Palestine Tour : interventions BDS dans les grandes surfaces (photos)

Posté par onsbouge le 18 juillet 2018

black-313636_640-2


CAPJPO – EuroPalestine

Le Palestine Tour poursuit sa visite cette semaine en France, avec des interventions dans une grande surface E. Leclerc à Mâcon (Saône-et-Loire) et une autre Auchan à Saint-Etienne (Loire). Après dialogue et explications sur le respect de la règlementation, les directions de ces deux enseignes, tout comme celle du Carrefour de Troyes deux jours plus tôt, ont retiré des rayons une série de produits litigieux étiquetés « Origine Israël ». Album photos, ci-dessous.

JPEG


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=142717

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - FRANCE - DOM-TOM, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - PETITION - SOLIDARITE, - PHOTOGRAPHIE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

BDS : à Troyes, les dattes de l’occupation retirées des rayons

Posté par onsbouge le 18 juillet 2018

black-313636_640-2


CAPJPO – EuroPalestine

La caravane du Palestine Tour est passée ce week-end à l’hypermarché Carrefour de Troyes (Aube), où ses militants ont interpellé la direction sur la présence de produits étiquetés « Israël » dans les rayons.

BDS : à Troyes, les dattes de l’occupation retirées des rayons dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME carrefour_troy1-4f98b
carrefour_troy2-4c434 cisjordanie dans - DROIT

Après discussion avec les responsables du magasin, ceux-ci sont convenus de retirer de la vente des dattes de la variété Medjoul : ces dernières étaient ainsi affichées « origine Israël », mais sans que Carrefour soit pour autant capable de garantir, comme l’exige la législation, que de tels produits ne viennent pas en fait de colonies installées dans les territoires palestiniens occupés de Cisjordanie.

Etant donné que cela pouvait effectivement être le cas, Carrefour Troyes a procédé, séance tenante, au retrait de ces produits. Des militants de la région ont informé la direction de Carrefour qu’ils reviendraient prochainement vérifier que le magasin restait respectueux de la loi.

flyer_palestine_tour-2-8cef3 FRANCE? dans - FRANCE - DOM-TOM

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article14509
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=142712

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - FRANCE - DOM-TOM, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - PETITION - SOLIDARITE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Une importante Eglise étatsunienne rejoint la campagne BDS

Posté par onsbouge le 18 juillet 2018

black-313636_640-2


CAPJPO – EuroPalestine

L’Eglise Episcopale des Etats-Unis, l’une des grandes branches du christianisme américain avec plus de trois millions de membres, vient de voter le désinvestissement de toutes les firmes complices des violations par Israël des droits humains du peuple palestinien.

Une importante Eglise étatsunienne rejoint la campagne BDS dans - DATE A RETENIR episcopal-logo-5b03c

La Convention Générale de l’Eglise, qui vient de se tenir, a ainsi adopté la résolution suivante :

  • Considérant le droit du peuple palestinien à l’auto-détermination ;
  • Condamnant les violences exercées par Israël contre des manifestants désarmés à Gaza ;
  • Apelle le gouvernement américain à reprendre ses financements de l’agence des Nations-Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA)
  • Soutient les droits des enfants de Palestine
  • Dénonce le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem
  • Décide de retirer ses avoirs dans les entreprises se rendant complices de l’occupation des territoires palestiniens.

Cette décision fait suite à une démarche analogue adoptée en 2014 par l’Eglise Presbytérienne des USA, et à celle des Quakers qui ont entrepris de nettoyer leurs 400 millions de dollars de tous avoirs dans dans entreprises comme Hewlett Packard, Veolia ou encore Caterpillar.

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article14510
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=142707

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - PETITION - SOLIDARITE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Un récit de deux tortures

Posté par onsbouge le 18 juillet 2018

black-313636_640-2


LES CRISES

Histoire

18.juillet.2018 // Les Crises

Un récit de deux tortures

Un récit de deux tortures dans - DROIT tags ,

Source : Annie Machon, Consortium News, 17-05-2018

Annie Machon explique comment les Américains et les Britanniques ont « torturé des gens » et n’ont pas été poursuivis.

Bruxelles

C’est avec une certaine incrédulité que j’ai lu la semaine passée, à peu près en même temps, deux articles portant sur des pratiques de torture. La première concernait la victoire juridique d’Abdul Hakim Belhaj, dissident libyen, victime d’enlèvement par le MI6 et la CIA, et victime de torture du colonel Kadhafi. Les excuses du gouvernement britannique ont finalement été présentées et la réparation a été payée. Pour une fois, la justice a été rendue et le recours à la torture a été condamné.

En même temps, outre-Atlantique, la semaine dernière, l’envers de la même pièce était s’affichait de façon écœurante . Nos amis américains s’efforcent de nommer une tortionnaire notoirement connue à la tête de la CIA.

Alors que la candidate Gina Haspel était soumise à des questions bien faciles par une meute de sénateurs bien dressés lors de son audience de confirmation, Ray McGovern, analyste senior de la CIA à la retraite, ancien président et maintenant activiste de la justice, s’est levé et a dit ce que les sénateurs savaient, mais n’ont pas voulu dire : à savoir qu’elle avait supervisé – directement, sur place – le supplice de la baignoire d’Al Nashiri, qui avait été kidnappé et amené à la première prison secrète de la CIA à l’étranger (en Thaïlande) pour « interrogatoire ». McGovern a été traîné hors de la salle par quatre policiers costauds, jeté au sol et blessé quand d’autres policiers se sont jetés dessus. Voici un lien vers la vidéo de cette agression.

En rapprochant ces deux incidents, je n’essaie pas de démontrer que le Royaume-Uni s’est montré moralement meilleur que les États-Unis en matière de torture durant les 17 dernières années – ce qui n’a manifestement pas été le cas – mais il est certain qu’à l’époque où j’ai servi au MI5 dans les années 1990, l’utilisation de la torture était « verboten » [interdite]. En partie pour des raisons éthiques, mais surtout parce que l’État profond britannique avait appris à ses dépens à quel point le recours à la torture et à l’emprisonnement illégal pouvait être contre-productif au début de l’âpre guerre civile dans l’Irlande du Nord des années 70.

Une leçon oubliée

1-77 angleterre dans - HISTOIRE

Belhadj : remis aux tortionnaires.

Malheureusement, ces leçons durement acquises le sont pour une génération, et ce groupe de confrères a commencé à prendre sa retraite à la fin des années 1990. Par conséquent, au lendemain des attentats du 11 septembre, lorsque les États-Unis se sont engagés sur une voie de représailles militaires sévères, de guerre illégale, d’enlèvements et de torture, les dociles services de renseignement britanniques ont suivi la même voie, tous au nom de la relation spéciale en matière de renseignement.

Donc, revenons à l’affaire Belhaj. Pour revenir à sa source, je vais devoir vous ramener à 1995. Même si les moudjahidin financés par les États-Unis en Afghanistan se transformaient alors en Al-Qaïda et apparaissaient sur le radar du MI5 comme une menace émergente, bien que régionale, la paix semblait s’installer dans le monde entier : la guerre froide était officiellement terminée, une résolution pacifique de la guerre civile en Irlande du Nord était en cours d’élaboration, et il semblait même y avoir des progrès avec l’actuelle plaie politique qu’est la Palestine et l’occupation israélienne, avec les Accords d’Oslo de 1993.

Cependant, la Libye – à l’époque un État « voyou » – figurait toujours sur la liste des cibles des services de renseignement occidentaux. Cela s’explique en partie par le fait que le gouvernement britannique la soupçonnait d’être à l’origine de l’attentat de Lockerbie en 1988 et que la recherche des coupables était une priorité absolue pour le MI6, où il avait échoué à progresser pendant des années, et en partie parce que Kadhafi avait en gros verrouillé les énormes réserves pétrolières libyennes aux compagnies pétrolières occidentales.

Qui vaut une fortune pour le MI6

Ainsi, lorsqu’en 1995, un officier de renseignement militaire libyen (portant par la suite le nom de code TUNWORTH) est entré dans l’ambassade britannique à Tunis et a demandé à parler à l’espion résident, le MI6 a sauté sur l’occasion de se débarrasser de Kadhafi, de résoudre l’affaire Lockerbie et de permettre à la Grande-Bretagne et à ses alliés de piller une fois de plus les vastes réserves pétrolières libyennes.

TUNWORTH avait un groupe « d’extrémistes islamistes hétéroclites » pour mener à bien cette tentative de coup d’État, et voulait le soutien et l’argent du MI6, qui lui a été rapidement offert. L’attaque était illégale selon la loi britannique, qui exigeait la signature d’un ministre avant une telle opération, ensuite elle a mal tourné, tuant des innocents. Combien d’atrocités y a-t-il pu y avoir ?

Alors, qu’est ce que cela a à voir avec Abdul Hakim Belhaj ? Eh bien, il s’avère qu’il était le cofondateur du Libyan Islamic Fighting Group (LIFG), l’organisation même que le MI6 avait financée pour cette attaque. En conséquence, il était recherché en Libye. Et après le retour de Kadhafi dans le giron international suite à son fameux accord dans le désert avec le Premier ministre britannique de l’époque, Tony Blair, en 2004, Belhaj a été le cadeau du MI6 qui a scellé l’accord.

En 2004, lui et sa femme enceinte ont été retrouvés et arrêtés par le MI6 à Kuala Lumpur, en Malaisie. Ils ont été transportés par avion à Bangkok en Thaïlande et détenus dans un site secret de la CIA, avant d’être transférés en Libye. Le vol a duré 18 heures, et Belhaj et sa femme enceinte ont été attachés au plancher d’un avion de transport militaire américain pour la durée du vol.

Belhaj a ensuite été détenu dans la tristement célèbre prison d’Abu Selim pendant les six années suivantes, où il a été atrocement torturé à plusieurs reprises. Il a finalement été libéré sous l’effet d’une amnistie négociée par le fils et héritier de Kadhafi, Saif al-Islam, en 2010.

2-34-370x550 europe dans - INTERNATIONAL

Sarkozy : mis en examen.

Cela aurait pu être la fin, sauf que l’Occident a pris la décision catastrophique d’essayer une fois de plus de faire déposer le colonel Kadhafi en 2011. Cette fois, l’attaque n’a pas été menée par les États-Unis, mais par la France et son président de l’époque, Nicolas Sarkozy, mais habilement soutenu par le Royaume-Uni et les États-Unis, toujours fiables, dans une « intervention humanitaire » pour protéger les citoyens de Benghazi islamiste – qui n’était d’ailleurs pas directement menacé à l’époque. Une autre excuse fabriquée pour une guerre d’agression occidentale.

(A propos, Sarkozy fait actuellement l’objet d’une enquête pour avoir accepté illégalement cinq millions d’euros de Kadhafi pour financer sa candidature à la présidence française lors des élections de 2007, et la même année, Kadhafi a été reçu en visite d’État officielle en France.)

Le « Deal dans le Désert »

Cette fois, l’Occident a réalisé ouvertement et sans vergogne, au regard des médias du monde entier, ce qu’ils n’avaient pas réussi à faire honteusement et en secret en 1996 : il a renversé Kadhafi, qui a été capturé, brutalisé et sodomisé avec une baïonnette, assassiné, et son cadavre mutilé est resté exposé pendant des jours. Son fils, Saif al-Islam, a été capturé, torturé et emprisonné. Il est maintenant libre et revient dans la mêlée politique en Libye.

Dans le chaos qui a suivi le renversement de Kadhafi, le personnel de Human Rights Watch s’est rendu en Libye et a trouvé une cache de documents laissée dans le bureau du célèbre chef du renseignement, Musa Kusa, qui avait fui le pays d’abord au Royaume-Uni, puis au Qatar.

Parmi ces documents figurait une lettre du chef de l’antiterrorisme du MI6, Sir Mark Allen, datée de 2004. Il avait facilité le « deal dans le désert », et avait écrit une lettre de félicitations à Musa Kusa pour avoir contribué à la capture de Belhaj, qu’il voyait dans les faits comme un « cadeau » au régime libyen en 2004, comme un geste de bonne volonté. Voici un extrait de la lettre d’Allen à Musa Kusa, présentée par les avocats de Belhaj :

« Je vous félicite pour la bonne réception de [M. Belhaj]. C’était le moins que nous puissions faire pour vous et pour la Libye afin de démontrer les relations remarquables que nous avons établies au cours des dernières années… Curieusement, nous avons reçu une demande des Américains d’orienter vers eux les demandes de renseignements de [M. Belhaj]. Je n’ai pas l’intention de faire une chose pareille. Les renseignements concernant [M. Belhaj] étaient britanniques… Je pense que j’ai le droit de traiter directement sur ce point avec vous. »

En raison de cette bonne volonté, le régime de Kadhafi a fait une confiance qui lui a été fatale à sa nouvelle relation avec l’Occident ; un homme et sa femme enceinte ont souffert, et le pays dans son ensemble continue de souffrir énormément de la guerre civile qui a suivi l’assassinat de Kadhafi.

L’affaire judiciaire de la semaine dernière au Royaume-Uni a été une victoire pour eux. Belhaj lui-même, bien que les gouvernements britanniques successifs aient offert un million de livres sterling pour qu’il abandonne l’affaire, a toujours déclaré qu’il n’avait besoin que de £1, plus une reconnaissance et des excuses de la part du gouvernement britannique pour ce qui lui est arrivé. Cette semaine, il les a finalement reçues.

Pour son propre calvaire, son épouse a accepté la moitié du montant offert. Les trois principaux acteurs britanniques – Blair, le ministre des Affaires étrangères, Jack Straw et le MI6, Sir Mark Allen n’ont naturellement pas été appelés à rendre des comptes. Cela n’entachera pas leur réputation…

Sommes-nous donc susceptibles de voir les mêmes aveux de culpabilité de la part des instigateurs du programme de torture américain ?

Loin de là. Même si Gina Haspel n’est pas confirmée par l’ensemble du Sénat, le fait qu’elle ait même été considérée pour le poste de chef de la CIA est tout à fait honteux. Tout comme le traitement odieux de Ray McGovern, retraité de la CIA et manifestant pour la paix.

Annie Machon est une ancienne agente de renseignement du MI5 Security Service du Royaume-Uni (l’homologue américain est le FBI).

 

Source : Annie Machon, Consortium News, 17-05-2018

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

0-65 FRANCE? dans - JUSTICE

Nous vous proposons cet article afin d’élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s’arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]


Publié par LES CRISES
URL https://www.les-crises.fr/un-recit-de-deux-tortures/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=142689

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - HISTOIRE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Journal de bord de Sarah, depuis la Flottille de la Liberté

Posté par onsbouge le 18 juillet 2018

black-313636_640-2

ISM-France17 juillet 2018

Journal de bord de Sarah, depuis la Flottille de la Liberté

Par Sarah Katz

Lundi 16 : La dernière étape de la Flottille se met en place : bel accueil à Palerme pour les quatre bateaux, avec une intervention chaleureuse du maire de la ville, venu très officiellement accueillir la flottille, bannière de la ville déployée sur le quai. Vraiment honte sur la maire de Paris !

Journal de bord de Sarah, depuis la Flottille de la Liberté

Le journal l’Humanité m’a appelé pour une interview fouillée : « Tant que le blocus israélien existera, nous continuerons à naviguer vers Gaza« .

Nous avons, en fin de journée, participé à une manifestation pêchue pour le droit de circulation et le soutien aux migrants : vraiment vive Palerme !

Vidéo de l’arrivée du al-Awda suivie du Freedom et photos de l’accueil de la flottille à Palerme.

 

ooOOOoo

Lettre de Sarah au Président de la République avant le départ

Sarah Katz
Démographe, spécialiste d’analyse de données retraitée du CNRS
au Président de la République Française Emmanuel Macron
le 15 juillet 2018

Monsieur le Président,

Je me présente, je suis Sarah Katz, et je participe à la flottille de la liberté pour briser le blocus qu’Israël impose aux Palestiniens de la Bande de Gaza.

Si j’ai choisi de participer à cette initiative, c’est en premier lieu parce que j’ai la chance d’avoir séjourné à Gaza, que j’y ai tissé des liens d’amitié avec certains habitants, que je m’indigne du sort qui est fait à la population de ce territoire, près de deux millions de personnes vivant dans une prison à ciel fermé par les drones et les bombardiers. Je ne développe pas, et je me permets même de vous renvoyer au livre que j’ai écrit avec Pierre Stambul, Chroniques de Gaza, que je lui demande de vous faire parvenir.

C’est en second lieu parce que je suis une Française juive, membre de l’Union Juive Française pour la Paix. Française, je ne peux accepter que mon pays apparaisse comme l’allié indéfectible d’Israël, lui accordant l’impunité pour tous les crimes commis. Juive, je ne peux accepter que le gouvernement israélien prétende parler au nom des Juifs du monde, que le Conseil qui se dit représentatif des Institutions juives de France lui emboîte le pas, et veuille me faire complice de ces crimes.

Devant le carnage dont les civils participant à la « marche du Retour » ont été victimes, vous avez répondu à La Plateforme des ONG pour la Palestine que la France devait avoir des gestes forts pour la paix dans cette région.

Il me semble qu’une occasion se présente à vous : les bateaux de la flottille à laquelle je participe prennent la direction de Gaza. En droit international, le blocus imposé à Gaza est illégal. En tant que Française, je vous demande de faire en sorte, par tous les moyens à votre disposition, que je puisse, avec mes partenaires, accoster normalement dans le port de Gaza.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à mon indéfectible attachement aux droits des personnes et des peuples.

Sarah Katz


Publié par ISM-France
URL  http://www.ism-france.org/temoignages/Journal-de-bord-de-Sarah-depuis-la-Flottille-de-la-Liberte–article-20655?ml=true
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=142680

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - FRANCE - DOM-TOM, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - PETITION - SOLIDARITE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...1117
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots