IL Y A 70 ANS, la Sécu !

Posté par onsbouge le 14 août 2017

black-313636_640-2

FRONT SYNDICALE DE CLASSE

IL Y A 70 ANS, la Sécu !

Publié le 14 août 2017 par FSC

IL Y A 70 ANS, la Sécu ! dans - CNR ob_69cd30_craoizat-naissance-secu

Le 12 août 1946, il y a exactement 70 ans, (en moins de 6 mois dans un pays ruiné) la Sécurité Sociale était mise en place . tout allait changer dans le sens de la dignité pour des millions de francais…

Merci le Conseil National de la Résistance !

Bâtie sous la maitrise d’œuvre Ambroise Croizat, elle visait « à en finir » comme le soulignait le ministre du travail « avec le rejet, l’exclusion, l’impossibilité d’accéder aux soins et surtout, disait-il en des termes très novateurs, en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain ».Un peu partout, elle s’organisa à l’aide de bénévoles des entreprises essentiellement des militants CGT hors leur temps de travail ou sur leurs congés. Deux tiers des français n’étaient alors couverts par aucune assurance sociale. La plupart, vivaient à l’heure de la charité ou de quelques petites mutuelles dont les caisses étaient épuisées à la moindre épidémie de grippe. La sécurité sociale donna à tous les salariés la possibilité d’accéder à l’hôpital, au médecin ou à la pharmacie sans débourser un centime dans la plupart des cas. «C’était une véritable révolution, raconte un ouvrier. Avant, on ne se soignait pas. On laissait la maladie nous affaiblir ou nous emporter ! ». « Je me souviens, surenchérit un paysan, qu’avant la fameuse « Sécu », l’intervention chirurgicale était une terreur. On n’y pensait même pas. Pour les familles, il fallait parfois vendre deux vaches, la moitié de son cheptel pour se faire opérer. »

Autre grande conquête toujours proclamée sous les auspices d’Ambroise Croizat le 12 août : la retraite. 82 % des français ne bénéficiaient d’aucune allocation vieillesse. « Il fallait alors travailler jusqu’à 70 ans ou plus, glisse un ancien, pour espérer une petite obole donnée par les municipalités. Alors, on se tuait au travail jusqu’au bout! Mon père d’ailleurs y est mort, à l’usine !» Tout change avec l’institution de ce qui fut appelée « celle qui vous doublait la vie ». On comprend le sens de cette appellation quand on se souvient que la vieillesse fut dès lors envisagée non plus comme une « antichambre de la mort » mais au contraire, dira encore Ambroise Croizat, « comme une nouvelle étape de la vie ».

Parmi les grandes conquêtes du CNR fut aussi proclamée par la loi Croizat, la généralisation des comités d’entreprises qui offrirent aux enfants d’ouvriers le droit à la lecture, aux vacances et aux bourses scolaires qui permirent à beaucoup d’envisager des carrières impensables pour des familles des cités. On vit naître également, peu de gens le savent, le CNRS, outil de recherche de premier plan qui, avec les nationalisations des banques, des mines et de l’énergie, ainsi que la mise en place de la fonction publique et de la médecine du travail furent les pierres angulaires de ce renouveau social aujourd’hui menacé.

Michel Etiévent


Publié par FRONT SYNDICALE DE CLASSE
URL  http://www.frontsyndical-classe.org/2017/08/il-y-a-70-ans-la-secu.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=115539

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CNR, - EDUCATION... SAVOIR..., - FRANCE - DOM-TOM, - HISTOIRE, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais – Cahiers – n°375: thatchérisation

Posté par onsbouge le 19 mai 2017

black-313636_640-2


Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais n°375/19/05/17
comibase@gmail.com  - http://joukov.eklablog.com/

En route vers le néo-thatchérisme… une catastrophe annoncée !

.

Avec l’arrivée de Macron et de la nouvelle équipe gouvernementale, la financiarisation de l’économie va s’accélérer pour contenter les adeptes du libre marché. L’intervention de l’État n’aura pour but que de tailler dans les droits sociaux et du travail, d’une part pour réduire la dette liée à la crise mondiale du capitalisme, d’autre part pour augmenter la compétitivité imposée par les actionnaires. A ceci il faut ajouter l’atlantisme de Macron et sa haine de la Russie, ce qui implique des risques bellicistes.

Aussi faut-il s’attendre dans les prochains mois, à moins d’un chambardement politique lors des prochaines législatives, à une dégradation du secteur public et à une augmentation de la précarité salariale liées à l’accroissement des disparités sociales dans la concurrence entre les nouvelles entités régionales.

Depuis 15 ans, c’est-à-dire depuis l’arrivée de l’euro dans nos portemonnaies, les politiques menées ont consisté à combattre l’inflation d’où la faiblesse de la croissance et le chômage élevé qui sont les effets secondaires d’une cure destinée à combattre le surpoids économique que représente le social. L’ultra libéralisation du pays est incarnée par Macron lui-même, sa présence aux affaires économiques durant le mandat Hollande, et la nomination à des postes clés de ministres issus des multinationales, des grandes écoles du capital et de la droite ultra conservatrice, le démontrent.

Il faut donc s’attendre rapidement aux bouleversements radicaux annoncés par Macron, à moins d’un chambardement politique lors des prochaines législatives… : réforme violente du Code du Travail (souvenons-nous de Bayrou brandissant le Code du Travail suisse, 20 pages), réforme des droits syndicaux (souvenons-nous des propos de Darmanin contre la CGT à Tourcoing), réforme des aides sociales (souvenons-nous de Le Maire qui proposait la réduction de la durée et des indemnités chômage et la création de TIG payés cinq euros l’heure pour les bénéficiaires de minima sociaux), réforme et privatisation des services publics (souvenons-nous des propos d’Edouard Phillipe à propos de l’accès des groupes privés censés pouvoir s’installer dans les marchés publics aux mêmes conditions que les entreprises publiques encore existantes)… suppression de l’ISF, baisse de l’impôt des entreprises et augmentation des impôts fonciers, abaissement du pouvoir d’achat, ubérisation du salariat, renforcement de l’actionnariat salariéet révision totale des droits des organismes de représentation du personnel (CE-CHSCT-DP)

Voilà donc la copie parfaite de la trame libérale du thatchérisme reaganien influencé par Milton Friedman (l’initiateur de la stratégie du chaos qui fit sombrer l’Amérique Latine (en 1973 puis en 1976) dans la dictature sanguinaire afin de redonner les richesses aux grandes firmes multinationales à qui elles avaient été confisquées… Friedman, l’ami de Kissinger, le commanditaire de l’assassinat d’Allende, ce même Kissinger qui le 19 septembre 2016 remettait le prix de «Homme d’État de l’année» à François Hollande), d’où notre inquiétude face au silence assourdissant qui suit cette élection forcée par le capital.

Toutefois, mais sans qu’il n’y ait de réaction, un journaliste de France 2 a quand même la nomination de l’ancienne DRH du groupe Danone (une adepte de Michel de Virville, ex DRH de Renault et auteur d’un rapport en 2004 sur la réforme du Code du Travail , aussi un proche de Gattaz et de Fillon, et d’autres réactionnaires anticommunistes aux yeux de velours tels: Attali, Gallois, Schweitzer, Cahuc, Sirugue, Valls), Muriel Pénicaud, au Ministère du Travail, avec l’arrivée de Peter Hartz, l’ancien DRH de Volkswagen, dans le gouvernement Schroeder au début des années 2000… avec les conséquences désastreuses pour les travailleurs allemands, notamment les moins qualifiés, et les difficultés que nous commençons à connaître aujourd’hui avec les Lois Macron, Rebsamen et El Khomry.

La situation risque d’être très violente dans les prochaines semaines avec des ordonnances qui vont nous ramener en arrière de plusieurs décennies : c’est en fini du « modèle social », à moins d’un chambardement politique lors des prochaines législatives et d’une riposte massive des travailleurs pour défendre leurs droits, acquis et conquis.

Le néo-thatchérisme annoncée doit être immédiatement battu, d’une part pour sauvegarder les droits des travailleurs, d’autre part pour éviter la flambée fasciste. Nous vivons un tournant historique, ce n’est pas le moment de se diviser, notre classe sociale nous le fera payer très cher en nous mettant dans le même sac que la bourgeoisie et de ses satellites politiciens déconnectés des réalités.

.


Publié par Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais
URL http://joukov.eklablog.com/cahiers-n-375-a130206862
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=107345

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CNR, - DROIT, - ELECTIONS, - FRANCE - DOM-TOM, - HISTOIRE, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

2e tour de la Présidentielle : déclaration du Secrétariat Politique national du PRCF – 27 avril 2017

Posté par onsbouge le 2 mai 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

2e tour de la Présidentielle : déclaration du Secrétariat Politique national du PRCF – 27 avril 2017

LE SECOND TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE OFFRE AUX ÉLECTEURS UNE « ALTERNATIVE » DANGEREUSE ET TOTALEMENT PIÉGÉE.

Logo PRCF

 

D’un côté, une candidature xénophobe porteuse d’un slogan, « la France en ordre ! », qui radicalise la logique de fascisation qu’ont mise en place
les gouvernements maastrichtiens successifs à coups de lois liberticides et d’Etat policier. Les ouvriers, les démocrates, et encore moins les patriotes républicains qui ont à cœur l’honneur du pays des Lumières, des Sans Culotte, du Front populaire antifasciste et du CNR ont tout à craindre de ce qui divise le monde du travail, qui vomit le syndicalisme de classe et qui conduirait inévitablement à la guerre civile intercommunautaire en France. Un parti qui, rappelons-le, fut fondé par des héritiers non repentis du Troisième Reich, de Vichy et de l’OAS.

De l’autre côté, on a un pur produit du marketing politique, un banquier formaté par le capital financier, porté par la Bourse, par le MEDEF et ses relais de la CFDT, par Bruxelles, Merkel et l’Europe atlantique. En fait d’ « antifascisme », ce partisan déclaré du tout-anglais, du TAFTA et de l’américanisation de la vie publique, ce casseur du ferroviaire parfaitement indifférent aux questions de pollution routière, n’apportera que l’ubérisation du travail, le dépeçage des services publics, des statuts, des conventions de branche et de la protection sociale, le saccage des indemnités chômage, que la fin des retraites par répartition. Avec, en prime, le « saut fédéral » européen (que les Français ont pourtant refusé en 2005) et l’accompagnement à haut risque des agressions impérialistes tous azimuts de Trump, de la Syrie à la Corée en passant par l’Ukraine.

Loin d’instaurer un débat « clair », comme le prétendent les deux candidats, en cela complices, entre le « patriotisme » et le « progressisme mondialiste », le second tour Le PEN/ dessine deux voies réactionnaires différentes, mais finalement convergentes, pour détruire le pays et ses acquis : non pas le « patriotisme », mais le nationalisme xénophobe, non pas l’internationalisme, mais l’euro-mondialisme de la Finance. Il s’agit des deux mâchoires d’un même étau par lequel le grand capital entend broyer le peuple entre la destruction fasciste de la République et l’arasement euro-atlantique de la nation, dans le but de bloquer l’alternative antifasciste, patriotique, populaire, écologique et internationaliste. C’est pourquoi le PRCF appelle : 

  • A opposer à Le PEN et à MACRON l’alliance progressiste du drapeau tricolore et du drapeau rouge, de la Marseillaise et de l’Internationale, de la nation républicaine et de la classe ouvrière luttant pour le . Notre projet, dont le terme est le Socialisme pour la France, est l’appel du programme du CNR « Les Jours heureux » à « mettre le monde du travail au cœur de la vie nationale ».
  • A militer pour faire baisser les voix ouvrières et républicaines égarées sur le FN en diffusant des dizaines de milliers de tracts à l’entrée des usines et dans les quartiers populaires.
  • délégitimer au maximum ce vote piégé et ses effets mortifères en pratiquant l’abstention citoyenne, en votant blanc, en glissant un bulletin rouge dans l’urne ou en réutilisant un bulletin JLM au second tour.

Le PRCF n’en condamne qu’avec plus de colère le communiqué de , parlant au nom des communistes et des antifascistes et les appelant à voler au secours de Macron : comme si l’on pouvait combattre le poison de la fascisation xénophobe en soutenant les empoisonneurs maastrichtiens de la vie nationale !

Le PRCF appelle les communistes, les syndicalistes de classe, les antifascistes, à se rendre en masse aux manifestations du 1er MAI, non seulement pour y combattre le FN et les contre-réformes de Hollande, de MACRON, du MEDEF et des LR, mais pour construire dès maintenant la résistance aux ordonnances prévues par MACRON et qui visent notamment, dès l’été, à aggraver au maximum la LOI TRAVAIL. Face aux jumeaux inversés du nationalisme fascisant et du supranationalisme oligarchique, que ce 1er Mai 2017 qui coïncide avec le 100ème anniversaire du processus révolutionnaire russe, aide les communistes et les travailleurs à se réapproprier au présent le mot d’ordre de Lénine et de l’Internationale communiste : « prolétaires de tous les pays, peuples opprimés du monde, unissez-vous ! ».  

 

 

Posted by: - // 1-PRCF, articles // 1er Mai, 2e tour présidentielle, FN, macron, Marine Le Pen, Pierre LAURENT, PRCF, programme Conseil National de la Résistance (CNR), socialisme // avril 28, 2017

Publié par PRCF Initiative Communiste
URL http://www.initiative-communiste.fr/articles/2e-tour-de-presidentielle-declaration-secretariat-politique-national-prcf-27-avril-2017/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=105332

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CNR, - DATE A RETENIR, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - ELECTIONS, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Le programme de Fillon ? les même vieilles mesures que la droite collaborationniste de Vichy !

Posté par onsbouge le 24 février 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste

Le programme de Fillon ? les même vieilles mesures que la droite collaborationniste de Vichy !

Le programme de Fillon ? les même vieilles mesures que la droite collaborationniste de Vichy ! dans - CNR

Chacun sait qu’il faut connaître l’histoire pour ne pas la revivre. Notre camarade Annie professeur d’histoire contemporaine (Paris VII Diderot), spécialiste des années 1930, en entendant les mesures du programme de a immédiatement fait le lien avec les vieilles mesures de la droite collaborationniste de ! Et de lancer l’alerte aussitôt. Ses révélations édifiantes ont fait l’objet d’un article (lire ci dessous) paru dans les colonnes de l’Humanité du 15 février dernier. De fait, alors que le MEDEF n’a de cesse que de revenir sur le programme du Conseil National de la Résistance mis en place à la libération par les ministres communistes (Sécu, nationalisations, Education nationale, statut des fonctionnaires…), ce qui signifie en clair rétablir la politique précédente – celle de – il n’y a rien d’étonnant d’entendre dans la bouche de les mêmes propositions et les mêmes vieilles et sinistres mesures que dans celle d’un collaborationnistes fasciste comme .

Des révélations à largement diffuser donc !

Lire la suite…


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=97859

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CNR, - EDUCATION... SAVOIR..., - ELECTIONS, - FRANCE - DOM-TOM, - HISTOIRE, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Travailleurs : aucune autre issue que la lutte

Posté par onsbouge le 20 janvier 2017

black-313636_640-2

FRONT SYNDICAL DE CLASSE

Travailleurs : aucune autre issue que la lutte

Publié le 19 janvier 2017 par FSC

Travailleurs : aucune autre issue que la lutte

 

Le froid qui touche la France n’a rien d’exceptionnel même si les médias semblent découvrir que l’hiver, il peut faire…froid ! Cela leur permet simplement de faire croire que l’insupportable situation des usagers et des personnels des hôpitaux est exceptionnelle.

 

Mais pour le peuple, pour les 20 % de la population en état de « précarité énergétique » et qui ne peuvent se chauffer, pour ceux dont l’accès aux soins passe par des urgences hospitalières asphyxiées par des années de rigueur budgétaires et de fermetures de services et de lits, pour ceux qui meurent de froid dans les rues, pour les agents des services publics qui par exemple se dévouent pour rétablir l’électricité alors que les équipes ont été réduites drastiquement, le froid saisonnier ne faire que rendre plus insupportable encore l’état d’urgence sociale dans lequel « ils » ont mis le pays.

 

« Ils », ce sont tous les représentants de la classe dominante, les 300 familles qui dirigent l’économie et le pays, les barons du Medef, les politiques de droite comme de « gauche » qui se succèdent au gouvernement, les « journalistes » et autres « experts » de tous poils grassement payés pour expliquer au peuple qu’il doit en finir avec ses privilèges et se serrer toujours davantage la ceinture… Bref, tous ceux qui depuis des années appliquent et justifient les politiques de guerre sociale définies au niveau européen et par le Medef dans le seul but de favoriser le profit maximum (68 milliards de dividendes versés en 2016 pour les gros actionnaires du CAC 40, un record depuis 2008 !) et de casser les solidarités que les travailleurs avaient su construire dans la lutte et le rapport de forces (Sécu, retraites, conventions collectives et droit du travail…).

Et nos services publics, du fait de leur casse systématique sous l’impulsion des directives européennes, ne peuvent plus répondre aux besoins vitaux de toute la population dont le niveau de vie régresse de jour en jour, ce qui mène notre pays dans une paupérisation toujours plus importante ouvrant une voie à l’extrême-droite et/ou au repli sur soi même. Le silence sur la politique néfaste européenne par la Confédération Européenne des Syndicats est une fois de plus déplorable.

 

Dans le même temps, les syndicalistes sont poursuivis partout dans le pays surtout s’ils sont à la CGT (Chérèque lui ayant eu droit à des hommages appuyés de la part des chiens de garde médiatiques pour services rendus à la cause patronale) et les blanchiments judiciaires se succèdent dans les affaires de corruption ou de délinquance financière tandis que rien de sérieux n’est entrepris pour lutter contre les 80 milliards annuels d’évasion fiscale qui permettent aux puissants d’éviter l’impôt grâce aux paradis fiscaux qu’ils ont créés tout en affirmant vouloir les combattre !

 

Oui, il y a quelque chose de pourri dans la République de France et ce quelque chose, c’est le pouvoir des riches qui dissout le pays dans l’empire européen en formation, qui étrangle le peuple et prétend le tenir en laisse, reniant les promesses du Conseil National de la Résistance de construire une société de fraternité débarrassée du pouvoir des féodalités financières.

 

Alors que les médias nous vendent du Fillon, du Macron, du Le Pen, ou du Valls tous au service des intérêt dominants (n’oublions pas Montebourg, Peillon, Hamon eux aussi anciens ministres de Hollande), l’espoir ne peut renaître que de la mobilisation populaire, de la mobilisation des travailleurs et de la classe ouvrière pour la défense de la Sécu, de la Santé publique, des services publics, du droit du travail, des emplois, des libertés syndicales, des retraites…

 

Pour cela, soutenons et participons aux nombreuses luttes qui se développent dans le pays, organisons la solidarité autour de nos camarades poursuivis en justice, faisons monter la nécessité de la convergence des luttes et inscrivons d’ores et déjà sur nos agendas l’importante journée du 7 mars 2017 de Grève nationale de la santé et de l’action sociale avec manifestation nationale à Paris.

 

Front Syndical de Classe, 19 janvier 2017

.


Publié par FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL http://www.frontsyndical-classe.org/2017/01/travailleurs-aucune-autre-issue-que-la-lutte.html

Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=95062

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CNR, - DROIT, - LIBERTES, - LUTTES, - POLITIQUE, - SERVICES PUBLICS, - SOCIAL, - SYNDICATS | Commentaires fermés

12345...14
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots