Etats Unis: RT-agent étranger et l’illusion de la liberté de presse

Posté par onsbouge le 7 octobre 2017

 

black-313636_640-2


Russie politics
vendredi 6 octobre 2017

Etats Unis: RT-agent étranger et l’illusion de la liberté de presse

Etats Unis: RT-agent étranger et l'illusion de la liberté de presse dans - DROIT RT2

  
La chaîne russe RT America a jusqu’au 17 octobre pour s’enregistrer comme agent étranger, sous peine d’arrestations de ses journalistes. Le fait que la législation sur les agents étrangers ne concerne pas les médias ne dérange pas particulièrement les autorités américaines. Face à cette atteinte sans précédent à la liberté de la presse aux Etats Unis, la Russie promet de répondre de manière équivalente.
 

Les autorités américaines, ne considérant manifestement pas RT comme un média mais comme un agent d’influence russe, obligent la chaîne à s’enregistrer comme agent étranger d’ici le 17 octobre. A ce jour RT refuse. Par principe, car ils estiment que leur travaille relève uniquement du journalisme, ce que confirme l’absence de telles poursuites dans les autres pays où RT fonctionne.
 
Ceci obligerait RT a communiquer toutes les informations personnelles de ses journalistes, de prévenir à qui ils prennent les interview, dans quelles conditions et quel est le contenu et évidemment de mettre une grande pancarte Agent étranger sur les écrans. Ces pressions, avec les menaces d’arrestation des journalistes en cas de violation de la législation, ont conduit à des démissions massives dans les rangs de RT. A ce rythme-là, les Etats Unis vont parvenir à fermer RT, ce qui est manifestement le but recherché, comme le déclare M. Simonian, la rédactrice en chef de RT:

«Que font-ils à notre égard? Ils nous chassent pratiquement du pays, ils nous mettent dans des conditions dans lesquelles nous ne pouvons pas travailler. Voilà, ce que c’est, la liberté d’expression tant vanté. Pourquoi ils font cela? Parce que d’après eux nous montrons un autre point de vue, et cela aurait influencé leurs élections»

Cette exigence intervient alors que le Congrès discute de l’élargissement des compétences du ministère de la justice dans le cadre de la loi FARA sur les agents étrangers, permettant de déclarer unilatéralement qui est journaliste et qui influence la politique interne. Toutes ces discussions se produisant sur fond d’hystérie collective face au développement du soft power russe et à la perte de ce monopole. Sans oublier le crash idéologique qui s’est emparé des Etats Unis et de la rupture frontale entre des « élites » globalisées et la population qui a d’autres aspirations, les élites ayant pour elles les médias et l’appareil d’Etat. 
 
Ces accusations « d’influence » sont de toute manière quelle que peu surprenantes, sachant que n’importe quel travail journalistique aura obligatoirement une influence sur la politique interne, à partir du moment où les journalistes parlent d’autre chose que de recettes de cuisine, puisqu’ils contribuent nécessairement à la formation de l’opinion publique. Toujours est-il que la capacité d’influence dépend directement de l’ampleur de l’auditoire et combien de personnes regardent RT aux Etats Unis par rapport à ceux qui regardent CNN, CBS etc. Quand Goliath a tellement peur de David, c’est qu’il est très affaibli.
 
Dans ce contexte de guerre médiatique, les Etats Unis ont une politique jusqu’au-boutiste, il est vrai que le Congrès qualifie « l’influence russe » sur les élections américaines de « crime du siècle. Non, pas la terreur islamiste, les médias russes sont manifestement beaucoup plus dangeureux. Ils ont ainsi fait pression sur Google et Youtube US pour que RT ne fasse plus partie des partenaires privilégiés, ce que RT a appris par la presse. Depuis 2010, RT a ce statut avec Google et fait partie des chaînes les plus regardées sur Youtube. Les partenaires européens de Google et Youtube l’ont eux-aussi appris par la presse. 
 
De la même manière, l’histoire des publicités politiques sur Twitter. La rédactrice en chef de RT, M. Simonian, a expliqué ce qui s’était réellement passé. Effectivement RT a passé des contrats de publicité avec Twitter, pour un montant de 275 000 $. Or, Twitter les a contacté de sa propre initiative pour leur proposer de faire de la publicité, puisque la campagne politique a lieu aux Etats Unis. Les membres de Twitter ont préparé des publicités, qui ont plu à RT et le contrat a été signé. Ensuite, ils dévoilent le montant du contrat, ce qui reste un secret commercial, faisant de cette action purement commerciale de leur part, un acte de volonté préméditée de RT d’influencer la politique américaine. 
 
La Russie, pour sa part, menace de réagir de manière similaire si les Etats Unis passent à l’action contre RT et le Conseil de Fédération propose d’introduire également dans la législation russe l’infraction d’ingérence étrangère dans la politique intérieure. Tant la Douma, que le Conseil de la Fédération que le ministère des affaires étrangères se prononcent pour une réponse forte, car la situation est extrême:
 

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528276%2529 usa dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

 
 
CNN, qui comme beaucoup d’autres médias étrangers, viole la législation russe sur les médias en présentant des documents volontairement et involontairement présentés de manière non conforme aux exigences, s’est vu rappelé à l’ordre par l’Agence des médias. Il ne s’agit pas de fermeture, mais de lui rappeler que même si le siège sociale est l’étranger, ils doivent respecter la législation du pays dans lequel ils se trouvent.
 
Beaucoup de médias étrangers fonctionnent en Russie, librement, avec un discours très virulent contre le pays. BBC, CNN, etc. Et leurs journalistes ne furent jamais inquiétés. Dans la logique américaine, toute critique de la politique interne, toute décision de traiter une information différemment de la presse mainstream ou simplement de traiter d’une information écartée par les médias dominants du pays doit être considérée comme une influence sur la politique interne, sortant de l’activité normale de journalisme pour devenir de la propagande. Voyons comment la Russie réagira si RT est reconnu agent étranger.
 
En attendant, pour ne prendre aucun risque, nous pouvons conseiller aux journalistes qui ne peuvent se résoudre à reproduire la propagande actuelle, de s’occuper de jardinage, de cuisine, de voyages etc. Quoi que non, ça aussi peut devenir dangereux. Comment parler jardinage sans toucher la question des semences de ferme et Monsato, comment parler cuisine sans s’inquiéter des OGM, sans parler de l’importance de bien choisir les destinations de voyage en fonction de leur compte de compatibilité globalisation… Bref, il devient très difficile de parler d’autres choses que de ce qui est autorisé. Il devient difficile de parler.
 
La liberté de la presse a toujours été un mythe, car il s’agit d’un organe de pouvoir beaucoup trop puissant pour qu’un Etat souverain ne le laisse sans contrôle. Mais jusqu’à présent, les sociétés dites démocratiques avaient trouvé un certain équilibre entre l’utilisation des médias pour conditionner l’opion publique et la marge de manoeuvre nécessaire à l’oxygénation du discours. La situation géopolitique se radicalise suite à la radicalisation du libéralisme globalisé, et la marge de manoeuvre se réduit dangereusement. D’une certaine manière, c’est une très bonne chose, car les masques tombent. 

Publié par à 13:02


Publié par Russie politics
URL  http://russiepolitics.blogspot.fr/2017/10/etats-unis-rt-agent-etranger-et.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=119463

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - MEDIAS-PRESSE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

France Info encourage la colonisation, « crime contre l’humanité » : Lettres d’auditeurs

Posté par onsbouge le 6 octobre 2017

 

black-313636_640-2


CAPJPO – EuroPalestine

La direction de France Info reçoit des courriers de protestation concernant ses annonces publicitaires sur TEVA, laboratoire israélien de génériques placé en haut de la liste noire des firmes opérant dans les colonies installées illégalement sur les territoires palestiniens. Ci-dessous le message d’un auditeur.

France Info encourage la colonisation,

Courriel adressé à :

Messieurs,

Plus d’un an et demi après votre réponse incomplète à ma question sur le soutien en publicité apporté par France Info à la firme TEVA, je constate que vous reprenez les annonces pour vanter les mérites d’une firme qui viole le droit international.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) par l’intermédiaire de son Conseil aux Droits de l’Homme a annoncé la publication, en décembre prochain, d’une liste des entreprises de toutes nationalités opérant dans les colonies israéliennes installées illégalement dans les territoires palestiniens occupés.

Parmi celles-ci figure « en bonne place » la société TEVA.

Encore une fois, France-Info qui, par sa nature, devrait rester neutre dans les conflits, s’acoquine ouvertement avec un groupe qui participe à la colonisation des territoires palestiniens.

Que ferez-vous lorsque TEVA, comme d’autres, sera condamnée au niveau international pour sa participation à l’occupation et au dépeçage du territoire palestinien ?
Continuerez-vous à en faire une publicité insolente, oubliant ainsi les milliers de malades à GAZA qui ne peuvent que mourir dans l’attente de médicaments qu’ils ne peuvent même pas acheter !

Vous avez décidément une piètre idée de votre conscience journalistique. Et pourtant, j’ose espérer que ce changement international dans la prise en compte du fait Palestinien vous fera tomber les écailles des yeux …

François BOHY

Vous pouvez en faire de même et envoyer un courriel pour montrer à cette radio qu’il y a de nombreux auditeurs qui sont choqués par cette complicité avec de graves violations du droit international.

  • Et aussi l’information selon laquelle le procès qui devait se tenir en appel à Metz ce jeudi 5 octobre n’a pas pu avoir lieu. Tout le Palais de Justice de Metz est fermé et tout son personnel, ainsi que les juges sont en grève depuis plusieurs jours, après l’annonce du gouvernement de la fermeture de la Cour d’appel de Metz, dans le cadre de restrictions sur le budget de la Justice.

En février dernier, Richard, militant BDS ayant conseillé à des pharmaciens de ne pas vendre des médicaments TEVA pour des raisons d’éthique, avait été relaxé par le tribunal de Metz. Jugement contre lequel les parties civiles faisaient appel. On ne sait pas à quelle date ce procès en appel sera reporté.

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article13503

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court   http://onsbouge.unblog.fr/?p=119409

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - MEDIAS-PRESSE, - POLITIQUE, - SANTE | Commentaires fermés

Liberté de la presse: Les Etats Unis cherchent à interdire la Radio Sputnik

Posté par onsbouge le 20 septembre 2017

 

black-313636_640-2


Russie politics
mardi 19 septembre 2017

Liberté de la presse: Les Etats Unis cherchent à interdire la Radio Sputnik

 

Liberté de la presse: Les Etats Unis cherchent à interdire la Radio Sputnik dans - DROIT sputnik

 

 
Les préceptes démocratiques contemporains semblent pouvoir se résumer à cette phrase: vous êtes libres de vous exprimer tant que je suis d’accord avec vous; dans cet espace restreint vous jouissez de toute votre liberté. Sinon comment expliquer la vandetta lancée par le Congrès et le FBI contre Sputnik aux Etats Unis depuis la défaite des Démocrates aux élections présidentielles?
 

Le FBI a lancé une enquête sur Sputnik à propos de son influence sur l’élection américaine. Ainsi, face à des machines de guerre comme CNN, le petit Sputnik a été sacré nouveau David mettant à mal le titan de la technologie politique, pardon de la presse.
 
Un ancien journaliste de Sputnik accrédité à la Maison blanche a été interrogé par le FBI, la correspondance interne de l’Agence d’information est tombée dans les mains des enquêteurs, car elle est soupçonnée de faire de la propagande, violant ainsi la loi américaine sur les agents étrangers qui donne pouvoir au FBI de déterminer qui est un jounaliste et qui ne l’est pas. L’atteinte à la liberté de la presse est patente, mais ne pose manifestement aucune difficulté à la démocratie américaine: ce ne sont pas des journalistes, mais des propagandistes. Pourtant, même aux Etats Unis, certains s’inquiètent de cette tendance:

«Indépendamment de l’attitude de quelqu’un envers la Russie et Sputnik, je crois que chaque fois que le FBI détermine qui est un journaliste et qui ne l’est pas, cela suscite des inquiétudes», a-t-il déclaré au journal Washington Examiner.

Sur leur lancée, des députés démocrates veulent saisir la justice en se fondant … sur un article du New York Times, expliquant la nouvelle doctrine russe faisant de la « propagande politique » une arme de guerre contre le « monde libre », intitulé RT, Sputnik and Russia’s New Theory of War. Qu’un article de presse puisse servir de fondement à l’interdiction d’une agence de presse ne semble pas perturber la conception de la justice aux Etats Unis. L’on y apprend que la Russie, toute puissante, a manipulé les élections non seulement aux Etats Unis, mais aussi le Brexit en grande Bretagne et a tenté de jouer contre Macron en France – malheureusement avec moins de succès. Morceaux choisis.
 

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528225%2529 usa dans - ELECTIONS - REFERENDUM

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528226%2529 dans - INTERNATIONAL

 
Puisque la défaite des Démocrates est assimilée à un nouveau 11 septembre, rien de moins, la fin justifie les moyens, et l’excuse idéale a été créée pour porter « légitimement » atteinte à la liberté de la presse, ou à ce qu’il en reste. L’esprit de nos pauvres amis américains étant en danger … Comme l’écrivent dans leur lettre au sous-commité des communications les trois députés démocrates F. Pallone, M. Doyle et A. Eshoo:

“Recent reports suggest that Sputnik was used as part of the Kremlin’s efforts to influence the 2016 election,” the House members wrote to Pai in a letter dated Monday, Sept. 18. “In Washington, D.C., listeners need only tune their radios to 105.5 FM to hear the Russian government’s effort to influence U.S. policy. Disturbingly, this means the Kremlin’s propaganda messages are being broadcast over a license granted by the FCC.”

Aux grands maux les grands moyens, une enquête doit être lancée pour déterminer si la radio Sputnik, qui a fait tant de mal au pays, peut encore avoir le droit de diffuser. Lorsque l’on voit les résultats de l’élection présidentielle américaine, qui a eu lieu le 8 novembre 2016, l’on comprend que les Démocrates aient besoin de trouver un responsable, faute de pouvoir se remettre en cause et remettre en cause l’idéologie qu’ils portent.
 
Le 8 novembre 2016 … Humm, la radio Sputnik n’a commencé à diffuser à Washington sur les ondes 105.5FM qu’à partir du 1er juillet 2017.
 
Un peu difficile non pour influencer la campagne présidentielle américaine? Mais si ce n’est toi, c’est donc ton frère … 
 
 

Publié par à 10:32

Libellés : , , , ,


Publié par  Russie politics
URL http://russiepolitics.blogspot.fr/2017/09/liberte-de-la-presse-les-etats-unis.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=118379

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ELECTIONS - REFERENDUM, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - MEDIAS-PRESSE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Médias mainstream : comment « Le Monde » désinforme sur la situation réelle en Grèce

Posté par onsbouge le 18 septembre 2017

 

black-313636_640-2


BLOGYY.net

Médias mainstream : comment « Le Monde » désinforme sur la situation réelle en Grèce

par · 18/09/2017

Médias mainstream : comment « Le Monde » désinforme sur la situation réelle en Grèce dans - ECLAIRAGE - REFLEXION Le-Monde-grece-pavlos-fyssas-aube-doree-desinformation-tsipras-une-affaire-personnelle

Désintox.

MÉDIAS MAINSTREAM : COMMENT « LE MONDE » DÉSINFORME SUR LA SITUATION RÉELLE EN GRÈCE

Nouvelle correction des éléments de langage, déformations et occultations du journal « Le Monde », parmi la presse de caniveau tout juste bonne à allumer la cheminée et ou à déménager la vaisselle.

Pas un centime pour ces médias au service du pouvoir politique et économique.

Pour en savoir plus sur notre camarade Pavlos Fyssas, assassiné le 18 septembre 2013, il y a exactement 4 ans aujourd’hui :

Y.Y. (sur place)


Publié par  BLOGYY.net
URL  http://blogyy.net/2017/09/18/medias-mainstream-comment-le-monde-desinforme-sur-la-situation-reelle-en-grece/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=118248

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - LUTTES, - MEDIAS-PRESSE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Venezuela : Utiliser les réseaux sociaux pour défendre le Venezuela

Posté par onsbouge le 18 septembre 2017

 

black-313636_640-2


BOLIVAR INFOS

Venezuela : Utiliser les réseaux sociaux pour défendre le Venezuela

Publié le 17 Septembre 2017 par Bolivar Infos
Catégories : #Venezuela, #solidarité avec le Venezuela, #Cuba, #Institut Cubain d’Amitié avec les Peuples, #médias

 

Le président de l’Institut cubain d’Amitié avec les Peuples, Fernando González, a envisagé samedi soir d’utiliser les réseaux sociaux comme un outil pour diffuser al vérité sur le Venezuela.

« Aujourd’hui, nous avons les réseaux sociaux qui, en plus, sont utilisés très intensément contre le Venezuela. Il n’y a pas que les médias de masse, grâce aux réseaux sociaux, on fait une forte guerre au Venezuela mais ce sont aussi des moyens dont nous disposons pour faire arriver la vérité, » a-t-il dit.

Interviewé dans l’émission La Hojilla diffusée par Venezolana de Televisión, González a souligné que l’usage des réseaux sociaux s’ajoute au travail des activistes parmi d’autres initiatives qui rendront possible que la vérité du Venezuela puisse arriver.

Le porte-parole cubain qui participe aux journées « Nous Sommes Tous le Venezuela, dialogue Mondial pour la Paix, la Souveraineté et la Démocratie Bolivarienne  » a expliqué dans dans la table de travail à laquelle il a participé ce samedi, des choses intéressantes et concrètes ont été envisagées.

« Dans ces événements, il y a toujours la tendance, le danger qu’ils deviennent un lieu de grandes déclarations mais non, je crois que cela a été une journée de travail avec des propositions concrètes, » a-t-il affirmé.

La solidarité envers le Venezuela doit se multiplier

D’autre part, González a souligné que c’est le moment où la solidarité envers la Patrie de Bolívar doit se multiplier étant donné l’agression dont souffre le pays actuellement.

« Il y a un enseignement avec le Venezuela qui va bien au-delà du problème des ressources dont dispose le Venezuela, des ressources économiques, des ressources naturelles comme le pétrole qui est un élément qui joue, » a-t-il assuré.

Il a aussi évoqué le rôle historique qu’a joué le Venezuela dans la région depuis le début de l’indépendance du continent qui est justement née en terre bolivarienne. En ce sens, il a ajouté le poids de la Révolution Bolivarienne, d’abord sous la direction du commandant Hugo Chávez et maintenant sous l’autorité du Président Nicolás Maduro qui encourage la pensée bolivarienne d’indépendance réelle du continent et d’unité latino-américaine.

« Cela fait mal à l’ennemi, cela le dérange et je crois que même si les ressources naturelles sont une raison, la principale raison, c’est le rôle que joue le Venezuela et l’importance géopolitique qu’a la Révolution Bolivarienne dans les aspirations de ce continent à atteindre la véritable indépendance de nos peuples et la portée d’une multi-polarité dans le monde et cette multi-polarité enlève de l’influence au principal ennemi de nos peuples (…) Si le Venezuela était démantelé, ce serait un rude coup pour l’Amérique Latine et pour le monde, » a-t-il déclaré.

Texte/Sandra Izarra

 traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :
http://www.correodelorinoco.gob.ve/fernando-gonzalez-uno-de-los-5-heroes-cubanos-plantea-utilizar-las-redes-sociales-en-defensa-de-venezuela/

URL de cet article :
http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/09/venezuela-utiliser-les-reseaux-sociaux-pour-defendre-le-venezuela.html


Publié par  BOLIVAR INFOS
URL  http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/09/venezuela-utiliser-les-reseaux-sociaux-pour-defendre-le-venezuela.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=118229

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - LUTTES, - MEDIAS-PRESSE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...403
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots