Trois ans après : les projets de reconstruction privés ou publics avancent mal dans les rues de Gaza – témoignage vidéo

Posté par onsbouge le 18 août 2017

black-313636_640-2

ISM-France

Gaza – 17 août 2017

Trois ans après : les projets de reconstruction privés ou publics avancent mal dans les rues de Gaza – témoignage vidéo

Par Ziad Medoukh

Devant les maisons détruites et non reconstruites au nord de la bande de Gaza, Ziad Medoukh fait le point, trois ans après la fin de l’offensive militaire israélienne de l’été 2014.
Trois ans après, le blocus et les mesures israéliennes entravent la reconstruction des dizaines de maisons détruites au cours des bombardements israéliens dans une région de plus en plus abandonnée par une communauté internationale officielle silencieuse.

Trois ans après : les projets de reconstruction privés ou publics avancent mal dans les rues de Gaza – témoignage vidéo

Actuellement, presque 1.000 logements et bâtiments ne sont pas reconstruits.

Trois ans après : rien n’a changé pour les sans-abris, plus de 3.000 habitants vivent toujours sous des tentes, dans des caravanes inhabitables, ou à côté des ruines de leurs maisons détruites dans des conditions très difficiles, beaucoup d’habitations n’ont pas été réparées, à cause du maintien du blocus israélien et de l’interdiction d’entrée, par ordre militaire israélien, des matériaux de construction.

Trois ans après : Gaza est toujours sous blocus, Gaza est plus que jamais une prison à ciel ouvert. Et l’armée de l’occupation poursuit sa politique agressive à l’encontre des civils.

Trois ans après cette nouvelle offensive, la situation stagne, au contraire, elle devient de pire en pire, rien ne bouge. Pour plus de deux millions habitants toujours enfermés, cette situation reste très grave à tous les niveaux, surtout sur le plan humanitaire malgré les promesses de reconstruction rapide.

Les Palestiniens de Gaza attendent et attendent. Ils n’ont pas d’autre choix que d’attendre. Ils attendent une ouverture, ils attendent la levée de ce blocus inhumain, imposé depuis plus de dix ans, ils attendent une réelle réaction internationale qui mette fin à l’impunité de cet occupant. Ils attendent avec un courage à toute épreuve, une sérénité exemplaire et une volonté remarquable.

En attendant, à Gaza, la vie continue, ses habitants confiants et déterminés s’adaptent et montrent une patience extraordinaire, ils tiennent bon, persistent, patientent, résistent, restent à côté de leurs maisons détruites, mais surtout, ils continuent d’espérer, espérer un changement radical, une solution politique. Ils espèrent en un lendemain meilleur, un lendemain de liberté, de paix, mais, avant tout et surtout, un lendemain de justice.

Honte à cette communauté internationale officielle complice !
Honte à ce blocus israélien inhumain contre la bande de Gaza !
Honte à cette occupation de nos territoires palestiniens !
Vive la solidarité internationale !
Gaza la vie résiste, existe et persiste !
Gaza garde espoir malgré tout !
Amitiés de Gaza la vie !


Publié par  ISM-France
URL  http://www.ism-france.org/temoignages/Trois-ans-apres-les-projets-de-reconstruction-prives-ou-publics-avancent-mal-dans-les-rues-de-Gaza-temoignage-video–article-20388?ml=true
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115808

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CONDITIONS DE VIE..., - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LOGEMENT, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE, - VIDEO | Commentaires fermés

Bolivie : Les Etats-Unis viennent pour Evo Morales.

Posté par onsbouge le 17 août 2017

black-313636_640-2

BOLIVAR INFOS

Bolivie : Les Etats-Unis viennent pour Evo Morales.

Publié le 17 Août 2017 par Bolivar Infos

Catégories : #Bolivie, #Etats-Unis, #ingérence, #Evo Morales

par Hugo Moldiz Mercado,

 

Le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis, Peter Brennan, un expert en subversion idéologique, s’est chargé « d’aviser » le Président Evo Morales que « la Bolivie puisse-t-elle ne jamais arriver au point où en est le Venezuela. » La réponse du dirigeant indigène ne s’est pas faite attendre : « La Bolivie et le Venezuela ne sont l’arrière-cour de personne. »

 

Il a fallu plus de 3 ans pour que le chargé d’affaires des Etats-Unis, Peter Brennan, finisse par confirmer, ce 10 août, le caractère de al mission politique, secrète et de déstabilisation que lui ont confiée en Bolivie le Département d’Etat, les agences et les services secrets états-uniens.

 

Dans des circonstances apparemment ordinaires, l’homme qui est à la tête de l’ambassade des Etats-Unis depuis juin 2014 a profité d’une activité publique pour parler à la presse et lancer, d’un air naturel, un message d’ingérence à buts multiples. « La Bolivie puisse-t-elle ne jamais arriver au point où en est le Venezuela, » a déclaré le diplomate.

 

Que la question de la presse ait été organisée ou non, Brennan, qui est un expert en subversion idéologique, lors de son contact avec la presse, a tourné autour de 3 points : la crise au Venezuela, le soutien des dirigeants de gauche au Gouvernement et ce qui pourrait se passer si la Bolivie suivait la même voie.

 

Les déclarations du responsable de l’ambassade des Etats-Unis en Bolivie pourraient être interprétées comme une provocation et un essai faisant partie de la stratégie que Washington développe pour discréditer le processus de changement et éviter que le président Evo Morales se présente aux élections générales de décembre 2019. En tout cas, il ne s’agit pas de paroles improvisées et encore moins de paroles en l’air sans qu’on en attende des répercussions politiques en Bolivie et à l’étranger.

 

Les objectifs de Brennan

 

Premièrement, avoir plus d’influence sur les voix politiques, dans les médias et sur les secteurs de la société civile, toutes d’opposition, qui critiquent les diverses manifestations de soutien et de solidarité du Président Evo Morales envers la Révolution Bolivarienne, le Gouvernement de Nicolás Maduro et l’Assemblée Nationale Constituante.

 

Les paroles de Brennan sont cohérentes. La stratégie est d’isoler le Venezuela de la plupart de la communauté internationale, un objectif qu’il n’a pas atteint en plusieurs mois bien qu’il ait eu la complicité de l’infatigable secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, qui n’a pu réunir les 2 tiers des voix des pays membres de l’organisme pour activer la Charte Démocratique Inter-américaine. A Cancún, au Mexique, il en a réuni 20 et à la rencontre de Lima, organisée par le président péruvien Pablo Kuczynski (identique à Sánchez de Lozada dans sa physionomie, sa façon de parler et sa forme de pensée) a été approuvée une déclaration de 17 pays.

 

Contre le Venezuela, on a lancé une stratégie d’ingérence à large spectre qui comprend des éléments et des mesures politiques, économiques, militaires et médiatiques qui ont pour but la destruction de la Révolution Bolivarienne grâce à une implosion intérieure et, si nécessaire, une intervention militaire pour « raisons humanitaires » comme l’a déclaré Trump vendredi dernier.

 

Deuxièmement, utiliser la pire image que l’appareil médiatique ait réussi à installer dans l’imaginaire collectif des secteurs sociaux perméables à la stratégie états-unienne pour dissuader le Gouvernement d’Evo Morales de continuer à soutenir Maduro. On joue avec les sentiments des gens : la peur, l’indignation et la haine, propres à ce qu’on appelle la guerre de quatrième génération pour renforcer les certitudes parmi les gens opposés politiquement et culturellement aux processus de changement et instiller des doutes dans certains secteurs qui font partie, dans leur base sociale et au niveau de leur direction, de ces expériences révolutionnaires devenues des Etats, c’est à dire qu’on cherche à semer le doute parmi les gens proches de Morales.

 

C’est pourquoi la phrase « La Bolivie puisse-t-elle ne jamais arriver au point où en est le Venezuela » ne peut être prise comme une vague réflexion politique. Pas quand c’est dans la bouche de Brennan. En réalité, elle pointe le discours des politiques, des analystes et des commentateurs qui cherchent à semer la peur parmi la population à propos d’un hypothétique « avenir noir » de l’économie bolivienne qui, étonnamment, est celle qui se comporte le mieux dans la région et qui une structure de production diversifiée qui diminuerait les effets de n’importe quelle guerre économique.

 

Troisièmement, c’est un avertissement à Evo Morales et aux mouvements sociaux qui resteraient sur la ligne du dernier congrès du MAS, en décembre de 2016, où ont été approuvées 4 voies pour garantir la continuité du processus de changement sous la direction du dirigeant indigène jusqu’en 2025, c’est à dire Morales candidat en décembre 2019.

 

L’avertissement au Gouvernement du Président Morales a été doux mais n’a pas été moins important. Il faut lire textuellement ce qu’il a dit avant qu’on lui demande si la Bolivie n’était en train de prendre le même chemin que le Venezuela en refusant de reconnaître les résultats du 21 février 2016 quand le Non s’est imposé par environ 1 point au referendum convoqué pour engager la réforme de la Constitution qui aurait permis au du binôme Evo-Álvaro de participer aux élections générales de 2019 : « Je ne vais pas donner mon avis ou spéculer sur la situation de la Bolivie, sur la situation politique intérieure qui est quelque chose que les Boliviens doivent résoudre mais la Bolivie puisse-t-elle ne jamais arriver au point où en est le Venezuela en ce moment parce que c’est déplorable et très regrettable. »

 

Une boutade ou une ligne d’action ?

 

Pour répondre à la question, il vaut mieux se référer à la logique avec laquelle les Etats-Unis agissent contre le processus de changement depuis janvier 2006 quand Evo Morales a été largement élu en décembre 2005 avec 54% des voix.

 

La stratégie états-unienne pour renverser Morales a commencé dès le début. En 2006, les Etats-Unis ont envoyé en Bolivie un ambassadeur expert dans l’organisation de batailles de confrontation ouverte : Philip Goldberg, célèbre pour son rôle dans la division de l’ex-république socialiste de Yougoslavie. En fait, le diplomate a parié sur un départ violent du dirigeant indigène en 2008, quand l’opposition non-démocratique a opté pour des actions comme la prise d’institutions publiques, le siège de l’Assemblée Constituante, le harcèlement physique d’autorités et de dirigeants du processus de changement et l’assassinat de Morales. La révolution s’est entêtée, la DEA a été expulsée en juin 2008 pour avoir fait de l’espionnage politique et en septembre, Goldberg subit le même sort pour être intervenu dans les affaires intérieures (réunions avec l’opposition non-démocratique à Santa Cruz).

 

Après Goldberg, la direction de l’ambassade des Etats-Unis a été assumée par Larry Memmott en tant que chargé d’affaires qui, bien qu’il ait donné la priorité à la ligne politique, a dû plusieurs fois s’occuper des traces laissées par l’Agence Centrale de Renseignement (CIA) dans des opérations réalisées contre le Gouvernement de Morales. Ca n’a pas bien tourné pour lui non plus et avec son second, Mitchel Ferguson, il n’a pas mis plus de 10 jours pour quitter le pays. Ce n’est pas Evo qui l’a expulsé mais le Département d’Etat qui l’a rappelé subitement.

 

Entre Memmott et Peter Brennan, il y eut quelques mois de transition avec un autre chargé d’affaires, Aruna Amirthanayagam, dont le seul travail était de « nettoyer » la maison laissée par le premier pour garantir une action prédominante des agences de subversion et de renseignement à la charge du second. Il lui fallut à peine 2 mois pour accomplir cette tâche.

 

Pour preuve, il suffit de 3 cas

 

Pendant que Brennan était à la tête de l’ambassade des Etats-Unis, il y a eu 3 actions ouvertes et secrètes contre le processus de changement et le Président Morales.

 

La première est la participation de Brennan à l’affaire Zapata. Le chargé d’affaires rencontre à l’Hôtel Los Tajibos, actuellement propriété du chef d’entreprise Samuel Doria Medina, Carlos Valverde ( le personnage à l’origine de la dénonciation) quelques temps avant que cette « bombe » médiatique fabriquée soit lancée en pleine campagne pour la modification de la Constitution Politique de l’Etat. Mais aussi des techniciens en informatique arrivent pour soutenir cette opération.

 

La seconde affaire : En fêtant l’indépendance de son pays, en juillet dernier, Brennan déclara, à la cérémonie à laquelle curieusement, ne se trouvaient aucun des chefs de l’opposition : « La liberté, la liberté de la presse et la liberté d’expression, un pouvoir judiciaire indépendant, non partisan et sélectionné grâce à un processus juste et transparent, ne pas être persécuté, la protection des minorités et la caractère inacceptable de l’emprisonnement, de al répression ou du harcèlement des opposants politiques et de ceux qui ne suivent pas la ligne d’un parti (…) sont des idéaux, des principes, des intérêts communs et des valeurs universelles dans lesquels nous, aux Etats-Unis, croyons fermement et que, je suis sûr, nous partageons avec la grande majorité des Boliviens. »

 

Troisième action : une action de subversion secrète constante et typique qui, à première vue, ne révèle rien : ce qu’on appelle « la diplomatie de peuple à peuple » comme il l’a dit dans son discours. Par cette méthode, on est arrivé jusqu’à des communautés de la province d’Omasuyos, en particulier à Achacachi et à Los Yungas de La Paz où « étrangement » ont jailli des voix contre les politiques publiques du Gouvernement.

 

Mais l’ingérence de Brennan s’est vue et Evo Morales a dit sur Twitter : « Les Etats-Unis nous menacent et oublient que nous avons expulsé leur ambassadeur pour de semblables ingérences. La Bolivie et le Venezuela ne sont l’arrière-cour de personne. »

 

Le profil de Brennan et WikiLeaks

 

 

Brennan, remplaçant idéal de Memmott à cause de son profil, est arrivé à La Paz peu avant la dernière ligne droite de la campagne électorale de décembre 2014 alors Washington attendait que l’opposition forme un seul front pour affronter les aspirations de de réélection de Morales qui restera dans l’histoire pour avoir dirigé la révolution la plus profonde de Bolivie et avoir eu le plus fort pourcentage de voix enregistré par la démocratie du pays (54% aux élections de 2005, 64% aux élections de 2009 et 62% aux dernières élections).

 

Brennan, à cause de son expérience, tombait à pic car il avait les connaissances et la pratique suffisante pour pratiquer la stratégie du « coup d’Etat doux », la nouvelle forme de déstabilisation que Washington organisait. Le Venezuela en est la meilleure preuve.

 

Celui qui a été chargé d’affaires depuis juillet 2014 a été rempli comme second au Costa Rica et au Nicaragua un rôle important dans l’ingérence des Etats-Unis, selon ce que révèlent les câbles révélés par WikiLeaks et d’autres informations provenant des 2 pays. En 2007 Brennan a fait pression sur le Gouvernement costaricien d’ Oscar Arias pour que la police de ce pays (il n’y a pas de Forces Armées) s’entraînent « discrètement » à l’école du Commandement Sud.

 

Sous le Gouvernement d’Enrique Bolaños au Nicaragua, Brennan a aussi joué un rôle d’ingérence ouverte. En mars 2003, le diplomate états-unien a informé le Chef de l’Etat Major de l’Armée du Nicaragua, le Général Julio César Avilés, que l’aide militaire annuelle à ce pays – estimée à 2,3millions de dollars – était suspendue jusqu’à ce qu’ils détruisent tous les missiles et toute la capacité de défense militaire que le Gouvernement sandiniste avait organisée en presque 10 ans de révolution.

 

L’expérience de Brennan comme celle de Brown dans ce que l’ USAID et la NED appellent « initiatives démocratiques » s’est aussi souvent retournée contra Cuba: le 13 janvier 2011, avec 3 hauts fonctionnaires du Département d’Etat, le diplomate, qui se trouvait en Bolivie, a profité d’une visite à La Havane pour traiter des problèmes migratoires pour rencontrer clandestinement un groupe de dissidents cubains dont les actions de subversion sont organisées et financées par le Gouvernement des Etats-Unis, selon ce que le gouvernement socialiste a fréquemment prouvé.

 

Le diplomate états-unien qui était l’un de ceux qui étaient chargés d’assurer la stabilité politique pour les militaires de son pays au Pakistan et de faire la promotion de voyages de jeunes Pakistanais aux Etats-Unis pour aborder des sujets concernant les « initiatives démocratiques » a été assez actif en tant que « Chef du Bureau des Affaires Cubaines » à Washington car il a stimulé une série d’actions pour obtenir la libération d’Alan Gross, un agent engagé par l’USAID pour installer un réseau illégal de télécommunications à Cuba.

 

Avec Brennan en charge du « bureau Cuba », les actions états-uniennes contre le Gouvernement socialiste ont augmenté. Il ne serait pas étonnant que le programme “Zunzuneo” –un programme de “Twitter cubain” pour connecter la dissidence – récemment découvert ait eu son origine dans les affaires dont sera chargé le chargé d’affaires des Etats-Unis en Bolivie à partir de juillet.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2017/08/15/bolivia-ee-uu-viene-por-evo-morales-brennan-lanza-una-medida-activa-contra-bolivia/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2017/08/bolivie-les-etats-unis-viennent-pour-evo-morales.html


Publié par BOLIVAR INFOS
URL  http://bolivarinfos.over-blog.com/2017/08/bolivie-les-etats-unis-viennent-pour-evo-morales.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115776

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL | Commentaires fermés

Un militant suédois commence une marche d’un an vers la Palestine

Posté par onsbouge le 17 août 2017

black-313636_640-2

ISM-France

16 août 2017

Un militant suédois commence une marche d’un an vers la Palestine

Par Middle East Eye

16 août 2017 – Le 5 août, un militant pro-palestinien suédois a commencé une marche de 4.800 km vers la Palestine pour sensibiliser sur l’occupation israélienne. Benjamin Ladraa a commencé son voyage il y a dix jours à Gothenburg, en Suède, et traversera à pied l’Allemagne, l’Autriche, la Slovénie, la Turquie et Chypre, avant de traverser finalement sur la Palestine. Tout au long du parcours, il portera sur un dos un drapeau palestinien.

Un militant suédois commence une marche d’un an vers la Palestine

La marche a été organisée de façon à coïncider avec le 100ème anniversaire de la Déclaration Balfour, cette année. Dans une vidéo publiée avant son départ, Ladraa a expliqué ce qui l’a motivé à entreprendre le voyage à pied.

« Cette marche attirera l’attention sur la situation, et j’espère qu’elle poussera d’autres personnes à faire quelque chose au sujet de l’occupation. »

Ladraa, qui travaillait pour la Croix Rouge, pense que sa randonnée va durer un an. Il a reçu de nombreux messages de soutien de la part de militants pour les droits de l’homme du monde entier et fait la promotion de sa campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #WalkToPalestine.

Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM


Publié par ISM-France
URL  http://www.ism-france.org/temoignages/Un-militant-suedois-commence-une-marche-d-un-an-vers-la-Palestine-article-20387?ml=true

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115725

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - EUROPE, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Israel teste ses missiles en plein milieu des territoires palestiniens occupés !

Posté par onsbouge le 17 août 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

Pas gêné, c’est en plein milieu des territoires palestiniens occupés que l’armée israélienne a entamé mardi ses manœuvres pour tester ses missiles anti-aérien, ce qui engendrera des explosions, indique le Jerusalem Post.

Israel teste ses missiles en plein milieu des territoires palestiniens occupés ! dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME dome_de_fer_israel-d2097

« Il s’agit d’un vaste exercice où seront testés les batteries de missiles anti-missiles israéliens de type Arrow, ainsi que le système de défense aérienne mobile « Dôme de fer », censé intercepter tout projectile tiré vers Israël, ce qui n’a pas été le cas en 2014 au cours de la guerre israélienne contre Gaza.

« Les explosions liées aux exercices militaires pourraient se faire entendre dans les prochains jours », a prévenu l’armée israélienne.

Dans la bande de Gaza, on craint une nouvelle attaque israélienne.

Les observateurs, y compris les journalistes du quotidien israélien Haaretz, estiment qu’il n’est pas exclu que Netanyahou se lance dans une nouvelle offensive contre Gaza, afin de détourner l’attention de l’opinion publique des accusations de corruption financière qui le visent.

Ceci d’autant plus que le « Bibi chéri » de Macron a proposé un projet de loi l’autorisant à lancer une guerre ou une opération militaire sans l’autorisation de ses ministres, ni celle de la majorité des parlementaires, a révélé la chaîne 2 de la télévision du régime israélien.

« Si le projet était approuvé, l’accord du cabinet suffirait et il ne serait plus question de l’approbation de tous les membres du gouvernement », a ajouté cette chaîne.

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article13317

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115721

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Bravo Emel Mathlouthi ! La chanteuse tunisienne annule sa participation au Pop-Kultur Festival sponsorisé par Israël

Posté par onsbouge le 17 août 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

La chanteuse tunisienne Emel Mathlouthi a annulé sa participation au Festival Pop-Kultur de Berlin prévu du 23 au 25 août prochain, en raison du partenariat entre le Festival et l’ambassade d’Israël en Allemagne en tant que sponsor.

Bravo Emel Mathlouthi ! La chanteuse tunisienne annule sa participation au Pop-Kultur Festival sponsorisé par Israël dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME emel_mathlouti-c018d

Dans un message publié sur sa page Facebook, la chanteuse affirme : « J’allais participer à un festival à Berlin plus tard ce mois-ci, avant de me rendre compte qu’il est sponsorisé par l’Ambassade d’Israël. Dès que je l’ai su, je me suis retirée (de la programmation) ».

Elle explique que lorsqu’elle avait décidé de participer au Festival Pop-Kultur, la liste des sponsors n’avait pas encore été annoncée : « Je remercie mes fans et tous les activistes qui ont attiré mon attention et je m’excuse auprès des fans que je devais rencontrer dans cette merveilleuse ville » a t-elle indiqué ajoutant que la moindre des choses est d’apporter sa solidarité et sa sympathie à la Palestine.

abu_hajar-db4e9 allemagne dans - DROIT
Mohammed Abu Ajar

Selon le site du Festival Pop-Kultur, Emel Mathlouthi n’est pas la seule à avoir finalement rejeté sa participation. C’est également le cas du syrien Mohamed Abu Hajar du groupe Mazaj Rap Band, de l’égyptien Islam Chipsy, et du DJ syrien et producteur Samer Saem Eldahr, plus connu sous le nom de Hello Psychaleppo.

Source : http://m.huffpost.com/mg/entry/17756818

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article13316

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115717

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - EUROPE, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - MUSIQUE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...261
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots