Le divorce de la GB et de l’UE approche !

Posté par onsbouge le 23 mars 2017

black-313636_640-2

Le divorce de la GB et de l’UE approche !

 

PressTV Français

Ajoutée le 23 mars 2017

Le 29 mars marquera le lancement officiel du divorce du Royaume-Uni avec l’Union européenne (UE). Le gouvernement britannique de Theresa May activera l’article 50 du traité de Lisbonne à cette date.

Quelles seront les conséquences de ce divorce pour l’UE ?

Jean-Maxime Corneille, analyste politique, nous en dit plus.


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=100391

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - ECONOMIE, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - VIDEO | Commentaires fermés

Le PC suédois sur le rétablissement du service militaire en Suède, l’Afghanistan et le combat contre l’OTAN

Posté par onsbouge le 22 mars 2017

black-313636_640-2

SOLIDARITE INTERNATIONALE PCF

17 mars 2017

Article publié dans Proletären (http://www.proletaren.se/ledare/nej-till-nato-alla-till-goteborg), organe du Parti Communiste Suédois (Kommunistiska Partiet), le 8 mars 2017. Traduction du suédois par LW pour « Solidarité internationale PCF – Vivelepcf ».

Le ministre de la guerre Peter Hultqvist et le gouvernement viennent de rétablir le service militaire obligatoire, désormais pour les deux sexes. Une décision qui peut sembler positive, mais si on gratte un peu sous la surface de ce nouveau service militaire, on se rend vite compte qu’il n’a pas grand-chose d’obligatoire. Il concernera 13000 individus sur 100 000 d’une classe d’âge d’appelés, dont 4000 seront ensuite sélectionnés pour une formation militaire de base.  

Ce sera encore sur  « l’intérêt, la motivation et la volonté » que le recrutement pour le service militaire se basera, selon le ministre de la guerre Hultqvist. Il ne s’agit donc aucunement de la mise en place d’une défense populaire.

Cette décision est prise dans un contexte où l’armée n’a pas réussi à recruter suffisamment de volontaires pour les unités militaires qui ont subsisté après le démantèlement, entamé dans les années 1990, de la défense suédoise et de ses unités de réservistes. Ce démantèlement faisait partie d’une réorientation de la politique étrangère de la Suède, de plus en plus ouvertement reliée aux Etats-Unis et se rapprochant, pas à pas, de l’alliance de guerre qu’est l’OTAN. Au lieu d’une défense destinée à prévenir une invasion, nous avons ce qu’on appelle, en langage libéral, une défense d’intervention.      

Il est en soi positif qu’aussi peu de Suédois veuillent devenir de la chair à canon pour la guerre impérialiste en Afghanistan, comme c’était l’objectif premier de la création d’une armée professionnelle. Maintenant que la pointe de l’impérialisme US se dirige vers la Russie et que la propagande de guerre dépeint Poutine comme une menace pour la Suède, les autorités se doivent de faire quelque chose dans la logique d’activisme guerrier.

Peu importe les motifs : c’est une bonne chose que le service militaire obligatoire soit réintroduit. Cela ouvre une discussion sur le type de défense que nous devons avoir et sur son mode d’organisation. Un service militaire obligatoire, même si c’est à petite échelle, est toujours préférable à une armée de mercenaires, dont l’objectif est la guerre pour les matières premières et l’occupation d’autres pays, sous le drapeau de l’OTAN.

Le Parti Communiste Suédois (Kommunistiska Partiet) a, depuis la suppression du service militaire, exigé son rétablissement, considérant qu’une armée composée essentiellement de « mercenaires », en lien étroit avec des pouvoirs étrangers, constitue un grand danger pour la démocratie. C’est particulièrement le cas depuis que les lois, qui avaient été adoptées après l’assassinat par l’armée de travailleurs en grève à Ådalen en 1931 et qui interdisaient l’usage de l’armée contre notre propre population, ont été abrogées.

En outre, le peuple en armes, le service militaire obligatoire constituent le seul moyen dont dispose un petit pays pour défendre son indépendance nationale, ce que l’histoire nous a prouvé maintes fois. Donc c’est surtout d’un point de vue démocratique qu’il faut considérer la question du service militaire obligatoire.

Une armée constituée de soldats conscrits est plus difficile à mobiliser en cas de conflit politique intérieur qu’une armée professionnelle. Les soldats conscrits sont moins enclins à tirer sur leur propre famille, leurs collègues de travail et leurs voisins. Le service militaire obligatoire démocratise l’armée et la rend moins dangereuse pour les forces progressistes qui s’opposent aussi bien à la classe au pouvoir qu’aux forces impérialistes mondiales. 

C’est pour cette raison qu’au Parti communiste, nous sommes favorables au service militaire obligatoire tant pour les hommes que pour les femmes. Nous sommes pour une défense populaire et une défense où tous les citoyens adultes acquièrent les connaissances de base nécessaires pour défendre le pays en cas de guerre. C’est la meilleure alternative de protection contre un ennemi, aussi bien sur le territoire suédois qu’en dehors des frontières de notre pays.

Une telle défense ne coûterait probablement pas plus cher que les forces d’intervention actuelles, dans lesquelles l’industrie de guerre, avec Bofors et Saab en tête, a directement intérêt à ce que les milliards continuent à être distribués pour des projets comme le Jas[1]. Sans parler des dépenses consacrées à l’entretien des forces militaires suédoises déployées à l’étranger.

C’est une bonne chose que si peu de jeunes hommes et femmes se soient laissé recruter dans l’armée professionnelle, dont l’objectif était de soutenir la guerre et l’occupation par l’OTAN de l’Afghanistan. Cette guerre a été dévastatrice et s’est avérée tellement un échec que même l’enquêteur du gouvernement, Tone Tingsgård, a dû l’avouer, même s’il l’a fait dans un langage bureaucratique et prudent. Le coût du déploiement de ces soldats d’occupation suédois, jusqu’ici, a été estimé entre 18 et 27 milliards de couronnes.[2]       

La pauvreté en Afghanistan reste cependant inchangée et comme, dans tous les autres pays où les Etats-Unis sont intervenus, le chaos persiste. Les forces de l’OTAN mènent une guerre de positions, incessante, contre les talibans et les seigneurs de la guerre. Des territoires sont pris, perdus et repris avec la population civile afghane comme grande perdante. Plus de 2,5 millions d’Afghans ont dû fuir. L’insécurité pour femmes et enfants s’est accrue et le commerce de drogues a atteint de nouveaux records selon l’ONU.

La guerre en Afghanistan est un échec même au regard de l’objectif des Etats-Unis de contrôle des matières premières de la région. Le chaos et la guerre sont mauvais pour les affaires.

La ministre des affaires étrangères, Margot Wallström, applique la politique de d’autruche et trouve que nous devrions être fiers de l’action que les soldats suédois effectuent pour le compte de l’impérialisme US.

Le rapporteur Tingsgård souligne un point qu’il trouve important pour l’avenir : que la force d’occupation suédoise ait réussi à montrer sa volonté de coopération avec l’OTAN et les Etats-Unis. La politique de rapprochement avec l’OTAN reste à l’ordre du jour.

On parle beaucoup de la situation sécuritaire changeante, mais la menace contre la paix ne vient pas de Poutine ni de la Russie, mais de l’OTAN qui se montre de plus en plus agressive. C’est une voie dangereuse sur laquelle s’est engagé le gouvernement suédois en se rapprochant progressivement de cette organisation de guerre.       

En septembre prochain, l’OTAN va mener des « manœuvres militaires en pays hôte » en Suède. C’est la conséquence directe du vote par l’Assemblée approuvant les accords faisant de la Suède un « pays d’hôte à l’OTAN »[3]. Ce sera le plus grand exercice militaire en Suède depuis 20 ans. Des forces de l’OTAN de plusieurs pays sont invitées.

L’exercice est pointé vers la Russie et porte le nom d”Aurora17”. Il ne peut pas être considéré autrement que comme une pure provocation. L’état-major veut faire de cet exercice une démonstration de propagande pour obtenir plus de moyens pour l’armée. Le gouvernement, quant à lui, cherche à légitimer le rapprochement avec l’OTAN.  Il revient aux opposants à l’OTAN de veiller à ce que l’opération de propagande prévue se retourne en faveur du combat contre l’OTAN.

Une grande manifestation est prévue contre l’OTAN, le 16 septembre, à Göteborg. Un grand nombre d’organisations se sont réunies pour se mettre d’accord sur les mots d’ordre : « Sortie de l’OTAN de la Suède », « Abrogation des accords faisant de la Suède un pays hôte de l’OTAN », « Pas d’armes nucléaires sur le territoire suédois ». Le lendemain aura également lieu la course annuelle pour la paix.

Autrement dit, ça sera un week-end placé sous le signe de la paix et tous les anti-impérialistes et les amis de la paix sont les bienvenus pour manifester contre l’OTAN. Tous à Göteborg le 16 septembre prochain !     

1 – Avion de chasse suédois
2 – 1 euro ≈ 9,5 couronnes suédoises
3 – Traité qui autorise l’OTAN à se servir du territoire suédois dans certains cas pour entreposer du matériel, établir des bases, pour des exercices. Même hors période de guerre.


Publié par SOLIDARITE INTERNATIONALE PCF
URL http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/2017/03/le-pc-suedois-sur-le-retablissement-du-service-militaire-en-suede-l-afghanistan-et-le-combat-contre-l-otan.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=100275

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Société civile contre démocratie

Posté par onsbouge le 21 mars 2017

black-313636_640-2

Arrêt sur Info

Société civile contre démocratie

Par Fernand le Pic — 20 mars 2017
Désinformation Dissidence Europe Hégémonie Ingérence Lobbies Propagande

Par Fernand Le Pic | Antipresse N° 68 | 19.3.2017

A y regarder de près, la «société civile» est un bien étrange vocable. Au sens propre, elle est «l’association des citoyens». N’est-ce pas ce que le sens commun désigne du simple mot de «société» ? En ajoutant «civile» on jouerait implicitement de l’opposition avec d’autres organisations sociales «non civiles», militaires par exemple. C’était notamment l’avis de György Konrad, célèbre dissident hongrois des années 1980, reprenant à son compte les réflexions de Kant, pour qui «civil» désignait un projet politique s’opposant à l’absolutisme d’État. Mais on passera sur l’évolution du sens de ce concept à travers l’histoire. Ce qui nous occupe c’est son acception contemporaine.

Les origines: Soros, déjà…

La «société civile» apparaît dans le langage courant avec la fin du système soviétique. Elle incarne la dissidence contre les dictatures militaires du Pacte de Varsovie. Son premier promoteur fut sans doute Václav Havel. Dans le prolongement de la publication de la Charte 77, déjà financée à l’époque par George Soros, le futur président tchécoslovaque expliquait que la «transition démocratique» devait s’appuyer sur la «société civile», c’est-à-dire sur de nouvelles «structures informelles», destinées à sortir la population de sa léthargie politique postcommuniste (cf. Le pouvoir des sans-pouvoir, 1978). Mais destinées aussi à l’influencer favorablement dans l’adoption du style de vie américain et de son modèle démocratique pétri de Common law. Sans entrer dans les détails techniques, la notion d’une société civile s’accorde d’autant mieux à ce système juridique qu’il conçoit la loi comme immanente, c’est-à-dire comme la volonté non écrite de la société, que le juge a pour mission de révéler au gré des conflits particuliers qu’il tranche. Dans nos systèmes continentaux romano-germaniques, la loi est souverainiste et transcendante, en ce qu’elle encadre explicitement et par avance le modèle de société qu’il lui est donné d’organiser par la codification. Aux anglo-américains la «société civile», aux européens continentaux le «code civil». L’hégémonie politique passe aussi par la culture du droit.

Lire la suite…


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=100135

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE | Commentaires fermés

#GOPE 2017 #Présidentielle l’UE publie le programme du prochain président, pour y échapper, une nécessité, le FREXIT populaire !

Posté par onsbouge le 20 mars 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

#GOPE 2017 #Présidentielle l’UE publie le programme du prochain président, pour y échapper, une nécessité, le FREXIT populaire !

#GOPE 2017 #Présidentielle l’UE publie le programme du prochain président, pour y échapper, une nécessité, le FREXIT populaire ! dans - DROIT

Pendant que la campagne électorale fait rage en France, la elle, écrit le programme du prochain président. Car c’est bien à Bruxelles que les décisions sont prises, par et pour les multinationales, la finances, en un mot l’oligarchie capitaliste.

Il suffit de lire les ordres donnés par la Commission Européenne avec ses sinistres (Grandes orientations de politique économique), établis dans le cadre du semestre européen. Elle y indique quelles sont les priorités du patronat, les réformes à mener et vérifie que les ordres donnés en 2016 ont bien été exécutés. Chacun pourra constater que la Commission Européenne se félicite de l’application – à grand coup de matraques de grenades et de 59.3 de la Loi Travail qu’elle a commandité.

Lire la suite…


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=100120

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - FRANCE - DOM-TOM, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Europe de la défense : saisie de la dissuasion nucléaire de la France par l’Allemagne et des Etats-Unis.

Posté par onsbouge le 20 mars 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

Europe de la défense : saisie de la dissuasion nucléaire de la France par l’Allemagne et des Etats-Unis.

Europe de la défense : saisie de la dissuasion nucléaire de la France par l’Allemagne et des Etats-Unis. dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

 

Dans une tribune parue récemment, Le Grand jeu nucléaire de l’Europe,  Manlio Dinucci fait le bilan des manœuvres de l’ pour doter l’Allemagne d’une réelle capacité nucléaire et renforcer la capacité offensive des Etats Unis. Dans son rapport au Comité Central du PRCF (12 mars 2017), Georges Gastaud a montré que l’enjeu central de la « défense européenne » intégrée à l’ est de mettre l’arme nucléaire française à la disposition de l’Union Eeuropéenne, c’est-à-dire à la fois de l’impérialisme allemand résurgent et de l’impérialisme américain. A la fois pour

  1.  Désarmer définitivement la France en la privant de la , lui interdire tout retour à l’indépendance politique, donc, à une politique de Frexit progressiste orientée vers la rupture anticapitaliste
  2.  faire de l’Allemagne capitaliste, sous masque européen (comme pour le mark et l’euro) une puissance nucléaire mondiale
  3. Permettre à l’Empire européen sous dominance berlinoise de devenir un Etat capable de faire la à la fois à l’Est et, certaines « dérives continentales » restant relativement stables à travers les âges, à l’Ouest si nécessaire.

Alors que le PCF-PGE, qui a renié les principes communistes et qu’il fait même les yeux doux à Hamon (partisan de l’OTAN et du renforcement de l’UE !), il est urgent pour tous les communistes véritables de dénoncer l’OTAN (cf le texte commun de la Coordination communiste Nord et du PRCF), la « défense » européenne, la remilitarisation galopante de l’impérialisme allemand. Déjà dans les années 50, le PCF de Duclos avait fait échec, parallèlement aux députés gaullistes, la Communauté Européenne de Défense (C.E.D.), le faux nez du réarmement allemand.


Le grand jeu nucléaire en Europe –  Manlio Dinucci

La torpille lancée à travers le New York Times -l’accusation contre Moscou de violer le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI)- a touché son objectif : celui de rendre encore plus tendus les rapports entre Etats-Unis et Russie, en ralentissant ou empêchant l’ouverture de cette négociation annoncée par Trump dès sa campagne électorale. La torpille porte la signature d’Obama, qui en juillet 2014 (immédiatement après le putsch de Place Maïdan et la crise consécutive avec la Russie) accusait Poutine d’avoir testé un missile nucléaire de croisière, dénommé SSC-X-8, violant le Traité FNI de 1987 qui interdit le déploiement de missiles avec base à terre et portée comprise entre 500 et 5500 km.

D’après ce que déclarent des fonctionnaires anonymes du renseignement étasunien, deux bataillons russes en sont déjà armés, chacun doté de 4 lanceurs mobiles et 24 missiles à tête nucléaire.
Avant de quitter l’an dernier sa charge de Commandant suprême allié en Europe, le général Breedlove prévenait que le déploiement de ce nouveau missile russe « ne peut rester sans réponse ». Il taisait par contre le fait que l’Otan garde déployées en Europe contre la Russie environ 700 têtes nucléaires étasuniennes, françaises et britanniques, presque toutes prêtes au lancement vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Et au fur et à mesure qu’elle s’est étendue à l’Est jusqu’à l’intérieur de l’ex URSS, l’Otan a de plus en plus rapproché ses forces nucléaires de la Russie.

C’est dans la cadre de cette stratégie que s’insère la décision, prise par l’administration Obama, de remplacer les 180 bombes nucléaires B-61 -installées en Italie (50 à Aviano et 20 à Ghedi Torre), Allemagne, Belgique, Hollande et Turquie – par les B61-12 : nouvelles armes nucléaires, chacune à quatre options de puissance sélectionnables selon l’objectif à frapper, capables de pénétrer dans le terrain pour détruire les bunkers des centres de commandement. Un programme de 10 milliards de dollars, par lequel chaque B61-12 coûtera plus que son poids en or.

En même temps les USA ont réalisé en Roumanie la première batterie de missiles terrestre de la « défense anti-missile », qui sera suivie d’une autre en Pologne, composée de missiles Aegis, déjà installés à bord de 4 navires de guerre étasuniens déployés en Méditerranée et Mer Noire. C’est le soi-disant « bouclier » dont la fonction est en réalité offensive : s’ils arrivaient à le réaliser, USA et Otan tiendraient la Russie sous la menace d’un first strike nucléaire, en se fiant à la capacité du « bouclier » de neutraliser les représailles. De plus, le système de lancement vertical Mk 41 de Lockheed Martin, installé sur les navires et dans la base en Roumanie, est en mesure de lancer, selon les techniques spécifiques fournies par le même constructeur, « des missiles pour toutes les missions », y compris celles d’ « attaque contre des objectifs terrestres avec missiles de croisière Tomahawk », armables aussi de têtes nucléaires.

Moscou a averti que ces batteries, étant en mesure de lancer aussi des missiles nucléaires, constituent une violation du Traité FNI.
Que fait l’ dans cette situation ? Alors qu’elle déclame son engagement pour le désarmement nucléaire, elle est en train de concevoir dans ses cercles politiques ce que le New York Times définit comme « une idée auparavant impensable : un programme d’armements nucléaires Ue ». Selon ce plan, l’arsenal nucléaire français serait « reprogrammé pour protéger le reste de l’Europe et placé sous un commun commandement européen», qui le financerait par un fonds commun. Cela adviendrait « si l’Europe ne pouvait plus compter sur la protection américaine ». En d’autres termes : dans le cas où Trump, se mettant d’accord avec Poutine, ne déploierait plus les B61-12 en Europe, c’est l’Ue qui penserait à poursuivre la confrontation nucléaire avec la Russie.

Edition du mardi 14 mars 2017 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/il-grande-gioco-nucleare-in-europa/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Posted by: – // 4-EUROPE: en sortir, s’en sortir !, articles // arme nucléaire, Armée, CED, dissuasion nucléaire, Europe, guerre, guerre nucléaire, OTAN, paix, Sortir de l’OTAN, sortir de l’U.E., Union Européenne // mars 19, 2017

Publié par PRCF Initiative Communiste
URL http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/europe-de-la-defense-saisie-de-la-dissuasion-nucleaire-de-la-france-par-lallemagne-et-des-etats-unis/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=100090

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - FRANCE - DOM-TOM, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...363
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots