Mariage ou ballon rond: des Algériennes face à un dilemme

Posté par onsbouge le 6 mars 2017

black-313636_640-2


lundi 6 mars 2017

Mariage ou ballon rond: des Algériennes face à un dilemme

 Mariage ou ballon rond: des Algériennes face à un dilemme dans - CULTURE a7

L’Equipe féminine de football « Afak Relizane » s’entraîne sur le stade de Relizane, à l’ouest d’Alger, le 16 février 2017 (Afp)

 

« A sept ans, en sortant de l’école, je balançais mon cartable et j’allais jouer au foot avec les garçons du quartier », se remémore Fathia. Vingt ans plus tard, la jeune femme n’a pas renoncé aux crampons et joue milieu de terrain.
Sur la pelouse du stade de Relizane, à l’ouest d’Alger, elle se démarque avant de faire une passe décisive. Fathia, qui est aussi membre de l’équipe nationale, s’entraîne avec ses 14 camarades sous le regard exigeant de leur entraîneur, Sid Ahmed Mouaz.
En 1997, alors que la guerre civile faisait rage dans le pays, M. Mouaz, quelques passionnés de foot et des pionnières ont lancé l’équipe féminine +Afak Relizane+, l’une des premières en Algérie – qui en compte une dizaine aujourd’hui.
A l’époque, les islamistes armés interdisaient tout sport féminin, malgré une instruction ministérielle appelant au contraire à encourager l’activité sportive des filles.
Relizane est sortie de l’anonymat en 1997 avec le pire massacre de la « décennie noire », plus de 1.000 morts. « Les terroristes m’avaient envoyé une lettre pour exiger l’arrêt du foot féminin, » confie l’entraîneur qui leur a tenu tête.
« Des filles se sont fait insulter, cracher dessus à la sortie du stade (…) Pour certains esprits rétrogrades encore aujourd’hui, une fille de bonne famille ne joue pas au foot », déplore-t-il.
« Rentre chez toi faire la cuisine » ou encore « trouve-toi un mari » sont des phrases que la plupart des filles ont entendu un jour.
Issues majoritairement de milieux modestes, les joueuses ont réussi à convaincre leurs proches d’accepter leur passion, en dépit des préjugés et d’une reconnaissance financière quasi inexistante.
Dans le stade, elles ont leur « pavillon »: un dortoir, quelques armoires, une télévision et une chaine hifi. Après les entraînements, grâce au wifi, elles discutent avec le monde extérieur via Facebook, l’oreille scotchée à leur smartphone.
Le club, qui ne les rémunère pas, les encourage à continuer une formation ou leur trouve un travail qui leur permette de vivre.
A Relizane, une ville populaire de près d’un million d’habitants, nichée au coeur d’une région agropastorale, quasiment toutes les femmes sont voilées.
« Je suis fière de ma fille mais je serais plus tranquille si elle arrêtait le ballon, se mariait et se voilait comme les autres femmes de la région », lâche Fatma, la mère de Fathia.
Cette veuve et mère de six enfants n’a qu’une angoisse: mourir avant que sa fille ne trouve un mari.
Chaque fois qu’elles sont « approchées » par un garçon, c’est le même refrain, regrettent les joueuses: « le ballon ou le mariage ».
Les filles se voient contraintes de choisir entre le mariage, synonyme d’une fin de carrière dans le football, et le célibat pour vivre leur passion.
Mouna, attaquante, laissera tomber le ballon rond en mars après son mariage.
« S’il y avait des motivations, elles continueraient à jouer même après le mariage », veut croire leur entraîneur. Mais aucun sponsor ne s’intéresse à l’équipe des filles, et les caisses sont souvent vides, dans un pays où le foot féminin reste amateur.
Le budget annuel accordé par la préfecture au club de Relizane est de 3,2 millions de dinars (27.000 euros) et une victoire en Coupe d’Algérie rapporte au club 1,5 million de dinars (12.800 euros). Quant au championnat, il ne vaut à l’équipe lauréate qu’un trophée.
Pourtant le club de Relizane a dominé ces dernières années toutes les compétitions nationales face aux équipes de grandes villes, comme celle d’Alger centre, en remportant depuis 2009 six coupes et sept championnats d’Algérie, en plus de deux coupes maghrébines.
Une fierté pour la ville, admettent certains habitants. Mais quand les filles jouent à domicile, peu de Relizanis se déplacent pour les soutenir.
« On ne finance pas une équipe de foot féminine à Relizane », déplorent plusieurs joueuses déçues de bénéficier de si peu de considération alors qu’elles excellent dans leur domaine. Six d’entre elles jouent en équipe nationale.
Sur le parking du stade, le contraste est saisissant entre le luxueux bus des hommes, aux couleurs des sponsors, et le mini-bus sans fard des joueuses.
Quand elles remportent un match, elles reçoivent 1.500 dinars (12 euros), « une misère » selon M. Mouaz.
Pour leur dernière victoire, le wali (préfet) a reçu les filles pour « les honorer ». Alors qu’elles espéraient un petit geste financier, elles se sont vu offrir un sac de sport et un survêtement.
« Tout a été fait pour casser cette équipe mais l’amour du foot est plus fort que les esprits rétrogrades », résume l’un des fondateurs d’Afak Relizane.


Publié par
URL https://assawra.blogspot.fr/2017/03/mariage-ou-ballon-rond-des-algeriennes.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=98814

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CULTURE, - DROIT, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FEMMES, - INTERNATIONAL, - LIBERTES, - POLITIQUE, - SPORT | Commentaires fermés

Une plainte déposée contre le slogan en anglais pour les JO et une condamnation sans appel par l’Académie Française #madeforsharing

Posté par onsbouge le 20 février 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

.

Une plainte déposée contre le slogan en anglais pour les JO et une condamnation sans appel par l’Académie Française #madeforsharing

 

Une plainte déposée contre le slogan en anglais pour les JO et une condamnation sans appel par l’Académie Française #madeforsharing dans - CULTURE

 

Dès le 3 février et l’officialisation d’un slogan en anglais pour la candidature de Paris aux 2024, les défenseurs de la française et de la diversité linguistique contre le vecteur de l’idéologie ultra-capitaliste organisaient la résistance. Comme en témoignait l’appel de près de 20 associations de la française, repris par Initiative Communiste : Plutôt Paris sans les JO que les J0 à Paris sans, et contre, la langue française !

. Georges Gastaud – figure de la fronde – expliquait dans nos colonnes qu’il fallait refuser de se laisser couper la langue et défendre avec la langue française ce qui est le premier service public des peuples de la francophonie, et avec le français la diversité linguistique. Soulignant qu’avec la question de la langue, c’est aussi celle de l’idéologie des « maîtres » qui l’imposent, en l’occurrence ici, avec le tout anglais, l’idéologie ultra-libérale de Wall Street et de la City.

Un appel largement relayé sur les réseaux sociaux comme en témoignent les retweets du compte twitter du PRCF (twitter.com/@PRCF_) ou les partages sur la page facebook du PRCF (facebook.com/PRCF.Initiative.Communiste)

La résistance s’intensifie avec le dépôt d’une plainte pour obtenir le retrait de ce slogan indigne. Une action qui a d’ores et déjà permis de faire sauter le blocus médiatique, frappant jusqu’au communiqué de l’Académie Française jusque-là passé inaperçu.

 

Un slogan en anglais illégal ? les associations de la langue française demandent le retrait du slogan indigne en globish devant les tribunaux

 france dans - DROIT

 

L’assignation devrait être déposée dès lundi 20 février devant le tribunal administratif. Trois associations – dont – demandent aux organisateurs de , la candidature de la capitale aux JO, de retirer le slogan officiel de la candidature, en langue anglaise, et de le remplacer par un message en français. L’assignation mentionne une « insulte grave à la langue française » et « une violation de la constitution ».

A l’évidence un slogan en anglais viole les dispositions de l’article II de la Constitution, de la charte des JO (dont la langue officielle est le français!) et de la loi du 4 août 1994 (art. 2) qui dispose que «… la langue française est obligatoire pour toute publicité, écrite, parlée ou audiovisuelle…». En son article 14, elle précise également :

  « l’emploi d’une marque de fabrique, de commerce ou de service constituée d’une expression ou d’un terme étrangers est interdit aux personnes morales de droit public dès lors qu’il existe une expression ou un terme français de même sens »

Visiblement certains – trop empressés à se soumettre à la domination impérialiste du Wall Street English ne comprennent pas le français et méprisent les français.

L’avocat des associations, Maître Emmanuel Ludot, a également saisi Jacques Toubon, en sa qualité de Défenseur des droits afin qu’il réclame lui aussi le retrait du slogan mais aussi celui du compte à rebours et de la chanson, là encore en anglais, qui accompagnaient la cérémonie de lancement le 3 février, face à la Tour Eiffel.

Condamnation sans appel par l’Académie Française :

Au delà des associations de défense de la langue française, c’est également l’Académie Française qui de façon tout à fait inhabituelle fait savoir son indignation. Rappelant tout à la fois la médiocrité du slogan en globish – rappelant avec mordant que celui-ci est repris d’une publicité pour des pizza ! – et le fait que la langue française est la langue officielle de l’olympisme. Le communiqué adopté à l’unanimité par les immortels  est sans appel :

«Le comité de candidature de la ville de Paris pour les Jeux olympiques de 2024 a retenu comme slogan Made for sharing. Il a été dévoilé le vendredi 3 février lors d’une projection géante sur la tour Eiffel.

 

Ce slogan a déjà été utilisé lors de campagnes publicitaires pour les bonbons de la marque Quality Street, les biscuits «Cadbury Snaps» et les pizzas à découper de la chaîne Burger King.

 

Or les Jeux olympiques modernes ont été fondés en 1894 par le baron Pierre de Coubertin.

 

L’article 23 de la Charte olympique dispose que «les langues officielles du Comité international olympique sont le français et l’anglais» –

 

dans cet ordre.

 

Même si le comité de candidature a prévu une version seconde de ce slogan, en français – «Venez partager» -, l’Académie française exprime à l’unanimité sa réprobation devant la décision du comité d’accorder la priorité à la langue anglaise pour porter la candidature olympique de la ville de Paris.»

Posted by: – - // articles // CIO, COURRIEL, jeux olympique, JO, langue, langue française, paris 2024, tout anglais // février 18, 2017


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL http://www.initiative-communiste.fr/articles/une-plainte-deposee-contre-le-slogan-en-anglais-pour-les-jo-et-une-condamnation-sans-appel-par-lacademie-francaise-madeforsharing/?ct=t(RSS_EMAIL_CAMPAIGN)

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=97476


A méditer :  La libération culturelle : l’exemple rwandais   Posté par onsbouge le 18 février 2017

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CULTURE, - DROIT, - FRANCE - DOM-TOM, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LUTTES, - POLITIQUE, - SPORT | Commentaires fermés

Michael Bennett et d’autres joueurs de foot de la NFL refusent d’aller en Israël

Posté par onsbouge le 13 février 2017

black-313636_640-2

CAPJPO – EuroPalestine

12 février 2017

Michael Bennett et d’autres joueurs de foot de la NFL refusent d’aller en Israël

« Je serai la voix des sans voix » a déclaré Michael Bennett joueur des Seahawks de Seattle, sur Twitter et Instagram vendredi soir, en soulignant qu’il ne serait pas utilisé pour la propagande du gouvernement israélien.

type= »image/jpeg »>

JPEG
Michael Bennett des Seattle Seahawks en train de prendre un selfie avec l’acteur Mark Wahlberg le 5 févier dernierDavid J. Phillip/AP

Le célèbre joueur de foot a rappelé que le défunt Muhammad Ali, un de ses héros, « a toujours soutenu fermement le peuple palestinien ».

Dans une lettre ouverte publiée par The Nation jeudi après-midi, activistes, écrivains et athlètes, dont Angela Davis, Alice Walker, John Carlos et Craig Hodges, ont appelé les joueurs de la NFL à reconsidérer leur participation à une tournée en Israël. Harry Belafonte et Danny Glover ont également signé la lettre.

« J’étais excité à l’idée de visiter cette région du monde historique. Ce que je ne savais pas, avant de lire un texte dans le Times of Israel, c’est que le voyage était organisé par le gouvernement dans le but avoué de faire de nous des têtes de pont » a expliqué Bennett, ajoutant :

« On ne m’exploitera pas de telle façon. Quand j’irai en Israël, je visiterai également la Cisjordanie et la bande de Gaza, où je pourrai voir comment les Palestiniens, qui y résident depuis des millénaires, y vivent leur vie ». (Voir sa lettre en anglais ci-dessous)

Kenny Stills, joueur des Dauphins de Miami, à retweeté la déclaration de Bennett, en ajoutant, « je ne pouvais pas dire mieux », indiquant qu’il se désistait aussi.

Martellus Bennett a retweeté également la déclaration de son frère, indique The Electronic Intifada.

Le quotidien israélien Haaretz se moque carrément de Netanyahou, en écrivant que ce dernier a réussi à marquer un but contre son propre camp, en se vantant de la venue de ces footballeurs, et en faisant ses gros titres sur la venue de Bennett, et le fait qu’il allait jouer contre l’équipe de football israélienne.

Le journal analyse la manière dont ces voyages de célébrités en Israël sont organisés pour que la politique en soit le plus possible exclue : petite excursion à la Mer Morte, mémorial de Yad Vashem, Hôpital de Rambam, communauté juive de Dimona, et visites de sites chrétiens, pour faire bonne mesure.

C’était le programme mis au point pour Bennett et les autres joueurs de la NFL, et le ministre israélien du tourisme, Yariv Levin, avait même affirmé : « Comme ça ils auront une image équilibrée d’Israel et ils retourneront chez eux en tant qu’ambassadeurs d’Israel » !

  • La lettre de réponse de Michael Bennet :

    JPEG

type= »image/jpeg »>

JPEG

CAPJPO-EuroPalestine


Publié par CAPJPO – EuroPalestine
URL http://www.europalestine.com/spip.php?article12660

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=96915

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - DISCRIMINATION - SEGREGATION - APARTHEID - RACISME - FASCISME, - DROIT, - INTERNATIONAL, - JUSTICE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - SPORT | Commentaires fermés

TR: NON AUX J.O. DE PARIS EN ANGLAIS ! Communiqué commun des associations de défense du français

Posté par onsbouge le 5 février 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

.

TR: NON AUX J.O. DE PARIS EN ANGLAIS !
Communiqué commun des associations de défense du français

Voici, avec le plein soutien du PRCF, le communiqué, à diffuser largement, des associations de défense du français. Refusons l’éradication planifiée du français, socle du lien civique et premier service public de France !

 

Plutôt Paris sans les J.O. que les J.O. à Paris sans, et contre, la langue française !

Communiqué unitaire d’associations de défense de la langue française. Le 3 février 2017.

Scandalisées par l’annonce d’un slogan en anglais pour « vendre » au C.I.O. les J.O. de Paris, les associations de défense de la langue françaises avaient protesté ensemble auprès du Comité pour les J.O. de Paris. Une rencontre était prévue début mars pour engager le dialogue. Or c’est ce soir qu’un slogan en anglais a été officialisé au mépris, non seulement des associations concernées, mais de l’article II de la Constitution, de la charte des J.O. (dont la langue officielle est le français !) et de la loi du 4 août 1994 (art. 2) qui dispose que « ... la langue française est obligatoire pour toute publicité, écrite, parlée ou audiovisuelle… » 

Quant à l’argument du comité Paris/J.O. selon lequel il faudrait désormais parler anglais « pour se faire entendre de tous », c’est le même que celui que vient d’employer M. Macron quand, parlant dans le cadre d’une campagne électorale française, il est allé discourir en anglais à Berlin, humiliant ainsi notre langue à l’international, sans respect aussi pour la langue allemande. Si désormais chacun procède ainsi dans son champ de compétence, c’en est fait de notre langue, déjà assaillie en tous domaines (enseignes, publicité, chanson, cinéma, recherche…) au profit du tout-anglais.

Nous exigeons que les autorités de l’Etat, chargées de faire respecter la langue nationale, qui se trouve être aussi la langue de la Francophonie internationale et la langue officielle des J.O. depuis P. de Coubertin, rappellent à l’ordre le comité pout les J.O. à Paris. Paris sans la langue française, c’est un couteau sans manche dont on a jeté la lame !

Nous interpellons les candidats à la présidentielle. Lesquels d’entre vous briseront la forclusion du débat sur la langue qui pèse sur les médias ?

L’universalité de l’olympisme n’a que faire d’une pseudo-langue unique mondiale, ce Business Globish totalitaire qui insulte à la fois la langue de Molière et la biodiversité culturelle indispensable à l’humanité. Si les communicants de Paris/J.O. sont vraiment à court de vocabulaire, qu’ils sachent que les mots « amour » et « sport », mot anglais francisé mais dont l’étymologie est française, sont compris partout ! L’affairisme et l’argent-roi ne doivent pas prévaloir sur la dignité de Paris, de la France et de la Francophonie !

Si le slogan en anglais insultant pour Paris, la France et la Francophonie était maintenu, nous appellerions les citoyens à le contrer par tous les moyens démocratiques possibles pour que le peuple français et tous les francophones aient un destin en français.

N’ayons pas un esprit de vaincus ou de colonisés, refusons ce diktat en appliquant la devise de olympique « plus vite, plus haut, plus courageusement »

 

Léon Landini et Georges Gastaud, présidents de CO.U.R.R.I.E.L. (Collectif Unitaire Républicain pour la Résistance, l’Initiative et l’Emancipation Linguistiques, 07 61 05 99 21), Marc Favre d’Echallens, président de Droit de comprendre, Albert Salon, président d’Avenir de la Langue française, Philippe de Saint-Robert, président de l’ASSELAF, Régis Ravat, président de l’AFRAV, Daniel Miroux, président de l’Alliance Champlain, Marceau Déchamp, vice-président de Défense de la langue française.

 

 

Posted by: – - // Billet Rouge // Billet rouge-Pôle Positions, Communiste, PRCF? // février 5, 2017


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL http://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/tr-non-aux-j-o-de-paris-en-anglais-communiqu-commun-des-associations-de-dfense-du-franais/?utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=96269

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - BILLET - DERISION - HUMOUR - MORALE, - CULTURE, - DROIT, - FRANCE - DOM-TOM, - POLITIQUE, - SPORT | Commentaires fermés

Plutôt Paris sans les JO que les J0 à Paris sans, et contre, la langue française ! #MadeForSharing

Posté par onsbouge le 4 février 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

Plutôt Paris sans les JO que les J0 à Paris sans, et contre, la langue française ! #MadeForSharing

 

Plutôt Paris sans les JO que les J0 à Paris sans, et contre, la langue française ! #MadeForSharing dans - CULTURE

 

Dans sept mois, le Comité international olympique désignera la ville qui accueillera les de 204. Ce 3 février, la ville de a dévoilé le slogan de sa nouvelle candidature.  « Made for sharing » . Un slogan en anglais, au mépris de la langue officielle des JO qui est le Français, faut-il le rappeler. Des JO inventés faut il le rappeler par le francophone De Coubertin. Une décision honteuse, qui ne favorise en rien la candidature de la ville lumière.

 

L’annonce qui a provoqué une vague de protestation, notamment sur les réseaux sociaux, comme en témoigné ce vendredi la tendance twitter avec le mot clé #madeforsharing. Les associations de défense de la ont lancé une protestation officielle et solennelle, dans un communiqué unitaire, dénonçant  l’esprit défaitiste, de vaincus et de colonisés, qui est celui de ceux qui osent déposer une telle candidature, mais également l’illégalité de cette publicité qui méprise tant la constitution que la loi Toubon.

 france dans - ECLAIRAGE - REFLEXION

 

Les communistes du PRCF, déjà engagés dans la dénonciation de cette candidature portant un projet « ruineux, malsain et inégalitaire » (lire ici l’argumentaire), appellent également à refuser de se laisser couper la langue, Se faire imposer la langue unique de Wall Street, en laissant détruire avec le français la biodiversité linguistique, c’est placer la France et l’ensemble de la sur la touche, condamné à jouer les seconds rôles de supplétifs de l’impérialisme américain et c’est également se faire imposer l’idéologie ultra libérale véhiculé par le Wall Street globish qui détruit d’ailleurs également les substilité de la langue de Shakespeare, John Reed ou Jack London.

 

Communiqué unitaire d’associations de défense de la langue française. Le 3 février 2017.

Scandalisées par l’annonce d’un slogan en anglais pour « vendre » au C.I.O. les J.O. de Paris, les associations de défense de la langue françaises avaient protesté ensemble auprès du Comité pour les J.O. de Paris. Une rencontre était prévue début mars pour engager le dialogue. Or c’est ce soir qu’un slogan en anglais a été officialisé au mépris, non seulement des associations concernées, mais de l’article II de la Constitution, de la charte des J.O. (dont la langue officielle est le français !) et de la loi du 4 août 1994 (art. 2) qui dispose que « ... la langue française est obligatoire pour toute publicité, écrite, parlée ou audiovisuelle… »

Quant à l’argument du comité Paris/J.O. selon lequel il faudrait désormais parler anglais « pour se faire entendre de tous », c’est le même que vient d’employer M. Macron quand, parlant à Berlin dans le cadre d’une campagne électorale française, il est allé discourir en anglais à Berlin, humiliant ainsi notre langue à l’international, sans respect aussi pour la langue allemande. Si désormais chacun procède ainsi dans son champ de compétence, c’en est fait de notre langue, déjà assaillie en tous domaines (enseignes, publicité, chanson, cinéma, recherche…) au profit du tout-anglais.

Nous exigeons que les autorités de l’Etat, chargées de faire respecter la langue nationale, qui se trouve être aussi la langue de la Francophonie internationale et la langue officielle des J.O. depuis P. de Coubertin, rappellent à l’ordre le comité pout les J.O. à Paris. Paris sans la langue française, c’est un couteau sans manche dont on a jeté la lame !

Nous interpellons les candidats à la présidentielle. Lesquels d’entre vous briseront la forclusion du débat sur la langue qui pèse sur les médias ?

L’universalité de l’olympisme n’a que faire d’une pseudo-langue unique mondiale, ce Business Globish totalitaire qui insulte à la fois la langue de Molière et la biodiversité culturelle indispensable à l’humanité. Si les communicants de Paris/J.O. sont vraiment à court de vocabulaire, qu’ils sachent que les mots « amour » et « sport », mot anglais francisé mais dont l’étymologie est française, sont compris partout ! L’affairisme et l’argent-roi ne doivent pas prévaloir sur la dignité de Paris, de la France et de la Francophonie !

Si le slogan en anglais insultant pour Paris, la France et la Francophonie était maintenu, nous appellerions les citoyens à le contrer par tous les moyens démocratiques possibles pour que le peuple français et tous les francophones aient un destin en français.

N’ayons pas un esprit de vaincus ou de colonisés, refusons ce diktat en appliquant la devise olympique « plus vite, plus haut, plus courageusement ».

Léon Landini et Georges Gastaud, présidents de CO.U.R.R.I.E.L. (Collectif Unitaire Républicain pour la Résistance, l’Initiative et l’Emancipation Linguistiques, 07 61 05 99 21), Marc Favre d’Echallens, président de Droit de comprendre, Albert Salon, président d’Avenir de la Langue française, Philippe de Saint-Robert, président de l’ASSELAF, Régis Ravat, président de l’AFRAV.

Posted by: – - // 5-CULTURE DEBATS, articles // francophonie, Jeux olympiques, JO, langue française, paris, tout anglais // février 3, 2017


Publié par PRCF Initiative Communiste
URL http://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/plutot-paris-jo-j0-a-paris-contre-langue-francaise-madeforsharing/?utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=96178

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CULTURE, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM, - INTERNATIONAL, - POLITIQUE, - SPORT | Commentaires fermés

12345...12
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots