Billet d’humeur: Vous avez aimé les terroristes du Bataclan? Vous allez adorer Oleg Sentsov

Posté par onsbouge le 23 novembre 2017

black-313636_640-2

Russie politics

 

mercredi 22 novembre 2017

Billet d’humeur: Vous avez aimé les terroristes du Bataclan? Vous allez adorer Oleg Sentsov

Billet d'humeur: Vous avez aimé les terroristes du Bataclan? Vous allez adorer Oleg Sentsov dans - BILLET - DERISION - HUMOUR - MORALE senstsov3

 

L’empathie de la bonne société occidentale, qu’elle soit en France, en Russie ou ailleurs (peu importe, elle est globalisée) va toujours vers des individus qui pourraient sembler, comment dire, peu digne d’autant de compassion, à un passant non au fait des « valeurs de la tolérance ». Oleg Sentsov, le nouveau héros ukrainien, victime « du régime de Poutine », réalisateur versant dans le terrorisme, activiste d’AvtoMaïdan retourné en Crimée semer la terreur. Accusé non pas d’opinion divergente, mais de terrorisme. Autres éléments sur la biographie d’un héros de nos jours, que la presse et la bonne société oublient de publier. Ce qui n’est pas dit n’existe pas. Rendons au portrait toute sa complexité.

 

La presse française déborde de pluralisme sur le sujet, comme toujours dans ces cas-là. Le combat du Bien contre le Mal ne supporte pas de nuance, et surtout pas de réflexion. Or, pour réfléchir, il faut des connaissances. L’indignation instinctive est plus confortable – et moins contraignante.

 

%25D0%25A1%25D0%25BD%25D0%25B8%25D0%25BC%25D0%25BE%25D0%25BA%2B%25D1%258D%25D0%25BA%25D1%2580%25D0%25B0%25D0%25BD%25D0%25B0%2B%2528350%2529 russie dans - BILLET - DERISION - HUMOUR - MORALE

 

Le meilleur est encore à venir lorsque vos avez la mauvaise idée de tenter de lire ces proses, que l’on dirait sorties de Nekrassov, le talent en moins. Un exemple du Figaro. Apprécions la beauté, la richesse et l’originalité du style:

Le réalisateur originaire de Crimée purge une peine de vingt ans de camp en Sibérie pour s’être opposé à l’annexion de la péninsule par la Russie. En France, écrivains, réalisateurs, metteurs en scène demandent dans une tribune la libération du cinéaste dont l’état de santé est préoccupant.

J’adore cette expression, « les camps », une incidente pour provoquer une identification avec les Goulags. Les camps ouverts permettent en effet une privation de liberté plus socialisée que l’isolement dans un prison. Et la « Sibérie » dont il est question ici est justement la région dont venaient les charmants écoliers qui ont fait leur mea culpa devant le Bundestag. 

 

Mais là n’est pas la question. Le motif de la décision de justice qui est au fondement juridique – et non politique – de la condamnation de Sentsov à 20 ans de privation de liberté est beaucoup moins reluisant: terrorisme. Précisons quand même que Oleg Sentsov et un certain nombre de ses camarades de Secteur Droit et d’AvtoMaïdan ont été condamnés par un tribunal après une enquête d’un année. Il ne s’agit pas d’une décision personnelle du FSB ou du Président russe. Lorsque celui-ci est pris à part par sa « bonne société » (à chacun la sienne), ici en la figure de Sokourov, V. Poutine rappelle justement que Sentsov n’a pas été condamné pour ses idées, mais pour terrorisme, et qu’il n’est pas seul. Les autres n’étant pas des « artistes » n’intéressent personne. La grandeur d’âme a des limites. Pour les russophones, voici:

 

 -

Ce que j’aime le plus est cette justification récurrente: il est jeune, il ne sait pas ce qu’il fait. Comme pour ces écoliers au Bundestag. Comme pour ces jeunes aux manifestations de Navalny. Comme pour ces jeunes du Maïdan en Ukraine? Ca se termine en général mal. Car s’ils sont jeunes, ils n’en sont que plus extrêmes. Ca commence par d’étranges manifestations, ça continue avec la présentation d’un film  documentaire ukrainien dans les cinémas russes sur ces bénévoles partis défendre leur pays dans les rangs de Secteur Droit prévue en décembre, ça se termine dans la violence. 

 

Vous avez aimé les terroristes de Charly Hebdo, du Bataclan ou de Nice? Vous allez adorer Sentsov. 

 

Oleg Sentsov et ses comparses ont été interpelés en Crimée et des explosifs, des armes, des casques, des insignes nationalistes et autres attributs « artistiques » ont été retrouvés à leur cache, qui était déjà sous surveillance depuis un certain temps. L’enquête a établi qu’ils devaient faire exploser le monument de Lénine à la gare ferrovière et le feu éternel dans la nuit du 8 au 9 mai 2014 à Simferopole, capitale de la Crimée. 

 

Sentsov activiste de l’AvtoMaïdan, est retourné en Crimée après son rattachement à la Russie. Comme le détaille G. Afanassiev, interpellé lui-aussi, dans un premier temps, O. Sentsov regroupait des gens, les appelaient à manifester, puis il a décidé de passer à des actions plus violentes. A. Tchirny, qui devait poser les bombes, a lui expliqué aux enquêteurs qu’ils ont commencé avec les locaux de la « Communauté russe », car il était facile de l’incendier. Ensuite, ils ont brûlé les locaux du Parti des régions. Ensuite, Sentsov a préparé un double attentat pour le 1er mai, mais ils n’ont pas réussi à avoir les explosifs à temps, cela a donc été déplacé pour les fêtes du 9 mai. C’est aussi Tchirny qui déclare que Sentsov n’était pas que membre de cet AvtoMaîdan, mais aussi de Secteur Droit.

 

Pour cette activité, Sentsov et une dizaine de gentils camarades pro-européens ont été condamnés. 

 

Lorsque la France condamne des terroristes, tout le monde applaudit. Lorsque les Etats Unis condamnent des terroristes, tout le monde applaudit. Lorsque la Russie condamne des terroristes, la communauté internationale signe des pétitions pour les faire libérer.

 

Vous voulez libérer Sentsov? D’accord. Commencez par libérer les terroristes incarcérés en France, en Angleterre, en Belgique, aux Etats Unis … Eux aussi avaient des convictions.

 

C’est absurde? Bien sûr. Voici une illustration du règne de l’hypocrisie. De la cécité non pas intellectuelle, mais morale, de notre époque. Posture et imposture.

 

Ouvrons les prisons, que la liberté soit enfin totale. Pour qu’enfin elle ne soit plus.

 

Pour réfléchir, quelques lignes de H. Hesse dans Le jeu des perles de verre:

Ces luttes pour la « liberté » de l’esprit eurent lieu, elles aussi, et leur conséquence fut que précisément à cette époque tardive des pages de variétés l’esprit jouit effectivement d’une liberté inouïe, qu’il ne pouvait plus supporter: il avait entièrement triomphé de la tutelle de l’Eglise, partiellement de celle de l’Etat, mais n’avait pas encore trouvé une loi véritable qu’il eut formulé lui-même et qu’il respectât.

H. Hesse avait commencé son manuscrit au début des années 30 et le termina en pleine guerre. Nous n’avons toujours pas trouvé cette Loi, cette Idée. Donc, dans une fuite en avant, nous avons discrédité les Lois et les Idées. Brisant le miroir pour ne plus voir notre reflet.

 

 

Publié par à 11:19

Libellés :


Publié par  Russie politics
URL  http://russiepolitics.blogspot.fr/2017/11/billet-dhumeur-vous-avez-aime-les.html
Relayé par http://onsbouge.unblog.fr/
Lien court  http://onsbouge.unblog.fr/?p=123282

.
.

« Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d’auteurs et d’organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens. ».
 

Bliid |
wowgoldhao |
comprendrelacriseeconomique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | appleshoes
| CGT Association Rénovation
| MesMots