Après l’Europe, Washington envisage de déployer des missiles balistiques de portée intermédiaire en Asie-Pacifique

Posté par onsbouge le 4 août 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur   Strategika51

Après l’Europe, Washington envisage de déployer des missiles balistiques de portée intermédiaire en Asie-Pacifique

Posted on 03/08/2019   Author Strategika51

Washington envisage de déployer des missiles balistiques de portée intermédiaires en Asie, et plus précisément au Japon et en Corée du Sud. L’Australie est également concernée par le déploiement de missiles Sol-Sol US lancés à partir de silos et de rampes mobiles.

Après l’Europe, l’Asie pourrait connaître une fièvre sans précédent de missiles de théâtre ou de missiles balistiques tactiques de portée moyenne et/ou intermédiaire et cela donne non seulement plus de crédit à la doctrine chinoise en la matière (Beijing n’a jamais été Partie à l’INF) mais décrédibilise toute la rhétorique, l’exposé des motifs et les raisons sous-jacentes de la stratégie US en matière de négociations avec la Corée du Nord.

Un redéploiement des missiles de théâtre US en péninsule de Corée donnera du poids aux efforts de Pyongyang pour développer ses missiles balistiques de courte portée relevant de ce qu’il désigne comme sa Seconde Artillerie. Il rend également caduque toute l’approche diplomatique US à l’égard de la question coréenne.

Strategika51 | 03/08/2019 à 2231 | URL : https://wp.me/p1wadU-haT


Publié par   Strategika51
URL   https://strategika51.org/archives/66023
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court   http://onsbouge.unblog.fr/?p=172271

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

La Russie accuse officiellement les États-Unis de trafic de pétrole avec la complicité de Daech en Syrie du Nord

Posté par onsbouge le 30 juillet 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur   Strategika51

La Russie accuse officiellement les États-Unis de trafic de pétrole avec la complicité de Daech en Syrie du Nord

Posted on 29/07/2019 Author Strategika51

Moscou a officiellement accusé Washington d’avoir déployé des troupes en Syrie pour contrôler le trafic et le marché noir du pétrole de Daech.

La Russie accuse officiellement les États-Unis de trafic de pétrole avec la complicité de Daech en Syrie du Nord 2

Des forces US en Syrie sont impliquées dans le trafic de pétrole et de la drogue

La Turquie est également associée à ce trafic qui lui assure un pétrole très bon marché.

Washington a offert des armes et des équipements de guerre à des forces arabes et kurdes qu’il a mis sur pied pour cibler les infrastructures énergétiques et les objectifs militaires syriens en échange d’un pétrole quasiment gratuit.

La base US d’Al-Tanf dans le désert des confins syro-irakiens est utilisée par les Américains pour contrôler le très lucratif trafic de stupéfiants en provenance d’Afghanistan au Levant à destination de l’Europe orientale et centrale. Dans la foulée, Washington et Ankara disposent d’un pétrole bon marché et bénéficient du pillage de l’économie syrienne.

Moscou et l’Iran n’ont cessé d’accuser Washington d’avoir créé Daech, un épiphénomène d’Al-Qaïda qui a fini par être écrasé par les Armées syrienne, russe et iranienne en Syrie et que les Talibans combattent en Afghanistan.

Strategika51 | 29/07/2019 à 1116 | URL : https://wp.me/p1wadU-h5B


Publié par   Strategika51
URL   https://strategika51.org/archives/65695
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court   http://onsbouge.unblog.fr/?p=171890

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Quand le Royaume-Uni craint un véritable monitoring de la Crimée

Posté par onsbouge le 6 juillet 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur  Russie politics

Quand le Royaume-Uni craint un véritable monitoring de la Crimée

jeudi 4 juillet 2019

Quand le Royaume-Uni craint un véritable monitoring de la Crimée  UN%2Bhuman%2Brights%2Bcouncil

A l’ONU, le Royaume-Uni demande de laisser passer une mission d’observation internationale en Crimée, créant par là même un problème là où il n’y en a pas. Au-delà des petites sorties de communication politique, c’est l’institution même de l’observation internationale qui retient notre intérêt. Ainsi, certains pays auto-déclarés hautement démocratiques se sont reconnus le droit de juger du niveau démocratique d’autres pays et de décerner des « certificats » de bonne conduite. De la bonne conduite à l’allégeance, il n’y a qu’un pas. Celui là-même qui sépare l’observation internationale de la tutelle.

Lors de la réunion du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, le Royaume-Uni a exigé à la fois la garantie des droits LGBT (ce qui est devenu une « garantie » démocratique dans la conception actuelle de la « démocratie ») et l’accès d’une mission d’observation en Crimée, la péninsule ayant été, comme chacun le sait, « annexée » (dans le vocable occidental) suite au référendum, lors duquel la population s’est massivement prononcée pour le rattachement à la Russie. L’on peut ainsi lire sur le site officiel de la mission britannique :

« We call on Russia to uphold the human rights of all its people, including LGBT people in Chechnya. We call on Russia to grant international human rights monitors access to illegally annexed Crimea and release all Ukrainian political prisoners. »

La région ayant été « annexée », la mission sacrée du Royaume-Uni est bien de libérer les populations du joug de la Russie, voire directement de Poutine. Amen. Ils exigent donc l’accès, qui doit par conséquent être particulièrement difficile à obtenir, un peu comme en Corée du Nord. Sinon, à quoi bon exiger, il suffirait d’y aller … Mais dans ce cas, où en serait-on de la communication, des faux problèmes créés pour pouvoir ensuite glorieusement les surmonter et les régler ? Ce serait trop simple …

C’est justement la position du porte-parole de l’Ambassade russe au Royaume-Uni, quelque peu surpris de la demande. Non pas parce qu’en principe la Russie y soit opposée, mais parce que la Crimée, comme n’importe quelle région de Russie, est ouverte et au tourisme et aux délégations officielles.

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%25281562%2529 angleterre

Peut-être que le Royaume-Uni a simplement peur de ne rien y trouver …

Au-delà de ces jeux de politique situative, un aspect flagrant de notre monde global est ici illustré : la mondialisation n’entraîne absolument pas l’égalité des acteurs, à l’inverse des rapports interétatiques dans un monde multipolaire d’Etats souverains. Certains pays, les occidentaux, sont les acteurs principaux d’un monde qu’ils ont créé à leur dimension et selon leurs intérêts. Leurs satellites sont acceptés, quelle que soient les atteites aux droits de l’homme, car ils ont fait allégeance et sont hors de la zone « d’examen critique ». Les pays non-alignés, mais qui jouent dans le jeu, comme la Russie, sont en revanche l’objet de toutes les attentions, car il faut les faire plier. Et comme ils ne sont pas alignés, ils ne peuvent par définition être « démocratiques » dans le sens contemporain de ce concept dévoyé. Et ils ne pourront jamais l’être (dans ce sens), car soit ils ne seront plus, soit ils auront plié et seront, dans le meilleur des cas, des satellites, soit ils resteront non-alignés s’ils arrivent à protéger leur souveraineté.

Si cet agencement du monde craque, pour l’instant il n’est pas prêt de s’écrouler, l’intégration économique et la tentation idéologique des pays non-alignés garantissent aujourd’hui sa survie.

Publié par Karine Bechet-Golovko à 11:24

Libellés : , , , ,


Publié par  Russie politics
URL   http://russiepolitics.blogspot.com/2019/07/quand-le-royaume-uni-craint-un.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=170155

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

LE MONDE à l ‘ENVERS

Posté par onsbouge le 3 juillet 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur    FRONT SYNDICAL DE CLASSE

 

LE MONDE à l ‘ENVERS

Publié le 3 juillet 2019 par FSC

Le mensonge et la calomnie érigés en moyen d’agression des pays considérés comme ne s’inclinant pas devant les intérêts de l’empire US.

Calomnies largement relayés par les médias système aux mains du même empire ou participant au maintien de sa domination.

Mais ça n’a pas l’air de gêner outre mesure nos journalistes pourfendeurs de « fake news » à longueur d’antenne !

LE MONDE à l 'ENVERS dans - DROITS ob_8c373b_trump-voyou

________________

SOURCE : http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/06/cuba-une-accusation-immorale-mensongere-et-perverse.html

Cuba : Une accusation immorale, mensongère et perverse
22 Juin 2019, 16:56pm | Publié par Bolivar Infos

Les États-Unis ont inscrit jeudi Cuba et l’Arabie saoudite sur leur « liste noire » des pays qui n’en font pas assez pour lutter contre la traite des êtres humains, une mesure qui pourrait aboutir à l’imposition de sanctions. Une liste dans laquelle figurent également le Venezuela, la Russie, l’Iran et la Corée du Nord

Raul Antonio Capote  -  21 juin 2019 10:06:07

L’écrivain uruguayen Eduardo Galeano signalait dans l’un de ses textes : « Alicia est entrée dans un miroir pour découvrir le monde à l’envers. Si Alicia devait renaître de nos jours, elle n’aurait besoin de passer à travers aucun miroir : il lui suffirait de regarder par la fenêtre ». [1]

Le monde est à l’envers, c’est ce que veulent ceux qui se croient maîtres de l’univers et prétendent, avec une perversité absolue, transformer le mensonge en vérité en le répétant mille et une fois.
Les États-Unis ont inscrit jeudi Cuba et l’Arabie saoudite sur leur « liste noire » des pays qui n’en font pas assez pour lutter contre la traite des êtres humains, une mesure qui pourrait aboutir à l’imposition de sanctions. Une liste dans laquelle figurent également le Venezuela, la Russie, l’Iran et la Corée du Nord.

La réponse de notre président Miguel Diaz-Canel ne s’est pas fait attendre. Sur son compte Twitter, au nom de tous les Cubains dignes, il a écrit : « Encore des mensonges et des calomnies des États-Unis qui placent Cuba dans la pire catégorie dans leur rapport sur la traite des êtres humains, en s’attaquant à la collaboration médicale cubaine ; exemple de solidarité, d’humanité et de coopération noble et légitime entre les pays du Sud. »

L’œuvre de la coopération médicale cubaine est si humaine, si belle qu’ils ne peuvent s’empêcher de l’attaquer. Ils ne supportent pas qu’au milieu de la prépotence de la perversité et du déshonneur avec laquelle ils cherchent à dominer le monde, l’Île rebelle puisse apporter la lumière à l’obscurité et la santé à celui qui souffre.

Rien ne dérange plus l’égoïste que l’altruisme, rien n’irrite plus l’indigne que la dignité, rien ne contrarie plus les Empires que l’insoumission.

« Je rejette la qualification arbitraire et unilatérale des États-Unis qui placent Cuba dans la pire catégorie de leur rapport sur la traite des êtres humains. C’est une autre calomnie pour justifier de nouvelles mesures d’hostilité. Les États-Unis n’ont aucune autorité morale pour évaluer ou noter des pays », a signalé quant à lui notre ministre des Relations Bruno Rodriguez Parrilla sur son compte Twitter.

« Cuba se distingue par une politique de tolérance zéro et une conduite exemplaire en matière de prévention et de lutte contre la traite des êtres humains, et elle affiche une faible incidence de ce fléau. Ces résultats sont inhérents à nos réalisations sociales, à la sécurité citoyenne et à l’égalité des chances », a-t-il ajouté.

Qui a maintenu pendant des années la fameuse Loi d’ajustement cubain, une véritable incitation à la traite et au trafic des êtres humains ? Qui a récemment annulé l’accord entre la Fédération cubaine de baseball (FCB) et les Ligues majeuresdebaseball (MLB), dont l’objectif essentiel était de mettre fin au trafic de joueurs, une action qui a été considérée comme un véritable coup de griffe par toutes les personnes honnêtes de la planète ?

Est-ce une coïncidence si cette liste arbitraire inclut les pays contre lesquels les États-Unis ont imposé le plus de sanctions unilatérales ?

Depuis la Maison Blanche, on entretient le chaos. Les voyous, membres de cette « caste arrogante », si bien décrits par José Marti dans sa chronique pour La Opinion Nacional, de Caracas, en 1881, ont besoin d’un monde « à l’envers », où le bouleversement des valeurs les plus sacrées de l’être humain soit tel que les gens ne soient plus capables de faire la distinction entre la vérité et le mensonge, et lorsqu’ils regarderont par la fenêtre, comme l’Alicia de la célèbre histoire, ils verront le monde tel que, eux, l’ont décidé.

[1] Eduardo Galeano : « Patas arriba : La escuela del mundo al revés » (Sens dessus dessous : L’école du monde à l’envers).
http://fr.granma.cu/cuba/2019-06-21/une-accusation-immorale-mensongere-et-perverse-contre-cuba


Publié par   FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL   http://www.frontsyndical-classe.org/2019/07/le-monde-a-l-envers.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court   http://onsbouge.unblog.fr/?p=170077

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - LUTTES, - POLITIQUE, Non classé | Commentaires fermés

MH17 et les accusations politiques contre la Russie : le coup de poker menteur du JIT

Posté par onsbouge le 21 juin 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur   Russie politics

MH17 et les accusations politiques contre la Russie : le coup de poker menteur du JIT

jeudi 20 juin 2019

MH17 et les accusations politiques contre la Russie : le coup de poker menteur du JIT dans - ECLAIRAGE - REFLEXION %25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%25281540%2529

Le groupe d’enquête internationale, dont l’Ukraine fait partie et non la Russie, a, sans aucune surprise, accusé la Russie d’être à l’origine du crash du Boeing malaisien MH17 le 17 juillet 2014 dans le Donbass. Il a été tité après avoir été dérouté par l’aiguilleur du ciel ukrainien, par un missile appartenant à l’Ukraine. Mais le groupe d’enquête préfère s’appuyer sur des vidéos issues du net et prévoir un procès en mars prochain. Maintenant, l’enquête à charge contre trois Russes et un Ukrainien est ouverte. Le procès doit permettre d’estampiller une décision politique déjà prise.

Le 17 juillet 2014, le vol MH17 s’écrasait dans le Donbass, faisant 298 morts. Cinq ans plus tard, le fameux JIT, groupe d’enquête internationale, qui nous a déjà gratifié de quelques sorties mémorables, vient de sortir des noms. Quatre Russes et un Ukrainien. Qui doivent être jugés en Hollande pour crime …. en mars prochain. C’est-à-dire dans presque un an, car l’enquête continue …

Autrement dit, pour récapituler. La dernière fois, ce groupe avait présenté un missile, produit en URSS, et avait accusé la Russie d’avoir descendu le Boeing, car … elle a produit le missile. Celui-ci aurait été en possession, alors que ces armes ne sont plus utilisées par la Russie post-soviétique, de la mythique 53e brigade. Une vidéo de déplacement de militaires russes, avec un BUK dans la poche, vidéo sortie du net, étant l’élément à charge principal, avec ce missile.

Pendant ce temps-là, la Russie a transmis un certain nombre d’informations mettant à mal les accusations pro-ukrainiennes de ce groupe international à la composition triée sur le volet. L’armée russe avait transmis les documents d’origine traçant ce missile, qui avait été, lors de l’Union soviétique, transmis à l’armée ukrainienne à la fin des années 80 et y était resté. Donc, oui, la production est bien soviétique, mais il était en possession de l’Ukraine. La Russie avait également démontré le montage réalisé dans la vidéo, qui, de ce fait, ne prouve rien. L’Ukraine a sorti des conversations incroyables sur des réseaux sociaux entre une jeune fille et un soldat russe, qui évidemment fait partie de cette fameuse brigade, et dit en mots cachés à la jeune fille qu’il drague, qu’il se déplace vers la frontière ukrainienne. Ceci est également un élément de preuve. On passe.

Tout cela n’empêche pas le show de continuer et le procureur hollandais de déclarer :

«Nous avons la preuve que la Russie est impliquée dans cette tragédie», a accusé le procureur néerlandais, Fred Westerbeke, tout en regrettant que les autorités de Moscou n’aient jamais répondu à ses demandes d’entraide. Ce refus de coopération est une «gifle adressée à la face des victimes», a dénoncé le magistrat. L’une d’entre elles, Silene Fredriksz, dont le fils et la belle-fille ont été tués, estime que Vladimir Poutine est le «principal responsable»

Que ne serait-on sans Poutine ? S’il y a bien une gifle infligée aux familles de victimes, elle l’est par la communauté internationale qui se moque éperdument de la réalité, qui ne cherche pas à établir les responsabilités, mais à sortir l’Ukraine d’une situation délicate. car ce crash fut particulièrement utile aux alliés / commanditaires de l’Ukraine : alors que l’armée ukrainienne reculait à grands pas, ce crash a gelé les combats et permis d’éviter la défaite, qui commençait à se profiler. Suite à cette tragédie, les négociations ont commencé et n’en finissent pas. La gifle est bien là, dans l’utilisation politique qui est faite de ces victimes par la communauté internationale dans son jeu contre la Russie.

Le ministère russe des Affaires étrangères a immédiatement démenti l’implication de la Russie dans ce tragique évènement et a rappelé que de nombreux éléments ont été envoyés au groupe international, qui n’en a absolument pas tenu compte et continue à s’appuyer sur des éléments fabriqués, sans rien produire de nouveau, dans le seul but d’accuser haut et fort la Russie:

As was the case at its previous news conferences, the JIT did not produce a single shred of concrete evidence to back up its groundless statements. The JIT continues to put forward not entirely reasonable arguments, some of which are based on dubious information sources. Meanwhile, the data submitted to the investigation by Russia continues to be willfully ignored. Moreover, the JIT representatives accuse Russia of withholding full cooperation. We categorically deny such accusations. From the very first day of the tragedy, Russia has been vitally interested in finding the truth and willing to help the investigation in every respect. Russia actively cooperated with the Netherlands and presented all information it had on the MH17 crash. In the process, Russia’s relevant agencies carried out an enormous amount of unprecedented work: from declassifying information on Russian military equipment and conducting a meticulous experiment in collaboration with Almaz-Antei, to providing primary radar data and documents showing that the missile that downed the Malaysian Boeing belonged to Ukraine, as well as precision expert analysis proving that the video clips supporting the JIT’s conclusions were fabricated.Moreover, Russia has suggested working together from the outset. Instead, international investigators excluded Russia from full participation in the JIT, reducing Russian efforts to a secondary role. Meanwhile, they made Ukraine a full participant in the JIT, giving it an opportunity to falsify evidence and completely evade responsibility for failing to close its air space.

La Malaisie, elle-même, ne prend pas au sérieux, cette sortie du JIT et le Premier ministre malaisien regrette que l’accusation portée ne repose que sur une volonté politique, claire depuis le départ :

We are very unhappy because from the very beginning, it became a political issue on how to accuse Russia of the wrongdoing.

Mais les Etats-Unis mettent la pression. Le représentant spécial américain pour l’Ukraine, Volker, déclare que la Russie doit cesser de « mentir » et devrait « coopérer » – manifestement, les éléments fournis à ce jour n’entrent pas le bon cadre :

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%25281539%2529 jtf dans - INTERNATIONAL

Et l’on voit la presse s’emballer sur la culpabilité de la Russie, alors, qu’étrangement, le procès est annoncé l’année prochaine … car l’enquête doit se dérouler. Donc, en violation de tout ce qui peut ressembler à des règles de procédure, la Hollande a accusé des individus sans même avoir cherché à connaître leur point de vue. Adieu, le principe du contradictoire … Et maintenant qu’ils sont accusés, elle est surprise qu’ils ne voient pas l’intérêt à aider une « enquête », menée à charge de toute manière.

La personnalité centrale des « accusés » est intéressante : Strelkov, décrié comme le responsable, non pas celui qui a appuyé sur le bouton, mais celui qui aurait mis en place les conditions de cette tragédie, n’est pas particulièrement soutenu par le pouvoir russe. Et c’est peu de le dire. Cela ressemble beaucoup à un coup de poker menteur politique, pour amener la Russie à négocier la fin de cette affaire. Le procureur l’a bien affirmé, la Russie n’extradira pas ses ressortissants. C’est un principe juridique. Donc, la Hollande prévoit une enquête à charge et une parodie de procès à charge, contre des individus, ne bénéficiant a priori d’aucun soutien politique particulier. Le faux compromis recherché pourrait être là : Nous n’avons pas de preuves, mais de tout de manière vous êtes coupables  car devez l’être et le serez aux yeux de la communauté internationale; alors autant sacrifier quelques personnalités, qui, de toute manière, vous dérangent. Faux compromis, car la communauté internationale veut ainsi amener la Russie à la faute : lui faire reconnaître sa responsabilité sans avoir à la prouver, sans avoir pu à ce jour la prouver.

Publié par Karine Bechet-Golovko à 14:13

Libellés : , ,


Publié par   Russie politics
URL  http://onsbouge.unblog.fr/?p=169339
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=169339

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE, Non classé | Commentaires fermés

12345...115
 

la bricole |
mesventes13 |
Découverte de la Chine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lumière divine
| faire & savoir
| unelarmemillesourires