Un nombre croissant de femmes juives israéliennes sous la coupe des intégristes religieux

Posté par onsbouge le 12 février 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur  CAPJPO – EuroPalestine

Un nombre croissant de femmes juives israéliennes sous la coupe des intégristes religieux

11 février 2019

Pendant que les Zémmour, BHL et autres Caroline Fourest s’en prennent au foulard des femmes musulmanes en France, des rabbins israéliens demandent l’interdiction du pantalon pour les femmes en Israël, un pays ou par ailleurs, seul le mari peut accorder le divorce… sauf si femme peut prouver qu’il a la gale !

Un nombre croissant de femmes juives israéliennes sous la coupe des intégristes religieux  dans - DROITS

Sous la pression d’une minorité religieuse très agressive, les tentatives d’exclusion des femmes de l’espace public ne cessent de se multiplier en Israël.

Autrefois uniquement concentrés dans des quartiers ultra-orthodoxes de Meah Shearim à Jérusalem, ou de Bnei-Brak au sud de Tel Aviv, les intégristes religieux* font la loi dans un nombre croissant de villes israéliennes, sans parler de leur rôle au sein même du gouvernement.

Ido Pachter, rabbin vient de publier un décret sur l’interdiction de porter un pantalon pour les femmes.

Le grand rabbin de Tsfat, le rabbin Shmuel Eliyahu, a déclaré la semaine dernière que « permettre aux filles de porter un pantalon revient à se laisser envahir par une myopie effrayante ».

« Dans les endroits où j’habite, une fille qui décide de porter des pantalons se dégagera de son obligation sociale d’observer les commandements. Donner à une fille la permission de porter le pantalon revient à lui donner la permission de profaner Chabbat dans un an ou deux.  »

Se référant à l’interdiction du port du pantalon par une femme, le rabbin Pachter a écrit : « Le port du pantalon par les femmes pose deux problèmes : l’interdiction faite aux femmes de revêtir des vêtements masculins et le manque de pudeur. »

Il a également dénoncé « les femmes qui portent un pantalon pour attirer l’attention sur leurs jambes et donner lieu à de « mauvaises pensées », rapporte Jewish Press.

DIVORCE A L’ISRAÉLIENNE

Quant à la permission de divorcer pour l’ensemble des femmes juives israéliennes, les choses ne s’arrangent pas, souligne le site alliance, qui tire l’un de ses articles : « Israël : Vous voulez divorcer ? Prouvez que votre mari a la gale », et raconte :

« Il est tôt le matin devant le tribunal rabbinique et nous accompagnons une cliente pour discuter de son action en divorce. Au cours des 20 dernières années, elle a vécu avec un homme violent. Elle a enfin repris courage et s’est séparée de lui. Depuis la séparation, plus de deux ans se sont écoulés. Elle est revenue aux audiences à maintes reprises, seulement pour apprendre que le tribunal n’avait aucun moyen de l’aider. Plus de deux ans d’impuissance, de frustration et d’anxiété. La discussion recommence.

« Je veux divorcer », dit-elle.
« Mais je l’aime », dit le mari.
« Mais elle ne t’aime pas », dit le juge religieux.
« Mais je l’aime », dit le mari. « Je ne veux pas lui donner le divorce ».

Cela a donc duré presque une heure. En fait, cela a duré plus de deux ans. Le tribunal rabbinique peut, au mieux, menacer, avertir, réprimander, mais tout cela ne change rien au fait qu’il ne peut rien faire. La seule personne dont tout dépend est le mari lui-même.

Une autre discussion, cette fois une action en divorce devant le Beit Din Harabani Hagadol (Haute Cour de justice rabbinique). Les juges du tribunal régional ont déjà rejeté la demande et jugé que l’époux ne devrait pas être forcé de divorcer. L’épouse a fait appel devant la Haute Cour et a ajouté de nouvelles informations Depuis qu’elle a décidé de divorcer, son mari a commencé à la traiter avec violence, et un acte d’accusation a même été déposé contre lui.

Et que dit le Beit Din ? Au lieu de dire que maintenant, alors que l’épouse a prouvé la violence de son mari, il faut accélérer le divorce, le tribunal donne une interprétation plus originale et moins logique : la violence est justifiée, c’est la faute de l’épouse.

Après tout, votre mari ne vous aurait jamais battue si elle ne l’aviez pas énervé en engageant une procédure de divorce contre lui, a déclaré le tribunal à l’épouse effarée. Vous avez demandé le divorce, vous ne devriez pas être surprise qu’il soit nerveux. En d’autres termes, non seulement ce n’est pas une raison pour obtenir un guet, mais il est également très logique qu’il vous frappe.

Dans cette affaire, la Grande Cour a suivi la décision du tribunal régional et a rejeté la demande de divorce de l’épouse. « Il est tout à fait possible que l’incident (la violence) se soit produit après la présentation de la demande de divorce et du litige qui a suivi, et s’il n’y avait pas eu de demande de divorce, on imagine que l’événement susmentionné n’aurait pas eu lieu. »

Dans l’État d’Israël de 2019, une femme qui souhaite divorcer ne peut pas le faire seule : les sources juives contiennent une liste longue et assez surprenante de « motifs de divorce » susceptibleS de permettre à une femme juive de divorcer.

PROUVEZ QU’IL PUE OU QU’IL A LA GALE !

Parmi ces motifs – s’ils sont reconnus comme avérés- on relève :
un mari répandant une odeur nauséabonde ou atteint d’une maladie contagieuse comme la lèpre, la gale ou des furoncles purulents,
et un mari adultère uniquement s’il met en danger sa femme en étant atteint du sida ou d’une autre maladie sexuellement transmissible.

Le tribunal peut intervenir dans de tels cas et « obliger » le mari à accorder un divorce – mais cette décision n’aura de sens que si le mari décide de l’accomplir. Et ça dépend de lui seul.

Pas plus que la violence, l’’adultère de l’homme, s’il ne risque pas de transmettre de ce fait une maladie grave, n’est pas une raison de mettre fin à un mariage.

Quand on sait qu’il n’y a pas de mariage laïc en Israël, le refus du divorce équivaut à interdire aux femmes de se remarier.

Source : http://www1.alliancefr.com/

*Des quartiers où les femmes portent des jupes longues plissées, des bas (pantalon interdit), des talons plats et des chemisiers austères pour cacher ses bras. Sans oublier la traditionnelle perruque de lafem me mariée, les cheveux étant considérés comme faisant partie de la nudité, et montrés uniquement au mari. La tenue doit être “pudique”, “modeste”, conforme à la loi religieuse, dans son application la plus stricte. Les hommes détournent la tête, et insultent toute passante qui arbore une tenue “impudique” (bras nus, jupe trop courte…). Ils étudient la Bible et les femmes qui ont beaucoup d’enfants, travaillent pour faire vivre la famille et permettre à leur mari d’étudier, ce qui est considéré comme un honneur.

La radicalisation de ces juifs religieux est telle qu’on voit de plus en plus souvent des femmes à s’asseoir (ou à rester debout) à l’arrière des bus des lignes qui traversent leurs quartiers, tandis que les hommes, s’assoient confortablement devant, en vertu de la séparation des sexes.

Des femmes juives, encore très minoritaires mais très voyantes arborent désormais un voile intégral.

SANS COMMENTAIRES.

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article15054
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=159154

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FEMMES, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Greffe d’organes : une généticienne palestinienne remporte un prix prestigieux

Posté par onsbouge le 31 janvier 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur  CAPJPO – EuroPalestine
30 janvier 2019

Greffe d’organes : une généticienne palestinienne remporte un prix prestigieux

 

Lina Osama Quteineh, qui vit sous occupation à Jérusalem Est, vient de recevoir, en Suisse, le 2ème grand prix pour la meilleure recherche en transplantation d’organes en 2018. Eh oui, Israël ne peut venir à bout de l’extraordinaire résistance des Palestiniens dans tous les domaines !



Greffe d’organes : une généticienne palestinienne remporte un prix prestigieux dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

 

Ce prix lui a été remis lors de la 14ème conférence annuelle de transplantation cardiaque, et son travail a été retenu comme l’une des trois meilleures études de l’année dans ce domaine.

Lina Quteineh avait publié la sienne en juin dernier dans le Journal Américain de Transplantation, sous le titre « Marqueurs génétiques immunitaires et inflammatoires associés au diabète chez les receveurs de greffes d’organes solides ».

Ses recherches ont permis d’analyser pour la première fois la connexion entre le gène SP110 chez un patient subissant une greffe, et un diabète : une des complications conduisant à une cardiopathie et l’une des causes responsables de décès après une greffe d’organe, y compris quand l’organe transplanté fonctionne parfaitement.

Cette Palestinienne a fait ses études de médecine à l’université Al-Quds de Jérusalem et a obtenu son doctorat de généticienne à Paris 6 en 2008.

Les dirigeants israéliens qui voudraient « faire retourner tous les Palestiniens à l’âge de la pierre », ont encore du pain sur la planche.

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article15051
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=158233

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FEMMES, - INTERNATIONAL, - SCIENCES | Commentaires fermés

Encore une Palestinienne assassinée à un checkpoint en Cisjordanie

Posté par onsbouge le 31 janvier 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur  CAPJPO – EuroPalestine
30 janvier 2019

Encore une Palestinienne assassinée à un checkpoint en Cisjordanie

Encore une soi-disant tentative d’attaque de soldats par une femme « suspecte » aussitôt abattue ce mercredi, alors qu’aucun soldat israélien n’est blessé. Mais à quoi servent ces centaines de checkpoints de l’armée d’occupation sur les terres palestiniennes, sinon à trouver des occasions de tuer des Palestiniens et à leur pourrir la vie ? 

Encore une Palestinienne assassinée à un checkpoint en Cisjordanie dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME

 cisjordanie dans - DROITS

Lire la suite…


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL http://www.europalestine.com/spip.php?article15050
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=158211

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - FEMMES, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - SOLIDARITE - PETITION | Commentaires fermés

LES FEMMES GILETS JAUNES PRENNENT LA BASTILLE

Posté par onsbouge le 10 janvier 2019

black-313636_640-2

LES FEMMES GILETS JAUNES PRENNENT LA BASTILLE

« En 1789 c’est les femmes qui se sont soulevées, qui ont présenté les cahiers de doléances, donc on en fait un symbole aujourd’hui. Même si la répression est là, on est plus libre, du tout, il n’y a plus de liberté. »

Reportage auprès des femmes gilets jaunes (et non des femmes DE gilets jaunes comme l’ont titré certains médias) qui se rassemblaient à la Bastille samedi dernier.

- Soutenez Le Média : http://bit.ly/SoutenezLeMedia

Le Média
Ajoutée le 9 janv. 2019


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=155974

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FEMMES, - LUTTES, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

Nouvelles des prisonnières politiques palestiniennes

Posté par onsbouge le 9 janvier 2019

black-313636_640-2


Paru sur  CAPJPO – EuroPalestine

Nouvelles des prisonnières politiques palestiniennes

9 janvier 2019

Les emprisonnements de femmes palestiniennes, et notamment de mères, se sont multipliés en décembre. Le régime colonial israélien les punit parfois en raison de la résistance de leurs enfants, et leur impose des conditions carcérales révoltantes.

Nouvelles des prisonnières politiques palestiniennes dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME

Susan Abu Ghannam. Photo : Asra Media

Ainsi, Susan Abu Ghannam, 39 ans, a été condamnée à 11 mois de prison par un tribunal militaire de l’occupation pour avoir publié sur les réseaux sociaux des informations sur l’assassinat de son fils par l’armée israélienne.

Mohammed Abu Ghannam, 22 ans a été tué en juillet 2017 alors qu’il manifestait contre la pose de tourniquets électroniques à la Mosquée Al-Aqsa de Jérusalem (tourniquets qu’Israel avait été contraint d’enlever après la mobilisation palestinienne que cela avait suscité dans toute la Palestine).

Sa mère est accusée d’ »incitation » pour avoir dénoncé ce crime et alors que le gouvernement israélien avaient tenté de garder le corps de la victime et de s’en servir comme otage pour faire cesser la mobilisation populaire. Mais il en avait été empêché par les manifestants qui s’étaient emparé du corps de Mohammed à l’hôpital où il avait été transféré, pour aller l’enterrer au cimetière de son village de Al-Tur en Cisjordanie.

 cisjordanie dans - DROITS

Photo : Wafaa Mahdawi, Asra Media

Wafaa Mahdawi, la mère d’Ashraf Na’alwa a été incarcérée, ainsi que d’autres membres de sa famille, pour avoir refusé de dire aux soldats où se trouvait son fils avant qu’il soit victime d’une exécution extra-judiciaire.

Sa maison dans le village de Shweikeh, près de Tulkarem a été démolie.

Elle a été emprisonnée à la prison israélienne de Damon, en toute illégalité (en violation des Conventions de Genève), et la prolongation de sa détention a été décidée la veille de l’exécution de son fils, de même que son fils ainé, et son gendre.

Parmi les quelque 200 Palestinians arrêtés par Israel depuis le 13 Décembre dernier, se trouve Sabah Faraoun de Jérusalem, déjà incarcérée sans inculpation ni procès pendant 18 mois, et libérée en décembre 2017.
from Jerusalem, previously imprisoned without charge or trial for 18 months before her release on 21 December 2017. In addition, Palestinian prisoners in the Naqab desert prison have declared their intention to protest, with 60 prisoners affirming their willingness to enter a hunger strike, if

Quant à Khawla al-Zeitawi de Naplouse, âgée de 40 ans, elle a été kidnappée par l’armée israélienne le 16 décembre dernier, alors qu’elle rendait visite à son frère Abdullah, dans la prison du Neguev. C’est la deuxième fois qu’elle est emprisonnée par le régime colonial.

Amina Odeh Mahmoud, 41 ans, de Jabal al-Mukabber un quartier de Jerusalem, vient pour sa part d’être condamnée à 33 mois de prison, après avoir été accusée sans preuve de projeter de poignarder des soldats israéliens.

 israel dans - FEMMES

Image : Israa Jaber. Credit : Palestine Information Center

Israa Jaber, 19 ans, de Hébron, emprisonnée depuis le 11 février 2017, pour « possession d’un couteau », a été condamnée en décembre dernier à 30 mois de prison et à 600 euros d’amende.

Comme d’autres jeunes palestiniennes emprisonnée par Israel elle a voulu poursuivre ses études en prison, mais se voyant refuser des cours, elle s’est organisée avec d’autres prisonnières, et a passé des examens derrière les barreaux de l’occupant, avec l’aide notamment de Khalida Jarrar, parlementaire et dirigeante du FPLP, régulièrement emprisonnée pour sa défense des droits humains.

Toutes les prisonnières palestiniennes sont actuellement à la prison de Damon, après avoir été transférée de celle de HaSharon, suite à une protestation collective contre l’installation de caméras de surveillance das leurs cellules.

En représailles, plusieurs ont été mises à l’isolement et privées de visites familiales, rapporte Addameer.

Source : Samidoun

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article14995
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=155937

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - FEMMES, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LICENCIEMENTS, - LUTTES, - POLITIQUE, - SOLIDARITE - PETITION | Commentaires fermés

12345...76
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots