• Accueil
  • > - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS

La sauvagerie de l’armée israélienne à l’hôpital : vidéo

Posté par onsbouge le 17 août 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

L’association de défense des droits de l’homme B’Tselem vient de publier une vidéo effarante, montrant comment, le 21 juillet dernier, des dizaines de soldats israéliens ont envahi un hôpital et tenté d’arracher de son brancard un jeune Palestinien déjà agonisant après qu’ils venaient de tirer sur lui.

Les images, issues des caméras de surveillance de l’hôpital palestinien Makassed, à Jérusalem-Est, montrent notamment comment la soldatesque bouscule le personnel soignant et tente de se saisir du blessé, qui est sous perfusion et en route pour la salle d’opérations ! De fait, le jeune homme n’arrivera jamais en salle d’opérations : son décès sera prononcé dans les minutes suivant le raid de la soldatesque.

Agé de 20 ans, Mohamed Abou Ghanam, du quartier Abou Tur de Jérusalem, faisait partie des manifestants qui protestaient contre l’installation par l’armée israélienne, en toute illégalité, de détecteurs de métaux à l’entrée de la mosquée Al-Aqsa, lorsqu’un soldat lui a tiré dessus à balle réelle, le blessant très grièvement.

L’armée avait ensuite interdit pendant de longues minutes aux ambulanciers de le prendre en charge, alors que Mohamed, inconscient, se vidait de son sang. Et lorsque les infirmiers palestiniens furent enfin autorisés à emmener le blessé, un autre soldat n’hésita pas à lancer une grenade assourdissante à l’intérieur de l’ambulance.

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL http://www.europalestine.com/spip.php?article13311

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115692

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

La résistance par le cirque à Gaza (video)

Posté par onsbouge le 17 août 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

Merci à Souad, étudiante en journalisme, pour cet exemple de résistance à Gaza sous blocus.

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article13309

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115684

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ART, - CINEMA - ANIMATION - THEATRE - CIRQUE, - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

Adoptés durant la guerre, des Libanais à la recherche de leurs géniteurs

Posté par onsbouge le 15 août 2017

black-313636_640-2


mardi 15 août 2017

.
Adoptés durant la guerre, des Libanais à la recherche de leurs géniteurs

 Adoptés durant la guerre, des Libanais à la recherche de leurs géniteurs dans - DROIT a1

L’ONG Badael-Alternatives, qui aide ces personnes, estime à 10.000 le nombre d’enfants adoptés au Liban durant la guerre. (afp)


Dida Guigan avait tout juste deux semaines lorsqu’elle a été emmenée à l’étranger par ses parents adoptifs en pleine guerre civile du Liban. Après neuf ans de recherches, elle a retrouvé sa génitrice en Suisse, le même pays où elle grandi.
Dida fait partie des milliers d’enfants libanais adoptés par des parents étrangers lors du conflit civil qui a ravagé le pays du Cèdre de 1975 à 1990.
Nombreux d’entre eux, comme cette jeune femme aujourd’hui âgée de 32 ans, ont choisi de retrouver leurs géniteurs, un long processus compliqué par des secrets que beaucoup préfèreraient garder enfouis.
L’ONG Badael-Alternatives, qui aide ces personnes, estime à 10.000 le nombre d’enfants adoptés au Liban durant la guerre. C’est à cette période que les adoptions ont pris de l’ampleur, des intermédiaires et édiles ayant facilité le processus en produisant les faux documents, souvent contre de l’argent.
« C’était facile », explique à l’AFP Zeina Allouche, cofondatrice de Badael.
« Il n’y avait ni loi, ni sécurité et il y avait de la complicité car des gens pensaient que c’était un bon moyen de sauver les enfants », poursuit-elle.
Emmenée du Liban en 1984, Dida, qui a grandi en Suisse, savait qu’elle avait été adoptée mais ignorait tout de sa famille de naissance.
A 18 ans, ses parents adoptifs lui ont donné des documents, dont une « attestation d’abandon » portant le nom de sa mère biologique.
Dida effectue alors plusieurs voyages à Beyrouth avant de découvrir, avec l’aide d’une équipe de télévision libanaise, que sa génitrice vivait en Suisse… à une heure du lieu où elle avait grandi.
« Je ne croyais vraiment pas que ce fût possible », raconte-t-elle à l’AFP au téléphone.
« La rencontrer et savoir qu’elle était vivante a été une des plus belles expériences de ma vie. » Lors de leur premier contact, les deux femmes découvrent qu’elles partagent le même timbre de voix.
Elle apprend que sa mère a subi des pressions pour renoncer à son enfant plutôt que de l’élever seule.
De son côté, Sophie, adoptée avant la guerre par un couple vivant en France près de six mois après sa naissance, n’a entamé des recherches que tardivement.
« A 47 ans, j’ai ressenti le besoin de combler un vide profond, de connaître l’histoire de ma naissance », confie à l’AFP cette femme qui utilise un pseudonyme.
Avec en main le nom de sa mère, elle s’est rendue au Liban mais a rencontré une forte incompréhension. « ‘+Tu as déjà une famille, tu as de la chance de vivre+, m’a-t-on dit », raconte-t-elle via courrier électronique.
« Le sujet restait délicat et tabou. »
Mme Allouche assure que beaucoup de personnes adoptées ont été confrontées à des rejets, les familles craignant le scandale.
Badael essaie de les aider, notamment par une liste de noms sur son site internet et en leur conseillant le recours aux tests ADN.
Ces tests ont permis à Sophie de retrouver un premier cousin germain puis, grâce à lui, un second, dont le père « avait aidé ma mère (biologique) à me rechercher après ma naissance ».
Elle apprend ainsi que sa génitrice a émigré en Australie. Sophie communique désormais avec elle par le biais de sa demi-soeur. « Je suis soulagée et si heureuse de l’avoir enfin trouvée », dit-elle.
Beaucoup d’adoptions ont été facilitées par la diaspora, comme celle de Terri, emmené du Liban à l’âge de 10 mois en 1988.
Ses parents adoptifs au Canada avaient été aidés par un collègue dont la mère vivait au Liban.
« Je ne savais pas ce que signifiait la guerre. J’imaginais une grande pièce où des gens se battaient et moi enfant posé sur le sol », confie-t-il.
Il avait quelques indices, dont un document stipulant qu’il avait été abandonné à l’hôpital de Sayidat al-Maounate à Byblos (nord).
Si son voyage au Liban fut un échec, il a retrouvé un cousin germain grâce au site d’analyse d’ADN, 23andme. « C’est le parent le plus proche que j’ai trouvé. Mais il n’a pas voulu me donner d’informations. Il s’est borné à me souhaiter bonne chance », dit-il.
Difficulté supplémentaire: Terri est transgenre, né fille à sa naissance et devenu garçon quand il était dans la vingtaine.
Depuis sa création en 2013, Badael a collecté le nom de 2.700 enfants libanais adoptés qui veulent retrouver un membre de leur famille ainsi qu’une poignée de mères recherchant leurs enfants.
Les adoptions ont baissé après la fin de la guerre civile mais selon l’ONG, la guerre en Syrie voisine a relancé les demandes au Liban.
Les petits Syriens adoptés aujourd’hui vont probablement engager dans l’avenir les mêmes recherches que Terri. « Il y a le lien du sang qui ne peut être brisé », souligne-t-il. Je voudrais vraiment retrouver ma mère. Cela serait comme un épilogue ».

 

Publié il y a 2 hours ago par
Libellés: Liban

pa3


Publié par
URL https://assawra.blogspot.fr/2017/08/adoptes-durant-la-guerre-des-libanais.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115595

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - POLITIQUE | Commentaires fermés

l’occupation a arrêté 880 Palestiniens en juillet dernier

Posté par onsbouge le 14 août 2017

black-313636_640-2

PALINFO

l’occupation a arrêté 880 Palestiniens en juillet dernier

 

arrestation

Gaza – CPI

Les autorités d’occupation israéliennes ont arrêté 880 Palestiniens, dont 144 enfants et 18 femmes au cours du mois de juillet dernier, ont indiqué mardi des organisations palestiniennes de défense des droits de l’Homme.
C’est ce qui ressort d’un communiqué conjoint diffusé mardi par le Club des prisonniers palestiniens, le Centre Al-Mizan pour les droits de l’homme, la Fondation al-Dhamir, et l’Instance des prisonniers.

L’armée occupante israélienne arrête généralement des dizaines de Palestiniens lors de descentes dans les villes palestiniennes. Certains d’entre eux sont libérés après quelques heures ou plusieurs jours.
Le communiqué a souligné que 425 détenus ont été interpellés dans la région de Jérusalem.

Près de 6400 Palestiniens croupissent dans les prisons israéliennes a noté la même source, précisant que 62 femmes dont 10 mineurs figurent parmi les détenus.
En outre, le communiqué souligne que près de 300 enfants palestiniens sont incarcérés, ainsi que 12 députés au Conseil législatif (Parlement palestinien).
Enfin, quelques 450 Palestiniens sont sous le coup d’une mesure de détention administrative, a conclu la même source.

Mardi   8/Août/2017 9:10:02 PM

Sujets similaires


Publié par  PALINFO
URL   https://french.palinfo.com/32668

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=115490

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - FEMMES, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Correction à notre article « Jérusalem : un colon fonce en voiture sur des enfants palestiniens »

Posté par onsbouge le 13 août 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

L’agence de presse Ma’an a corrigé vendredi la version initiale d’un article concernant les circonstances dans lesquelles quatre enfants palestiniens ont été blessés dans un incident impliquant un colon et le véhicule de ce dernier. Nous faisons de même, ci-dessous.

Correction à notre article

 

Dans un premier temps, citant des témoins oculaires de la scène, Ma’an avait indiqué que le colon avait délibérément foncé sur ces enfants du quartier de Silwan, à Jérusalem. Quatre d’entre eux, souffrant de contusions et coupures multiples, ont été conduits à l’hôpital. Leurs jours ne sont toutefois pas en danger.

Mais plus tard dans la journée le centre d’information Wadi Hilweh, basé à Silwan, a livré à Ma’an une autre version.

Selon cette source, chauffeur du véhicule en question, qui habite une colonie illégale installée au sein même du quartier de Silwan, « a démarré son pick-up alors que les enfants étaient assis à l’arrière de la camionnette, sur la plate-forme ».

« L’homme s’est mis à rouler très vite, dépassant l’épicerie où les enfants voulaient se rendre ; ces derniers ont alors tambouriné sur la vitre pour que le chauffeur s’arrête, sans succès, et ils ont sauté du camion ». C’est ainsi qu’ils se sont blessés, poursuit le communiqué du centre d’information de Wadi Hilweh.

Les gamins ont déclaré qu’ils avaient eu peur que le colon ne les kidnappe, et que c’est pour cette raison qu’ils avaient sauté en marche.

Le mystère reste entier quant à la présence initiale des enfants sur la plate-forme du pick-up.

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article13307

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115422

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - MEDIAS-PRESSE | Commentaires fermés

12345...69
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots