Privatisation du logement social, pour faire du profit sur la pauvreté !

Posté par onsbouge le 19 août 2018

black-313636_640-2


PRCF Initiative Communiste

Privatisation du logement social, pour faire du profit sur la pauvreté !

Privatisation du logement social, pour faire du profit sur la pauvreté ! dans - DROIT APL-logement-300x175

-

En même temps qu’il supprimait l’impôt sur la fortune, MACRON réduisait les aides pour le logement (APL) puis faisait les poches des organismes . Près d’un milliard d’euros pris aux Fançais sur le dos de la politique du . Et des milliards donnés aux millionnaires et milliardaires de ce pays.

Ajoutant le pire au pire, le régime a décidé, pour masquer la baisse des APL, d’obliger les organismes HLM a réduire d’autant les loyers. A travers, la Réduction de Loyer de Solidarité, ce sont les trésories des plus petites structures HLM qui sont directement menacées. Et avec elles, d’abord leur capacité à créer du logement social – qui fait tant défaut – et à investir pour la rénovation de l’existant – ce qui devrait être une priorité de la transition écologique, mais également menacer leur existence. Ce qui n’est pas pour déplaire à un gouvernernement qui, étant anti-républicain et se revendiquant “girondins”, veut confier le logement social au pilotage des euro régions, et surtout concentrer les organismes HLM et les livrer aux appétits des promoteurs privés.

 

programme-PRCF-logement-300x192 FRANCE? dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

 


Logements sociaux : Non à la casse du logement social !

Lors du dernier Conseil d’Administration d’Action Logement Groupe, il a été proposé aux organisations syndicales et patronales de ratifier un communiqué de presse en réaction à la proposition des Offices publics de l’Habitat (OPH) de réorienter la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC) en direction des régions.

La est la seule organisation syndicale à ne pas avoir signé ce communiqué.

Alors que le gouvernement souhaite libéraliser la gestion du logement social, cette démarche est dangereuse. La CGT refuse de mettre de l’huile sur le feu !
A contrario, il nous semble urgent de ramener un peu d’unité au sein du logement social et de ne pas apporter de l’eau au moulin du gouvernement, à l’aube du projet de loi logement.

La CGT est porteuse d’une autre vision que celle qui aboutit à monter les fédérations et organismes les uns contre les autres et ceci dans l’unique intérêt des populations et des salariés.

Ne soyons pas naïfs. Lorsqu’au terme de 2 ou 3 ans, la Réduction de Loyer de Solidarité (RLS) aura accompli son œuvre destructrice sur les finances des bailleurs sociaux, qui sera à même de redresser les bilans, reprendre l’activité et le parc de ces organismes ?

Les grands groupes (ALI, CDC Habitat, Habiter en région, Arcade, ICF Habitat, Polylogis, etc.) qui possèdent aujourd’hui 70% du parc social.
Quand, demain, le parc HLM sera géré uniquement par des opérateurs privés où seuls les intérêts financiers prédominent, les demandeurs, les locataires, les salariés en feront les frais !

La CGT refuse d’aller dans le sens du gouvernement et de la et assume son discours dans l’unique intérêt des demandeurs et locataires du logement social et des salariés des ESH (entreprises sociales pour l’habitat) et OPH.

La garantie d’un logement pour tous est un élément majeur de la cohésion sociale dans notre société et suppose que l’État soit le garant de ce droit sur l’ensemble du territoire.

Il y a urgence à mettre en œuvre une politique nationale de l’habitat et du logement social en redonnant à chaque acteur sa place et les moyens pour garantir le droit au logement tel qu’inscrit dans la Déclaration universelle des Droits de l’homme. Il doit donc faire partie des fonctions régaliennes de l’État qui doit coordonner les interventions des différents acteurs au service d’une politique nationale décentralisée au niveau du bassin d’habitat le plus pertinent.
Cela pose aussi l’exigence de réorienter les choix budgétaires et des financements nouveaux en priorité pour le logement social.

OUI à un grand service public de l’habitat et du logement au service des populations.
NON à la privatisation du logement social.

Montreuil, le 22 février 2018

Posted by: // articles // , , , , , // août 18, 2018


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL  https://www.initiative-communiste.fr/articles/privatisation-du-logement-social-pour-faire-du-profit-sur-la-pauvrete/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=144496

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM, - LICENCIEMENTS, - LOGEMENT, - LUTTES, - POLITIQUE, - SERVICES PUBLICS, - SYNDICATS | Commentaires fermés

Jerusalem Municipality demolishes duplex under construction, al-‘Esawiyah, East Jerusalem

Posté par onsbouge le 16 août 2018

black-313636_640-2

Jerusalem Municipality demolishes duplex under construction, al-‘Esawiyah, East Jerusalem

btselem

Ajoutée le 16 août 2018

At ~8:00 A.M. today (Wed., 15 August 2018), Jerusalem Municipality personnel came with Border Police and a bulldozer to al-‘Esawiyah and demolished a duplex under construction. The 240-sqm house was meant for a family of six, including a 12-year-old. By not drawing up detailed urban building plans, which are key to issuing building permits, for the Palestinian neighborhoods of East Jerusalem, the municipality leaves residents no choice but to overcome the dearth of homes, public buildings, infrastructure and trade and recreation services by building without permits.

  

La municipalité de Jérusalem démolit un duplex en construction, al-’Esawiyah, Jérusalem-Est.

A ~8h00 aujourd’hui (mercredi 15 août 2018), le personnel de la municipalité de Jérusalem est venu avec la police des frontières et un bulldozer à al-’Esawiyah et a démoli un duplex en construction. La maison de 240 m² était destinée à une famille de six personnes, dont un enfant de 12 ans. En n’élaborant pas de plans de construction urbains détaillés, qui sont essentiels à la délivrance de permis de construire, pour les quartiers palestiniens de Jérusalem-Est, la municipalité ne laisse pas d’autre choix aux habitants que de surmonter la pénurie de logements, de bâtiments publics, d’infrastructures et de services commerciaux et récréatifs en construisant sans permis.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=144305

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LOGEMENT, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

3 apartments and shop storage rooms demolished in East Jerusalem

Posté par onsbouge le 9 août 2018

black-313636_640-2

3 apartments and shop storage rooms demolished in East Jerusalem

btselem

Ajoutée le 9 août 2018

Yesterday, 7 Aug. 2018, at about 8:00 A.M., Jerusalem Municipality personnel, accompanied by Border Police officers and equipped with a bulldozer, came to the Shu’fat neighborhood of East Jerusalem. The forces demolished the top story in a five-story family home. The story included two housing units with an area of around 100 sq.m. each, which were completed approximately three months ago and were intended for two young men from the family.

Several buildings were also demolished in the Jabal al-Mukabber neighborhood yesterday. One family demolished by itself a housing unit with an area of around 100 sq.m. it constructed some four months ago as an additional story in its home, after the Municipality issued a demolition order against the unit in April 2018. Municipality personnel later came to the neighborhood, accompanied by Border Police officers and equipped with a bulldozer, and demolished a storeroom and two containers belonging to a supermarket that were installed in 2011, with a total area of around 700 sq.m.

The Jerusalem Municipality deliberately avoids preparing detailed urban building plans (UBPs), which are the only avenue for obtaining building permits, for the Palestinian neighborhoods in East Jerusalem. The result is a severe shortage of homes, public buildings, infrastructure and leisure and commercial facilities. This has left the residents no choice but to build without permits and risk demolition.

שלוש דירות ומחסנים של חנות נהרסו במזרח ירושלים בצו העירייה אתמול, ה-7.8.18, בסביבות השעה 8:00, הגיעו אנשי עיריית ירושלים כשהם מלווים בשוטרי משמר הגבול ומצוידים בדחפור לשכונת שועפאט במזח ירושלים, והרסו את הקומה העליונה בבית משפחה בן חמש קומות. הקומה כללה שתי יחידות דיור בשטח של כמאה מ »ר כל אחת, שבנייתן הושלמה לפני כשלושה חודשים ואשר יועדו לשני צעירים בני המשפחה.

בשכונת ג’בל מוכבר נהרסו אתמול מספר מבנים: משפחה הרסה בעצמה יחידת דיור בשטח של כמאה מ »ר שהקימה לפני כארבעה חודשים כקומה נוספת לביתה, לאחר שהעירייה הוציאה צו הריסה ליחידה זו באפריל 2018. מאוחר יותר הגיעו לשכונה אנשי העירייה, כשהם מלווים בשוטרי משמר הגבול ומצוידים בדחפור והרסו מחסן ושני מכולות של סופרמרקט שהוצבו במקום בשנת 2011 בשטח כולל של כ-700 מ »ר.

עיריית ירושלים נמנעת במכוון מהכנת תכניות בניין עיר מפורטות עבור השכונות הפלסטיניות במזרח ירושלים, שרק מכוחן ניתן להנפיק היתרי בנייה. ובכך היא יוצרת מחסור חמור במבנים למגורים, במבני ציבור, בתשתיות ובשירותי מסחר ופנאי. מציאות זו לא מותירה לתושבים כל ברירה אלא לבנות ללא היתר ולהסתכן בהרס בתיהם.

بلديّة القدس تنفّذ أوامر هدم في شرقي القدس طالت ثلاثة منازل ومخازن تابعة لـ »سوبرماركت » يوم أمس الموافق 7.8.18 قرب الساعة 8:00، وصل مندوبو بلديّة القدس برفقة عناصر من شرطة حرس الحدود ومعهم جرّافة، إلى حيّ شعفاط في شرقي القدس وهدموا الطابق الأعلى من بناية سكنيّة مكوّنة من خمسة طوابق. يشمل الطابق المذكور منزلين مساحة كلّ منهما نحو مائة متر مربّع وكان قد تمّ بناؤهما قبل قرابة ثلاثة أشهر لإسكان شابّين من أبناء الأسرة التي تملك المبنى

وفي حيّ جبل المكبّر، هدمت بلديّة القدس يوم أمس عددًا من المباني: إحدى الأسر اضطرّت أن تهدم بنفسها منزلًا مساحته نحو مائة متر مربّع وهو طابق أضافته إلى بيتها وأتمّت بناءه قبل أربعة أشهر؛ وكان قرار البلدية بهدمه قد صدر في نيسان 2018. لاحقًا، وصل مندوبو البلديّة إلى الحيّ برفقة عناصر من شرطة حرس الحدود، ومعهم جرّافة، وقاموا بهدم مخازن مساحتهم نحو 700 متر مربّع، أقيموا في عام 2011 كإضافة لـ »سوبرماركت ».

تتعمّد بلديّة القدس الامتناع عن إعداد خرائط هيكليّة مفصّلة للأحياء الفلسطينية في شرقي القدس علمًا منها أنّه دون هذه المخطّطات لا يمكن للسكّان استصدار رخص بناء. بذلك تُنشئ البلديّة نقصًا حادًّا في البناء يشمل جميع مناحي الحياة: المباني السكنيّة والمباني العامّة والبنى التحتيّة والمرافق التجاريّة والترفيهيّة. في هذا الواقع لا تُبقي البلديّة للسكّان خيارًا سوى البناء دون ترخيص، تحت طائلة الهدم بأمر من البلديّة.

Traduction automatique Google :
Hier, le 7 août 2018, vers 8 heures du matin, des membres de la municipalité de Jérusalem, accompagnés par des agents de la police des frontières et équipés d’un bulldozer, se sont rendus dans le quartier Shu’fat de Jérusalem-Est. Les forces ont démoli la meilleure histoire dans une maison familiale de cinq étages. L’histoire comprenait deux logements d’une superficie d’environ 100 m2. chacun, achevé il y a environ trois mois et destiné à deux jeunes hommes de la famille.

Plusieurs bâtiments ont également été démolis hier dans le quartier de Jabal al-Mukabber. Une famille a elle-même démoli une unité d’habitation d’une superficie d’environ 100 m2. il a construit il y a environ quatre mois une histoire supplémentaire dans son domicile, après que la municipalité eut émis un ordre de démolition contre l’unité en avril 2018. Le personnel municipal est ensuite venu dans le quartier, accompagné d’agents de la police des frontières et magasin et deux conteneurs appartenant à un supermarché installés en 2011, d’une superficie totale d’environ 700 m².

La municipalité de Jérusalem évite délibérément de préparer des plans détaillés de construction urbaine (UBP), qui constituent le seul moyen d’obtenir des permis de construire, pour les quartiers palestiniens de Jérusalem-Est. Il en résulte une grave pénurie de logements, de bâtiments publics, d’infrastructures et d’installations de loisirs et commerciales. Cela n’a pas laissé d’autre choix aux habitants que de construire sans permis et de risquer leur démolition.


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=143861

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - LOGEMENT, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

Iron Wall – Le mur de fer

Posté par onsbouge le 5 août 2018

black-313636_640-2

Iron Wall – Le mur de fer

Iron Wall – Le mur de fer from plateforme palestine on Vimeo.

Iron Wall – Le mur de fer

Iron Wall est un documentaire inédit réalisé par une association palestinienne d’appui aux agriculteurs. Il donne la parole à des responsables associatifs, des paysans, des militants pour la paix, des journalistes, des soldats… israéliens et palestiniens.

Il décrit l’évolution de la colonisation des Territoires occupés palestiniens sous les différents gouvernements depuis 1967 jusqu’à la construction du Mur.


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=143617

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LOGEMENT, - LUTTES, - POLITIQUE, - SOLIDARITE - PETITION, - VIDEO | Commentaires fermés

Bulletins Cirepal : Licenciements UNRWA / Arrestation Lama Khater / Démolitions de maisons en Palestine 48

Posté par onsbouge le 29 juillet 2018

black-313636_640-2


ISM-France

Palestine occupée – 28 juillet 2018

Bulletins Cirepal : Licenciements UNRWA / Arrestation Lama Khater / Démolitions de maisons en Palestine 48

Par Centre d’information sur la Résistance en Palestine

27.07.2018 – L’UNRWA, agence de l’ONU devant s’occuper des réfugiés palestiniens, en attendant leur retour au pays et dans leurs terres et propriétés volées en 1948, participe pleinement au complot américano-sioniste contre le peuple palestinien et le droit au retour des réfugiés. Prétextant le manque de finances, l’UNRWA se permet de jeter des Palestiniens à la rue, en stoppant leur contrat de travail à Gaza [premiers licenciements de 154 employés en Cisjordanie occupée et 113 dans la bande de Gaza, qui pourraient toucher jusqu’à 1.000 salariés, ndlr] et en supprimant des écoles et des centres de soin dans les camps de réfugiés au Liban.

Bulletins Cirepal : Licenciements UNRWA / Arrestation Lama Khater / Démolitions de maisons en Palestine 48

Grève du personnel de l’UNRWA à Gaza [Mohammed Asad/Middle East Monitor]

 

Pour les Palestiniens, la politique actuelle de l’UNRWA suit de près les vœux des sionistes et de l’administration américaine, qui pensent qu’en supprimant cette agence onusienne, ils supprimeraient le droit au retour des réfugiés. Mais les Palestiniens ont réagi, à Gaza et au Liban, en protestant massivement devant les locaux de l’UNRWA, et surtout à Gaza, victime de tous les comploteurs. Les Palestiniens affirment qu’ils ne paieront pas les failles des financeurs, et que les récentes décisions de l’UNRWA sont politiques et non financières. Ils refusent de payer le prix.

Les marches du retour affirment la volonté de retour des Palestiniens à leurs terres volées. Si l’UNRWA poursuit sa politique, le retour au pays est plus que nécessaire. Pourquoi des milliers de Palestiniens doivent-ils vivre dans des camps et être empêchés de retourner dans leur pays, alors qu’en Palestine occupée, les colons venus du monde entier profitent d’un pays qui n’est pas le leur ? Les colons ne pourront jamais vivre tranquilles dans la Palestine occupée, tant qu’un seul réfugié ne sera pas revenu à son pays.

 

Photo

 

25.07.2018 – L’écrivain palestinienne, Lama Khater, (photo ci-dessus) subit la torture depuis son arrestation le 24/7 à l’aube. Transférée après son enlèvement à la colonie de Kiriat Arbaa, dans al-Khalil, elle a ensuite été emmenée à la prison de Ascalan, où elle est attachée à une chaise, face à des instructeurs de la colonie qui ne cessent de l’insulter et de hurler. Ils l’empêchent de dormir depuis son arrestation.
Lama Khater est une écrivain, de 42 ans, mère de 5 enfants, et vit dans al-Khalil occupée.

 

Photo

Au-revoir de Lama Khater à son fils avant d’être emmenée par l’armée d’occupation

 

Trois prisonniers détenus administratifs poursuivent la grève de la faim dans les prisons de l’occupation : Hassan Shawka (53 jours), Mahmoud Ayad de Bayt Lahem (21 jours) et Anas Shadid, qui mène la troisième grève de la faim et qui a été récemment transféré de la prison de Ofer à celle de Haddarim, pour l’empêcher de voir son avocat.

24.07.2018 – La ville de Sakhnine en Palestine occupée en 1948 donne le ton. La grève générale a été prononcée ce mardi, en protestation contre les démolitions de maisons. En effet, l’occupant sioniste s’est lancé, depuis trois semaines, dans une vaste entreprise de démolitions des maisons dans les territoires occupés en 48, dans la Galilée, où se trouve la ville de Sakhnine, dans al-Lid, plusieurs villages du Naqab et Umm al-Fahm et Qalanswa dans le Triangle.

 

Photo

Manifestation à Sakhnine contre les démolitions de maisons

 .

La nouvelle loi coloniale votée par le Knesset sioniste considère que les Palestiniens, qui vivent sur leur terre et dans leur pays occupé, sont des « résidents » expulsables ; elle ne fera que renforcer la tendance à la démolition des maisons, si les Palestiniens de 48 ne protestent pas vigoureusement aux colons envahisseurs.

 

Photo

Arrivée de 400 colons français en territoire palestinien fin juillet 2018

 

Lundi, la population de Sakhine a affronté la police de l’occupant venue protéger les bulldozers qui ont démoli la maison de Hussayn Uthman. La police a tiré et blessé deux Palestiniens et arrêté plusieurs d’entre eux.

Monseigneur Hanna Atallah a envoyé un message de soutien à la population de Sakhnine disant : « Nous sommes face à une nouvelle étape où les lois fascistes votées récemment sont un grave tournant et un message clair, « Israël » se comporte avec les Palestiniens, fils de cette terre, comme des étrangers dans leur patrie, alors que l’étranger est venu nous occuper et nous coloniser et nous expulser. »

 

Source : CIREPAL


Publié par  ISM-France
URL  http://www.ism-france.org/analyses/Bulletins-Cirepal-Licenciements-UNRWA-Arrestation-Lama-Khater-Demolitions-de-maisons-en-Palestine-48-article-20669?ml=true
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=143297

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LOGEMENT, - LUTTES, - POLITIQUE, - SOLIDARITE - PETITION | Commentaires fermés

12345...21
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots