« ON PRÉSENTE LES GILETS JAUNES COMME DES TERRORISTES »

Posté par onsbouge le 9 avril 2019

avatar blog onsbouge

« ON PRÉSENTE LES GILETS JAUNES COMME DES TERRORISTES »

Réalisateur et scénariste irakien, Abbas Fahdel nous dévoile son regard sur les cinéma et les gilets jaunes.


Le Média
Ajoutée le 9 avr. 2019
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=163831

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EVENEMENT, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

Ziad Rahbani en concert à Saïda le 27 octobre 2018 (1/4) | ♫

Posté par onsbouge le 4 avril 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur ASSAWRA

Ziad Rahbani en concert à Saïda le 27 octobre 2018 (1/4)

4 avril 2019

Ce concert a débuté avec l’Hymne national, suivi de l’Internationale, suivie du chant en hommage à ceux qui ont résisté et vaincu l’occupation israélienne au Sud-Liban.

تجّار المال هربوا
حرص السلطان إنسحبوا
بقيوا جماعة بسطة وطيبين
على نيّاتن صمدوا وغلبوا

Publié il y a 11 hours ago par Libellés: Ziad Rahbani


Publié par ASSAWRA
URL  https://assawra.blogspot.com/2019/04/ziad-rahbani-en-concert-saida-le-27.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=163367

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - EVENEMENT, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

“Caoutchouc rouge, rouge coltan”, petit bijou d’animation sur le Congo

Posté par onsbouge le 29 mars 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur INVESTIG’ACTION

“Caoutchouc rouge, rouge coltan”, petit bijou d’animation sur le Congo

28 Mar 2019

“Caoutchouc rouge, rouge coltan” nous raconte l’histoire d’Abo Ikoyo, une étudiante belgo-congolaise qui, pour un travail d’école, doit se replonger dans ses souvenirs de famille. C’est le prétexte que saisit avec justesse Jean-Pierre Griez pour explorer l’histoire du Congo et remonter le fil jusqu’à aujourd’hui.

Les souvenirs d’Abo Ikoyo remontent en effet à l’époque coloniale, celles des mains coupées et des expéditions punitives. Jean-Pierre Griez nous rappelle ainsi le sombre épisode des grottes de Tshamakélé. En 1899, le chef des sanga, Mulumé Niama, et 127 de ses hommes y trouvèrent refuge après avoir résisté à une attaque de l’armée belge. Les colons assiégèrent les grottes pendant plusieurs semaines. Finalement, ils en bloquèrent toutes les issues avant d’y bouter le feu. Pris au piège, Mulumé Niama et ses hommes périrent dans le massacre.

Le racisme, l’apartheid, les exactions, l’assassinat de Lumumba… Abo Ikoyo remonte le fil de ses souvenirs avec l’exploitation des richesses du Congo en toile de fond. Petit à petit, le spectateur découvre que les choses n’ont pas tellement changé. Le caoutchouc hier, le coltan aujourd’hui. Les richesses du Congo font toujours l’objet de convoitises néocoloniales, pour le plus grand malheur de ses habitants.

“Ce qui était important pour moi, c’était d’aborder les événements historiques pour comprendre ce qui se passe maintenant, explique Jean-Pierre Griez. Hier, le Congo subissait la guerre pour le caoutchouc. Aujourd’hui, ce sont pour des minerais très précieux comme le coltan qui sert à fabriquer nos smartphones et nos tablettes. Des multinationales européennes sont impliquées. D’ailleurs, le lobby Business Europe bloque toujours le projet de traçabilité des minerais. ”

Ainsi, “Caoutchouc rouge, rouge coltan” ne se contente pas d’ouvrir une page de l’histoire. Ce qui n’est déjà pas une mince affaire tant la Belgique peine encore à ouvrir les yeux sur son passé colonial.

Le film dessine aussi les contours d’un modèle économique basé sur l’exploitation et la course au profit maximum. Un modèle économique qui a traversé le temps et qui explique bien des drames.

Jean-Pierre Griez signe une nouvelle fois un petit bijou d’animation où les marionnettes donnent vie au récit. Une façon de prendre le recul nécessaire pour aborder, avec les petits comme les grands, un sujet grave qui invite à la réflexion.

Déjà diffusé à Mons, Namur, Liège et Bruxelles, “Caoutchouc rouge, rouge coltan”, sera encore projeté le 29 mars à 22 heures au Centre culturel Bruegel à Bruxelles, le 23 avril à 20 heures au Palace à Bruxelles et le 5 mai à 16 heures dans une version sous-titrée en néerlandais dans le cadre de l’Afrikafilmfestival au M Museum de Leuven. Le 17 mai à 12h30, séance de rattrapage au Plaza-Art de Mons. Notons enfin qu’un dossier pédagogique est également à disposition des enseignants qui souhaiteraient diffuser le film dans leur école. Plus d’infos sur le site du Village du Monde.

SOURCE: Investig’Action


Publié par INVESTIG’ACTION
URL  https://www.investigaction.net/fr/caoutchouc-rouge-rouge-coltan-petit-bijou-danimation-sur-le-congo/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=162921

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - EDUCATION... SAVOIR..., - EVENEMENT, - HISTOIRE, - VIDEO | Commentaires fermés

Trump au pilori, le retour de Michael Moore

Posté par onsbouge le 8 mars 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur Analyse communiste internationale

Trump au pilori, le retour de Michael Moore

8 Mars 2019

Michael Moore est de retour, avec ce qui est probablement son film le plus incisif après Fahrenheit 9/11, ce plaidoyer anti-George W. Bush, réalisé en 2004

Auteur:  | internet@granma.cu

6 mars 2019 18:03:07

 Trump au pilori, le retour de Michael Moore  dans - ECLAIRAGE - REFLEXION ob_9ab3b0_f0015643

Affiche du film Fahrenheit 11/9, de Michael Moore.

MICHAEL Moore est de retour, avec ce qui est probablement son film le plus incisif après Fahrenheit 9/11, ce plaidoyer anti-George W. Bush, réalisé en 2004.

Pour cette nouvelle livraison, le titre du premier documentaire devient Fahrenheit 11/9, date de la victoire électorale de Donald Trump, un événement qui en a surpris plus d’un et qui amène le cinéaste à se demander comment cela a-t-il été possible et comment expliquer qu’un politicien menteur, mégalomane et raciste puisse se maintenir au pouvoir, qu’il annonce son intention de se représenter et même – entre blagues et ironies reprises dans le film – laisse entrevoir les possibilités de rester à la Maison-Blanche pendant 16 ans.

À partir de ce cabotinage décomplexé de permanence au pouvoir, Fahrenheit 11/9 développe la thèse selon laquelle les États-Unis pourraient passer du cycle néolibéral impérialiste à un contrôle plus rigoureux et même maniaque. Il établit un parallèle entre l’arrivée au pouvoir de Trump et Adolf Hitler et se permet de mettre les paroles du président étasunien dans la bouche du Führer lors d’un discours devant les fidèles partisans du nazisme.

Référence contemporaine à un contrôle mondial aux visées fascistes auquel pourraient se joindre d’autres élites internationales, c’est ce que suggère Fahrenheit 11/9, tout en plaidant pour empêcher ce scénario à tout prix. Le spectateur quant à lui ne peut penser au clone Bolsonaro, à d’autres du même style qui font leur apparition et à la conspiration internationale qui, en ce moment-même, se met en place contre le Venezuela.

Toutefois, Fahrenheit 11/9 ne tire pas à boulets rouges sur le seul Trump tout au long du film. Il distribue aussi des critiques et des sarcasmes contre les démocrates et leur direction pour ne pas avoir prévu que le magnat arrogant pouvait tirer parti de l’affaiblissement de ses opposants pour arriver à la Maison Blanche. Hillary Clinton, Obama, le Parti démocrate (faisant obstacle à Bernie Sanders lors des élections) et d’autres encore deviennent, selon Moore, directement responsables d’une erreur, dont l’humanité fait les frais aujourd’hui.

Après avoir évoqué ces moments « incroyables » où l’électorat démocrate éclate en sanglots à l’annonce de la victoire de Trump, le film règles leur compte aux situations déplorables du pays et donne la parole aussi bien aux dirigeants qu’à ceux qui critiquent, ces derniers – travailleurs, étudiants, personnes modestes – à travers des témoignages très forts. Deux heures pendant lesquelles le cinéaste surfe sur le terrain stylistique qui l’a distingué au fil des années : révélations chocs, humour dans ses variantes les plus diverses, irrévérence, analyse dans laquelle il défend résolument ses convictions, participation personnelle aux faits et, dans le cas qui nous occupe, un pessimisme prononcé concernant l’avenir de son pays.

Cette vision apocalyptique – rien n’a changé depuis 2001, suggère le film – n’est atténuée que par l’espoir placé dans des jeunes qui pensent, tels ceux qui participèrent à une grève massive d’étudiants ou ceux qui soulevèrent une vague de manifestations dans le pays à la suite des massacres de Parkland. Il y a également des espaces pour de nouveaux visages, non professionnels, qui abordent la politique avec un discours rénovateur et fortement ancré dans le social, lequel n’a rien à voir avec la traditionnelle politicaillerie du système.

Il accorde une attention particulière au scandale survenu dans la ville appauvrie de Flint, Michigan, où le gouverneur a fait construire un nouveau canal qui partageait les eaux en deux : les propres, pour la nouvelle usine de General Motors, les polluées au plomb, destinées à la consommation de la population, ce qui provoqua des maladies et des décès, surtout chez les enfants.

Michael Moore profite de cette affaire pour évoquer la déception causée par le président Obama lors d’une visite sur place : alors que la population pensait qu’il venait soutenir leur lutte, lors de son discours, le président demanda un verre de ce liquide controversé, se mouilla les lèvres et déclara en souriant qu’il n’y avait aucun problème.

Vers la fin du documentaire, Trump apparaît à nouveau dans le discours du cinéaste, qui s’attaque à l’ignorance et à l’indifférence de beaucoup face à ces réalités qui exigent une population active ouvrant les yeux sur les barbaries qui se commettent devant elle : « Trump est notre Frankenstein et nous sommes son Dr Frankenstein », affirme-t-il.

Le film consacre du temps à analyser comment les médias sont tombés dans le piège Trump, dont l’obsession principale est de se faire de la publicité, pour augmenter l’audimètre à tout prix.

Le tournage de Fahrenheit 11/9 a commencé après la victoire de Trump ; il lui a fallu deux ans pour le boucler, et il fut achevé, en toute urgence, pour être projeté avant les élections législatives au Congrès, en novembre dernier, au cours desquelles les républicains ont perdu le contrôle de la Chambre.

Avant de recevoir une ovation lors de sa première au Festival du film de Toronto, Michael Moore a écrit que Trump était « le résultat logique d’une longue spirale descendante qui s’est achevée par la conquête de notre Bureau le plus puissant par l’un de nos citoyens les plus haïs ».

Fahrenheit 11/9 sera bientôt sur nos écrans.

source : http://fr.granma.cu/cultura/2019-03-06/trump-au-pilori-le-retour-de-michael-moore

Tag(s) : #Trump, #Moore


Publié par Analyse communiste internationale
URL  http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2019/03/trump-au-pilori-le-retour-de-michael-moore.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=161241

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EVENEMENT, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Eurovision : les candidats islandais ont l’intention de dénoncer le régime d’apartheid

Posté par onsbouge le 6 mars 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur  CAPJPO EuroPalestine

Le groupe musical Hatari, sélectionné pour représenter l’Islande au prochain concours de l’Eurovision à Tel Aviv, a bien l’intention de saisir l’occasion pour dénoncer le colonialisme israélien et afficher leur solidarité avec le peuple palestinien.

Eurovision : les candidats islandais ont l’intention de dénoncer le régime d’apartheid dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME

Dans une interview donnée au journal local Stundin, évoquant “leur forte identification à la cause palestinienne” le groupe Hatari a partagé sa volonté de protester sur la scène de l’Eurovision et de dénoncer Israël, au risque de se faire exclure.

Une initiative qui serait contraire aux règles du concours qui interdit tout commentaire politique sur scène.
Combat de lutte ?
Ces derniers, toujours selon Times of Israel, ont également regretté que leur pays n’ait pas boycotté la tenue de l’Eurovision en Israel.

“Peut-être serons-nous exclus du concours ; mais ce serait peut-être plus révélateur que tout ce qui pourrait arriver sur scène par ailleurs”, ont déclaré ces derniers au Stundin.

Durant l’interview, le groupe a également défié, par le biais d’un anonyme, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, à un combat “de lutte traditionnelle islandaise”, au lendemain du concours de chant, et arbitré par “une personnalité parrainée par l’ONU” !

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO EuroPalestine
URL  https://www.europalestine.net/spip.php?article48
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=161007

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROITS, - EVENEMENT, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - SOLIDARITE - SOUTIEN - PETITION | Commentaires fermés

12345...56
 

la bricole |
mesventes13 |
Découverte de la Chine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lumière divine
| faire & savoir
| unelarmemillesourires