Elections européennes 2019 : motion du Comité Central du Pôle de Renaissance Communiste en France (P.R.C.F.)

Posté par onsbouge le 13 juin 2018

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste


Elections européennes 2019 : motion du Comité Central du Pôle de Renaissance Communiste en France (P.R.C.F.)

Elections européennes 2019 : motion du Comité Central du Pôle de Renaissance Communiste en France (P.R.C.F.) dans - ECLAIRAGE - REFLEXION UE-Dictature-capitaliste-800x422

Après une riche discussion, le CC du PRCF, réuni le 10 juin 2018, a adopté à l’unanimité la motion suivante.

 

Conformément à sa stratégie de lutte pour que la France sorte, par la voie progressiste, de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme, le PRCF doit continuer à délégitimer l’UE et ses institutions pseudo-démocratiques, notamment le prétendu « parlement européen », véritable paravent de la dictature supranationale du grand capital. Cette dé-légitimation est encore plus indispensable à l’heure où MACRON, fondé de pouvoir du MEDEF, de l’OTAN et de l’UE de MERKEL, veut parachever l’euro-dissolution de la France et rendre irréversible la casse sociale en substituant à grand pas :

 

  • Un « gouvernement de la zone euro » au droit pour notre pays de décider lui-même de son budget et de sa politique socio-économique,
  • Une « défense européenne » intégrée à l’OTAN en liquidation du principe d’une défense nationale exclusivement dévolue à la protection du territoire national,
  • Une « souveraineté européenne » mettant fin à l’histoire de la France indépendante, interdisant de fait la construction d’une France franchement insoumise à l’UE et prohibant, a fortiori, la révolution socialiste dans notre pays,
  • Le tout-anglais managérial, voulu par le MEDEF, l’UE, le CAC-40, l’OTAN, en lieu et place du français « langue de la République » aux termes de l’article II-a de la Constitution.

 

Fidèle à ses combats antérieurs de 2014, 2009 et 2004, le PRCF appellera donc à l’abstention militante et citoyenne aux prochaines élections européennes.

 

Pour autant, le but de notre campagne de masse, ciblant en priorité les usines, les facultés, les quartiers populaires et les communes rurales, sans oublier le débat au sein des syndicats ouvriers, enseignants, étudiants, paysans, etc., ne sera pas de nous confronter âprement aux progressistes engagés dans la promotion de listes évoquant, si peu que ce soit, la question d’une sortie des traités européens. En liaison avec les luttes, notre campagne visera, principalement, la dénonciation de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN, la nécessité du FREXIT PROGRESSISTE, l’alliance des deux drapeaux, rouge et tricolore, pour remettre « le monde du travail au cœur de la vie nationale » (programme du CNR « Les Jours heureux ») et pour rouvrir à notre peuple la perspective révolutionnaire du SOCIALISME pour la France.

 

Posted by: // 1-PRCF, 4-EUROPE: en sortir, s’en sortir !, articles // , , , // juin 12, 2018


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL  https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/elections-europeennes-motion-du-comite-central-du-pole-de-renaissance-communiste-en-france-p-r-c-f/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=140468

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - ELECTIONS - REFERENDUM, - EUROPE, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

PARIS 22/5/2018 • MANIFESTATION UNITAIRE REPUBLIQUE / NATION

Posté par onsbouge le 23 mai 2018

black-313636_640-2

PARIS 22/5/2018 • MANIFESTATION UNITAIRE REPUBLIQUE / NATION

TARANIS NEWS
Ajoutée le 22 mai 2018


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=138854

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ELECTIONS - REFERENDUM, - LUTTES, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

Venezuela : Personne ne peut mettre en doute les élections du Venezuela

Posté par onsbouge le 20 mai 2018

black-313636_640-2

BOLIVAR INFOS

Venezuela : Personne ne peut mettre en doute les élections du Venezuela 

20 Mai 2018, 10:35am

Publié par Bolivar Infos

L’ex-président de l’Equateur Rafael Correa a donné une interview à Telesur dans laquelle il dénonce une stratégie régionale contre les projets progressistes en Amérique Latine et défend la transparence du processus électoral vénézuélien.

Correa est venu au Venezuela en tant qu’accompagnant international des élections du 20 mai. Concernant les garanties du système électoral, il a assuré que « personne ne peut mettre en doute les élections du Venezuela » et il a ajouté que « sur la  planète entière, il n’existe pas d’élections plus contrôlées qu’au Venezuela. »

Il a expliqué que le système de garanties est la même qu’en 2015 quand l’opposition a obtenu la majorité. Cependant, « pour certains groupes, les élections sont bonnes s’ils gagnent, eux, » a-t-il dit après avoir affirmé qu’il ne voit pas de possibilité de fraude dans le système électoral vénézuélien.

Il a dénoncé également la double morale de l’Organisation des Etats Américains (OEA) dans sa position à propos du Venezuela : « Que disent-ils de ce qui se passe au Brésil et au Honduras? » a-t-il demandé et il a lancé un appel à renforcer les mécanismes régionaux comme al Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens (CELAC) pour résoudre les problèmes sans ingérence de Washington.

Il a aussi qualifié de « surprenante et très triste » la décision du Gouvernement du Canada de ne pas permettre l’installation de bureaux de vote pour les Vénézuéliens résidant au Canada.

D’autre part,il a expliqué que la stratégie de la droite a deux axes discursifs :

« L’échec de la stratégie économique des Gouvernements de gauche, ce qui est faux puisqu’elle a déjà démontré sa supériorité dans des temps d’expansion et de récession, et détruire l’intégrité morale des dirigeants et des projets de gauche. »

Il a mis en avant le rôle des médias de droite dans la cooptation de l’appareil dans le cadre d’un plan pour renverser les projets progressistes dans la région comme c’est le cas pour Luiz Inácio Lula da Silva au Brésil.

« Ils criminalisent la participation politique des dirigeants de gauche d’abord par le lynchage médiatique, ensuite avec des procédures judiciaires. »

Correa a expliqué qu’il y a eu un changement dans le bilan géopolitique et que les élites « sont prêtes à tout, elles veulent exterminer la gauche qui peut avoir le pouvoir et détruire tout ce qui a été obtenu soit en emprisonnant les dirigeants soit en les assassinant » en même temps qu’ils « diabolisent la politique en légitimant les gérants pour gouverner. »

Il a affirmé que de 2002 à 2014, les politiques de l’Amérique Latine étaient une référence pour le monde dans le cadre d’une crise du néolibéralisme aussi bien au niveau économique qu’idéologique.

« La crise du néolibéralisme a été aussi une crise de la pensée. Ca a été une crise économique, sociale et démocratique, des dirigeants. Cela a changé avec l’arrivée d’Hugo Chávez et il adonné un nouveau tournant au monde, » a-t-il assuré.

Cependant, face à cette nouvelle menace de la droite dans la région, il a déclaré qu’actuellement, nous vivons dans « l’empire du capital » et que le grand défi de la gauche consiste à réussir à placer l’être humain au-dessus des intérêts capitalistes.

Il a aussi exprimé sa solidarité avec le Gouvernement du Nicaragua face aux récentes violences qu’il a considérées comme faisant partie du plan de déstabilisation de la région.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :
https://www.telesurtv.net/news/rafael-correa-entrevista-elecciones-venezuela-20180519-0015.html

URL de cet article :
http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/05/venezuela-personne-ne-peut-mettre-en-doute-les-elections-du-venezuela.html


Publié par BOLIVAR INFOS
URL  http://bolivarinfos.over-blog.com/2018/05/venezuela-personne-ne-peut-mettre-en-doute-les-elections-du-venezuela.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=138664

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECLAIRAGE - REFLEXION, - ELECTIONS - REFERENDUM, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

S. Nasrallah : Objectif atteint aux législatives. Beyrouth restera la capitale de la résistance

Posté par onsbouge le 8 mai 2018

black-313636_640-2

ISM-France

Liban – 7 mai 2018

S. Nasrallah : Objectif atteint aux législatives. Beyrouth restera la capitale de la résistance

Par Al Manar

Le Hezbollah s’est réjoui, ce lundi, de la grande victoire aux élections législatives, les premières organisées en près d’une décennie dans le pays. « Il y a une grande victoire morale et politique pour le choix de la résistance », a lancé le secrétaire général du Hezbollah, lors d’un discours à l’occasion de la victoire de la majorité des listes électorales soutenues par le Hezbollah et le mouvement Amal.

S. Nasrallah : Objectif atteint aux législatives. Beyrouth restera la capitale de la résistance

Sayed Hassan Nasrallah a appelé à l’ouverture d’une nouvelle page entre les autres partis politiques et à former un nouveau gouvernement afin de préserver la stabilité, œuvrer au développement du pays, et faire face aux menaces israéliennes.

Le numéro Un du Hezbollah a rassuré les Beyrouthins que la capitale préservera son identité arabe et restera la capitale de la résistance. La liste soutenue par le Hezbollah a raflé 4 sièges dans la 2ème circonscription de Beyrouth.

« Nous pouvons dire aujourd’hui (…) que l’objectif a été réalisé, » a en outre ajouté Sayed Nasrallah. « La composition du nouveau Parlement représente une garantie et une grande force pour (…) la protection de cette équation en or : l’armée, le peuple, la Résistance, » a-t-il poursuivi.

Le chef du Hezbollah s’exprimait peu après le Premier ministre Saad Hariri, qui a reconnu que son mouvement, le Courant du Futur, perdait un tiers de ses sièges.

Voici les principaux points de son discours :

Tout d’abord, je voudrais m’attarder aux résultats des législatives, faire une lecture générale, appeler à l’ouverture d’une nouvelle page et remercier tous ceux qui ont été fidèles à la voie de la résistance.

L’organisation des législatives après 9 ans de retard constitue un exploit en lui-même pour le Liban, le pouvoir et le chef d’Etat Michel Aoun ainsi que pour le gouvernement actuel et toutes les parties libanaises qui ont coopéré à la réussite de ce scrutin.

La nouvelle loi proportionnelle a garanti la représentation d’une grande partie des forces politiques. Il convient d’apporter certaines retouches à certains problèmes ou erreurs dus à ce mode électoral, mais il est inadmissible d’y renoncer. D’aucuns ont prétendu que l’objectif de cette loi est d’écarter certaines parties de la scène politique, ce qui n’est pas du tout vrai.

Parmi les points positifs de ce scrutin, c’est qu’il a prouvé que la situation sécuritaire était excellente. Nous avons réussi à organiser ces législatives dans les différentes circonscriptions en un seul jour, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Les législatives ont également démontré que les prétentions de certaines personnalités, selon lesquelles elles sont visées au niveau sécuritaire, sont fausses. Ces dirigeants se sont déplacés dans différentes régions, ce qui confirme la stabilité sécuritaire dont jouit le Liban.

La seule personne qui ne pouvait pas se rendre sur place, c’était moi, et ce, en raison des menaces israéliennes aériennes.

Raison pour laquelle, il faut s’attacher à cette stabilité et œuvrer à la préserver à partir de notre conduite.

Assurer une couverture politique à la résistance
Nous avons proposé avec nos alliés avant les élections deux grands titres : La nécessité d’obtenir une présence massive au parlement afin de protéger et assurer une couverture politique à la résistance. Et de mettre à exécution nos programmes électoraux, dont entre autres, la lutte contre la corruption, le gaspillage des fonds….

Objectif atteint
Partant des résultats quasi-définitifs, nous pouvons dire que nous avons réalisé notre objectif avec la grâce de Dieu et le soutien des gens fidèles. Notre présence (avec nos alliés) au nouveau parlement assurera la protection de votre choix stratégique (la Résistance) et de l’équation tripartite : armée, peuple, Résistance face aux différentes menaces israéliennes (construction d’un mur à la frontière, exploration du gaz et du pétrole dans des zones libanaises).
La composition de ce nouveau parlement représente une garantie pour la résistance, la souveraineté du pays et aide à la réalisation des programmes électoraux.

Frapper la crédibilité du Hezbollah
Une des menaces à laquelle le Hezbollah était exposé avant les élections consistait à frapper sa crédibilité parmi ses sympathisants et au sein de son environnement.
Plusieurs parties occidentaux et médias, surtout ceux des pays du Golfe, ont tenté de ternir son image en accusant le Hezbollah de trafic de drogue, de blanchiment d’argent…
Certains pays ont imposé des sanctions, exercé des pressions sur des hommes d’affaires, émigrés et autres sous prétexte qu’ils soutiennent la résistance. Tout leur objectif est de pousser les gens à se plier face à ces mesures et à renoncer à cette voie. Ils ont même organisé des conférences pour parvenir à cet objectif. La dernière réunion, consacrée au déchiffrement du Hezbollah, a été organisée aux Emirats.

Après avoir réalisé qu’ils ne pourront pas vaincre la résistance au niveau militaire, ils ont concentré leurs efforts sur l’environnement de cette résistance afin de semer le doute dans l’esprit de ses sympathisants. Ils ont dépensé une grande somme d’argent à cet égard.
Certains d’eux ont annoncé lors des campagnes électorales qu’ils œuvraient à arracher le Hezbollah un des sièges chiites à Baalbeck. (Ce siège équivaut aux 127 sièges du parlement, avait déclaré l’assistant du Premier ministre libanais, Ahmad Hariri). Ils ont axé leur lutte sur les fronts de Baalbeck et du sud où se concentrent la majorité des sympathisants du Hezbollah. Le Front de Baalbeck Hermel requiert une importance dans la lutte contre les groupes takfiristes qui étaient retranchés en Syrie, alors que le front du sud constitue le rempart contre l’occupation israélienne.

Aujourd’hui, cet objectif a avorté. Il y a une grande victoire morale et politique pour le choix de la résistance. Leur propagande a subi des résultats inverses. En 2009, le taux de participation aux législatives avait atteint 54 %, alors qu’hier (6/5/2018) 63 % des électeurs se sont rendus aux urnes. Nos sympathisants se sont mobilisés dans toutes les circonscriptions pour soutenir le projet de la résistance.

Le niveau élevé de la participation de nos sympathisants à ces législatives constitue une riposte directe à cette propagande.

Ouvrir une nouvelle page
Il y a une réalité que personne ne peut ignorer : aucune partie ne peut éliminer l’autre. Nous avons tous besoin de travailler ensemble afin de résoudre les problèmes sociaux et économiques des Libanais. Nous avons appelé avant les élections les différents protagonistes à éviter l’incitation à la division et à la zizanie. Nous appelons, de nouveau, tous les Libanais et les différentes parties au calme, à la patience et à s’éloigner des discours sulfureux.

Il faut ouvrir une nouvelle page (…), tirer des leçons des erreurs commises.

Les élections sont finies et nous sommes face à de nouveaux défis dans la région, et il convient de former rapidement un nouveau gouvernement.

En dépit des préparations aux législatives, j’ai suivi très bien les menaces israéliennes à l’encontre du Liban, de la Syrie, de Gaza et de l’Iran.

Nous n’avons pas de temps à perdre.

Beyrouth restera la capitale de la résistance
Je m’adresse à ceux qui sont préoccupés pour l’identité de Beyrouth pour leur dire que la capitale préservera son identité arabe et cette diversité (dans les sièges acquis) reflète la vraie identité de Beyrouth, qui restera la capitale de la résistance.
Dans la circonscription de Jbeil Kessrouane (où les chiites sont minoritaires), nos sympathisants ont œuvré pour élire le candidat du Hezbollah, cheikh Hussein Zeaiter, mais ça n’a pas marché. Nous saluons et remercions votre fidélité ainsi que les candidats de la liste de la ‘Coopération nationale’.
Malgré cela, nous vous appelons à préserver la coexistence dans cette région.

Remerciement pour votre fidélité
Je remercie Dieu pour cette victoire, ainsi que les familles des martyrs, qui ont préservé le sang de leurs chers par leurs voix.
Je voudrais également remercier les handicapés de la guerre, les gens âgés, la participation massive des hommes et femmes.
Je voudrais également saluer les gens de Baalbeck et Hermel, qui lors de la dernière cérémonie électorale, avaient défié les mauvaise conditions météorologiques. Ils se sont protégés de la grêle avant le début de mon discours, en mettant les chaises sur leur tête. Cette image incarne le défi et la volonté chez ces gens.
J’adresse mes remerciements à la machine électorale du Hezbollah, au mouvement Amal, à nos alliés, à nos candidats, au gouvernement, à l’armée ainsi qu’aux forces de sécurité, qui ont contribué à la réussite de ce scrutin.
Nous sommes face à une nouvelle étape au niveau national. Les candidats sont appelés à respecter leurs promesses électorales… faute de quoi ils seront des traitres.

Source: AlManar TV

Source : Al Manar


Publié par ISM-France
URL  http://www.ism-france.org/analyses/S-Nasrallah-Objectif-atteint-aux-legislatives-Beyrouth-restera-la-capitale-de-la-resistance-article-20591?ml=true
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=137422

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DATE A RETENIR, - ELECTIONS - REFERENDUM, - INTERNATIONAL, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Simulacre d’élections en Egypte sous la dictature sanglante de Sissi

Posté par onsbouge le 26 mars 2018

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

Nos dirigeants et nos médias qui se sont moqués de la mascarade électorale en Russie, se gardent bien d’en faire autant pour les élections orchestrées par le dictateur Sissi en Egypte, Macron ayant expliqué qu’il ne donnait pas de leçons sur les droits de l’Homme… quand ça l’arrange.

Simulacre d’élections en Egypte sous la dictature sanglante de Sissi dans - DROIT sissi_elections-25965

Les Égyptiens se rendront aux urnes ce 26 mars pour « réélire » le maréchal arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup d’État, en 2013. Une mascarade après l’élimination des Frères musulmans, les arrestations d’opposants de tous bords, l’assassinat d’autres candidats potentiels à ces élections, sauf celui désigné par Sissi pour jouer les figurants, et le musellement de la société civile en butte aux menaces et à l’intimidation.

Sur chaque immeuble, à chaque coin de rue, le portrait de l’ex-maréchal a envahi le paysage urbain.La célèbre place Tahrir a vu émerger des dizaines de grandes affiches bariolées aux couleurs du drapeau égyptien et le visage d’Abdel Fatah al-Sissi, le président égyptien sortant, candidat à sa réélection du 26 au 28 mars.Sur chaque immeuble, à chaque coin de rue, le portrait de l’ex-maréchal a envahi le paysage urbain. « Oui à al-Sissi ! Vive l’Égypte ! »

La propagande de Sissi insiste sur l’obligation d’aller voter pour protéger l’état et la lutte contre le terrorisme, assimilant l’abstention à une complicité de terrorisme, justifiant les nombreuses arrestations de ceux qui ont osé appelé à l’abstention.

Aucune liberté de réunion ou d’expression, 40.000 opposants en prison dans des conditions inhumaines, et systématiquement torturés, selon Human Rights Watch, qui rapporte que de nombreux détenus meurent en prison, faute de soins. Muhammed Morsi, le premier président démocratiquement élu de l’Egypte, croupit en confinement solitaire dans une prison, dans un état de santé critique, vu le refus de lui permettre de se soigner.

Une vieille photo circule d’ailleurs actuellement sur les réseaux sociaux égyptiens. L’image montre les ressemblances frappantes entre les slogans en faveur du candidat unique Moubarak et ceux que l’on croise dans les rues du Caire ces jours-ci.

Personne ne s’y trompe. Mais personne n’a intérêt à ouvrir la bouche. Les arrestations guettent tout dissident, toute critique.

Le Dr Maha Azzam, dirigeant du Conseil révolutionnaire égyptien, appelle la « communauté internationale et les gouvernements démocratiques » à refuser d’accréditer la légitimité de telles élections sous ce brutal régime militaire.

Mais les affaires sont les affaires, n’est-ce pas ? On a liquidé Khadafi après lui avoir déroulé le tapis rouge quand il versait des millions dans les poches de nos dirigeants. Pour le moment Sissi, qui obéit aux ordres israélo-américains et qui renfloue grassement les caisses de nos marchands de mort, n’a rien à craindre !

emmanuel-macron-abdel-fattah-al-sisi_5965968-2-e1db6 égypte dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par  CAPJPO – EuroPalestine
URL  http://www.europalestine.com/spip.php?article14073
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=133786

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - ELECTIONS - REFERENDUM, - INGERENCE - HEGEMONIE, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

12345...125
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots