Israël capitule face à deux députées américaines favorables à la campagne BDS

Posté par onsbouge le 23 juillet 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur    CAPJPO EuroPalestine

Les nouvelles parlementaires élues au congrès américain et qui font de la résistance en défendant le droit d’appeler au boycott d’Israel, viennent de marquer un point : les autorités israéliennes, malgré la loi qu’elles ont fait voter, déclarent qu’elles pourront rentrer en israël et en Palestine occupée.

Israël capitule face à deux députées américaines favorables à la campagne BDS dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME

Les députées américaines Rashida Tlaib et Ilhan Omar, élues en novembre dernier au Congrès*

Dans un éditorial cinglant, le quotidien israélien Haaretz, souligne la victoire de Rashida Tlaib (Américaine d’origine palestinienne) et Ilhan Omar (Américaine d’origine somalienne) qui s’opposent à la criminalisation de la campagne BDS, et l’inanité de la politique israélienne qui tente sans succès de cacher l’occupation avec des lois « ridicules ».

Donald Trump a eu beau traiter ces deux nouvelles élus au congrès d’antisémites et se ranger du côté israélien en les insultant, et en leur disant qu’elles « feraient mieux de retourner dans leurs pays pour s’occuper de leurs affaires », Israël ne se voit apparemment pas en train de refuser l’entrée à deux membres du congrès américain !

Ces deux femmes courageuses ont mis en avant, courant juillet, un projet de loi protégeant les partisans étatsuniens du boycott d’Israël, et considérant comme inconstitutionnels tous les efforts législatifs visant à limiter le recours au boycott pour l’obtention de droits civiques aux USA comme à l’étranger.

« Elles nous donnent une preuve de plus que tout l’argent, toute l’énergie, toutes les méthodes mises au point par l’Etat pour contrer le BDS, sont incapable de faire disparaître la critique de l’occupation », écrit Haaretz.

Alors que Rashida Tlaib et Ilhan Omar ont fait connaître leur intention de se rendre en Israël et dans les territoires palestiniens occupés dans les prochaines semaines, l’ambassadeur israélien à Washington, Ron Dermer, a déclaré que « par respect pour le congrès et l’alliance israélo-américaine, aucun membre du congrès américain ne se verrait interdit d’entrer en Israël ».

« C’est une leçon importante pour tous ceux qui s’imaginaient qu’il est possible de forcer le monde à se désintéresser de l’occupation. Cela s’avère impossible, y compris avec un président aussi copain que Trump », souligne le même éditorial.

« Israël peut toujours harceler un étudiant isolé. Mais que peut-il faire quand ce sont des représentants importants de pays qui soutiennent le boycott, à part rester la queue entre les jambes et laisser le monde voir ce qu’il essaie de cacher ? »

« Cette capitulation israélienne est importante car elle crée un précédent. Aujourd’hui il s’agit de députées américaines, mais demain, que pourra faire Netanyahou si des parlementaires britanniques ou Français, en faveur du boycott, veulent à leur tour visiter Israel et se rendre compte par eux-mêmes de ce que représente l’occupation ? »

« La lutte contre BDS a atteint l’exact opposé de son objectif : elle fait de la publicité au mouvement de boycott, et elle montre Israel comme un pays qui persécute ses opposants politiques. Si Israël n’avait rien à cacher et avait confiance dans sa politique, il n’essaierait pas de barrer l’entrée aux supporters de la campagne BDS. Il ne promulguerait pas des lois anti-BDS qui sont une véritable honte..

Et au lieu de s’évertuer à cacher l’occupation, il y mettrait un terme. Au lieu de consacrer toutes ses ressources pour cacher la situation, il s’en servirait pour régler le problème », conclut Haaretz.

* Ilhan Omar est née en Somalie et a émigré très jeune dans le Minnesota, tandis que Rashida Tlaib est née dans le Michigan de parents Palestiniens. Les deux élues, premières femmes musulmanes à faire leur entrée au congrès, n’ont jamais caché leur soutien à la cause palestinienne et au mouvement BDS, en dépit du chantage à l’antisémitisme qu’elles subissent depuis le début.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)
Source : éditorial d’Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par   CAPJPO EuroPalestine
URL   http://www.europalestine.com/spip.php?article374
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court   http://onsbouge.unblog.fr/?p=171446

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - SOLIDARITE - PETITION | Commentaires fermés

Comment Israël entrave le fonctionnement des universités palestiniennes

Posté par onsbouge le 23 juillet 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur   CAPJPO EuroPalestine

Israël refuse de délivrer des permis de travail aux universitaires internationaux travaillant dans des universités palestiniennes en Cisjordanie occupée et durcit sa politique en matière de visas, ce qui les force à abandonner leurs étudiants et à quitter le pays.

Comment Israël entrave le fonctionnement des universités palestiniennes dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME

Groupe d’étudiants et enseignants en science de Birzeit

Au cours des deux dernières années, Israël a durci ses restrictions de visa à l’encontre des universitaires internationaux : leur refusant l’entrée en Cisjordanie ; leur refusant des prolongations de visa ; retardant la procédure de prolongation de leur visa au-delà de la période de validité du visa ; leur attribuant de façon arbitraire des visas de courte validité, parfois de seulement deux semaines à trois mois ; limitant les visas à la seule Cisjordanie et n’autorisant l’entrée et la sortie que par le pont Allenby, plutôt que par l’aéroport Ben Gourion ; exigeant le dépôt de grosses sommes d’argent comme garantie, sommes allant parfois jusqu’à NIS 80 000 (environ US$ 23 300).

L’Université de Birzeit en Cisjordanie et deux groupes palestiniens de défense des droits de l’homme, Adalah (le Centre juridique pour les droits des minorités arabes en Israël), et Al-Haq, intentent une action en justice.

Si les autorités israéliennes sont les seules à pouvoir en fournir le nombre total au cours des années passées, les refus de renouvellement de prolongation de visas, ainsi que toute une série d’autres restrictions, sont en augmentation. La Campagne pour le droit d’entrer, qui suit la question des procédures d’entrée et de visa pour les ressortissants étrangers depuis plus de dix ans, rapporte une claire augmentation des refus de prolongation de visa et un durcissement des restrictions depuis au moins la mi-2016.

L’Université de Birzeit, rapporte une augmentation de 200% des refus de visa au cours des deux dernières années académiques seulement.

Pas un seul des enseignants internationaux, à l’exception de ceux qui étaient directement employés par des programmes gouvernementaux étrangers, n’a reçu de visa pour la durée complète de son contrat pour l’année académique 2018-2019.

Plus de 12 départements et programmes risquent de perdre des enseignants au cours de la prochaine année académique à cause de la politique israélienne.

Dans le Classement mondial des universités QS de 2019, l’Université de Birzeit s’est classée parmi les 3% des meilleures universités du monde. Mais ce classement se base sur un certain nombre d’indicateurs clés – dont la proportion d’enseignants étrangers et d’élèves étrangers – qui sont maintenant la cible d’Israël. En empêchant Birzeit d’employer des enseignants internationaux, Israël entrave sa capacité à fonctionner comme une université qui répond aux normes internationales.

Et le Conservatoire national de musique Eward Said, affilié au Conseil d’administration de l’Université de Birzeit, rapporte une augmentation de 200% des refus de visa au cours des deux dernières années académiques seulement : pendant l’année académique 2017-2018, 4 enseignants internationaux sur 20 se sont vu refuser des prolongations de visa ou l’entrée à la frontière ; en 2018-2019, ils étaient 8 sur 19.

Abdullatif Abuhijleh, le président de l’Université de Birzeit, a déclaré : « L’obstruction à notre droit d’engager des universitaires internationaux fait partie des efforts continus de l’occupation israélienne pour marginaliser les établissements d’enseignement supérieur palestiniens. Le récent durcissement dans les restrictions de visa n’est qu’un élément d’une politique israélienne systématique et de longue date visant à saper l’indépendance et la viabilité des établissements palestiniens d’enseignement supérieur. »

L’Université de Birzeit n’est pas la seule : des universités sont affectées par la politique israélienne dans tout le territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem-Est.

Une étude de février 2018 du ministère palestinien de l’Éducation a révélé que plus de la moitié des enseignants et employés internationaux (32 sur 64) de huit universités avaient été affectés pendant les deux années précédentes par des rejets israéliens de leurs demandes de nouveau visa ou de prolongation de visa, ou par le refus de les laisser entrer en Cisjordanie. Ces universitaires, dont beaucoup sont des Palestiniens détenteurs de passeports étrangers, sont citoyens de divers pays, dont les Pays-Bas, la France, l’Allemagne, l’Inde ou la Jordanie ; la majorité d’entre eux viennent des États-Unis et de pays membres de l’Union européenne.

La politique qu’Israël mène à l’égard des universitaires internationaux viole à la fois le droit israélien et le droit international. Elle viole la liberté des universités d’élargir les champs de recherche et d’études qu’elles offrent aux étudiants palestiniens comme aux internationaux. En ce faisant, Israël empêche la population palestinienne occupée de déterminer par elle-même le type d’enseignement qu’elle souhaite dispenser.

De fait, selon l’interprétation appliquée à l’article 43 du Règlement de La Haye de 1907, la souveraineté sur l’éducation ne change pas de mains – elle est inaliénable – et doit demeurer entre les mains de la population palestinienne occupée.

(Traduit Par MUV pour l’AURDIP)
Source : d’Adalah

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par   CAPJPO EuroPalestine
URL    http://www.europalestine.com/spip.php?article372
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court   http://onsbouge.unblog.fr/?p=171441

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - EDUCATION... SAVOIR..., - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNESSE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Encore une centaine de blessés parmi les manifestants à Gaza ce vendredi

Posté par onsbouge le 23 juillet 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur   CAPJPO EuroPalestine

Les escadrons de la mort, ces snipers israéliens qui ont carte blanche pour tuer et handicaper à vie hommes, femmes et enfants, ont blessé y compris des secouristes et des journalistes ce vendredi.

Encore une centaine de blessés parmi les manifestants à Gaza ce vendredi dans - DROITS

Sur la totalité des marcheurs, une cinquantaine de manifestants ont été blessés par balles, ces fameuses balles explosives particulièrement handicapantes.

Parmi eux, 4 secouristes et deux journalistes. (La semaine dernière le nombre de blessés était de 55 personnes).

Israël « répondait » à deux roquettes lancées à partir de Gaza, explique le quotidien israélien Haaretz, après l’assassinat, jeudi, par Israel d’un militant du Hamas, Mahmoud al-Adham, alors que ce dernier tentait de repousser la foule des manifestants qui se rapprochait de la fameuse « frontière », entre Gaza et Israël.

Israel aurait reconnu son erreur, la qualifiant de « malentendu » dans un communiqué, après avoir présenté la victime comme un terroriste, tout en prévenant qu’il n’était pas question de tolérer des « représailles », méthode dont l’Etat colonial estime avoir le monopole.

Source Haaretz

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par   CAPJPO EuroPalestine
URL   http://www.europalestine.com/spip.php?article369
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court    http://onsbouge.unblog.fr/?p=171437

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

En violation du droit international et des Accords d’Oslo, Israël détruit des maisons palestiniennes sur les territoires occupés en 1967

Posté par onsbouge le 22 juillet 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur   LE CRI DES PEUPLES

En violation du droit international et des Accords d’Oslo, Israël détruit des maisons palestiniennes sur les territoires occupés en 1967

Date: 22 juillet 2019   Author: lecridespeuples

En violation du droit international et des Accords d’Oslo, Israël détruit des maisons palestiniennes sur les territoires occupés en 1967 dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME

Source : Al-Jazeera, le 22 juillet 2019
Traduction :
lecridespeuples.fr

Les troupes israéliennes ont détruit des dizaines de maisons palestiniennes dans le village de Sur Baher, malgré le tollé international.

Des centaines de soldats israéliens assistés de bulldozers ont détruit des maisons dans le village palestinien de Sur Baher malgré les protestations locales et les critiques internationales.

Les habitants du quartier de Wadi al-Hummus, situé dans ce village, ont déclaré lundi 22 juillet aux médias locaux que 16 immeubles résidentiels comptant une centaine d’appartements étaient en train d’être démolis.

« Les préparatifs ont commencé après minuit, alors que des centaines de soldats israéliens armés et assistés de bulldozers ont pris d’assaut la ville. Les familles dont les maisons étaient menacées de démolition ont été réveillées et expulsées de leur domicile », a déclaré l’organisation de libération de la Palestine (OLP) dans un tweet.

L’armée israélienne s’est justifiée en prétendant que les maisons situées à proximité du long mur de séparation israélien sinueux qui traverse la Cisjordanie occupée constituent un « risque de sécurité ».

La Cour suprême israélienne s’est prononcée en faveur de l’armée le mois dernier, mettant fin à une bataille juridique de sept ans, et a fixé à lundi la date limite pour la destruction des maisons. Selon les Palestiniens, les démolitions ont créé un précédent pour d’autres villes situées le long du tracé du mur de séparation, qui parcourt des centaines de kilomètres de la Cisjordanie occupée, empiétant sur son territoire.

Lire la suite


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court   http://onsbouge.unblog.fr/?p=171379

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Palestine occupée : un enfant de 10 ans ciblé à la tête et dans le coma

Posté par onsbouge le 22 juillet 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur   CAPJPO EuroPalestine

Les villageois de Kafr Qaddum, en Cisjordanie occupée, sont encore sous le choc après qu’un enfant de 10 ans a reçu une balle dans la tête, tirée par un sniper israélien.

Palestine occupée : un enfant de 10 ans ciblé à la tête et dans le coma dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME

Abdul Rahman Shteiwi, 10 ans, qui a reçu une balle dans la tête vendredi

Depuis 8 ans, les habitants de ce village manifestent tous les vendredi pour protester contre les confiscations de leurs terres par Israel, et le bouclage de leur village par les forces d’occupation. Et depuis 8 ans, ces Palestiniens ont en vu passer des balles, des grenades lacrymogènes, des blessés et même des morts, malgré le caractère pacifique de leurs marches. Mais la situation ne fait qu’empirer.

Et vendredi dernier, ils portaient comme d’habitude des pancartes et des drapeaux, scandaient des slogans, quand les escadrons de la mort israéliens ont attaqué, ne tirant pas en l’air mais sur la foule, visant les manifestants pour tuer, rapporte Mondoweiss.

Et alors qu’il n’était même pas en tête de manifestation, Abdul Rahman, 10 ans, a reçu une balle en pleine tête, avant d’être conduit à l’hôpital de Naplouse le plus proche, à une vingtaine de km.

Après une intervention chirurgicale de 3 H, les chirurgiens ont indiqué à sa famille qu’il avait été ciblé avec une balle explosive qui avait explosé en une centaine de fragments dans sa tête, causant des dommages irréversibles à son cerveau.

Abdul Rahman, visé par un sniper professionnel, a ensuite été transporté dans un hôpital de Tel Aviv où il se trouve dans la coma.

Dans son village, tous les commerces sont fermés depuis vendredi, et toutes  les cérémonies, dont un mariage, ont été annulés.

La mère d’Abdul, qui venait de subir une intervention chirurgicale cardiaque deux semaines plus tôt, voit sa santé se détériorer, et a dû être conduite à l’hôpital à trois reprises depuis que son fils a été grièvement blessé.

Plusieurs habitants de Kafr Kaddum sont devenus handicapés depuis 2011 par les tirs par balles ou par grenade. L’un a perdu l’usage de la parole, un autre est aveugle, des enfants ont été visés aux jambes.

En 2014, c’est un Palestinien de 75 ans qui est mort asphyxié par les gaz lacrymogènes.

A des journalistes israéliens qui ont le culot de venir interroger les habitants de ce village pour leur demander pourquoi ils laissent les enfants participer à de telles manifestations puisqu’ils savent que l’armée israélienne a recours à la violence, l’oncle de Abdul Rahman répond que « les enfants protestent contre ce qu’ils voient, ce qu’ils vivent chaque jour, sous occupation. Ces enfants se sentent en prison, privés de droits élémentaires. Alors, c’est normal qu’ils manifestent ».

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Mondoweiss

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par   CAPJPO EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article368
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court   http://onsbouge.unblog.fr/?p=171355

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNESSE, - JUSTICE, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...643
 

la bricole |
mesventes13 |
Découverte de la Chine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lumière divine
| faire & savoir
| unelarmemillesourires