes » (les Palestiniens de 1948 dont ils ne veulent pas à reconnaître l’existence).

Au moment où la nouvelle loi est votée, Israël traverse une bataille démographique où 20% de sa population est composée de Palestiniens qui ont survécu au nettoyage ethnique de leur patrie en 1948. Les responsables israéliens savent pertinemment que la population palestinienne croît beaucoup plus vite que la population juive. D’ici 2020, si ce n’est pas bien avant, les Palestiniens à l’intérieur de la Palestine historique (Palestine mandataire) dépasseront en nombre la population juive d’Israël ; 56% de la population devrait être palestinienne contre 44% juive. Certains estiment qu’en ce moment même, les Palestiniens ont légèrement dépassé le nombre de Juifs à l’intérieur de la Palestine historique.

D’un autre côté, la décision ne consiste pas seulement à se débarrasser du peuple palestinien. La judéité de l’État est devenue une question d’incitation politique parmi les partis. Plus vous sonnez juif, plus vous avez de votes, et pire encore : plus vous sonnez de droite, plus vous gagnez de voix. Cette formule a même rendu la gauche (à l’exception du parti d’extrême-gauche Meretz) timide dans son « rejet » de la loi.

D’une manière ou d’une autre, la loi comporte aussi des aspects du fossé religieux-laïque en Israël. Depuis le tout début, les juifs religieux (en particulier les Sépharades et les Haredim) ont été marginalisés alors qu’ils s’échinaient à pousser pour un mode de vie plus juif en Israël. Cela se manifeste dans les vacances, les pauses du samedi entre autres choses. Cette loi renforcera les revendications de cette section d’Israël.

Conséquences politiques

Cette loi n’est rien d’autre qu’une « auto-déclaration effective d’Israël en tant qu’Etat d’Apartheid ». Elle a légitimé la ségrégation et la discrimination non seulement contre les Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza mais contre les citoyens palestiniens d’Israël et les communautés druzes qui ont historiquement combattu pour Israël. Leur langue est dévaluée, leur identité a été légalement rendue étrangère à la terre qu’ils possèdent. Les citoyens palestiniens d’Israël sont désormais des citoyens de seconde classe dans l’ethnocratie d’Israël, tandis que ceux qui vivent en Cisjordanie et à Gaza continueront à vivre sans droits politiques. La solution impliquée par la nouvelle loi est simple : Pars ou meurs !

Le plus dangereux dans cette loi, c’est qu’elle bloque toute perspective de solution politique puisque le gouvernement ne peut pas négocier sur ce que la Knesset a officiellement légalisé. Le pouvoir législatif appartient au Parlement, c’est-à-dire à la Knesset, et l’exécutif ne peut que manœuvrer autour de ce que la Knesset a ordonné lorsqu’il négocie avec les Palestiniens.

D’une manière générale, la nouvelle loi a officiellement légalisé le statu quo. Les colonies, Jérusalem-Est, la discrimination systématique, tout est devenu la loi ! Elle a effectivement fait d’Israël une ethnocratie et un Etat d’apartheid par la loi comme cela l’est par la pratique.

Beaucoup de lois discriminatoires sont renforcées par cette loi, à savoir : la loi sur les Terres d’Israël (1960) qui prive les Palestiniens du droit d’acquérir et de louer des terres ; la Loi sur les biens des Absents (1950) qui nie le droit des Palestiniens à retourner dans leurs maisons et leurs propriétés ; la « violation de la loi de loyauté » (2018) qui révoque la résidence de milliers de Palestiniens à Jérusalem ; l’interdiction du regroupement familial (2003) qui empêche que les familles palestiniennes se réunissent ; la loi Nakba (2011) qui interdit aux Palestiniens d’Israël de commémorer la Journée de la Nakba. Pour n’en citer que quelques-unes.

Les mauvais traitements, la discrimination sur le plan légal, bureaucratique et même social, rapprocheront Israël d’un Etat qui ne sera pas mieux que les Etats totalitaires du 20ème siècle !

Et après

La nouvelle loi pourrait non seulement accroître la discrimination, mais (j’espère que je me trompe) elle pourrait redéfinir la lutte en tant qu’une guerre de religion, et, oui, c’est la Knesset qui en est responsable. Ceux qui se soucient de paix et de justice doivent s’efforcer d’empêcher que cela ne se produise et redéfinir la lutte avec la terminologie correcte : une lutte coloniale entre des colonisés et des colonisateurs. Ceux qui veulent la liberté, les droits politiques et civils, et ceux qui veulent sucer le sang et les ressources des personnes plus faibles d’un point de vue physique et organisationnel, et qui les veulent morts ou absents.

La nouvelle loi ne laisse aucune place à la solution à un Etat, sans parler de la solution à deux Etats techniquement morte en raison de la politique de colonisation et de confiscation des terres. Malheureusement, Israël n’a laissé place à aucune des deux solutions.

La mégalomanie et la folie des grandeurs délirantes d’Israël le conduiront à devenir un fardeau pour ses alliés et tôt ou tard le monde réalisera quel monstre il est. Alors, et seulement alors, Israël pourrait regarder dans le miroir et penser à agir décemment.

Quant aux Palestiniens et aux partisans des droits palestiniens, suivre les mesures prises pour mettre fin à l’injustice en Afrique du Sud semble une bonne voie à suivre.

Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM


Publié par ISM-France
URL  http://www.ism-france.org/analyses/La-loi-sur-l-Etat-juif-une-guerre-de-religion-en-puissance-article-20674?ml=true
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=143480

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, Non classé | Commentaires fermés

Maï Masri : « Les films font partie de la sauvegarde de la mémoire »

Posté par onsbouge le 22 juin 2018

black-313636_640-2

AGENCE MEDIAS PALESTINE

Maï Masri : « Les films font partie de la sauvegarde de la mémoire »

8 06 2018 • 16 h 53 min  -  5 juin 2018

Maï Masri a été l’une des premiers cinéastes palestiniens à documenter la vie en Palestine sous l’occupation israélienne et la guerre civile au Liban.

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Vidéo et montage de Jehan Alfarra, interview par Amelia Smith.

Maï Masri a été l’une des premiers cinéastes palestiniens à documenter la vie en Palestine sous l’occupation israélienne et la guerre civile au Liban. Masri a grandi à Beyrouth, et elle n’avait que 17 ans quand le conflit a éclaté.

Une rétrospective de sa carrière a récemment été présentée dans le cadre du Festival Ciné-Palestine en France à Paris, l’un des toujours plus nombreux festivals de films palestiniens organisés à travers le monde. (http://festivalpalestine.paris/fr/programme2018)

« De tout le cinéma arabe, celui de la Palestine est le seul pays, le seul cinéma, à avoir des festivals cohérents partout dans le monde » dit Masri, dont l’œuvre a été diffusée en avant première aux  festivals de Toronto, Londres et Busan.

Lire aussi : « Les journées de l’industrie du Festival Ciné-Palestine font partie de la résistance culturelle de la Palestine ».

Sa trilogie très acclamée « Les Enfants du feu », « Les enfants de Shatila », et « Les frontières entre les rêves et les peurs » se concentre sur la vie de jeunes réfugiés palestiniens.

Le premier film documente la vie à Naplouse durant la Première Intifada et le deuxième emmène le spectateur à l’intérieur du camp de réfugiés de Shatila au Liban. Le troisième suit l’amitié entre deux jeunes réfugiés, l’un au Liban et l’autre en Palestine, qui se rencontrent à la frontière après  la libération du Sud Liban, suite à  22 années d’occupation.

« Cela renvoie à ce qui se passe à Gaza aujourd’hui, car il y a aussi une immense Marche du Retour, de sorte que le concept des enfants, des réfugiés et de la jeune génération, et de ne pas oublier la Palestine est très puissant » dit Masri.

« Ils font toujours partie de la mémoire, sauvegardant la mémoire, et écrivant une histoire qui était non écrite ».

Source : Middle East Monitor
Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine


Publié par AGENCE MEDIAS PALESTINE
URL http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/06/08/mai-masri-les-films-font-partie-de-la-sauvegarde-de-la-memoire/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=gideon_levy_nous_n_arreterons_pas_de_filmer_nous_n_arreterons_pas_d_ecrire&utm_term=2018-06-21
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=140986

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CINEMA - ANIMATION - THEATRE - SPECTACLE - EVENEMENT, - CULTURE, - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - HISTOIRE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - VIDEO, Non classé | Commentaires fermés

La reconduite des sanctions européennes et le facteur « Italie »

Posté par onsbouge le 20 juin 2018

black-313636_640-2

Russie politics

mardi 19 juin 2018

La reconduite des sanctions européennes
et le facteur « Italie »

 

La reconduite des sanctions européennes et le facteur

 

Lundi, le Conseil européen a reconduit pour un an les sanctions adoptées contre la Russie en matière économique, liées au rattachement de la Crimée et de Sébastopol. En regardant froidement la situation, il n’y avait aucune raison objective pour qu’il en soit autrement, la situation géopolitique n’a pas évolué et l’arrivée d’un nouveau Gouvernement italien est encore trop fraîche pour inverser cette tendance.

 

Après le Maïdan et la prise de pouvoir en Ukraine, en 2014, par un régime s’appuyant sur les forces néonazies remettant en cause l’ordre constitutionnel national, la Crimée et Sébastopol ont organisé un référendum pour sortir de l’Ukraine et se rattacher à la Russie. Cette sortie spectaculaire n’a pas été acceptée par la « communauté internationale », disons par les pays satellites de la politique globaliste du président américain d’alors. A la suite des Etats-Unis, l’UE a adopté toute une série de sanctions contre la Russie (dont voici la liste et le calendrier ici).

 

A chaque échéance, ces sanctions sont renouvelées, voire complétées, par décision du Conseil européen, organe regroupant essentiellement les chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de l’UE et prenant ses décisions à l’unanimité.Cette fois-ci également, aucune surprise ne s’est produite.

 

Pourtant, l’arrivée sur la scène politique d’un nouveau Gouvernement italien a provoqué l’espoir d’un changement de donne, d’une possibilité de normaliser, enfin, les relations avec la Russie. Suite aux déclarations du nouveau Premier ministre italien Conte se disant favorable à la révision de la politique européenne des sanctions contre la Russie, une porte s’est ouverte.

 

Fallait-il pour autant attendre qu’immédiatement l’Italie parte en guerre contre l’UE au nom de la Russie?

 

Et pourquoi aurait-elle dû le faire?

 

L’Italie mène, dès l’arrivée au pouvoir de ce nouveau Gouvernement d’inspiration nationale, une politique déjà très ambitieuse et très courageuse sur le front de l’immigration. Pour « partir en guerre », car remettre en cause la politique de sanctions antirusses revient à une déclaration de guerre politique, il faut avoir des bases solides. Il n’y a aucun intérêt à mener une guerre où l’on perdra tout dès la première bataille, l’intérêt du pays doit primer. L’Italie renforce ses bases en reprenant possession du pays par la lutte contre l’immigration.

 

Et sur ce terrain, elle a trouvé un soutien réel et conséquent de la part de Trump. L’Italie réaffirme le caractère non symbolique et contraignant des frontières, ce qui est déjà en soi un crime de lèse-propagande européenne globaliste.

 

Mais le soutien qu’elle obtient de la part des Etat-Unis de Trump oblige, également, à regarder d’un autre œil la politique des sanctions européennes contre la Russie. Si Trump s’oppose aux sanctions diplomatiques et politiques, conduisant au retrait de la Russie de G8, au blocage des mécanismes de coopération politique, il a parfaitement intégré le mécanisme des sanctions économiques dans sa politique de défense des intérêts nationaux américains et de relance de l’économie nationale. 

 

Alors, quel intérêt à faire sauter les sanctions économiques? Pour les Etats-Unis, aucun. Pour l’Italie, il y a intérêt à redévelopper ses exportations. La question qui doit se poser finalement ici serait de savoir ce que les Etats-Unis, par rapport à la Russie, peuvent proposer en la matière à l’Italie, qui fera alors le compte avantages / inconvénients d’un départ en guerre sur les sanctions économiques.

 

Publié par à 11:41

Libellés : , , ,


Publié par Russie politics
URL  http://russiepolitics.blogspot.com/2018/06/la-reconduite-des-sanctions-europeennes.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=140876

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

12345...68
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots