• Accueil
  • > - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT

Environnement

Posté par onsbouge le 20 août 2017

black-313636_640-2


dimanche 20 août 2017

.
Fipronil: les industriels « n’ont pas joué le jeu »

 Environnement  dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT a7

La Confédération paysanne considère que les industriels de l’agro-alimentaire « n’ont pas joué le jeu » dans l’affaire des œufs contaminés au fipronil (afp)


La Confédération paysanne considère que les industriels de l’agro-alimentaire « n’ont pas joué le jeu » dans l’affaire des œufs contaminés au fipronil et que le gouvernement aurait dû montrer « beaucoup plus de fermeté », a déclaré dimanche sur France Inter, son porte-parole Laurent Pinatel.
M. Pinatel a renouvelé son refus d’une « agriculture (…) de fermes-usines qui sont en train de bousiller notre alimentation et la santé des gens ».
Interrogé sur la fraude au fipronil, le porte-parole a dénoncé « un jeu des industriels assez opaque ».
« Est-ce que ce sont les industriels qui ont tardé à établir où étaient passés les produits ou est-ce que c’est le gouvernement qui a tardé à sortir la liste? », s’est-il interrogé.
« Nous on penche plutôt quand même sur le fait que les industriels n’ont pas joué le jeu », a-t-il poursuivi, jugeant qu’il « aurait fallu (…) que le gouvernement fasse preuve de beaucoup plus de fermeté et exige de l’agro-alimentaire des résultats et une traçabilité beaucoup plus rapide ».
Plus généralement, « on s’aperçoit que tous les scandales sanitaires, tous les scandales de fraude, de tromperie au niveau de l’alimentation (…) c’est l’agro-alimentaire qui les crée et qui les entretient », a affirmé M. Pinatel.
La Confédération paysanne pour sa part défend un projet « basé sur la reconnaissance du travail » et « la juste rémunération » des agriculteurs, a dit son porte-parole, revendiquant un poids de 20% aux élections professionnelles du secteur agricole.
Selon M. Pinatel, « on voit très bien qu’il y a un type d’agriculture qui est prédatrice », « l’agriculture industrielle (qui) a une capacité de captation des primes (subventions, ndlr) au niveau européen » et qui « a les moyens de bouffer toute la petite agriculture ».
Il a dénoncé les « fermes-usines qui sont en train de bousiller notre alimentation et la santé des gens, des paysans en premier lieu, et qui sont en train de faire disparaître tout un tas de paysans ».
La Confédération paysanne, qui fête ce week-end ses 30 ans, demande une loi prévoyant la fixation d’un revenu pour les paysans en fonction de leurs coûts de production, a-t-il rappelé.
« Il faut déterminer un prix en-dessous duquel l’agriculteur ne peut pas vivre, et après il faut que la grande distribution, la grande transformation accepte de partager le gâteau », a-t-il lancé.
La Confédération paysanne fêtait ce week-end son 30è anniversaire dans le village charentais d’Alloue, près de Confolens. Son histoire a été jalonnée d’épisodes comme le démontage d’un restaurant McDonald à Millau en août 1999 sous l’égide de son porte-parole de l’époque, José Bové, ou d’arrachages de plants de maïs transgénique dans les années 2000.

 

Publié il y a 2 hours ago par

pa3


Publié par
URL  https://nanterrereseau.blogspot.fr/2017/08/fipronil-les-industriels-nont-pas-joue.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=115996

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT | Commentaires fermés

Environnement ~ Fipronil: des gâteaux frangipane dans la liste des produits contaminés

Posté par onsbouge le 20 août 2017

black-313636_640-2


samedi 19 août 2017

.
Fipronil: des gâteaux frangipane dans la liste des produits contaminés

  Environnement ~ Fipronil: des gâteaux frangipane dans la liste des produits contaminés dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT a9

Après les gaufres, des gâteaux frangipane dans la liste actualisée des produits contenant des traces de fipronil vendus en France (afp)

 

 

Le ministère de l’Agriculture a publié une liste actualisée qui comporte désormais 20 références de produits contenant des traces de fipronil vendus en France, dont notamment des gaufres et des gâteaux frangipane fabriqués aux Pays-Bas ou en Belgique.
Trois nouvelles références, des mini gaufres de la marque Les Trouvailles de Lucile et des gâteaux frangipane et mini-frangipane Lotus, ont été rajoutées à cette liste disponible sur le site du ministère de l’Agriculture (
http://agriculture.gouv.fr/fipronil-liste-des-produits-retires-de-la-vente-en-france ).
La première liste comptait dix-sept références de gaufres sous marque Leclerc, Carrefour, Intermarché, Leader Price, Franprix, Système U, Monoprix et Casino mises sur le marché depuis le 23 juin.
Les produits listés par le ministère sont retirés du marché car ils contiennent du fipronil à une concentration supérieure à la limite réglementaire, indique le ministère de l’Agriculture. Toutefois, ces produits ne présentent « pas de risque pour la santé », ajoute-t-il en précisant qu’ils sont publiés « dans un souci d’information du consommateur ».
Cette liste est évolutive et sera complétée au fur et à mesure des confirmations de la présence de fipronil dans des produits au-dessus de la limite autorisée, rappelle le ministère sur son site.
A ce jour, le ministère a recensé seize établissements de transformation, deux conditionneurs d’œufs et 40 grossistes ayant importé des oeufs ou des produits à base d’œufs susceptibles de contenir du fipronil.
De nouveaux produits, cette fois fabriqués en France, pourraient donc se rajouter ultérieurement à cette liste.
L’utilisation de cet insecticide interdit en Europe sur les animaux destinés à la chaîne alimentaire par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et dans le Pas-de-Calais a causé un scandale sanitaire qui touche désormais au moins 17 pays européens.
Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert avait indiqué mardi qu’au fur et à mesure que des résultats d’analyse seraient connus, le nom de l’ensemble des produits contaminés serait rendu public sur le site du ministère.

 

Publié il y a Yesterday par

pa3


Publié par
URL https://nanterrereseau.blogspot.fr/2017/08/fipronil-des-gateaux-frangipane-dans-la.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115932

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT | Commentaires fermés

Environnement

Posté par onsbouge le 19 août 2017

black-313636_640-2


vendredi 18 août 2017

.
Au Liban, d’irréductibles paludiers défendent leurs derniers marais

 Environnement dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT a9

Des bassins d’évaporation de sel sur la côte libanaise à Anfé, le 21 juillet 2017 (afp)


Pendant un demi-siècle, Elias al-Najjar a récolté le sel dans des bassins sur la rive libanaise de la Méditerranée. Mais aujourd’hui, comme ses collègues, cet homme de 93 ans redoute la mort de son métier.
La production traditionnelle de sel le long de la côte, autrefois populaire au Liban, ne survit aujourd’hui que dans une seule localité balnéaire, celle d’Anfé, à environ 80 km au nord de Beyrouth.
Les marais salants ont souffert de l’exode des paludiers durant la guerre civile (1975-1990) et de la suppression des tarifs douaniers pour le sel importé.
« Je produisais 300 tonnes dans les années 1950. Aujourd’hui, j’en produis 30, au mieux », dit M. Najjar.
Les gardiens du métier, qui se voient refuser des permis d’entretien de leurs infrastructures, ont peur que le gouvernement ne veuille se débarrasser d’eux pour laisser la place à des projets immobiliers en bord de mer.
Si les autorités « ne peuvent pas détruire les vasières, elles veulent les rendre inutilisables afin que cela soit plus facile à des gros poissons de les acheter pour y construire des complexes touristiques », affirme Hafez Jreij, un paludier de 67 ans. « Les terrains où se trouvent les bassins vont être cédés à des promoteurs qui veulent ériger des stations balnéaires », assure-t-il.
Mais la porte-parole de la municipalité, Christiane Nicolas, nie toute intention du conseil municipal de détruire le secteur. Le gouvernement « estime que les bassins sont un empiètement sur la propriété publique », mais « il n’y a pas de preuve que les autorités veuillent céder ces terrains à des promoteurs », dit-elle à l’AFP.
Pendant l’âge d’or de la production traditionnelle de sel au Liban, entre 1955 et 1975, celle-ci s’élevait annuellement à 50.000 tonnes, relève Hafez Jreij. A l’époque, « le Liban n’avait pas besoin d’importer du sel et l’Etat avait imposé une taxe douanière de 200% » sur le sel étranger.
Mais avec le début de la guerre civile en 1975, beaucoup de paludiers ont quitté le pays. La production de sel libanais a baissé, ne suffisant plus à satisfaire la demande intérieure et poussant le gouvernement à lever en 1990 cette taxe douanière.
Puis, le secteur étant en chute libre, le gouvernement a annoncé qu’il considérait beaucoup de vasières comme des constructions illégales installées sur le bien-fonds maritime. Les autorités ont cessé en 1994 de collecter l’impôt sur le revenu lié à la production de sel. Et la municipalité d’Anfé a commencé à rejeter des demandes de renouvellement de permis de maintenance des bassins.
Selon les paludiers, ce refus tue graduellement l’industrie car chaque année un nombre toujours plus grand de marais deviennent inutilisables.
M. Jreij affirme que la moitié des bassins d’Anfé sont devenus inexploitables depuis 1994.
La récolte artisanale de sel est un processus long, soumis aux caprices du temps et qui ne peut être pratiquée que quatre mois par an.
La première étape consiste à remplir d’eau de mer les vasières d’un mètre de profondeur grâce à des pompes actionnées par des petites éoliennes. L’eau stagne dans ces bassins de 20 m2 durant au moins 20 jours, avant de s’évaporer au soleil et former un résidu salin.
Le contenu est ensuite transféré dans un autre bassin moins profond où il est entreposé pendant 10 jours. Durant cette période, les paludiers s’assurent du séchage jusqu’à ce qu’apparaissent des cristaux de sel étincelants.
M. Jreij raconte avoir eu maille à partir en 2015 et 2016 avec les autorités locales qui arguaient que l’eau de mer remplissant les bassins était contaminée. « Des études en laboratoire ont prouvé le contraire », explique-t-il.
M. Najjar, qui a eu les mêmes problèmes, montre à l’AFP les résultats de ces tests de laboratoire menés au Liban.
Maintenant, les producteurs d’Anfé vendent leur sel à des industriels ou des acheteurs individuels entre deux et quatre dollars le kilogramme, un prix deux fois moins élevé que le sel d’importation.
Le pêcheur Daniel Fares, 37 ans, assure être un client régulier de Hafez Jreij car la production de ce sel est de qualité. Dans cette région, « la mer est propre et nous savons d’où vient le sel. Il n’a pas d’additifs et c’est ce dont on a besoin pour la conservation des sardines », dit-il.
Pour Hafez Jreij, le combat pour préserver les salines s’inscrit dans la bataille plus large pour protéger la côte libanaise, largement défigurée par les promoteurs et dont les taux de pollution sont supérieurs à la normale pour certaines plages – avec une présence de la bactérie E. Coli jusqu’à 400 fois supérieure aux normes fixées par l’OMS.
Les salines « ne produisent pas de déchets, ne ferment pas les routes menant à la mer, ni obstruent la vue de la mer contrairement aux complexes balnéaires », assène M. Jreij.

 

Publié il y a 19 hours ago par
Libellés: Environnement Liban

pa3


Publié par
URL  https://assawra.blogspot.fr/2017/08/au-liban-dirreductibles-paludiers.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=115862

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT | Commentaires fermés

Environnement

Posté par onsbouge le 17 août 2017

black-313636_640-2


jeudi 17 août 2017

.
Le parc des Buttes-Chaumont, poumon vert de Paris, fête ses 150 ans

 Environnement dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT a3

Avec son lac, des cascades et une grotte, ce parc paysager à l’anglaise, qui s’étend sur 25 hectares dans le XIXe arrondissement, a été bâti sur une ancienne carrière de gypse, exploitée jusqu’en 1860 pour construire des immeubles parisiens. (afp)

Cliquez pour agrandir


Connu pour son temple perché, ses reliefs et ses bars tendances, le parc des Buttes-Chaumont, qui fête cette année ses 150 ans, est un poumon vert pour Paris et un repaire pour des espèces animales et végétales comme l’orge sauvage ou la chouette hulotte.
Créé en 1867 sous Napoléon III, qui voulait aérer Paris, le parc des Buttes-Chaumont est d’une « impressionnante biodiversité. La plus importante de la capitale, derrière le cimetière du Père Lachaise », rappelle Paul-Robert Takacs, chargé d’études floristiques à la mairie de Paris.
Pourtant, le parc, conçu pour l’Exposition universelle de 1878 sous la houlette de l’ingénieur Jean-Charles Alphand (1817-1891), est totalement artificiel.
Avec son lac, des cascades et une grotte, ce parc paysager à l’anglaise, qui s’étend sur 25 hectares dans le XIXe arrondissement, a été bâti sur une ancienne carrière de gypse, exploitée jusqu’en 1860 pour construire des immeubles parisiens.
Mais dans ce parc artificiel, espèces végétales et animales foisonnent.
Un cèdre majestueux cohabite avec l’un des premiers séquoias plantés en France, indique la Ville de Paris. Plus loin, un platane d’Orient, deux ginkgos bilobas, un orme de Sibérie ou encore un sophora, le long du lac, ornent le jardin.
Côté plantes, la violette odorante, le compagnon blanc, le lierre terrestre ou l’orge sauvage poussent à travers les Buttes.
Selon un inventaire commandé par la Ville en 2012, il existe 689 espèces indigènes, dont 122 espèces animales, avec notamment 42 espèces d’oiseaux aux Buttes-Chaumont.
« Les chouettes hulottes sont revenues. Une dizaines de perruches, un épervier, des pics-verts et des grimpereaux sont aussi arrivés », se réjouit Thomas Puaud, bénévole à la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), qui organise régulièrement des visites dans le parc.
« Les corneilles se multiplient, les mésanges aussi. Il y a aussi un héron, des bernaches et un faucon crécerelle dans une rue juste à côté du parc », ajoute-t-il.
« Aux Buttes, il y a plus de friches non fauchées que dans les autres parcs parisiens où il y a essentiellement des pelouses. Ici, les animaux ont de quoi se nourrir et peuvent se cacher », dit le bénévole, qui s’inquiète tout de même de la diminution des moineaux.
Par ailleurs, des hérissons, écureuils roux et chauves-souris se cachent dans les Buttes. « La diversité des habitats, comme les sous-bois, les lisières arbustives, les prairies, les rochers, la rivière ou enfin le petit lac, permet la présence d’autant de faune », résume M. Takacs.
Selon le spécialiste, plusieurs éléments permettent la présence d’une telle nature sauvage. D’abord « l’existence de zones où le public ne va pas et où flore et faune peuvent s’exprimer », explique-t-il.
Par ailleurs, des hérissons, écureuils roux et chauves-souris se cachent dans les Buttes. « La diversité des habitats, comme les sous-bois, les lisières arbustives, les prairies, les rochers, la rivière ou enfin le petit lac, permet la présence d’autant de faune », résume M. Takacs.
Selon le spécialiste, plusieurs éléments permettent la présence d’une telle nature sauvage. D’abord « l’existence de zones où le public ne va pas et où flore et faune peuvent s’exprimer », explique-t-il.
Mais aussi la proximité d’autres réservoirs de biodiversité proches, comme le Père Lachaise ou le parc de la Villette, ainsi que des « corridors écologiques » qui les relient entre eux, explique-t-il.
La Petite Ceinture, cette voie ferrée désaffectée qui entoure Paris, traverse le parc et joue aussi ce rôle de corridor, souligne Pénélope Komites, adjointe aux espaces verts de la maire de Paris Anne Hidalgo.
Comme d’autres parcs parisiens, les Buttes-Chaumont sont ouvertes 24 heures sur 24 tout l’été. Les bars à la mode, qui accueillent familles et fêtards jusque tard le soir, comme le Rosa Bonheur, le Pavillon Puebla ou le Pavillon du lac, « n’ont aucun impact sur la nature », assure l’élue parisienne, car « l’éclairage est faible » et des panneaux avertissent les promeneurs de respecter la nature.
« Nous voulons changer le paysage urbain pour protéger la biodiversité et les espaces verts », assure l’adjointe de la Ville, qui a nommé la biodiversité « citoyenne d’honneur de Paris » en septembre 2016 et présentera en novembre un nouveau plan sur ce thème.

 

Publié il y a 1 hour ago par

pa3


Publié par
URL  https://nanterrereseau.blogspot.fr/2017/08/le-parc-des-buttes-chaumont-poumon-vert.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=115749

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT | Commentaires fermés

Environnement ~ Oeufs contaminés: l’UE veut réunir les pays touchés, dont la liste s’allonge

Posté par onsbouge le 11 août 2017

black-313636_640-2


vendredi 11 août 2017

.
Oeufs contaminés: l’UE veut réunir les pays touchés, dont la liste s’allonge

 Environnement ~ Oeufs contaminés: l'UE veut réunir les pays touchés, dont la liste s'allonge dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT a13

Le fipronil est couramment utilisé contre les poux et tiques sur les animaux domestiques, mais interdit dans la chaîne alimentaire. A haute dose, il peut provoquer des troubles neurologiques et des vomissements.
Cliquez pour agrandir


L’UE veut convoquer une réunion sur la crise des œufs contaminés à l’insecticide fipronil, qui s’étend désormais à douze pays d’Europe, et dont les responsables sont traqués par la justice.
Interrogé par l’AFP, le commissaire européen à la Santé Vytenis Andriukaitis propose « de tenir une réunion de haut niveau rassemblant les ministres concernés ainsi que les représentants des agences de sécurité alimentaires dans tous les Etats membres impliqués, dès que l’ensemble des faits sera à notre disposition ».
A l’origine de l’affaire, l’utilisation du fipronil — un antiparasite pourtant strictement banni dans les élevages de poules par l’Union européenne — par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne.
Le Danemark, la Slovaquie et la Roumanie ont annoncé jeudi être à leur tour affectés. Cela porte à 12 le nombre de pays européens où des oeufs contaminés ont été distribués, frais et en coquille, ou sous forme liquide à destination de l’industrie alimentaire.
Le scandale avait démarré de façon retentissante la semaine dernière par le retrait de millions d’œufs des supermarchés allemands et néerlandais. L’enseigne allemande Aldi, où les rayons d’œufs sont restés vides pendant une semaine, a annoncé vendredi qu’elle avait repris la vente d’œufs.
Dans le volet judiciaire du scandale, deux dirigeants « de l’entreprise qui a probablement appliqué le produit dans les élevages avicoles » ont été arrêtés jeudi aux Pays-Bas, selon le parquet, qui n’a pas révélé le nom de la société. Mais selon les médias néerlandais, il s’agit de ChickFriend, largement mis en cause par les éleveurs touchés.
Huit adresses ont été perquisitionnées aux Pays-Bas, où la justice a aussi dans son collimateur « le commerçant » qui a distribué du fipronil dans le pays.
En Belgique, 11 perquisitions ont été menées « dans tout le pays » dans le cadre de l’enquête qui cible désormais 26 personnes et entreprises suspectes, selon le parquet d’Anvers (nord).
Il a précisé que « près de 6.000 litres de produits interdits » — du fipronil selon les médias — avait été saisis en juillet dans une société belge. Là encore, la justice n’a pas désigné nommément l’entreprise, mais elle est identifiée comme le distributeur de produits sanitaires pour l’élevage Poultry-Vision, à l’origine du scandale avec ChickFriend, selon les médias.
Le dirigeant de Poultry-Vision a été « entendu » en juillet, puis « relâché sous strictes conditions », précise le parquet.
« Nous devons examiner en détail ce qui s’est passé (…) que nos experts identifient où les problèmes ont pu surgir pour que nous soyons capables de nous asseoir et discuter de solutions et de la marche à poursuivre », a asséné M. Andriukaitis.
Le fipronil est couramment utilisé contre les poux et tiques sur les animaux domestiques, mais interdit dans la chaîne alimentaire. A haute dose, il peut provoquer des troubles neurologiques et des vomissements.
Les oeufs contaminés présentent a priori des risques limités pour la santé du consommateur.
De rares lots contaminés retirés de la vente concentraient en un seul oeuf des doses dépassant 0,54 mg de fipronil (le seuil pour une personne de 60 kilos calculé par l’UE) et l’immense majorité présentait des taux inférieurs.
Dès que la Belgique a donné l’alerte à ses partenaires européens, le 20 juillet, des dizaines de poulaillers ont été bloqués, et des millions d’œufs ont été retirés des supermarchés à titre préventif ou parce que leurs taux dépassaient les seuils fixés par la réglementation.
En France, cinq entreprises spécialisées dans les produits dérivés ou transformés à base d’œufs ont reçu des lots contaminés et un élevage a été bloqué.
« La coopération doit mieux se passer à l’avenir », a tancé mercredi le ministre français de l’Agriculture Stéphane Travert, alors que son homologue belge Denis Ducarme venait d’accuser les Pays-Bas d’avoir traité avec légèreté une information anonyme reçue en novembre 2016 sur la présence de fipronil dans les élevages néerlandais.
La Haye a réfuté toute accusation de négligence, affirmant qu’il n’y avait alors aucune indication que le fipronil s’était retrouvé dans les oeufs. Mais, a reconnu jeudi le gouvernement, « rétrospectivement » et « avec la connaissance d’aujourd’hui sur l’ampleur de l’utilisation et de la présence de fipronil dans les oeufs », l’agence de sécurité alimentaire NVWA « aurait dû conseiller des mesures pour faire respecter la loi ».
Les pertes pour le secteur se chiffrent déjà en dizaines de millions d’euros, alors que 160 exploitations sont encore bloquées aux Pays-Bas, et 50 en Belgique.

 

Publié il y a 9 hours ago par

pa3


Publié par NanterreReseau
URL  https://nanterrereseau.blogspot.fr/2017/08/oeufs-contamines-lue-veut-reunir-les.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115282

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - ECOLOGIE - ENVIRONNEMENT | Commentaires fermés

12345...43
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots