La consultation pour le Service national universel : récidive anti-démocratique de Jupiter 1er

Posté par onsbouge le 11 octobre 2018

black-313636_640-2


JRCF

Jeunesse, Macron, Dossier, SNU

La consultation pour le Service national universel : récidive anti-démocratique de Jupiter 1er

11 Octobre 2018
Rédigé par JRCF et publié depuis Overblog

Encore une fois, le Jupiter a décidé de passer outre la simple démocratie malgré qu’il en est plein la bouche. Afin de rassurer les jeunes et leurs organisations, il était annoncé une grande consultation à la rentrée sur le Service national universel. Vous savez quoi ? Celle-ci se termine et aucune organisations de jeunesse ou d’éducation populaire n’a été associés à cette « consultation » anti-démocratique. 

Nous n’avions aucune illusion sur cette fameuse consultation, le projet macronien aurait de toute façon été validé d’une façon ou d’une autre. Toutefois, nous constatons la pratique autoritaire d’un régime qui se sent aux aboies par manque de base solide dans la société et qui en vient à s’inquiéter de s’affonter aux associations de jeunesses !

Ci-dessous, vous retrouverez un article récapitulatif sur le SNU et notre analyse la plus actuelle du projet.

Service National Universel : une consultation pour la forme ?

Un chantier énorme puisqu’il s’agit rien moins que d’organiser des activités, formations, engagements pour 800.000 jeunes par an, toute une classe d’âge. Est-ce que vous connaissez les dates de la grande consultation nationale sur le sujet ? Non ? Et bien, c’est en ce moment même ! On approche même de la fin. Ce chantier immense est en train de passer totalement en dehors des radars ! Il va y a voir quelques rencontres locales avec une cinquantaine de jeunes, et début octobre, une enquête en ligne ouverte une semaine qui validera ce qui est déjà décidé. Et tout cela sans y associer les organisations de jeunesse et d’éducation populaire.

La quasi-totalité des candidats à la présidentielle étaient favorables, sous des formes variées, à un projet obligatoire, coercitif, en  direction de la jeunesse. Le CNAJEP, le comité national qui représente les organisations de jeunesse et d’éducation populaire – dont vous êtes président – s’est toujours opposé au caractère obligatoire. Un engagement doit rester un acte volontaire. Il y a d’autres pistes à explorer comme la valorisation, la reconnaissance des engagements, et bien sûr le soutien aux milliers d’initiatives déjà menées localement par les associations.

Alors aujourd’hui, le CNAJEP est inquiet quand on lui dit que rien n’est fixé mais que dans le même temps apparaissent des documents officiels qui disent l’inverse. Inquiétudes partagées par plusieurs organismes de la société civile. Hier soir, le CNAJEP a réuni des députés pour échanger sur le SNU. 

C’était vraiment un temps de travail intéressant avec presque tous les groupes parlementaires. Au-delà des divergences, tout le monde partageait l’envie de faciliter l’accès des jeunes à l’engagement. Mais nous partagions également une inquiétude à laquelle le projet actuel n’est pas en mesure de répondre, qui est celle de la qualité des engagements qui seront proposés. Est-ce que les jeunes des classes populaires comme les plus favorisés auront un même accès aux missions ? Est-ce qu’on ne risque pas d’avoir une armée de jeunes corvéables qu’on enverra faire les petits boulots pour les collectivités pendant que ceux qui connaissent déjà les réseaux iront faire des missions passionnantes ?

Est-ce que c’est l’armée qui va encadrer, avec une batterie de jeunes en service civique pour faire gonfler les chiffres du service civique, ou est-ce qu’on va faire appel à des professionnels de l’éducation ? Est-ce qu’on va reproduire des cours formels devant un tableau comme à l’école ou est-ce qu’on aura des méthodes actives, émancipatrices ? Cela fait déjà quelques bonnes inquiétudes, et quand on voit ce qui sert de consultation, on est en droit de se demander si, contrairement à ce qu’on nous répète, tout n’est pas déjà écrit.

SERVICE NATIONAL UNIVERSEL : UNE ÉNIÈME TENTATIVE D’EMBRIGADEMENT DE LA JEUNESSE

Désormais nous en savons un peu plus sur le fameux Service national universel promu par Jupiter 1er. Il devrait être mis en place en 2019 et pourrait s’appliquer sur 7 ans pour faire passer chaque génération (une partie de ceux ayant 16 ans en 2019 le passeront la même année, une autre l’année suivante etc…).

Il se déroulera en deux phases : la première se déroulera en un mois à partir de 16 ans et elle sera obligatoire. Le mois sera réparti en 15 jours d’intégration (hébergement collectif pour un brassage social) et 15 jours personnalisés en petit groupe. Les réalisations ? En grande partie du travail civique et l’inculcation des premiers secours. Le mois se déroulera pendant les vacances scolaires. Où logeront tous ces jeunes ? On propose les internats de l’éducation national (capacités à plus de 147000 places), les centres de logement étudiant, les centres de loisirs avec hébergement ou encore la construction de nouveaux bâtiments. Qui encadrera les jeunes ? Peut-être des volontaires de la phase II du SNU, des jeunes en service civique, des élèves fonctionnaires, voir des agents de corps de la fonction publique, à l’instar des militaires.

La deuxième phase, pour les jeunes un peu plus âgés, sera sur la base du volontariat, sur une période de trois à douze mois et devrait porter sur l’engagement dans la culture, la défense, l’environnement ou encore l’aide aux personnes.

A propos de ce SNU, beaucoup ont déjà critiqué le coût du dispositif, trop important par rapport aux résultats concrets attendus. D’autres part, dernièrement 14 associations de jeunesse, dont la FAGE et l’UNEF ont mis en avant leur opposition à ce projet « démagogique » et trop coercitif pour être susceptible d’intéresser la jeunesse.

Devant cette opposition, le gouvernement a annoncé recourir à une consultation en automne, en ligne et sur le terrain (avec les associations diverses).

En bref, ce SNU sera sans doute plus un mois de propagande qu’on impose à la jeunesse française, afin de la faire se solidariser avec les actions de l’impérialisme français et avec la politique de destruction sociale de Macron, sous couvert de remettre la « solidarité » sur le devant.

C’est très ironique ! On nous parle de « solidarité nationale » au moment où le gouvernement et l’UE détruisent les acquis sociaux du peuple, entraînant de plus en plus de gens dans la misère et permettant aux riches de toujours plus s’enrichir. On parle de permettre aux jeunes de découvrir les vertus de l’engagement, mais quel type d’engagement ? L’engagement non pas politique mais associatif, c’est-à-dire celui de bonne volonté, qui peut servir de manière effective, mais qui vient seulement soigner les effets et non pas les causes des problèmes. C’est un engagement que les pouvoirs publics tendent à mettre en avant car il va de pair avec la technocratisation des gouvernements successifs. Là où la pensée technocratique nous dît « il n’y a pas d’alternative » ou « moi je fais dans le concret pas dans l’idéologie », l’engagement associatif est sa pratique car lui aussi reconnaît que l’on ne peut rien changer, que les choses sont tel quels sont, et on ne peut qu’apporter un peu d’aide et rien de plus. Ce n’est pas pour rien que le modèle type du militant macroniste c’est ce type de personne engagé.

A propos de la consultation, nous nous positionnerons sur ce sujet, mais il y a fort à parier que, qu’importe nos actions et les réponses apporté par cette consultation, le gouvernement fera passer en force SON projet, même si le peuple s’y oppose. Quelques exemples (non exhaustif) pour ceux qui ont la mémoire courte :

  • Les ordonnances Pennicaud détricotant le droit du travail, passées sans l’aval du peuple qui était contre, après une pseudoconcertation avec les syndicats (Macron ayant avoué les avoir égarés).
  • La privatisation de la SNCF alors que la plupart des travailleurs du rail n’en veulent pas et que les usagers souhaitent un service publique qui fonctionne, ce qui ne sera pas le cas avec la privatisation, comme on peut le voir en Angleterre ou en Suède.
  • Les bombardements en Syrie sans l’aval d’aucune organisation internationale, rien que celle de Maître Trump.

Démocrate en parole, dictateur en pratique. La démocratie pour Jupiter 1er c’est « cause toujours tu m’intéresses » !

Pour finir, à propos d’un vrai service militaire, nous répétons ce que nous avions déjà dit il y a quelques mois :

« Le PRCF et les JRCF sont favorables à une dé-professionnalisation de l’Armée. En effet plus une armée est éloignée du peuple, plus elle est utilisée dans diverses aventures impérialistes. Une armée est légitime si elle est populaire. Dans ce cadre-là, une armée largement populaire est préférable, elle serait bien sûr entièrement réservée à la défense du territoire contre d’éventuelles attaques ou au sauvetage de populations contre les catastrophes industrielles ou naturelles. Avoir chaque génération préparée aux techniques de premiers secours, et à un entraînement physique et militaire de base serait un avantage certain pour le peuple.

Le PRCF dans le cadre d’une sortie des instances impérialistes de l’UE, de l’OTAN et d’une sortie du capitalisme qui nous gouverne et pour résister aux tentatives de déstabilisations qu’un tel retour à une République sociale et internationaliste véritable nous feraient subir, propose un réel service national citoyen et populaire pour permettre au peuple de se défendre lui-même. »


Publié par JRCF
URL  http://jrcf.over-blog.org/2018/10/la-consultation-pour-le-service-national-universel-recidive-anti-democratique-de-jupiter-1er.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court http://onsbouge.unblog.fr/?p=147967

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots