Les huiles génétiquement modifiées de nouvelle génération nous emporteront tous !

Posté par onsbouge le 18 mars 2019

avatar blog onsbouge


Paru sur Strategika51

Les huiles génétiquement modifiées de nouvelle génération nous emporteront tous !

par Strategika51

Les huiles de cuisson actuelles sont toutes génétiquement modifiées et sont hautement cancérigènes. Avec la nouvelle génération de l’ingénierie génétique, tout se passe en mode « furtif » et rares sont les compagnies qui en parlent hormis à présenter leurs produits comme « sains », contenant moins de cholestérol, moins d’acides gras saturés, etc.

A ce rythme-là, il est probablement plus sain de frire avec de l’huile moteur non synthétique (ne le faites jamais!) ou du bioéthanol (danger)

Nous demeurons des cobayes pour le profit des corporations. L’ingénierie génétique dans le secteur alimentaire, les radiations et l’énergie nucléaire sont hautement nocives pour l’homme et l’animal.

Cela expliquerait la récurrence élevée de certaines maladies génétiques et le boom du taux des cancers dans la plupart des pays du monde.

Traduction commentaire vidéo :
Dans un laboratoire de la banlieue de Minneapolis, une toute petite entreprise qui n’a jamais réalisé de bénéfice est en passe de battre les plus grandes entreprises agricoles du monde sur le marché avec la prochaine percée potentielle dans le génie génétique – une culture à ADN «modifié». Calyxt Inc, une firme créée il y a huit ans et cofondée par un professeur de génétique, a modifié les gènes d’un plant de soja pour produire une huile plus saine grâce à une technique de mise au point de pointe plutôt qu’à la modification génétique conventionnelle. Soixante-dix-huit agriculteurs ont ensemencé ce soja ce printemps sur 17 000 acres dans le Dakota du Sud et le Minnesota, une culture qui devrait être la première culture modifiée par un gène à être vendue à des fins commerciales, battant les entreprises du classement Fortune 500. Les géants du développement des semences tels que Monsanto, Syngenta AG et DowDuPont Inc ont dominé la technologie des cultures génétiquement modifiées qui est apparue dans les années 1990. Mais ils se heurtent à un champ de concurrence plus large créé par les jeunes entreprises et d’autres concurrents plus petits, car les cultures modifiées par gènes ont des coûts de développement considérablement réduits et que le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA) a décidé de ne pas les réglementer. Des sociétés relativement inconnues, telles que Calyxt, Cibus et Benson Hill Biosystems, avancent déjà dans leurs propres projets de modification génétique dans une course contre Big Ag pour la domination de la technologie potentiellement transformationnelle. «C’est une période très excitante pour une entreprise aussi jeune», a déclaré Federico Tripodi, PDG de Calyxt, qui supervise 45 personnes. «Le fait qu’une entreprise aussi petite et aussi agile puisse accomplir ces tâches suscite l’intérêt de l’industrie.» La technologie de modification génétique consiste à cibler des gènes spécifiques dans un seul organisme et à perturber ceux liés à des caractéristiques indésirables ou à les modifier pour apporter un changement positif. La modification génétique traditionnelle, en revanche, implique le transfert d’un gène d’un type d’organisme à un autre, processus qui n’est toujours pas pleinement accepté par les consommateurs. L’édition de gènes pourrait se traduire par de plus grandes récoltes de cultures présentant un large éventail de caractéristiques souhaitables: tomates au goût plus agréable, blé à faible taux de gluten, pommes qui ne deviennent pas brunes, soja résistant à la sécheresse ou pommes de terre plus aptes à la conservation au froid. Les avancées pourraient également doubler le marché mondial des semences biotechnologiques, d’une valeur de 15 milliards de dollars, d’ici une décennie, a déclaré l’analyste Nick Anderson de la banque d’investissement Berenberg. L’USDA a interrogé 23 personnes sur le point de savoir si les cultures modifiées par gène doivent être réglementées et a décidé qu’aucune de celles-ci ne répond à ses critères de surveillance. Cela permet aux développeurs de gagner du temps et des sommes d’argent considérables en comparaison des cultures génétiquement modifiées traditionnelles. Sur ces 23 organismes, seuls trois étaient développés par de grandes entreprises agricoles. Le paysage nouvellement concurrentiel pourrait favoriser davantage de partenariats et d’accords de licence entre grandes et petites entreprises, ainsi qu’avec des universités ou d’autres institutions de recherche publiques, a déclaré la porte-parole de Monsanto, Camille Lynne Scott. Monsanto, récemment acquise par Bayer AG, a investi 100 millions de dollars cette année dans la start-up Pairwise Plants afin d’accélérer le développement de plantes modifiées par gène. Basé en Caroline du Nord

Strategika51 | 17/03/2019 à 17 h 13 min | URL : https://wp.me/p1wadU-g7D


Publié par Strategika51
URL  https://strategika51.org/archives/61977
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=162095

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».
 

la bricole |
mesventes13 |
Découverte de la Chine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lumière divine
| faire & savoir
| unelarmemillesourires