• Accueil
  • > - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS

L’enlèvement des bébés yéménites par Israel : un crime qui ne passe pas ! (Photos)

Posté par onsbouge le 28 juin 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

.

Plus de 2000 Yéménites, juifs israéliens, ont manifesté à Jérusalem pour faire savoir qu’ils n’avaient pas oublié le crime d’enlèvement de nombreux bébés yéménites par le gouvernement israélien, lorsqu’ils ont émigré en Israël, dans les années 1950.

L’enlèvement des bébés yéménites par Israel : un crime qui ne passe pas ! (Photos) dans - DROIT manif_je_rusalem_be_be_s_ye_me_nites-e97a4

Des bébés yéménites ont en effet été kidnappés en grand nombre dans les hôpitaux israéliens et diverses institutions israéliennes, dans la décennie qui a suivi la création de l’Etat d’israël.

Lire la suite…


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=111091

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LUTTES, - PHOTOGRAPHIE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Six jeunes Egyptiens menacés d’exécution par le dictateur al-Sissi

Posté par onsbouge le 22 juin 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

.

Des militants égyptiens lancent un appel au monde entier pour s’opposer à l’exécution imminente de six jeunes hommes, condamnés à la peine capitale pour un crime inexistant après des aveux arrachés sous les pires tortures.

Six jeunes Egyptiens menacés d’exécution par le dictateur al-Sissi dans - DROIT egypte_condamnes-2245d

Ibrahim Yahya Azab, Ahmed El Walid El Shall, Mahmoud Wahba, Khaled Askar et Basem Mohsen ont tous été arrêtés au printemps 2014, en même temps que des dizaines d’autres jeunes de la ville de Mansoura.

Ils sont étudiants, ingénieurs, pharmacien. Plusieurs d’entre eux s’étaient rendus de leur propre chef au commissariat de police de la ville, pour établir, preuves à l’appui, qu’ils n’avaient rien à voir avec la mort d’un policier, garde du corps de l’un des juges qui avaient condamné à mort Mohamed Morsi, le président élu de l’Egypte renversé à l’été 2013 par le coup d’Etat du général al-Sissi.

C’est l’enfer qui les attendait tous : torture à l’électricité, aspersion d’eau glacée, coups de bâton sur toutes les parties du corps, privation de sommeil, refus de soins, et bien d’autres sévices encore.

Au procès, ces jeunes ont fait face à des accusations sans la moindre preuve, dont celle d’avoir possédé des armes et d’avoir conspiré contre le régime. Pour faire bonne mesure, une partie des accusés se sont vus reprocher « la propagation de l’athéisme », tandis que d’autres étaient accusés d’être membres des Frères Musulmans, organisation pas encore officiellement interdite au moment de leur arrestation !

Les terribles violations des droits de l’homme par le régime égyptien n’ont pas entamé le soutien honteux que lui apporte le gouvernement français. Quand il était ministre de la défense, sous Hollande, Jean-Yves Le Drian se vantait de lui avoir vendu des avions Rafale. Maintenant qu’il est le ministre des Affaires étrangères de Macron, c’est à l’Egypte de Sissi, une fois encore, que Le Drian a réservé son premier déplacement international !

Nous ne pouvons pas nous taire. Nos amis égyptiens nous demandent de nous mobiliser pour « les 6 de Mansoura », et de signer sans tarder l’appel à leur libération.

https://docs.google.com/forms/d/1Dz-C63taOuoTlu9nUfiTicMIESfVryIwQrc63G9XiZo/viewform?edit_requested=true

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL http://www.europalestine.com/spip.php?article13119

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=110584

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - PETITION, - POLITIQUE | Commentaires fermés

La seule question qui reste à Gaza : mourir par massacre ou par manque d’électricité ?

Posté par onsbouge le 21 juin 2017

black-313636_640-2

ISM-France

.

Gaza – 20 juin 2017

La seule question qui reste à Gaza : mourir par massacre ou par manque d’électricité ?

Par Haidar Eid

Le docteur Haidar Eid est professeur agrégé au département de littérature anglaise, Université al-Aqsa, Bande de Gaza, Palestine.

15.06.2017 – Comme partout ailleurs dans le monde, l’électricité à Gaza donne accès à l’eau potable et aux soins médicaux. Avec elle, nous pouvons mettre les aliments au réfrigérateur en été, avoir de la chaleur en hiver et être relié les uns aux autres et au monde extérieur. Cela peut sembler très anodin – l’électricité a été coupée à Gaza – mais c’est une condamnation à mort pour les près de 2 millions de Palestiniens qui vivent comme moi dans la bande sous blocus israélien.

La seule question qui reste à Gaza : mourir par massacre ou par manque d’électricité ?

En fait, couper l’électricité à Gaza est de facto une déclaration de guerre contre la population civile et une forme illégale de châtiment collectif.

Pour ceux qui ne connaissent pas bien la situation, aujourd’hui, le débat entre les Gazaouis est de savoir si une attaque militaire directe – l’usage de bombes et d’armes à feu menées par Israël-apartheid, – est une meilleure façon de mourir que par un génocide progressif, l’intensification du blocus qui est imposé à notre minuscule bande depuis 10 ans.

Pensez-y : y a-t-il des citoyens, dans un autre pays du monde, qui débattent de leur meilleure façon de mourir ?

Gidéon Levy, le courageux journaliste israélien, a une réponse : « Ce qui est en jeu, c’est le danger d’un autre massacre dans la Bande de Gaza. Contrôlé, mesuré, pas trop massif, mais néanmoins un massacre. Lorsque les officiers, les hommes politiques et les commentateurs israéliens parlent du ‘prochain tour’, ils parlent du prochain massacre. »

Photo

Les moyens et les fins de l’AP

Israël-apartheid maintient un blocus médiéval mortel sur Gaza depuis 2007, quand le Mouvement de résistance islamique Hamas a pris le contrôle de la petite Bande après avoir légitimement remporté les élections législatives de 2006.

Ce blocus a été imposé parce que presque toutes les grandes puissances de la région, dont l’Autorité palestinienne (AP) dirigée par le Fatah, ont rejeté le choix démocratique des Palestiniens.

Le siège a encore empiré récemment, lorsqu’en avril, Mahmoud Abbas, le président de l’AP, a demandé à Israël de couper la fourniture d’électricité à la Bande de Gaza pour exercer une pression sur le Hamas.

Cette demande fait suite, également en avril, à sa décision de réduire les salaires des fonctionnaires civils basés à Gaza de 30 pour cent. Il devrait être évident pour tout lecteur que les résidents de Gaza ne sont pas seulement des dirigeants du Hamas mais aussi des Palestiniens ordinaires. C’est le peuple qui endure ces coupes de salaires et d’électricité.

Même après dix ans de blocus, la situation ici à Gaza est pire que jamais après ces dernières mesures. Des hôpitaux, dont Al-Shifa à Gaza-ville, ont cessé d’opérer, même dans les cas urgents.

En raison des coupures d’électricité, 90 pour cent de l’eau fournie est maintenant impropre à la consommation, ce qui accroit le risque de maladie propagée par l’eau polluée.

L’Autorité palestinienne a réduit ses versements mensuels pour l’électricité de 30 pour cent. Israël a donc autorisé la fourniture de seulement 40 watts de puissance à la Bande, sachant pertinemment qu’il faut 400 watts pour que Gaza couvre le minimum de ses besoins vitaux.

Photo

Des avertissements répétés

Ce n’est comme si le monde n’avait pas été prévenu – à maintes reprises.

A la mi-mai, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a mis en garde contre l’effondrement imminent de la Bande de Gaza, disant, dans un communiqué sombre : « La rareté de l’énergie et la pénurie sévère de carburant à Gaza ont porté préjudice à tous les aspects de la vie dans la Bande (…). » Le communiqué alertait sur une « crise imminente » dans les secteurs public et de l’environnement en raison du manque d’énergie.

En remontant à septembre 2015, les Nations Unies ont averti que Gaza pourrait être « inhabitable » d’ici à 2020. A l’époque, le rapport indiquait clairement que le PIB de Gaza avait chuté de 15 pour cent en 2014 et que le chômage avait atteint le niveau record de 44 pour cent, avec 72 pour cent des ménages souffrant d’insécurité alimentaire. Le rapport concluait que le recul de développement avait été accéléré par l’attaque israélienne sur Gaza de 2014.

Ce mois-ci, les Nations Unies ont reconnu que sans action immédiate, la crise de l’électricité entraînerait « l’effondrement des services vitaux, la santé, l’eau, l’assainissement et les services municipaux. » Mais étrangement, les Nations Unies ne semblent pas maîtriser le droit international puisque l’ONU finit par accuser les Palestiniens occupés pour cette crise, et non l’occupant israélien.

D’autre part, Richard Falk, ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens, a appelé un chat un chat, disant qu’il considérait le siège sur Gaza comme « une violation flagrante et massive du droit humanitaire international » et un « crime contre l’humanité ». L’écrivain israélien Ilan Pappe parle également de « génocide progressif ».

Photo

Ce qui est devenu routinier

La terreur est que des Gazaouis meurent tous les jours, mais ils meurent de maladie à cause de l’eau non potable ou du manque d’une opération qui leur aurait sauvé la vie, de famine parce que les cultures ne se développent pas faute d’une irrigation suffisante, ou des bébés meurent parce qu’on ne peut pas les maintenir au chaud dans les premiers jours de leur vie, mais ces façons de mourir ne font pas la une de l’actualité.

Les morts gazaouis ne font pas la une des médias parce qu’elles sont devenues la routine quotidienne depuis dix ans. Seul Israël profite de ce silence, et seuls les Gazaouis paient le prix de ce silence.

Je cite à nouveau Gideon Levy : « Pour les Israéliens, Gaza était et est un nid de terroristes (…). Tous ses habitants sont des meurtriers. Ils creusent des tunnels terroristes au lieu d’inaugurer des usines high-tech. Non, réellement, comment se fait-il que le Hamas n’ait pas développé Gaza ? Comment ose-t-il ? Comment n’a-t-il pas développé l’industrie sous blocus, l’agriculture en prison et la haute technologie dans une cage ? »

Le monde extérieur doit comprendre qu’il n’y a pas grand-chose que nous, ici à Gaza, puissions faire contre ce blocus médiéval, à part appeler nos soutiens à intensifier leur appel au boycott, au désinvestissement et aux sanctions (BDS) contre Israël. La moindre victoire du mouvement BDS participe à la survie de Gaza.

La communauté internationale a été totalement incapable d’assumer ses responsabilités. POINT. Les belles paroles et la rhétorique vide ne maintiennent pas en vie un enfant palestinien qui pleure pour avoir du lait. Elles ne fournissent pas non plus un traitement à un malade en phase terminale.

Nous n’avons qu’une lueur d’espoir, la même que celle que les Sud-Africains ont vue avant nous : une campagne soutenue de boycott, de désinvestissement et de sanctions contre Israël-apartheid, jusqu’à ce qu’il respecte le droit international.

Source : Middle East Eye

Traduction : MR pour ISM


Publié par ISM-France
URL http://www.ism-france.org/temoignages/La-seule-question-qui-reste-a-Gaza-mourir-par-massacre-ou-par-manque-d-electricite–article-20336?ml=true

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=110426

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - ENERGIE, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Ramadan à Gaza

Posté par onsbouge le 20 juin 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

.

19 juin 2017

Ramadan à Gaza

Vous avez chaud, vous trouvez les journées bien longues sans manger et sans boire ? Pour les Gazaouis c’est bien pire, mais personne n’en parle !

Ramadan à Gaza dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME enfants_devoirs_sans_lumie_re_gaza-2-8369e

Que veut dire Ramadan, quand l’absence d’électricité vous prive de réfrigérateur et de la possibilité de conserver des aliments au frais ?

Que veut dire Ramadan quand vous ne pouvez pas cuisiner faute d’électricité ?

Que veut dire Ramadan quand tout le monde est plongé dans l’obscurité au moment de la rupture du jeûne ?

Que veut dire Ramadan quand vous avez du mal à vous procurer de l’eau pour vous lavez, cuisiner, faire la vaisselle parce que les bidons et citernes installées sur les toits sont vides ?

Non seulement le blocus de Gaza, c’est à dire de 2 millions de personnes, dont une majorité d’enfants, dure depuis 10 ans, mais après avoir bombardé et détruit la principale centrale électrique de Gaza, Israel lui livre moins de 4 H d’électricité par jour !

centrale_e_lectrique_gaza_bombarde_e_en_2014-2-ccfe2 gaza dans - DROIT
Centrale électrique de Gaza bombardée par Israël en 2014

Alors les Gazaouis, petits et grands sont privés de tout. Et le soir, pas de Qatayef ! Leur gâteau préféré pendant le Ramadan, l’un des rares plaisirs qui leur restait, contient du fromage non salé, qui ne tient pas avec la chaleur.

cheese-stuffed-qatayef-45d12 israel dans - INGERENCE - HEGEMONIE

gateau_qatayef-fa6d0 palestine dans - INTERNATIONAL

La fabrique laitière al-Jaleel de Gaza, qui produisait des centaines de kilos de ce fromage garnissant l’intérieur des beignets, est quasiment au chômage.

Après que la population a vu pourrir d’énormes quantités de gâteaux, en l’absence d’électricité et donc de réfrigération, ceux qui avaient encore assez d’argent pour en acheter, ont cessé de le faire.

Car le taux de chômage, lié au blocus, s’élève désormais à plus de 40 % de la population active, et ceux qui ont la chance d’avoir encore un travail ne sont pas payés !

Le gouvernement dirigé par le Hamas ne peut payer que la moitié des salaires, et l’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas les a réduits d’un tiers, ne payant que les fonctionnaires qui acceptaient de ne pas aller travailler, pour cause de rejet du Hamas !

La fabrique laitière a arrêté de produire des aliments comme le beurre qui doivent être consommés rapidement et a essayé de se reconvertir dans des produits à base de fromage salé qui peuvent se conserver plus longtemps. Mais 35 % de ces produits demeurent invendus, faute d’argent pour les payer par les consommateurs.

Pourtant, grâce à l’aide d’association humanitaires internationale, l’usine laitière a bénéficié de l’installation d’un système performant de panneaux solaires. Mais celui-ci ne résout pas les problèmes d’électricité des consommateurs ni leur manque d’argent !

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : https://apnews.com/afs:Content:1034230008/A-popular-Ramadan-treat-is-now-hard-to-get-in-Gaza

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO – EuroPalestine
URL http://www.europalestine.com/spip.php?article13112&lang=fr

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=110390

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - PRECARITE | Commentaires fermés

Collecte pour les enfants palestiniens détenus par Israël : encore un petit effort !

Posté par onsbouge le 19 juin 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

.

Il reste moins de deux semaines pour faire un don permettant aux centaines d’enfants palestiniens incarcérés par Israël, dès l’âge de 12 ans, de bénéficier d’une défense juridique. Merci à celles et ceux qui ont déjà envoyé une participation !

Collecte pour les enfants palestiniens détenus par Israël : encore un petit effort ! dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME arrestation_enfants-9ac15

Nous en sommes à 6000 euros recueillis grâce à vos dons, et nous aimerions envoyer un peu plus à l’association palestinienne Defense Children International (DCI), qui défend les enfants palestiniens emprisonnés par l’occupant israélien, et fait un travail de communication important.

Communiqué de DCI Palestine

« Israël est le seul pays au monde à traduire des enfants devant des tribunaux militaires. Dès leur arrestation, les enfants palestiniens souffrent de violences physiques et de traitements cruels. L’armée d’occupation israélienne s’appuie sur des tactiques illégales comme celles qui consiste à priver ces enfants de l’assistance d’un avocat.

C’est là que nous intervenons. Depuis plus de 25 ans, Defense Children International Palestine prend en charge gratuitement l’aide juridique de ces enfants palestiniens en détention, pour assurer leur protection et obtenir leur libération dans les meilleurs délais.

Pour cela, nos avocats et juristes recueillent des témoignages et des preuves, afin de les défendre et de faire connaître leur situation.

Si vous soutenez notre action, nous pourrons secourir davantage d’enfants qui sont arrêtés, et détenus par un système militaire qui pratique la torture et les mauvais traitements.

Aucun enfant ne devrait être jugé par un système militaire. Vous pouvez nous aider à lutter contre cette situation. »

En accord avec DCI Palestine, nous vous proposons de nous transmettre vos dons pour que nous puissions les leur reverser intégralement.

Vous pouvez :

  • envoyer un chèque à CAPJPO-EuroPalestine. Adresse : CAPJPO-EuroPalestine, 16 bis rue d’Odessa. Boite 37. 75014 Paris

Vous recevrez un reçu fiscal (jusqu’à 66 % de la somme versée peut être déduite de vos prochains impôts)

  • Si vous n’êtes pas en France et souhaitez faire un virement bancaire sur le compte de CAPJPO-EuroPalestine, merci nous contacter sur : info@europalestine.com

Cette campagne se termine à la fin juin. D’avance merci !

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article13109

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=110274

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - FRANCE - DOM-TOM, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - JEUNES ADULTES - ADOLESCENTS - ENFANTS, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...62
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots