Comment Macron a menti sur l’une de ses promesses phare

Posté par onsbouge le 9 mars 2018

black-313636_640-2

Comment Macron a menti sur l’une de ses promesses phare

Comment Macron a menti sur l'une de ses promesses phare dans - CHOMAGE photo
Le Fil d’Actu – Officiel
Ajoutée le 8 mars 2018

Au printemps 2017, Emmanuel Macron promettait une ouverture du droit au chômage aux salariés démissionnaires s’il était élu président. Une promesse marquante, dans une époque de burn-outs et de stress au travail. Mais les vieilles pratiques politiciennes ont la vie dure, et entre les promesses et la réalité, il y a parfois un gouffre…

Découvrez comment Emmanuel Macron a menti à ses électeurs, et informez-en vos proches en partageant cette vidéo et en les taguant dans les commentaires.


Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=132345

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CHOMAGE, - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - FRANCE - DOM-TOM, - POLITIQUE, - VIDEO | Commentaires fermés

PSA Valenciennes : les ordonnances Macron sévissent contre l’emploi !

Posté par onsbouge le 5 janvier 2018

black-313636_640-2

FRONT SYNDICAL DE CLASSE

PSA Valenciennes : les ordonnances Macron sévissent contre l’emploi !

Publié le 5 janvier 2018 par FSC

SOURCE : France 3 Région

PSA Valenciennes : les ordonnances Macron sévissent contre l'emploi ! dans - CHOMAGE ob_57aa76_psa-val

 

Un ciel gris et une ambiance pesante pour les salariés de Peugeot Citroën. Ils craignent pour leur avenir : la direction s’apprête en effet à supprimer des postes. « Ils sont déçus, il y a de la colère« , explique Cédric Brun, délégué CGT. « Aujourd’hui ce qui est visé, ce sont les CDI. PSA, comme les autres grandes entreprises n’ont qu’une seule idée : supprimer du CDI pour mettre du précaire à la place.« 
PSA veut profiter du nouveau code du travail pour réduire ses effectifs, via la rupture conventionnelle collective. Une nouvelle procédure qui permet à l’employeur de se séparer de salariés sans justification économique, et sans passer par un plan social

« On a transformé le monde du travail en far-west »

Pour Julien Poix, militant de la France Insoumise, cet outil est dangereux dans une région déjà touché par le chômage de masse. « On a transformé le monde du travail en far-west. Tout est permis, les patrons peuvent se comporter en shérifs, et vous avez des gens qui, du jour au lendemain, sous prétexte d’une baisse de profit dans une entreprise, vont pouvoir planifier un licenciement« , explique le militant. « Si on affaiblit l’industrie automobile ici, c’est le chômage qui va repartir à la hausse.« 

Pour le gouvernement au contraire il s’agit de relancer l’activité en améliorant la flexibilité de l’emploi. Mais dans l’ancien bassin minier encore marqué par la disparition des aciéries, on s’inquiète de voir d’autres groupes utiliser cette procédure pour licencier. « J’ai été moi-même chef d’entreprise; je sais ce que c’est que la flexibilité et je sais ce que ça ne marche pas forcément comme on pourrait le souhaiter« , explique Ludovic Zientek, maire DVG de Bouchain.

« En tout cas il y a déjà de la flexibilité avec les emplois interim, et ce n’est pas pour autant que ça a créé énormément d’emplois. Là encore, on n’a pas suffisamment mesuré les garde-fous, qui doivent être également du côté des bénéfices. On ne peut pas indéfiniment accumuler des bénéfices et affaiblir un salarié, ce n’est plus possible »

Pour l’instant aucune information n’a été donnée concernant le nombre de salariés qui pourrait être concerné par cette rupture conventionnelle. Avant tout départ, les syndicats devront donner leur accord. Une réunion de négociation aura lieu le 9 janvier prochain.


Publié par FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL  http://www.frontsyndical-classe.org/2018/01/psa-valenciennes-les-ordonnances-macron-sevissent-contre-l-emploi.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=127202

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CHOMAGE, - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EMPLOI, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE, - SYNDICATS | Commentaires fermés

La modernité macronienne : la guerre aux chômeurs !

Posté par onsbouge le 27 décembre 2017

black-313636_640-2

FRONT SYNDICAL DE CLASSE

 

La modernité macronienne : la guerre aux chômeurs !

Publié le 27 décembre 2017 par FSC

Derrière l’emphase compassionnelle la dure réalité des choix de classe.

Derrière  la proclamation solennelle de la lutte contre le chômage, la stigmatisation des chômeurs :

CASTANER comme porte-parole alors du gouvernement, parlant des allocations chômage :

«C’est une forme de liberté. Mais la liberté, c’est vers quelque chose. Ce n’est pas de se dire: “Finalement, je vais bénéficier des allocations-chômage pour partir deux ans en vacances”».

Deux ans en vacances avec une allocation moyenne nette de 847 euros comme le rappelle Benjamin Amar de l’Union départementale CGT du Val de Marne !!!!

44% seulement des sans emploi étant par ailleurs couverts par lesdites allocations!

La modernité macronienne : la guerre aux chômeurs ! dans - CHOMAGE ob_1b10d2_amar

Et Macron lui-même parlant des « multi récidivistes du refus » !

Mesures envisagées et révélées par le Canard enchaîné  et que Challenge résume ainsi :

Le gouvernement envisage de durcir certaines sanctions dans le cadre de la future réforme de l’assurance chômage, assure le Canard enchaîné daté du 27 décembre, citant une note confidentielle du ministère du Travail.

Actuellement, en cas de recherche d’emploi insuffisante ou de refus de formation, un chômeur peut voir son allocation réduite de 20% pendant deux à six mois. En cas de manquement répété, l’allocation baisse de moitié pendant deux à six mois, voire est supprimée définitivement.

En cas de refus à deux reprises d’une offre raisonnable d’emploi, l’allocation est suspendue pendant deux mois. Si le refus se répète, elle peut être supprimée pendant deux à six mois, voire définitivement. Selon la note citée par l’hebdomadaire satirique, une recherche insuffisante, un refus de formation ou un refus de deux offres d’emploi jugées raisonnables, entraînerait une réduction des allocations de 50% pendant deux mois. En cas de récidive, elles seraient supprimées pour une durée de deux mois.

En outre, chaque demandeur d’emploi devra remplir un « rapport d’activité mensuel », listant l’ensemble des démarches effectuées pour favoriser son retour à l’emploi, selon cette note rédigée par Antoine Foucher, directeur de cabinet de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et ancien cadre du Medef. Pierre Gattaz, numéro un du Medef, avait suggéré en octobre un contrôle « journalier », « hebdomadaire » ou « mensuel » des demandeurs d’emploi, suscitant un tollé.La négociation sur la réforme de l’assurance chômage doit débuter le 11 janvier et s’achever mi-février.

Aucun hasard donc dans tout cela, les négociations entre « partenaires sociaux » où le partenariat pouvoir macronien/MEDEF est déjà en place, ne servant qu’à couvrir une offensive qui se poursuit contre le monde du travail et les conquis sociaux!

Le débat sur LCI de novembre dernier :


Publié par  FRONT SYNDICAL DE CLASSE
URL  http://www.frontsyndical-classe.org/2017/12/la-modernite-macronienne-la-guerre-aux-chomeurs.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=126347

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CHOMAGE, - DROITS, - EMPLOI, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Délocalisations : les salariés de Castorama et Brico Dépôt nouvelles victimes de l’Union Européenne

Posté par onsbouge le 4 décembre 2017

black-313636_640-2

PRCF Initiative Communiste


Délocalisations : les salariés de Castorama et Brico Dépôt nouvelles victimes de l’Union Européenne

Dans un département du Nord déjà ravagé par le après les délocalisations massives de l’industrie textile puis de l’automobile, ce sont désormais les travailleurs des services qui sont victimes de l’Union Européenne, de ses délocalisations et de son .

Ainsi, plus de 750 emplois sont menacés au sein des magasins de bricolage biens connus, Castorama et Brico Dépôt, dont plus de 250 au niveau de son siège de Templemars dans la banlieue lilloise. C’est que le groupe Kingfisher, propriétaire des magasins, a décidé de délocaliser ses services centraux à Cracovie en .

Au milieu de dizaines de délocalisations frappant chaque jour l’industrie en France, si celle-ci fait tant parler c’est aussi parce que pour la première fois une massive concerne des cols blancs.

30 millions d’euros de CICE donnés par Macron au patron, 750 emplois supprimés

Délocalisations : les salariés de Castorama et Brico Dépôt nouvelles victimes de l’Union Européenne dans - CHOMAGE

Les salariés du groupe expliquent clairement la situation :

 «C’est du dumping social, le groupe affiche sans vergogne sa volonté de faire des économies de main d’œuvre» explique à la rédaction de Libération Jean-Paul Gathier, syndicaliste FO.

Plus de 500 emplois d’experts comptables et de contrôleurs de gestion sont menacés à Castorama, et 250 pour l’enseigne sœur Brico Dépôt.

Le travail se fera désormais en Pologne, à Cracovie, pour permettre de gonfler les profits des capitalistes propriétaires du groupe en profitant des salaires bien moins élevés.

Le en France est de 1480 €, il est de 473 € en Pologne. En délocalisant 750 emplois, ce sont 9 millions d’euros chaque année dans les coffres du patron de Castorama / Brico Dépôt !

 FRANCE? dans - DROITS

Faut-il rappeler que chaque année, avec le CICE (crédit d’impôts compétitivité emplois) censé permettre des créations d’emplois, en faisant rembourser par les travailleurs de France une partie du salaire que devraient payer les patrons à leurs salariés- une invention de Hollande/Macron lors du dernier quinquennat-: ce sont 30 millions d’euros dont Macron a directement fait cadeau aux patrons de Castorama / Brico Dépôt.

Soi-disant cette diminution des salaires devait permettre de créer un million d’emplois d’après le MEDEF. Le chômage a continué d’augmenter. Le scandale Castorama vient ici confirmer ce que dénonçaient les communistes du PRCF avant même que le CICE ne soit mis en place (lire ici) : il ne s’agit que d’un énorme cadeau payé par les travailleurs, fait aux ultra riches !

Euro Délocalisations : chantage et méthodes de voyou légalisés par la Loi Travail

C’est par une vidéo que la directrice générale du groupe Véronique Laury a courageusement osé annoncer que “pour maintenir la compétitivité de Kingfisher, elle voulait réduire les coûts. Traduction: pour que les actionnaires puissent recevoir encore plus de dividendes, la direction de Kingfisher a décidé de mettre sur la paille des centaines de travailleurs et de réduire les salaires versés à ceux restants.

Car faut il préciser que cette charrette de licenciements intervient non pas à cause de difficultés économiques puisque le groupe est largement bénéficiaire. Au troisième 2017, le chiffre d’affaires du groupe était en hausse de 3% . Le groupe a versé un dividende de 10,4 £ par action sur l’exercice 2016-2017, soit un retour sur investissement de 3,15% par action ! Et le groupe dégage un bénéfice avant impôt de près de 750 millions de livres en 2017 c’est-à-dire près de 850 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 12,7 milliards d’euros. Cela signifie que chacun des 77 000 employés du groupe a en moyenne fait gagner plus de 11 000 € au groupe l’année dernière !

Faut-il ici rappeler que cette délocalisation et ces centaines de suppressions d’emplois ne seraient pas possible sans les lois Macron, Loi travail et ordonnances Macron ? Kingfisher est bénéficiaire et n’aurait pas sans ces lois la possibilité de mener ces licenciements massifs.

Une vague de licenciements qui en annonce d’autres, puisque les syndicats expliquent que pour réduire les coûts et alors que l’ensemble des services supports des deux enseignes seront désormais communs et situés à distance en Pologne, les deux marques Castorama et Brico Dépôt vont sans aucun doute être rapprochées.

JBC pour www.initiative-communiste.fr


Publié par  PRCF Initiative Communiste
URL  https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/delocalisations-salaries-de-castorama-brico-depot-nouvelles-victimes-de-lunion-europeenne/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=124240

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CHOMAGE, - DROITS, - ECLAIRAGE - REFLEXION, - EUROPE, - FRANCE - DOM-TOM, - LUTTES, - POLITIQUE | Commentaires fermés

Entendez-le: le pauvre crève, l’or dure!

Posté par onsbouge le 10 novembre 2017

black-313636_640-2

LIGNES DE FORCE

Publié le 9 novembre 2017

Économie de la misère, Vidéothèque

Entendez-le: le pauvre crève, l’or dure!

Pépite volée à La Parisienne libérée.


Publié par  LIGNES DE FORCE
URL  https://lignesdeforce.wordpress.com/2017/11/09/entendez-le-le-pauvre-creve-lor-dure/
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=122239

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».

Publié dans - CHOMAGE, - ECONOMIE, - FRANCE - DOM-TOM, - POLITIQUE, - PRECARITE, - VIDEO | Commentaires fermés

12345...13
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots