• Accueil
  • > - LITTERATURE - POESIE - TEXTE

Invitation à lire…

Posté par onsbouge le 17 août 2017

black-313636_640-2


jeudi 17 août 2017

.
Horizon vertical

 Invitation à lire... dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE a19

Horizon vertical
Abdul Kader EL JANABI

Sindbad
Mémoires de la Méditerranée
Mars, 1998 / 14,0 x 22,5 / 120 pages
traduit de l’arabe (Irak) par : Charles Illouz, Marie-Thérèse HUERTA, Mohamed EL-GHOULABZOURI

ISBN 978-2-7427-1391-2
prix indicatif : 14, 70€

 

Fidèle à sa réputation d’agitateur chronique de la vie culturelle arabe, volontiers irrévérencieux et provocateur, Abdul Kader El-Janabi retrace ici un itinéraire fertile en expériences multiples. Il évoque son enfance, à Bagdad, dans les années cinquante, de l’école jusqu’aux premiers engagements poétiques et politiques en passant par la découverte émerveillée du cinéma américain. Il retrace ensuite les années passées dans le Londres des hippies, puis à Paris, dans le sillage du mouvement surréaliste, avec de riches informations sur l’histoire de certains groupes et publications arabes d’avant-garde.

 

Publié il y a 3 hours ago par
Libellés: Livres

pa3


Publié par
URL  https://assawra.blogspot.fr/2017/08/horizon-vertical.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115737

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE | Commentaires fermés

Invitation à lire…

Posté par onsbouge le 16 août 2017

black-313636_640-2


mercredi 16 août 2017

.

Le Fou de Laylâ

 Invitation à lire... dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE a5

Le Fou de Laylâ
MAJNÛN

Cliquez pour agrandir

Sindbad
La Bibliothèque arabe
Juin, 2016 / 14,0 x 22,5 / 512 pages
traduit de l’arabe par : André MIQUEL

ISBN 978-2-330-06430-3
prix indicatif : 28, 00€

 

Sous ce nom (le Fou, ou le Fou de Laylâ : Majnûn Laylâ) se cache un jeune homme, Qays ibn al-Mulawwah, qui n’a peut-être jamais existé. D’entrée de jeu, il s’agit d’un inextricable duo entre histoire et légende. La première nous dit qu’au désert d’Arabie, dans la seconde moitié du VIIe siècle, circulent des poèmes chantant un amour parfait et impossible. Leurs auteurs, sous divers noms, se veulent, d’une tribu à l’autre, les meilleurs dans le genre, et pour avoir vécu cet amour, et pour le dire.
La légende, elle, nous parle d’un jeune homme, Qays, de la tribu des Banû ‘Amir, qui tombe amoureux de sa cousine Laylâ. Tout devrait concourir à leur bonheur : ils n’ont aucune crainte quant à l’accord de leurs familles, portées, comme les autres, à ce type de mariage entre cousins. Mais voilà… Qays est poète, et il décide de chanter son amour à tous vents. Ce faisant, il enfreint une règle majeure du code bédouin. Dès lors, tout s’enchaîne : le refus de la famille, le mariage forcé de Laylâ, son départ de la tribu, Qays sombrant dans la folie et allant vivre avec les bêtes du désert, sa mort enfin, d’épuisement et de douleur.
Quel qu’en soit l’arrière-plan social, la légende crée un mythe : celui de l’amour parfait et impossible. De tous les poètes qui l’ont chanté dans l’Arabie de ce temps, Majnûn est sans doute le plus grand. Homme de chair et de sang, ou personnage inventé, il fixe au poème un unique sujet : l’amour dans toutes les variations possibles.

 

Publié il y a 39 minutes ago par
Libellés: Livres

pa3


Publié par
URL   https://assawra.blogspot.fr/2017/08/le-fou-de-layla-ne-majnun-cliquez-pour.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115650

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE | Commentaires fermés

Invitation à lire…

Posté par onsbouge le 15 août 2017

black-313636_640-2


mardi 15 août 2017

.
Lumière fuyante

 Invitation à lire... dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE a4

Lumière fuyante
Mohamed BERRADA

Cliquez pour agrandir

Sindbad
La Bibliothèque arabe
Mars, 1998 / 14,0 x 22,5 / 200 pages
traduit de l’arabe (Maroc) par : Catherine Charruau

ISBN 978-2-7427-1029-4
prix indicatif : 16, 70€

 

A Tanger, sur son balcon tourné vers la côte espagnole, Aïchouni, un peintre vieillissant, traque le tracé rétif d’une toile lorsqu’il reçoit la visite d’une séduisante jeune femme, Fatima, qui se présente comme l’une de ses admiratrices. Une liaison amoureuse se noue aussitôt entre eux, à laquelle se mêle le souvenir lancinant de Ghaylâna, la femme que Aïchouni a passionnément aimée, il y a trente ans, et dont Fatima, en fait, est la fille. Tout au long du roman, les visages et les voix des deux femmes gravitent autour d’une lumière fuyante que le peintre voudrait retenir sur sa toile, instant éternel où se rejoignent et se fondent le passé et le présent. Croisant les temps, les points de vue, les niveaux de langue et les formes de narration, Mohamed Berrada dit la nostalgie, enfouie en chacun de nous, de cette lumière-là.

 

Publié il y a 25 minutes ago par
Libellés: Livres

pa3


Publié par
URL  https://assawra.blogspot.fr/2017/08/lumiere-fuyante.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=115567

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE | Commentaires fermés

Invitation à lire…

Posté par onsbouge le 14 août 2017

black-313636_640-2


lundi 14 août 2017

.
Les Gardiens de l’air

 Invitation à lire... dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE a3

Les Gardiens de l’air
Rosa YASSIN HASSAN

Cliquez pour agrandir

Sindbad
La Bibliothèque arabe
Avril, 2014 / 13,5 x 21,5 / 256 pages
traduit de l’arabe (Syrie) par : Emmanuel VARLET

ISBN 978-2-330-01831-3
prix indicatif : 22, 00€

 

Anat Ismaïl travaille à l’ambassade du Canada à Damas comme traductrice-interprète de Jonathan Green, représentant du Haut- Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. En attendant la libération de son compagnon, Jawad, jeté en prison pour appartenance à une organisation communiste clandestine, elle s’efforce de lui rester fidèle, en dépit de la solitude et de la frustration sexuelle. Deux de ses amies, Mayyasa et Doha, se trouvent dans la même situation : la première, qui a elle-même vécu l’expérience carcérale, entend bien résister à la tentation de prendre un autre homme ; la seconde n’hésite pas à demander le divorce.
Les histoires intimes de ces femmes s’articulent à celles des demandeurs d’asile dont Anat traduit quotidiennement les témoignages et qui, pour la plupart, appartiennent à des minorités ethniques ou confessionnelles laminées par le despotisme des régimes en place. Dans ce champ de ruines, la sortie de prison des anciens militants, naguère porteurs d’un idéal collectif, est un moment de vérité particulièrement douloureux…
Publié deux ans avant le déclenchement du soulèvement syrien, ce roman est l’un des plus représentatifs d’une nouvelle littérature qui, transgressant tous les tabous, s’est employée à ressusciter la mémoire interdite de deux décennies marquées par l’infinie brutalité de la répression.

 

Publié il y a 30 minutes ago par
Libellés: Livres

pa3


Publié par
URL  https://assawra.blogspot.fr/2017/08/les-gardiens-de-lair-rosa-yassin-hassan.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115505

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE | Commentaires fermés

Invitation à lire…

Posté par onsbouge le 13 août 2017

black-313636_640-2


dimanche 13 août 2017

.
Nous sommes tous à égale distance de l’amour

 Invitation à lire... dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE a5

Nous sommes tous à égale distance de l’amour
Adania SHIBLI

Cliquez pour agrandir

Actes Sud Littérature
Mondes arabes
Janvier, 2014 / 13,5 x 21,5 / 128 pages
traduit de l’arabe (Palestine) par : Sarah SILIGARIS

ISBN 978-2-330-01950-1
prix indicatif : 15, 80€

 

Une jeune femme solitaire entretient une correspondance avec un homme qu’elle n’a jamais rencontré. Cela a commencé par une lettre à caractère professionnel qu’elle lui avait adressée, et sa réponse délicate l’avait conduite à lui en écrire d’autres, lui exprimant peu à peu ses sentiments les plus secrets. Et puis, soudain, son correspondant met fin à leur relation épistolaire.
Entre alors en scène une autre jeune femme aussi paumée, qui travaille dans un bureau de poste, et qui, à la demande de son père, collaborateur de l’occupant, ouvre les lettres pour vérifier leur contenu politique. Mais ce qui l’intéresse, elle, en particulier, ce sont les lettres d’amour…
Aussi bien par sa structure – une suite de “nouvelles” qui s’intègrent dans un récit-cadre – que par une écriture alternant narration objective et confidences intimes, ce roman sur la solitude humaine confirme le talent de l’auteur, l’une des voix les plus significatives de la littérature palestinienne d’aujourd’hui.

 

Publié il y a 1 hour ago par Libellés: Livres

pa3


Publié par
URL   https://assawra.blogspot.fr/2017/08/nous-sommes-tous-egale-distance-de.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115399

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - LITTERATURE - POESIE - TEXTE | Commentaires fermés

12345...70
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots