Solidarité paysanne en Crète

Posté par onsbouge le 16 octobre 2017

 

black-313636_640-2


BLOGYY.net

Solidarité paysanne en Crète

par · 16/10/2017

Solidarité paysanne en Crète dans - ECLAIRAGE - REFLEXION 22308997_1829463240697628_4536332361182820237_n

A chaque fois que nous quittons la Crète, où je travaille près de ma famille, des paysans solidaires nous offrent des fruits et légumes pour nos lieux autogérés à Athènes. Les propositions sont de plus en plus nombreuses.

SOLIDARITÉ PAYSANNE EN CRÈTE

Ici, parmi nos ramassages, celui des derniers haricots de Katerina, juste avant l’arrachage des plants, dans la région d’Héraklion.

Lors de notre départ, nous avons embarqué tout ça sur le ferry à destination du Pirée et, nous l’avons livré à nos principaux lieux, notamment à Exarcheia.

Les derniers haricots, étant devenus un peu durs, ils mijoteront simplement plus longtemps (avec quelques carottes, oignons, puis patates, tomates, aromates et du sel recueilli sur les rochers de la mer de Libye), avant un repas partagé avec nos enfants sauvés des eaux.

Merci aux paysans crétois solidaires.

Maud, Yannis et Achille


Publié par  BLOGYY.net
URL  http://blogyy.net/2017/10/16/solidarite-paysanne-en-crete/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=120101

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE | Commentaires fermés

Reprendre les rues commence par les murs

Posté par onsbouge le 16 octobre 2017

 

black-313636_640-2


BLOGYY.net

Reprendre les rues commence par les murs

par · 16/10/2017

Reprendre les rues commence par les murs dans - DROIT 22489702_1833822856928333_7194523062810998218_n

 

22519496_1833822950261657_3273529067932631005_n grèce dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

 

22449864_1833823020261650_7968659557314255193_n dans - EUROPE

La semaine dernière, au milieu de la nuit, j’ai participé à une petite opération de ravalement des rues d’Athènes, notamment dans des zones tenues par les identitaires et Aube dorée.

REPRENDRE LES RUES COMMENCE PAR LES MURS

Se retrouver entre compagnons de lutte pour aller virer les lambdas et méandres, détourner les croix gammées et celtiques, est un vrai plaisir. Nos interventions s’agrémentent parfois d’ajouts, de blagues ou de dédicaces, comme ici un petit hommage perso à mes camarades de Rouvikonas (Rubicon) sans cesse poursuivis et sanctionnés pour leurs actions coups de poing contre le pouvoir, mais qui continuent sans relâche.

Dans ces moments là, on a aussi une pensée pour les victimes des fascistes dans ces mêmes rues sombres : inquiétées, agressées, frappées ou poignardées, au prétexte de leur couleur de peau, de leur tenue vestimentaire ou de leur religion.

A cause de quoi, de qui ? A cause de tous ceux qui soufflent sur les braises et attisent la haine contre les migrants, les homos, les juifs, les musulmans et tant d’autres.

C’est pourquoi les petits bobos du racisme newlook en lunettes noires ne valent pas mieux que les brutes néo-nazies, car ils répandent le même poison. Leur propagande mortifère divise pareillement les opprimés, en désignant des boucs-émissaires et en affaiblissant les mobilisations contre les causes réelles.

Le fascisme, même parfumé en Kenzo ou Azzaro, reste du fascisme. La puanteur des cadavres n’est pas loin, elle est juste camouflée.

De même, il est vain d’attendre quelque chose du pouvoir : les fascistes, quels que soient leurs masques, ne sont jamais vraiment inquiétés parce qu’ils sont ses rabatteurs — certains complices, d’autres naïfs — et parfois même ses hommes de mains.

C’est à nous, solidaires et déterminés, de les combattre, de les repousser, de les bloquer, de les ridiculiser, de démonter leurs discours, de dévoiler leurs actes, de dégonfler leurs baudruches, de les repousser aux abords des facs et à la sortie des lycées, dans les usines, les manifs, les quartiers et jusqu’au dernier graffiti.

La moindre affiche non décollée ou non détournée, le moindre tag oublié sur une routes passante est un signe de démission, de lâcheté, d’acceptation. A l’inverse, nos détournements un peu partout dans les villes montrent aux victimes passées ou potentielles qu’elles ne sont pas seules dans l’adversité.

Reprendre les rues commence par les murs.

Yannis Youlountas


Publié par  BLOGYY.net
URL  http://blogyy.net/2017/10/16/reprendre-les-rues-commence-par-les-murs/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=120097

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

David, le discobole iranien au pays d’Hercule

Posté par onsbouge le 15 octobre 2017

 

black-313636_640-2


BLOGYY.net

David, le discobole iranien au pays d’Hercule

par · Publication 14/10/2017 · Mis à jour 14/10/2017

David, le discobole iranien au pays d’Hercule dans - DROIT David-discobole-iranien

Inquiété dans son pays natal pour sa liberté d’opinion et d’expression, David a quitté l’Iran pour la Grèce en 2015, où il espère encore obtenir l’asile politique.

Combattant pour la liberté, l’égalité et un monde sans discrimination ni frontières, David est un ennemi pour le régime iranien. En cas d’expulsion vers l’Iran, sa vie serait en danger. Divers châtiments, jusqu’à la peine de mort, menacent là-bas tous les athées, mais aussi les croyants des religions minoritaires, et visent encore plus les opposants politiques au régime de Téhéran.

Dans sa nouvelle vie athénienne, en attendant de connaitre son sort, David continue de pratiquer son sport préféré : il est un remarquable discobole. En venant en Grèce, il a rejoint la terre où est justement né ce sport et dont on dit que le légendaire Hercule (Heraklès) était l’un des premiers athlètes.

David est aussi connu pour ses actions solidaires : il aide plus qu’il n’est aidé. Il offre ses services de traducteur farsi/anglais, notamment dans la lutte contre la dictature iranienne et pour les droits des réfugiés.

David est également l’un des personnages principaux de notre prochain film en préparation. Un personnage passionnant, plein de vie, malgré l’épée de Damoclès qui le menace.

Toutes les expulsions sont déjà des cauchemars. Mais certaines sont, en plus, des condamnations à mort. David ne doit surtout pas retourner en Iran. En cas de refus de sa demande d’asile en Grèce, notre solidarité internationale sera indispensable pour éviter le pire.

Maud et Yannis Youlountas


Publié par  BLOGYY.net
URL  http://blogyy.net/2017/10/14/david-le-discobole-iranien2/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=119972

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

DEFEND EUROPE contre-attaque en justice

Posté par onsbouge le 14 octobre 2017

 

black-313636_640-2


BLOGYY.net

DEFEND EUROPE contre-attaque en justice

par · 13/10/2017

DEFEND EUROPE contre-attaque en justice dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME 22448295_1832751733702112_8900834226980638778_n

Nouveau rebondissement, 50 jours après l’abandon du C-Star au large de Malte et la fuite des chefs identitaires européens.

DEFEND EUROPE CONTRE-ATTAQUE EN JUSTICE

Pour se venger de sa débâcle estivale retentissante, Defend Europe poursuit en Justice le seul membre visible du réseau antifasciste Defend Mediterranea (moi).

Et, pour intimider les commentateurs, il attaque aussi le plus provoc d’entre eux (mon ami journaliste satirique Jean-Jacques Rue).

Rendez-vous au Tribunal correctionnel de Nice le lundi 18 décembre à 13h30. Jackie et Cédric Herrou, préparez les nouilles : on amènera les bouteilles !

No Pasaran et vive la solidarité !

Yannis Youlountas

(plus de détails ultérieurement)


Publié par  BLOGYY.net
URL  http://blogyy.net/2017/10/13/defend-europe-contre-attaque-en-justice/

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=119942

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

La CEDH reconnait la faillite de la réforme judiciaire en Ukraine

Posté par onsbouge le 14 octobre 2017

 

black-313636_640-2

vendredi 13 octobre 2017

La CEDH reconnait la faillite de la réforme judiciaire en Ukraine

La CEDH reconnait la faillite de la réforme judiciaire en Ukraine dans - ECLAIRAGE - REFLEXION refo%2Bjudiciaire

Malgré les grands discours occidentaux sur les grandes avancées de la réforme judiciaire en Ukraine, la CEDH vient de déclarer la faillite prolongée du judiciaire, l’incapacité systémique de l’Etat à rendre la justice, à exécuter les décisions adoptées par les juridictions nationales. Or, la justice n’est pas déclaratoire, elle doit être appliquée, elle ne se rend ni sur les blogs, ni dans la presse ou sur le site Mirotvorets. Plus de 30 000 décisions non exécutées ces dernières années. En tout cas, pour ceux qui se sont adressés à la CEDH, les autres ne sont pas comptés. 
 

L’Europe se gargarise de la réforme judiciaire ukrainienne de 2016, qui s’était focalisée sur la création d’une instance spéciale dans la lutte contre la corruption et la réduction de l’immunité des magistrats, réforme dont les résultats se font encore attendre. Mais, pour la Commission européenne, de grandes réformes ont été réalisées dans le domaine de la santé, de la police, de la justice etc. dont l’Ukraine peut se féliciter. 
 

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528279%2529 ue dans - EUROPE

 
Nous apprenons ainsi que les réformes réalisées sous l’égide européenne, qui ont conditionné les versements des subventions – ce qui explique que toute l’attention ait été portée sur la question de la corruption, sont une grande réussite. Mais surtout, Juncker nous explique que, en quelque sorte, l’Ukraine est l’avenir de l’Europe, que les citoyens européens vivent mieux depuis que le partenariat avec été ratifié. Et non, il ne plaisante pas. 
 
La presse elle-même ne s’y trompe pas: les réformes ont été calibrées pour permettre les versements de l’UE ou du FMI, la réforme judiciaire n’est pas réalisée pour les gens, mais pour les investisseurs, comme l’affirme le Président ukrainien lui-même:
 

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528281%2529 ukraine dans - INTERNATIONAL

 
 
Bref, alors que chacun se félicite de « l’occidentalisation » du système judiciaire ukrainiene, la CEDH vient de rendre une décision d’une incongrüité totale: le système judiciaire est totalement défaillant, les réformes systémiques nécessaires n’ont pas été mises en place depuis l’arrêt pilote de 2009. Et elle baisse les bras: ça ne sert plus à rien de travailler avec l’Ukraine sur ces milliers d’affaires, qui de toute manière ne sont pas et ne seront pas exécutées par l’Etat ukrainien. Elle regroupe près de 13 000 affaires contre l’Ukraine et les envoie au Comité des ministres, chargé de la surveillance de l’exécution des arrêts. La CEDH refuse de se substituer à l’Etat ukrainien défaillant, comme elle l’affirme elle-même. Extraits:

Les présentes requêtes font partie d’un groupe de 12 143 requêtes similaires actuellement pendantes devant la Cour. Elles procèdent toutes du problème systémique identifié dans l’arrêt pilote Ivanov, à savoir de divers dysfonctionnements du système judiciaire ukrainien qui entravent l’exécution de jugements définitifs et entraînent ainsi un problème systémique de non-exécution ou d’exécution tardive de décisions judiciaires internes, combiné avec l’absence de voies de recours internes effectives quant à ces défaillances.

Depuis l’introduction des premières requêtes en 1999, la Cour a reçu quelque 29 000 requêtes de type Ivanov, dont 14 430 ont été examinées par diverses formation judiciaires de la Cour. Cependant, environ 12 143 de ces requêtes, dont la plupart ont été introduites dans les années 2013-2017, sont encore en attente d’un examen judiciaire.

L’Ukraine persistant à ne pas exécuter l’arrêt pilote Ivanov, le problème systémique de l’inexécution de décisions de justice internes est demeuré irrésolu. Le fait que l’État défendeur persiste à ne pas prendre les mesures générales appropriées a conduit la Cour à adopter une pratique consistant à traiter les affaires de type Ivanov dans le cadre d’une procédure abrégée, simplifiée et accélérée afin de rendre des arrêts et décisions de radiation groupés, se limitant pour l’essentiel à une déclaration de violation et à l’octroi d’une satisfaction équitable. (…) Toutefois cette politique judiciaire n’a pas eu d’impact significatif sur le problème systémique global identifié dans l’arrêt Ivanov. Elle n’a pas davantage amélioré la procédure d’exécution. Chaque année, un nombre croissant de requérants, faute de bénéficier d’un redressement adéquat au niveau interne, saisissent la Cour en vue d’obtenir un dédommagement (…).

Lors de l’adoption de l’arrêt Ivanov en septembre 2009, 1 400 affaires s’inscrivant dans la lignée de cet arrêt se trouvaient pendantes devant la Cour. A l’heure actuelle, si la Cour a déjà traité 14 430 affaires de ce groupe, 12 143 sont encore pendantes.

La Cour risque de devenir un rouage du système ukrainien d’exécution des décisions de justice et de se substituer aux autorités ukrainiennes. Cette tâche est incompatible avec le rôle subsidiaire qu’elle est censée jouer par rapport aux Hautes Parties contractantes.

L’on apprend ainsi que la situation s’est largement dégradée après le Maïdan et donc depuis la gouvernance « pro-européenne », à tel point que la CEDH a peur d’être littéralement engloutie par les requêtes des ukrainiens ne pouvant obtenir l’exécution des décisions de justice internes. Bref, la CEDH doit soit se transformer en Cour suprême ukrainienne et faire le travail que les juridictions ukrainiennes, après les lois de lustration démocratique triant les juges « maïdano-compatibles » et les conseils des organismes internationaux, ne sont plus capables de faire. Appeler « réforme judiciaire » l’instauration d’un organe spécial chargé de la lutte contre la corruption est en soi un abus de langage, voire un mensonge. La corruption est combattue de manière systémique avec une réelle volonté politique et non pas par l’instauration formelle d’un organe spécialisé, même si cela découle des recommandations internationales. La justice ne peut fonctionner correctement lorsque l’Etat est défaillant en général, toutes les institutions sont liées les unes aux autres. 


En reconnaissant la défaillance systémique de la justice ukrainienne, c’est la défaillance de l’Etat ukrainien que la CEDH reconnaît.

 

 

Publié par à 12:28

Libellés : , , ,


Publié par  Russie politics
URL  http://russiepolitics.blogspot.fr/2017/10/la-cedh-reconnait-la-faillite-de-la.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=119931

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...413
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots