La semaine d’Action pour la Libération d’Ahmad Saadat débute à Berlin.

Posté par onsbouge le 15 janvier 2019

black-313636_640-2


Paru sur COUP POUR COUP 31

La semaine d’Action pour la Libération d’Ahmad Saadat débute à Berlin.

15 Janvier 2019 – Publié par Coup Pour Coup 31

La Semaine Internationale d’Action pour la Libération d’Ahmad Saadat a débuté à Berlin le dimanche 13 janvier avec un cortège palestinien à la manifestation Liebknecht-Luxembourg-Lénine ainsi qu’une soirée mettant en lumière le combat des Prisonniers politiques palestiniens. Le réseau de solidarité avec les Prisonniers palestiniens Samidoun a participé à la manifestation qui a rassemblé plus de 10 000 personnes non seulement pour faire hommage au 100e anniversaire de l’assassinat de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht , mais aussi pour affirmer une perspective politique révolutionnaire.

La semaine d'Action pour la Libération d'Ahmad Saadat débute à Berlin.

 

Lors de la soirée, notre collectif anti-impérialiste Coup pour Coup 31 est intervenu (notre déclaration à la fin). Nous avons insisté sur la nécessité de faire le lien entre le combat pour la libération d’Ahmad Saadat et celui pour la libération de Georges Abdallah.

Nous avons ensuite écouté le message de Georges Abdallah, spécialement envoyé pour la Semaine Internationale d’Action pour la Libération d’Ahmad Saadat. Retrouver la retranscription de sa déclaration en français ICI.

Charlotte Kates, coordinatrice internationale de Samidoun, a évoqué la Semaine d’action pour la libération d’Ahmad Saadat, notant que des événements se déroulaient dans de nombreux pays du monde, notamment en Irlande, aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Grèce, au Danemark Etc. Elle est également revenue sur le cas d’Ahmad Saadat, secrétaire général du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), emprisonné, et les raisons de la mobilisation internationale pour sa libération. Elle a souligné que cette semaine d’action s’organise pour libérer tous les prisonniers palestiniens, mais souligne le leadership de Saadat ainsi que la responsabilité internationale dans son emprisonnement.

Saadat est emprisonné depuis 2006 par l’occupation israélienne. En mars de la même année, des forces d’occupation lourdement armées ont attaqué la prison de l’Autorité palestinienne à Jéricho, où il avait été emprisonné par ses camarades au cours des quatre années précédentes. Ils ont tué deux gardes palestiniens et en ont blessé beaucoup d’autres. Saadat purge actuellement une peine de 30 ans de prison pour son rôle de secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine. Il a refusé de participer au procès militaire israélien qui l’a condamné .

 

La semaine d'Action pour la Libération d'Ahmad Saadat débute à Berlin.

 

La soirée a continué avec une intervention d’un représentant de la campagne pour la libération de Georges Abdallah à Berlin, qui a parlé des défis auxquels l’organisation palestinienne est confrontée en Allemagne, ainsi que des travaux en cours pour faire connaître le cas de Georges Abdallah. Il a également parlé de l’importance de la solidarité entre les luttes contre la répression, en soulignant les prisonniers politiques turcs et kurdes emprisonnés en Allemagne et ailleurs en Europe.

 

 La semaine d'Action pour la Libération d'Ahmad Saadat débute à Berlin.

-

Une représentante de l’ATIK, la Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe, a fait part de son soutien à Georges Abdallah ainsi que de la solidarité mutuelle qu’ils ont reçue pour les militants emprisonnés de l’ATIK. Elle a souligné que, malgré 34 ans de prison, Georges Abdallah continue d’exprimer son soutien aux autres prisonniers politiques et s’emploie à revendiquer leur liberté. Elle a également évoqué plusieurs cas d’activistes turcs et kurdes emprisonnés, qui ont été ciblés pour leur rôle dans l’organisation de la communauté et le soutien à des causes progressistes en Turquie.

-

La semaine d'Action pour la Libération d'Ahmad Saadat débute à Berlin.

 

S’en est suivi une intervention d’une membre de la Campagne pour la libération de Mumia Abu Jamal, activiste Afro-Américain, emprisonné depuis plus de 34 ans. L’affaire a récemment fait l’objet de développements critiques, notamment d’une victoire juridique pouvant débouché sur un appel du jugement de Mumia. Elle a souligné la nécessité de relier les luttes pour partager la solidarité, notant que Mumia lui-même avait publié un certain nombre d’articles et de déclarations audio sur la Palestine et était un ardent défenseur de la cause palestinienne, ce qui a permis de faire connaître son cas parmi les Palestiniens au niveau international.

 

La semaine d'Action pour la Libération d'Ahmad Saadat débute à Berlin.

 

Les exposés ont été suivis d’une discussion animée sur la nécessité d’une plus grande unité au sein du mouvement et sur les difficultés rencontrées pour résister à la répression en Allemagne et ailleurs. Des militants et des membres d’un certain nombre d’organisations, notamment le mouvement de la jeunesse Hirak Shebabi, les Comités pour une Palestine Démocratique, le comité BDS Berlin, du Parti Communiste d’Espagne ont échangé leurs expériences.

Une soirée riche qui a permis de réaffirmer les liens de solidarité internationale pour la libération d’Ahmad Saadat, de Georges Abdallah, de tous les Prisonniers palestiniens ainsi que pour la libération de tous les prisonniers révolutionnaires et progressistes à travers le monde.

Intervention de notre collectif Coup pour Coup 31 :

Nous commençons par chaleureusement remercier les camarades de Samidoun et de la communauté palestinienne berlinoise pour cette invitation. Pour nous, il est très important de développer la solidarité internationale, surtout lorsqu’il s’agit du combat pour les Prisonniers palestiniens et Georges Abdallah.

Nous voudrions également apporter les chaleureuses salutations de Georges Abdallah à cet événement qu’il a eu l’occasion de nous trasnmettre lors de notre dernier parloir.

Depuis 2 ans, notre collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 (basé à Toulouse dans le Sud de la France) a rejoint le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun. Notre volonté était d’intensifier notre lutte et notre soutien aux Prisonniers Palestiniens progressistes et révolutionnaires, à l’avant garde de la lutte contre le sionisme. Pour nous soutenir les Prisonniers Palestiniens, cela passe par soutenir le seul combattant de la Palestine qui est dans les prisons de l’impérialisme, Georges Abdallah !

Georges Abdallah est un prisonnier politique. Arrêté en 1984 puis condamné à la perpétuité en 1987 suite à des manœuvres politiques pour complicité dans l’assassinat d’un responsable du Mossad et de la CIA sur le territoire français. Actions revendiqués par son organisation, les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises. Il est libérable depuis 1999 mais l’État français refuse de le libérer. Si les USA et Israël font pression dans ce sens, c’est bien les gouvernements français successifs qui le maintiennent en prison, en lui faisant un chantage au reniement. De nombreux rapports des services secrets français vont dans ce sens.

Récemment, le président libanais, Michel Aoun, a déclaré vouloir la libération de Georges Abdallah lors de la visite du président français Macron au Liban. Il y a quelques semaines, l’ambassadeur du Liban en France a rendu visite en prison à Georges Abdallah. Ce sont évidemment des signes positifs, résultats de la campagne internationale et en particulier au Liban. Mais seule l’intensification de la campagne internationale le libérera. Il est plus que jamais urgent de se mobiliser pour contraindre l’État français à le faire.

Georges Abdallah est un communiste arabe. Depuis les camps de réfugiés palestiniens au Liban où il s’est politisé dans les années 70, Georges Abdallah n’a de cesse de combattre le capitalisme. Ce combattant a toujours affirmé son engagement communiste, sans jamais le renier. Il se tient encore aujourd’hui aux côtés des peuples en lutte contre l’impérialisme, le sionisme et les régimes réactionnaires tout comme aux côtés des prolétaires dans les centres impérialistes qui se battent pour leur émancipation.

Il fait régulièrement des déclarations de soutien aux Prisonniers politiques révolutionnaires à travers le monde, en particulier en Maroc, en Turquie, aux Philippines… Il a bien entendu soutenu les différentes grèves de la faim des Prisonniers palestiniens comme celle des prisonniers turcs. Récemment, il a apporté son soutien aux prisonniers de l’ATIK, la Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe, détenus en Allemagne.

Georges Abdallah est un prisonnier de la Résistance palestinienne. Il rejoint les rangs du FPLP et a combattu la colonisation sioniste. Ses combats, lorsqu’il était libre ou une fois emprisonné, ont toujours rejoint ceux de la libération de la Palestine. Il incarne aujourd’hui la seule solution juste et durable : une Palestine libre et démocratique de la mer au Jourdain et le retour de tous les Réfugiés palestiniens.

Depuis 2009, nous popularisons à Toulouse, en France et ailleurs, le cas de Georges Abdallah, ses combats d’hier et d’aujourd’hui. Nous allons régulièrement le visiter et nous correspondons avec le camarade. Par la lutte pour sa libération, nous créons des liens avec la Palestine, le Liban et ses combattants. Nous sommes fiers par exemple d’avoir participé à renforcer les liens entre Georges Abdallah et le FPLP. 

En 2017, nous avons proposé à Georges Abdallah de faire une photo solidaire en soutien à Ahmad Saadat. En retour, Ahmad Saadat a fait plusieurs déclarations. Aujourd’hui, nous venons avec une déclaration audio de Georges en solidarité avec Ahmad Saadat. Pour nous, militants anti-impérialistes en Europe, il est plus que nécessaire de faire le lien entre Georges Abdallah et Ahmad Saadat. Faire ce lien c’est faire le pont entre la Révolution Palestinienne et le combat révolutionnaire ici, en Europe. Ce pont permet aussi de mettre en lumière le soutien des pays impérialistes européens avec l’entité sioniste. un soutien que nous devons combattre en combattant notre propre impérialisme.

Alors faisons toujours plus grandir la solidarité internationale. Intensifions les campagnes pour la libération d’Ahmad Saadat, pour la libération de Georges Abdallah et pour la libération de la Palestine, de toute la Palestine, de la mer au Jourdain !

Source : Samidoun – traduction : coup Pour Coup 31


Publié par COUP POUR COUP 31
URL  http://www.couppourcoup31.com/2019/01/la-semaine-d-action-pour-la-liberation-d-ahmad-saadat-debute-a-berlin.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=156532

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - SOLIDARITE - PETITION | Commentaires fermés

La CGT : La liberté de manifester en danger !

Posté par onsbouge le 15 janvier 2019

black-313636_640-2


Paru sur FRONT SYNDICAL DE CLASSE

La CGT : La liberté de manifester en danger !

Publié le 15 janvier 2019 par FSC

La CGT : La liberté de manifester en danger ! dans - DROITS ob_70331d_manif-amnesty

 

PRISE de POSITION de la CGT :

Les attaques successives contre les militants syndicaux et politiques ne cessent de se succéder. Dans un contexte de tensions sociales exacerbées, le gouvernement entend désormais réprimer toutes formes de contestation, en ciblant particulièrement la liberté de manifester. Les annonces du Premier ministre le 7 janvier dernier prévoient la restriction drastique de cette liberté fondamentale et l’alourdissement de certaines sanctions, dans le but de dissuader l’expression d’une quelconque opposition.
Ces annonces sont une reprise pure et simple des dispositions répressives avancées dans une proposition de loi des sénateurs Républicains en juin 2018 et adoptée par le Sénat le 25 octobre suivant. La CGT s’était d’ailleurs exprimée pour dénoncer cette attaque particulièrement virulente envers la liberté de manifester.

Adoptée au Sénat, cette proposition de loi va être examinée prochainement par l’Assemblée nationale. La protestation des gilets jaunes n’est donc qu’un prétexte opportuniste. Profitant de ce contexte social, le gouvernement entend s’approprier une proposition de loi liberticide des Républicains.

Même si le texte adopté par le Sénat a été largement modifié par la commission des lois du Sénat afin de s’entourer de certaines garanties juridiques pour éviter l’inconstitutionnalité de ces mesures, le gouvernement monte d’un cran, marquant un nouveau tournant sécuritaire. Contrôles généralisés des effets personnels des passants aux abords des manifestations, périmètre de sécurité, fouilles, palpations seront désormais les outils banals de la police pour brider toute action de contestation. Création d’une interdiction administrative de manifester, d’un nouveau fichier des manifestants, d’un pointage des personnes interdites de manifestation, aggravation des peines complémentaires, pénalisation du fait de se dissimuler le visage lors d’une manifestation seraient autant de mesures sécuritaires particulièrement dangereuses pour un État de droit ! Ainsi, par exemple, un dirigeant syndical pourra être poursuivi et condamné pour organisation d’une manifestation sans déclaration préalable et encourir donc une peine d’interdiction des droits civiques, civils et de famille !

Faut-il pourtant rappeler que les autorités policières et judiciaires ont déjà un arsenal législatif répressif à leur disposition, sous contrôle des autorités judiciaires ?

Au lieu de répondre aux revendications légitimes de justice sociale, le gouvernement serre encore la vis. La CGT dénonce cette surenchère sécuritaire : ces dérives sont dangereuses pour nos libertés et notre démocratie.

Montreuil, le 14 janvier 2019


Publié par FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL  http://www.frontsyndical-classe.org/2019/01/la-cgt-la-liberte-de-manifester-en-danger.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=156522

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - SYNDICATS | Commentaires fermés

Au-delà de la politique du chiffre, 2019 s’annonce dramatique pour les exilé•e•s

Posté par onsbouge le 15 janvier 2019

black-313636_640-2


LA CIMADE

Au-delà de la politique du chiffre, 2019 s’annonce dramatique pour les exilé•e•s

Au-delà de la politique du chiffre, 2019 s’annonce dramatique pour les exilé·e·s

Alors qu’Emmanuel Macron reprend à son compte l’idée des quotas en matière de politique migratoire, les statistiques provisoires sur l’immigration et l’asile pour 2018 sont publiées ce mardi 15 janvier par le ministère de l’intérieur. Ces données confirment chaque année l’attachement de la Place Beauvau à une politique chiffrée en matière d’enfermement et d’expulsion. Mais le mois de janvier marque surtout un recul inédit des droits des exilé·e·s avec l’entrée en vigueur des dispositions les plus répressives de la loi Asile et Immigration.

Les données publiées aujourd’hui par le ministère de l’intérieur ne donnent qu’une vision partielle des réalités de plus en plus brutales vécues par les personnes étrangères. Une étape de plus a été franchie ce 1er janvier 2019, avec l’entrée en vigueur des dispositions de la loi du 10 septembre 2018 relative au droit d’asile et à la politique d’expulsion du territoire. La circulaire d’application diffusée le 31 décembre aux préfets y détaille de nombreuses mesures liberticides.

Les personnes qui demandent l’asile risquent plus que jamais d’être piégées par des délais raccourcis. Trois mois, et même deux en Guyane, c’est désormais la durée maximale pour déposer une demande d’asile à compter de l’arrivée en France. Cinq jours, c’est le temps qui sera ensuite laissé aux personnes exilées pour rejoindre une région où elles ne seront pas forcément logées mais où elles devront rester cantonnées pour ne pas perdre définitivement tout droit à des conditions d’accueil. En cas de rejet par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), leur accès à la justice est également réduit, notamment pour celles et ceux qui proviennent d’un pays considéré comme sûr et qui n’auront plus le droit de rester en France jusqu’à la décision de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA).

Trois mois, c’est aussi désormais la durée maximale d’enfermement en rétention administrative, qui a doublé avec le passage à la nouvelle année. La France enferme chaque année plus de 50 000 personnes, dont des enfants, qui subiront plus longuement désormais la violence de l’enfermement.

Les personnes que l’administration souhaite expulser seront davantage contrôlées : leur droit à un délai pour organiser leur départ se réduit en même temps que leur délai de recours ; et une présence à domicile peut leur être quotidiennement imposée. Les interdictions de retour systématiques empêcheront les personnes qui restent en France contre la décision de l’administration de déposer une demande de régularisation. Ces mesures risquent de multiplier les situations de grande précarité administrative.

La Cimade avait exigé le retrait de cette loi, véritable « Code de la honte » pour les droits des exilé·e·s, qui amplifie les atteintes à la dignité et aux respects des droits des personnes. Elle continuera, en 2019, d’appeler à une autre politique migratoire, en rupture avec les choix de l’actuel gouvernement et de ses prédécesseurs.

 

Contact presse

Rafael Flichman : +33 1 44 18 72 62 / +33 6 42 15 77 14 / rafael.flichman@lacimade.org

CP Au-delà de l… 15 01 2019.pdf (19,6 ko) Aperçu

image.gif

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=156507

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - INTERNATIONAL, - JEUNESSE, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE | Commentaires fermés

Liste des martyrs de la « Marche du retour » ~ أسماء شهداء مسيرة العودة الكبرى : 261 شهيد (محدث)

Posté par onsbouge le 15 janvier 2019

black-313636_640-2

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

REPRESSION : La volonté de blesser

Posté par onsbouge le 15 janvier 2019

black-313636_640-2


Paru sur FRONT SYNDICAL DE CLASSE

REPRESSION : La volonté de blesser

Publié le 15 janvier 2019 par FSC

Une offensive aux deux visages émerge dans le conflit en cours appuyée par une intense propagande médiatique : d’un côté tenter de faire croire à l’ouverture du pouvoir, à sa volonté de dialogue, à son écoute;

de l’autre l’intensification de la répression, la volonté de blesser et de faire peur tandis que sont montés en épingle quelques faits repoussants et en particulier les agressions contre des journalistes.

 

Il s’agit donc d’affaiblir le mouvement, de l’isoler, les violences étant attribuées aux seuls Gilets jaunes sans nuances tandis que les graves blessures infligées à des manifestants pacifiques font elles l’objet d’un silence assourdissant comme c’est la cas du manifestant de Bordeaux plongé dans un coma profond.

 

Dans ces circonstances n’est-il pas de la responsabilité du mouvement syndical, des militants et des structures comme cela a été le cas en 1968 d’en appeler à la lutte contre la répression à la fois violente sur le terrain et judiciaire ?

En exigeant par conséquent une amnistie pour tous les manifestants.

Une manière de travailler à la convergence des luttes au moment où l’intensité de l’affrontement voit se coaliser toutes les forces attachées au statu quo et à la domination de l’oligarchie.

 

REPRESSION : La volonté de blesser dans - DROITS ob_f26004_cgt-du-15-01-2019-24

Cliquez sur l’image

ob_498f55_cgt-du-15-01-2019-242 france dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

Cliquez sur l’image


Publié par FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL http://www.frontsyndical-classe.org/2019/01/repression-la-volonte-de-blesser.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=156473

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...1257
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots